Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic Lumix Vario X 12-35 mm : transstandard tropicalisé

21/05/2012 | Laurent Katz

Ambitieux ! Voilà un transstandard lumineux, à la formule optique sophistiquée, qui est sans doute le signe avant-coureur d’un appareil tropicalisé dans la famille des hybrides Lumix G.

Prêt pour les intempéries

Voilà enfin le premier transstandard susceptible d’intéresser le photographe expert prêt à virer sa cuti pour passer du reflex vers un hybride signé Panasonic. Mais, selon l’expression consacrée, il lui est urgent d’attendre. Le fait que ce zoom soit tropicalisé, alors qu’aucun Lumix G ne l’est, laisse penser que cette absence ne saurait s’éterniser, surtout avec la Photokina en ligne de mire. Ce n’est pas sans rappeler l’annonce Olympus d’un zoom 12-50 mm, testé ici, protégé contre la poussière et la pluie, suivie quelques mois plus tard par celle de l’OM-D E-M5 capable d’affronter les éléments. Le communiqué de presse fait référence à un joint placé au niveau de la monture. Nous allons vérifier s’il y a aussi des joints internes au niveau des différentes bagues.

Ce zoom offre une ouverture maximale constante et bénéficie d’une motorisation participant à la réactivité de l’autofocus. Même si le processeur des hybrides assure des corrections optiques, Panasonic a multiplié les lentilles sophistiquées : quatre d’entre elles sont asphériques, une réalisée en verre UED (Ultra Extra-low Dispersion) et une dernière en verre UHR (Ultra High Refractive). Panasonic met en avant le traitement Nano Surface Coating, pour réduire les images fantômes et le flare, ce qui n’empêchera pas d’employer le pare-soleil livré en standard. Dans la liste des accessoires proposés, outre un trio de filtres (protecteur, gris neutre et polarisant), figure un levier de zooming amovible (DMW-ZL1), pour fluidifier la variation de focale en usage vidéo.

Le zoom, au fût en métal, est stabilisé Power OIS et manifeste un encombrement assez faible malgré sa luminosité constante. Cette optique de prestige a, hélas !, un prix : 1 099 €.

- Le site de Panasonic

Fiche technique

Lumix X 12-35 mm f/2,8

  • Type : transstandard
  • Focales : 12-35 mm (24-70 mm éq. 24 x 36)
  • Monture : Micro 4/3
  • Formule optique : 14 éléments (4 asphériques, 1 UED, 1 UHR) en 9 groupes,
  • Protection : tropicalisation
  • Bague de mise au point : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : Power OIS
  • Ouverture maximale : f/2,8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : 7 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 25 cm
  • Grandissement : 0,34x (éq. 24 x 36)
  • Accessoires : pare-soleil et pochon fournis
  • Diamètre du filtre : 58 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 73,8 x 67,6 mm
  • Poids : 305 g
  • Prix : 1 099 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Et voilà !
    On nous refait le coup des optiques 4/3 vendues au tarif du 24x36 alors que le format est 2x plus petit !
    Ils prennent vraiment les gens pour des bisounours chez Pana (entre autres !).

    Pour ce qui est du poids/encombrement, c’est la réduction du format qui permet cette compacité.
    Dans l’absolu, les fabricants de reflex font mieux en tenant compte du facteur d’échelle....

    • Le prix de vente est différent : 1600 pour le nikon, 1099 pour le panasonic. Ensuite, le nikon pèse 900 grammes, le Pana 300 gr. Le diametre de filtre est de 77 chez nikon et de 58 chez pana mais je ne pense pas que ces comparaisons soient bien utiles. En effet, si je ne possède pas de m4/3, je ne vois pas l’utilité de pleurer sur le prix d’une optique exceptionnelle au meme titre que le 25f1,4 par exemple et si j’ai déjà du m4/3, je serais content que Panasonic pense a sa clientele plus exigeante. N’oublions pas non plus que Panasonic est une des rares marques a fabriquer des produits fiables et performants et je signale que je n’ai pas d’interets financiers chez Panasonic. Je ne vois pas bien non plus pourquoi une optique m4/3 devrait couter beaucoup moins cher qu’une optique destinée au FX. Les couts RD sont les mêmes, les exigences et contraintes aussi, et en plus, l’optique - contrairement au 24-70 nikon - est stabilisée. Mécaniquement, elle devrait etre comparable si pas supérieure, si je tiens compte de certaines remarques concernant l’intrusion de poussières dans le fut externe du zoom nikon (probleme connu des nikonistes).

