Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic : un 100-400 mm pensé pour la photographie animalière

05/01/2016 | MARC MITRANI

Panasonic complète sa gamme d’optiques pour hybrides Micro 4/3 avec un téléobjectif Leica DG Vario-Elmar 100-400 mm f/4-6,3 (200-800 mm en équivalent 35 mm).

Présentation

Constituée de 20 lentilles réparties en 13 groupes (1 lentille ED asphérique, 1 lentille UED, 2 lentilles ED), l’optique est tropicalisée, compacte et légère. Son facteur de grossissement 0,5x (équivalent 35 mm) et sa stabilisation optique Power O.I.S. en font une candidate plus que séduisante pour les photographes animaliers. Afin de les inciter à abandonner leurs reflex, Panasonic met (cruellement) en avant la compacité et le poids allégé de cette optique par rapport à son équivalent reflex (17% du poids et 32% de la longueur du 300-800 mm f/5,6 EX DG APO d’une marque concurrente...) L’optique est compatible avec la double stabilisation d’image du Lumix GX8.
Disponibilité prévue en mars, pour un prix de vente public de 1699 €
Plus d’infos par ici

Fiche technique Leica DG Vario-Elmar 100-400mm f/4,0-6,3

  • Monture : Micro 4/3
  • Longueur focale : 100-400 mm (200-800 mm équivalent 35 mm)
  • Construction optique : 20 lentilles en 13 groupes (1 lentille ED asphérique, 1 lentille UED, 2 lentilles ED)
  • Stabilisation : Oui (POWER O.I.S.)
  • Mise au point mini : 1,30 m (FULL) / 5 m (LIMIT)
  • Angle de vision (diagonale) : 12°-3,1°
  • Grossissement max : Environ 0,25x (0,50x en équivalent 35mm)
  • Type diaphragme : 9 lamelles (diaphragme circulaire)
  • Ouverture max : f/4,0-6,3
  • Ouverture min : f/22
  • Diamètre du filtre : 72 mm
  • Diamètre max : 83 mm
  • Dimensions de l’objectif : Environ 171,5mm
  • Poids de l’objectif : Environ 985 g
  • Finition : Tropicalisée, métal
  • Accessoires inclus : Bouchons avant, arrière, pare-soleil métal, housse, fixation trépied

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • bonne initiative de la part de Panasonic,
    J’espère que Sony aura la même idée pour sa gamme d’hybride en monture E ou FE.

  • Difficile pour Sony de faire de même, n’oublions pas que la taille et le poids d’une optique dépend a grande partie de la taille du capteur. C’est ce qui fait toute la force du format Micro 4/3 !

  • @1
    Jamais vous ne verrez ce genre d’optique pour les Sony fe.
    En effet comme l’a dit @2, plus le capteur est grand et plus il faut de lumière (pupille d’entrée ) pour conserver la même luminosité que les micro 4/3. Le poids et la taille d’une telle optique entraîneront très probablement des problèmes de résistance de la,baïonnette. Enfin. Sony n’est pas capable techniquement de fournir une telle optique de qualité : ou bien ce serait un zoom cheap (donc mauvais) ou alors une signature zeiss, ce qui implique poids et prix très élevés.

  • @2 et @3 merci pour ces infos !
    j’espérai avoir une solution simple pour faire quelques photos animalières avec mon A6000 mais je vais devoir me pencher sur autre chose.

  • Toujours la même vieille rengaine des promoteurs du MFT contre le 24x36 !
    Moi aussi je vais demander à Nikon de produire un 75-300/4-6.3 pour son Nikon 1 qui pèsera moitié moins que le
    Panasonic 100-400 et si c’est encore trop lourd je demanderai à Pentax de faire un 22-88 "toy" qui pèsera 190g !!!
    Ça peut durer longtemps...

  • @2
    C’est en partie inexacte car le poids des optiques dépend surtout du diamètre de la pupille d’entrée.
    Un 100-400/4-6.3 est en réalité équivalent à un 200-800/8-12.6 en terme photométrique et en PDC en 24x36.
    En théorie, Sony pourrait s’amuser à produire cette optique qui ne serait pas nécessairement plus lourde que le présent
    Leica-Pana mais celà n’aurait pas un très grand intérêt car les utilisateurs du 24x36 cherchent des optiques plus performantes que le MFT (plus lumineuses, plus lourdes, meilleur pouvoir résolvant).

    Quant à faire un 200-800/4-6.3 pour Sony FE, ce serait également possible mais, dans ce cas, le poids et l’encombrement s’envoleraient littéralement :
    Comptez 4 Kgs pour le poids et 360mm pour l’encombrement !!!

    À noter également que de nouvelles technologies optiques en cours de développement chez Canon/Nikon pourraient
    ramener ces valeurs à des dimensions plus raisonnables à moyen terme (comptez dix ans de R/D !).
    Nikon a ainsi déposé un brevet pour un 200-400/4-5.6 PF dont l’encombrement est très réduit ( 130 mm)...

  • @2 Sony peut tres bien sortir un 100-400 equivalent puisque Canon vient d ela fire et que FUji va le sortir sous peu en APS-C
    @5
    Le 75-300CX pour Nikon 1 existe deja , c’est une tres bonne alternative couvrant eqFF 189-810mm f5.6, mais en revanche Nikon n’est pas soucieux de produire l’ APN qui irait bien avec ; existe un 1 J5 assez bon mais sans viseur, un V3 moyen et hors de prix et en 2016 des compacts focales fixes mais pas de V4, pas tres coherent tout ça. Tant mieux pour Pana qui voit là un concurrent serieux en compacité/performances baisser les bras.

