Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic S1/S1R : objectif mars…

07/01/2019 | Benjamin Favier

En attendant la disponibilité des deux premiers hybrides plein format Lumix, la firme d’Osaka lève le voile sur deux fonctions intégrées dans les S1 et S1R.

Petit à petit, la fiche technique prend forme, même si des points essentiels demeurent inconnus. À commencer par la définition du viseur, annoncée comme étant supérieure aux Oled de 3,68 Mpts embarqués dans les G9 et GH5. Pour l’instant, nous savons, dans les grandes lignes, que les S1 et S1R, reposent sur des capteurs 24 x 36 stabilisés (avec la technologie Dual IS 2, qui prend en compte la stabilisation des optiques OIS de la marque) de respectivement 24 et 47 Mpxl. Que la monture L accueillera des optiques Sigma et Leica, fruit de la triple alliance avec Panasonic.

Mais aussi le trio 50 mm f/1,4, 24-105 mm et 70-200 mm (tous deux probablement ouverts à f/4). L’autofocus reposera sur un système DFD à détection de contraste, comme les GH5 et G9. En vidéo, les deux appareils tourneront en 4k à 50 im/s. Le stockage passera par des cartes SD ou XQD, au choix. La construction comprendra de nombreux joints d’étanchéité, et Panasonic a fait le choix, comme la concurrence, de se passer de flash intégré.

Alors que le CES (Consumer Electronics Show) ouvre ses portes demain à Las Vegas, Panasonic poursuit son teasing, en attendant la commercialisation du boîtier en mars, et de lever le voile sur l’ensemble des caractéristiques. Elle communique sur deux fonctions que l’on trouvera au sein des S1/S1R.

D’une part, le mode HLG (Hybrid Log Gamma), qui procure une plage dynamique plus étendue ; une sorte de mode HDR optimisé pour le broadcast et le streaming, dont on pourra visualiser le rendu sur des téléviseurs compatibles via un câble HDMI (Panasonic en propose), au travers d’images fixes ou animées. Il est d’ores et déjà possible d’accéder à ce mode sur le GH5S par exemple, ou le GH5, depuis la mise à jour 2.1. Nous aurons l’occasion d’approfondir cela dans les semaines qui viennent, lorsque les premiers exemplaires des hybrides 24 x 36 Lumix seront disponibles.

Par ailleurs, les deux boîtiers offriront le mode Haute résolution, comme celui que l’on trouve dans le G9 : une image haute définition résultera de l’assemblage de huit prises de vue consécutives. Une fonction très intéressante sur des paysages ou nature morte, pour accroître le niveau de détails. En revanche, sur le G9, le moindre mouvement se traduira par un flou de bougé : Panasonic indique avoir ajouté de nouvelles options pour résoudre ce genre de situation, en utilisant les S1 et S1R. D’autre part, la dernière version du processeur Venus Engine, bien plus puissante, devrait permettre de mieux digérer la prolifération de pixels (notamment les fichiers issus du capteur de 47 Mpxl du S1R). Rendez-vous dans les semaines à venir pour plus d’information… en attendant le mois de mars et la disponibilité des produits.

- Le site de Panasonic

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages