Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Pentax 20-40 mm f/2,8-4 WR : premier zoom de la série Limited

08/11/2013 | Benjamin Favier

Jusque-là, on ne trouvait que des focales fixes, brillant par leur construction soignée et leur compacité. Le 20-40 mm s’impose comme le premier zoom Limited. Il est estampillé WR, ce qui constitue également une première dans cette famille d’objectifs.

Présentation

Le récent lifting opéré par Ricoh sur les cinq Pentax DA Limited au catalogue attestait d’une volonté de donner un nouveau souffle à cette famille d’objectifs. Le 20-40 mm f/2,8-4 ED Limited DC WR est le premier zoom estampillé « Limited ». Il est aussi le premier de la famille à bénéficier d’une construction tropicalisée, avec sept joints d’étanchéité. La distance minimale de mise au point de 28 cm à toutes les focales séduit. L’ouverture glissante n’est pas vraiment gênante, les reflex Pentax étant stabilisés.

Et les Fujinon 18-55 mm OIS ou Sigma 17-70 mm OS HSM Contemporary ont montré la voie en la matière, tous deux adoptant aussi des ouvertures maximales à f/2,8 (grand-angle) et f/4 (téléobjectif). Comme les autres modèles Limited, depuis la mise à jour opérée il y a quelques semaines, les lentilles ont droit à un traitement haute-définition et le diaphragme, circulaire, comprend neuf lamelles. Et bien sûr, ce zoom sera proposé en noir ou gris, avec une bague rouge à l’extrémité du fût.

Nous avons pu manipuler un exemplaire sur le stand Ricoh, au Salon de la Photo. Monté sur le K-3, il offre une mise au point a très silencieuse. La bague de zooming s’avère très agréable. Celle dédiée à la mise au point n’est pas aussi fluide, mais elle incite, tout comme l’échelle de distances grâvée sur le fût, à passer en mode manuel. Le pare-soleil déçoit un peu en revanche. Sa qualité de construction (il est en métal) n’est pas en cause, mais il est vraiment très court, comme le montre le visuel ci-dessus. La plage de focales pose question : un 30-60 mm (éq. 24 x 36) n’e semble pas des plus polyvalents. Un 24 ou 28-70 mm aurait été plus pertinent, d’autant qu’il existe déjà les 21 et 40 mm Limited. Le 20-40 mm f/2,8-4 ED Limited DC WR sera disponible fin novembre, au prix de 899 €.

Dans le même temps, Ricoh annonce le Pentax-08, un zoom grand-angle conçu pour les Pentax Q, qui équivaut à un 17,5-27 mm en 24 x 36. Il sortira en même temps que le 20-40 mm, pour 449 €.

- Le site de Ricoh

Fiche technique Pentax DA 20-40 mm f/2,8-4 ED Limited DC WR

Pentax DA 20-40 mm f/2,8-4 ED Limited DC WR

  • Prix : NC
  • Type : Zoom
  • Focales : 20-40 mm
  • Monture : KA F3
  • Formule optique : 9 lentilles en 8 groupes
  • Bague de mise au point : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : -
  • Ouvertures maximales : f/2,8-4
  • Ouvertures minimales : f/22-f/32
  • Diaphragme : 9 lamelles, circulaire
  • Distance minimale de mise au point : 28 cm
  • Accessoires fournis : pare-soleil
  • Diamètre du filtre : 55 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 69 x 71 mm
  • Poids : 283 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Un parasoleil pour un 20mm sans découpe d’angle ni de forme rectangulaire , est toujours très court et sert plus de protection contre les frottements qu’autre chose.

  • Pour être limited il est limited. En range et en luminosité. À quand un 28-35 (équivalent 24x36 à 42-58 mm) ouvrant à f/4,5-6,3 ?

  • Pentax depuis mon premier spotmatic en 1969 je suis toujours étonné de voir qu’ils sont capables de sortir des objectifs avec des focales étonnantes que personne n’utilise. A noter qu’il existe un excellent 16-50 2.8 constant sdm wr au même niveau de prix mais considérablement plus lourd et plus volumineux.
    Il y avait déjà un dans les Limited un 21, un 40 et un 70 dont les focales sont des plus bizarres et avec des ouvertures plus que banales. A quand le retour des grandes ouvertures sur des focales fixes (Au sont mes 35mm f:2 et 85mm 1.8 ?)
    Limited : c’est vraiment un nom prédestiné.

  • Effectivement il manque quelques fixes comme un 23 f2, un 33 f1.4 mais aussi des focales plus courte et plus longue.
    Par contre le 85.1.8 existe déjà sous les 50 f1.8 et 55 f1.4 (les vrais remplaçants) et les 70 f2.4 et 77 f1.8.