  • @jb89100
    Le 100-400 de Panasonic-Leica se veut une alternative au 300-800 commercialisé par Sigma pour le 24x36 et auquel les promoteurs de ce zoom MFT se réfèrent trop souvent.

    Pour autant, Sony peut lui aussi commercialiser un 100-400 FE pour son mirrorless 24x36 qui pèsera 1.5 Kgs.
    À plus long terme (10 ans ???), on peut aussi espérer un 100-400 pesant 1 Kg avec les nouvelles technologies en cours de développement (DO, BR, usage intensif des asphériques,...).

  • @6
    Faut pas généraliser. Les utilisateurs MFT cherchent des optiques définies et lumineuses (elles existent déjà) . Et les utilisateurs de FF ne chérchent pas forcément des optiques plus lumineuses et plus lourdes ! Pourquoi nikon aurait il sorti sa gamme des F1,8 (20, 24, etc) ? pourquoi ont ils sorti un 300 poids plume ? Ce que tout le monde cherche - mais avec peut être de mauvaises réponses - c’est le,meilleur rapport poids / qualité , tout ceci en fonction du type de photo pratiqué. D’autre part, la luminosité extrême n’a plus beaucoup de sens aujourd’hui vu les performances des capteurs. Il est d’autre part extrêmement difficile de différencier un bokeh variant de 1,2 à 1,8. Donc, relativisons.

  • Non, effectivement, le 24x36 ne propose PAS QUE des objectifs lumineux mais la tendance est là depuis longtemps.
    Le 24x36 a tendance, en fonction de sa clientèle, à proposer un éventail aussi large que possible d’objectifs en fonction des moyens financiers supposés de celle-ci et les objectifs les plus "cheaps" ont tendance à disparaître.
    Ainsi, les 50/3.5, 50/2.8 et 50/2.0 ont disparu de la plupart des gammes optiques 24x36.
    Les 28/3.5-35/3.5-35/2.8-85/2.8-135/2.8-135/3.5-200/4-300/5.6 ont pratiquement tous disparu.

    En revanche on a bien vu un élargissement du choix des objectifs f/1.4 dont le 20/1.4 Sigma et même un
    135/1.4 chinois !!!
    Aucun autre format en photographie ne propose un éventail aussi large de focales fixes ouvrant à f/1.4.
    Multiplication également des focales fixes f/1.8 davantage capables d’affronter la concurrence des zooms f/2.8.
    Enfin, les zooms f/2.8, qui étaient marginaux avant 1990, se sont généralisées, y compris chez les indépendants.
    On commence même à voir des zooms f/2.0 (Sigma)...

    Je vous signale à tout hasard que les acteurs initiaux du FT (maintenant MFT depuis la conversion de ces acteurs au mirrorless) ont renoncé aux zooms f/2.0, pas assez compétitifs par rapport aux zooms 24x36, ainsi qu’aux téléobjectifs lumineux/zooms lumineux sans doute pour les mêmes raisons (150/2 ZD, 300/2.8 ZD, 90-250/2.8 ZD ).

  • Alors que Olympus semblai plus porté sur les longues focales, Panasonic s’y remet sérieusement. Tant mieux.
    D’un autre côté, un 300/2.8 (pas assez rapide ?) avec teleconv 1.4 se rapproche dangereusement du 100-400 à 6.3 "seulement" à 400. Et 300 (equ 600mm), cela n’oblige pas tout le temps à monter le teleconv.
    Quand à parler de zoom ou prime rapides sur 24x36, cela fini par poser plus de problèmes qu’en résoudre :
    grande ouverture signifie moins de profondeur de champ, ce qui pose problème pour avoir un sujet net (de manière assez drôle, c’est le même problème qu’en macro). Une grande longueur focale et un sujet éloigné réduisent déjà cette profondeur de champ. Surtout qu’actuellement, on peut monter a 1600 iso sans problème...même sur MFT.
    Et ensuite, et surtout, le poids et l’encombrement. Certains ici ne semblent pas savoir ce que c’est qu’une randonnée photo en montagne avec un full frame monté en 600 ou 800mm (réels, pour le coup...et le poids aussi).
    Je parle bien de déplacement en nature, pas de circuit ou autre endroit où l’on peut garer sa voiture pleine de matos à coté ;)
    Si il y a bien un format qui dépote en nature (macro et télé), c’est bien le MFT. Je suis même choqué de voir de grand sages avec 40 ans métier switcher de Canikon vers MFT...tout simplement parce qu’ils ne peuvent plus porter leur matos avec eux. Si ils s’étaient tenus aux APS-C/FF, ils auraient tout simplement arrêtés la photo animalière.
    Vous pouvez toujours vous trimbaler des kilos de matos plus "pro" que du MFT, mais à la fin, je ne suis pas certain que cela se verra sur les photos...surtout si vous ne pouvez pas les prendre pour cause de matos lourd et encombrant à trimballer ;)
    Je n’ai aucun problème avec les reflex, les mirrorless APS-C/FF...tant que leurs utilisateurs ne se sentent pas obligés de mélanger les torchons et les oranges (private joke).