    • Je suis équipé en Nikon 24x36 mais aussi en Pana avec un GH 2 qui m’accompagne tous les jours comme compact mais aussi pour la vidéo. Pas à pas Pana va vers le photscope idéal avec bientôt le GH 3 qui assurera une belle montée en Iso, la tropicalisation et surtout une nouvelle gamme d’objectifs qui permettent de zoomer manuellement en photo et électriquement pour la vidéo. Les autres marques oublient ce marché sauf Canon qui se réveille. Le tout pour moins d’un kilo. Si Canon et Nikon sont entrain de rafler le marché de la vidéo professionnelle avec les D 800, D4 et autres, Pana est sur le point de prendre le marché des amateurs experts sur la photo et la vidéo. Certes le nouveau caillou 12-35 semble cher, mais c’est le prix à payer pour la qualité. Pana prend chez les hybrides une distance d’avance sur Sony et ses Nex aux excellents capteurs mais objectifs bien en retrait. Acheter de beaux cailloux Pana risque de nous fidéliser à cette marque qui va faire du bruit dans la décennie qui vient car en avance sur les nouveaux usages des images.

  • Voilà un zoom qui donne envie de passer au MFT. A peine plus gros que le zoom de base ! Dommage que les boitiers et surtout les capteurs ne suivent pas.

    • Par rapport à un FF oui, mais regarde les derniers tests et surtout les G3, GX1 et surtout le dernier OMD EM-5...
      Ce 12-35 lui ira à merveille !

    • Moi qui suis équipé en nikon ça me plairait bien d’avoir un 16-50 2.8 vr équivalent au pana (et au sony...) l’encien est vraiment trop lourd et trop cher :-(

    • J’ai emmené mon GH1 et mes GF1 un peu partout en voyage(quel plaisir de trimbaler moitié moins de poids) et ils craignent un peu l’humidité et la poussière mais il suffit d’y prendre soins et de les protèger comme mes reflex d’ailleurs...Ceci dit bonne nouvelle pour la qualité de ce zoom 12-35 et la tropicalisation à venir...vivement les longues focales lumineuses et le boitier qui va avec !
      (Mème mes Nikonos ont fini par prendre l’eau ...mais à 40 m sous l’eau)

    • Heu... J’utilise un GH3 pour réaliser des documentaires pro diffusés à la télévision, 6 épisodes de 52’ et je peux vous dire que ces boîtiers font plus que suivre... Après, ils n’ont pas l’ergonomie des reflex et demandent encore quelques améliorations (rolling shutter), mais le rapport encombrement, poids, prix, efficacité et qualité des images est quasi imbattable. On peut aller très loin avec un GH3, suffit de savoir s’appliquer et apprendre à s’en servir. Il est temps de sortir d’une course au matos pour revenir à une démarche de base qui consiste à se servir au mieux, utiliser au maximum de ses capacités un matériel qui saura vous le rendre ! Quant à Au Vario 12-35... Une bête de course qui rattrape des points impossibles à réaliser sans report de focus, voire un assistant chef-op, Pana a frappé très fort. Rien n’est parfait en ce monde, et le futur GH4 ou 5 sera encore meilleur, mais déjà, pour l’avoir testé dans toutes les conditions : -20° / +45° sable, neige, soleil poussière, de jour comme de nuit, une fois maîtrisée l’exposition (se fier au viseur est fatal et seul les mesures oscilo ou barregraphes sont fiables) cet appareil a peu à envier à un Canon 5D qui va peser des tonnes surtout si l’on souhaite la même ouverture constante sur cette plage de focale.

  • LE "HELAS" est un jugement de valeur, de même que "optique de prestige". Il s’agit d’une optique à haute performance pour le micro 4/3 mais pas d’une "optique de prestige". Leica fabrique des optiques de prestige parce qu’elles deviennent des légendes et que personne d’autre ne les fabrique comme le Noctilux par exemple ou le 21 F1,4. Chaque chose a un prix. Un Nikon 24-70 f2,8 (qui d’ailleurs laisse entrer la poussière) coûte aussi "beaucoup" d’argent : 1.600 euros. L’optique n’est pas stabilisée et je doute qu’elle soit aussi étanche que l’optique Panasonic. On ne peut certes pas dans l’absolu comparer une optique plein format à une optique micro 4/3 mais il faut arrêter cette inflation des termes tels que optique de "prestige" et de poser des jugements de valeur. Je terminerai en disant simplement que Panasonic est probablement aujourd’hui une des marques sinon LA marque la plus fiable sur le marché. on peut donc raisonnablement penser qu’on en a pour son argent, ce qui n’est pas toujours le cas hélas (le hélas est ici bien placé) avec d’autres marques !!! N’oubliez pas qu’une marque "produit blanc" bien connue, mais que je ne citerai pas, fabrique, pour les appareils plein format, l’équivalent de ce Panasonic 12-35 AU PRIX DE 850 EUROS (!!!) SANS stabilisateur et SANS protection tout-temps. Personne ne s’est jamais excité sur son prix que je sache qui lui par contre est largement surfait étant donné le nombre de retours SAV dans cette marque.

  • Bonjour à tous, super ce zoom, il semble rivaliser en perfo avec les meilleurs (Nikon, Tamron ...) mais en plus léger, j’attends pour me l’offrir une baisse du prix car il vient de sortir. J’ai déjà le 14mm, le 20mm et le 45mm macro qui sont sensationnels. J’utilise le 14 et le 20 avec un Olympus PCL2. Merci Panasonic.