    Revenons à ce zoom, il est vrai que si photographie rime qu’avec un gros zoom trans-standard, ce zoom ressemble à un ovni.

    C’est en fait une optique qui s’intègre très bien dans la gamme Limited et comble l’absence de 23mm et 33mm.
    C’est en fait un zoom pour les amoureux des focales fixes qui vont le compléter avec un 15 et un 70 ou 100 macro wr et qui regrettent l’absence de 23 et 33 (non macro) dans la gamme actuelle.
    C’est un objectif compact qui sera l’objectif d’une journée comme peuvent l’être un 35 et un 50, qui en compensation d’une perte d’un à deux IL offrira une plus grande plasticité.
    Il est grâce à ses focales et sa discrétion l’objectif pour la photo de rue, de reportage, de paysage,…, qui marié aux nombreux boîtiers tout temps Pentax offrira l’assurance de faire en toute quiétude des photos même sous un orage.

    C’est donc en fait premier zoom semi-standard/standard du marché, avec une finition tout temps très rare et avec un grand plaisir d’utilisation qu’offrent peu de zooms et fixes AF.
    C’est le pendant en zoom AF pour reflex au Tri-Elmar 28-35-50 f4 pour télémétrique.

  • 28-35 ça ferait même pas 42-58 en eq. 24x36, je me suis trompé, mais seulement 42-52 ! Quand ils n’ont pas envie d’investir dans le progrès ils remplacent l’innovation par le look. Voir p ex le dernier appareil Nikon. C’est du maquillage.

  • Oui mais ça fait un moment que ça dure.
    Au temps de l’argentique, Pentax avait commercialisé des focales
    fixes peu orthodoxes (31/1.8 , 43/1.9, 77/1.8 ) afin de séduire une certaine
    clientèle et surtout ...se démarquer de la concurrence avec laquelle Pentax n’est plus vraiment en mesure de rivaliser "à la régulière".

    Pour en revenir à cette optique, on peut dire qu’elle arrive très très tard
    à un moment où Pentax ne fait plus mystère de son projet de boîtier 24x36.
    Il arrivera forcément un moment où Pentax devra faire des choix.

  • Ce zoom qui est c’est sur un peu "spécial" n’en demeure pas moins très intéressant et ne vient pas trop tard pour cause de 24x36.

    Si Pentax sort un 24x36 il est bien possible que cela soit un hybride à monture spéciale hybride.
    Ensuite l’APSC a encore de beaux jours devant lui, c’est suffisant pour la plupart, c’est bien plus compact et bien moins cher, qui peu mettre 6000 à 10000€ dans un boitier photo et quelques objectifs ?

  • Pffff... Encore un qui a rien compris au film.
    Tout d’abord, il n’est pas dit que Pentax sortira un FF avec une monture
    hybride. Le cliché d’un proto FF Pentax était bien en monture K.
    D’autre part, quel intérêt ? Risquer de se couper du complément des indépendants ? Le problème, c’est qu’ils n’en ont pas les moyens !
    Pour le coût du FF, il faut suivre l’actualité : Le FF à 1000 € , c’est presque maintenant et Pentax n’a pas envie de passer pour un con en commercialisant des boîtiers APSC....plus chers que certains boìtiers de la concurrence (Cas du K3 Vs A7 Sony et pire demain ).
    Quant aux objectifs, va falloir replonger dans vos archives Pentax argentiques. Ils avaient une gamme complète allant jusqu’au 600mm et les
    argentistes ne se plaignaient pas plus que ça.

    Une dernière chose : Un 20-40/2.8-4 équivaut à un 30-60/4.2-6....et non
    un 30-60/2.8-4 comme des marketeux tentent de vous le faire croire (sauf la formule).
    Chez Canikon, on oserait pas proposer ce genre d’optique !
    Au minimum, on proposait des 28-70/3,5-4,5 de 300g (1987) et ont fait mieux depuis.
    Le tarif du 28-70/3.5-4.5 EF Canon était de 350 € en 1988. L’inflation ne le rendrait pas beaucoup plus cher aujourd’hui.
    Votre 20-40/2.8-4 finition métal est facturé pour la bagatelle de ...899 € !!!
    Qu’est-ce-que vous disiez à propos de l’APSC moins cher ???

    Je sens que la désintoxication de la propagande APSC va durer un certain temps...

  • Eric , ne retourne pas le compliment, depuis de nombreuses années tu dis que Canon sort demain un reflex à 1000€.
    Entre 1000 à 2000€ l’optique optimisée au capteur numérique actuel et futur, objectifs de plus très gros... .
    Et pour les boitiers numérique 24x36 c’est encore 1000€ plus cher à boitier égal.
    Prendre exemple sur le Sony7 qui semble être très loin du boitier magnifique que certains aveuglés par le précieux semblent décrire.

    Il n’existe aucune photo d’un reflex Pentax numérique 24x36 récent sauf des grossiers montages sous photoshop qu’un amateur photographe décèle de suite.

    Je pense que tu devrais un peu mieux connaitre le Pentax actuel pour commenter

  • Le cliché circulant sur le net montrant un proto de 24x36 Pentax n’est très probablement pas un fake. Le cliché est très probablement une
    "fuite organisée" qui montre la partie avant du reflex et non tout le reflex.
    S’il s’agissait d’un fake, on aurait vu le boîtier dans son ensemble et on aurait vu des défauts d’assemblage.
    À ce jour, le site qui a publié ce petit cliché n’a pas réussi à démontrer qu’il s’agissait d’un fake (PR a laaargement les moyens de déboulonner les fausses infos).
    Ensuite, on dispose d’excellentes raisons de croire que Pentax gardera
    sa monture KAF :
    1-Ils n’ont pas trop les moyens de réaliser toute une gamme optique
    qui nécessite pas mal d’investissements...pour des résultats incertains
    (On en reparlera lorsque des samples 100% du 24-70/4 FE seront disponibles).

    2-Il n’est absolument pas prouvé que des zooms GA seront moins encombrants
    que les zooms GA pour reflex en 24x36 et avec la technologie capteur actuellement utilisée-

    3-Les indépendants "snobent" actuellement le 24x36 mirrorless parce que le
    marché n’existe pas vraiment.
    Le gros de la demande provient de Canikon.
    Ils ne vont donc pas s’amuser à rallonger des optiques lourdes pour les adapter à une éventuelle monture courte Pentax ou Sony.
    4-...La clientèle Pentax aimerait bien pouvoir utiliser les anciens DA argentiques...pour les monter en numérique.

    Contrairement à ce que vous dites,une bonne partie de ces optiques
    "passent" très bien.
    Par exemple le 200/4 FA macro sorti en 2000.
    Il est hors de question de demander à la clientèle de mettre une bague allonge sur tous les anciens objectifs FA !
    5-Si Pentax fait un boîtier 24x36 trop léger, il ne supportera plus les optiques
    "lourdes" (disons dans la gamme 500g-1000g).
    6-Contrairement à ce que vous suggérez, une bonne partie des optiques
    FA argentiques doivent "passer" honorablement.
    Le 28-70/2.8 FA par exemple...
    Chez Canon, le 28-70/2.8 L EF passait très bien sur un capteur 24x36.
    Pourtant l’optique date de 1993 et ne comporte AUCUNE lentille UD !
    En fait, les optiques argentiques qui souffriront vraisemblablement du passage au numérique seront les UGA et les zooms GA (À voir !).
    Pentax peut très bien remettre au goût du jour son
    fameux 18-35/4-5.6 FAJ de 219g sans que le poids de celui-ci n’en soit trop affecté.


    Outre l’excellent exemple cité plus haut qui prouve qu’on peut faire du 24x36
    léger, ce sont plutôt les optiques DA qui souffrent d’un surpoids !!!
    1-Toutes les optiques GA/UGA DA sont PLUS LOURDES que les optiques FA
    qu’elles étaient censées remplacer !

    2-Le 55/1.4 DA (paraît-il un FA maquillé !)
    n’est pas plus léger qu’un 85/1.8 24x36 qu’on peut tyrouver chez Nikon.
    3-Un 400/2.8 sur APSC n’est pas forcément plus léger qu’un 600/4 utilisé
    en 24x36 (PDC comparable à cadrage identique).
    Voilà pour la leçon de désintoxication APSCiste !!! ;-)


    Pour ce qui est des tarifs du FF, 1000 € de différence avec l’APSC, c’était la préhistoire !
    Aujourd’hui Sony a présenté un A7 qui coûte ...300 € de plus qu’un NEX 7.
    Au Japon, la différence vaut 200 € (au moment de la date de lancement respective des 2 produits).
    Sony a présenté un brevet de "NEX5" à capteur FF.
    Le lancement d’un boîtier 24x36 à 1000 € voire moins est imminent...

  • Tout démontre que le K3 est supérieur au Sony 7 ne serait ce que par sa discrétion un comble l’hybride est plus bruyant que le reflex.

    Ensuite c’est avec un capteur de 36 à 40 mpx qu’il faut penser pour les optiques.
    Une info, il sembe que les Sony 7 ne soient que partiellement compatibles avec les objectifs M.

  • On croit rêver : 900 euros pour un zoom 20-40 en apsc, c’est le prix d’un 24-70 F2,8 nikon d’occase ! Pentax avec ses prix surfaits en Limited continue de prendre les clients Pentax pour des pigeons. Il n’est pas sur que la sortie d’un boitier pentax FF relance la marque sous prétexte qu’il existerait encore un bon stock de bonnes vieilles optiques FF. Cela me parait etre un argument spécieux. Si déjà un zoom presque déjà obsolète si pentax sort vraiment son FF qui se positionne a ce niveau de prix, que dire du prix des optiques FF qui vont atterrir sur le marché ? Quant au monstre du Loch Ness, a savoir le futur FF a mille euros, faut pas rêver, aucun fabricant ne va se tirer une balle dans le pied et tuer sa gamme apsc avant de l’avoir sérieusement amortie. Qu’on trouve un FF entre 1400 et 1600 euros maximum et un apsc en parallèle entre mille et 1200 euros me parait etre un scénario plus crédible dans les deux années qui suivent. Si Sony dans une première approche a réussi a présenter un boitier à 1500 euros, c’est qu’ils ont aussi une possibilité d’amortir leur investissement dans leur capteur FF en le vendant a des tiers.

  • On a vraiment l’impression que vous cherchez à ...noyer le poisson !
    Certes, Nikon vend ses capteurs FF à Nikon mais celà ne suffit pas à expliquer amha pourquoi Sony parviendrait à produire du FF moins cher
    que Canikon.
    En 2011, lorsque Sony a présenté son NEX 7, il le vendait exactement au même tarif que les boîtiers APSC experts de Canikon (à quelques dizaines
    d’€ près !)

    Pourquoi Sony propose-t-il son A7 à 1500 € ?
    Tout simplement parce que les tarifs des D600/6D ont baissé depuis leur introduction sur le marché.
    On peut ainsi trouver le Canon 6D de manière parfaitement régulière
    à moins de 1500 € !
    Et Canon ne vend pas ses capteurs aux autres...

    Le K3 a été semble-t-il proposé à 1300 € lors de son lancement :
    C’est beaucoup trop proche des FF et la clientèle Pentax risque d’en prendre ombrage.

    Quant aux objectifs dédiés APSC, ils sont amortis depuis belle lurette !

    Le raisonnement que vous tenez ne tient pas la route :
    C’est un peu comme si Canon avait renoncé à passer à l’AF sous prétexte
    que les FD n’avaient pas été amortis !
    Eh bien non cher monsieur :
    1-Canon a poursuivi la commercialisation de nouveaux FD...jusqu’en 1985 ...voire 1989 (200/1.8 L FD version MF du 200/1.8 EF ).
    ...et puis ils ont annoncé leur premier boîtier EOS en 1987 ...avec de nouvelles optiques en racontant à qui veut l’entendre que la production
    des FD se poursuivrait "tant qu’il y aura de la demande" ! Tu parles !!!

    Nous sommes en 2013 et les fabricants sont en train de nous reservir le
    même plat ! Sauf que ça fait 4x qu’ils nous font le même coup !
    Transition télémétrique=>reflex (1959-1967)

    Transition MF=>AF (1985-1992 environ)

    Transition argentique=>APSC numérique (2000-2006 environ)

    Transition APSC=>24x36 (2012- ????)

    Un autre indice aurait dû vous mettre la puce à l’oreille :
    Sony a annoncé qu’il doublerait la capacité de production de ses wafers
    d’ici 2012 ! Pour quoi faire ? Plus de compacts ?
    Les ventes se tassent !
    Plus de boîtiers APSC ? Ben les ventes se tassent aussi !!!

    Sachant que la production de wafers doit tripler pour pouvoir produire le
    même nombre de capteurs 24x36 que d’APSC auparavant, vous tenez donc l’explication de l’annonce Sony !
    La généralisation du FF en reflex voire mirrorless est inéluctable...

    PS : J’ai également une explication pour les objectifs APSC récemment sortis chez Sigma ou nikon :
    MAINTENIR LA CONFIANCE DE LA CLIENTÈLE APSC À TOUT PRIX POUR ÉVITER UN "JEUDI NOIR DE L’APSC". EN RÉALITÉ, LES GENS COMMENCENT À SE MÉFIER ET COMME D’HABITUDE ON NOUS SORT DES ARTICLES DE DÉSINFORMATION PRÉTENDANT QUE LA BAISSE DES VENTES DE REFLEX EST DUE AUX MÉCHANTS SMARTPHONES !!! BEN VOYONS ...

  • Belle démonstration mais qui n’explique en rien pourquoi tout a coup les FF devraient couter mille euros soit 20 pcts de moins que les apsc actuels.
    Les firmes doivent gagner de l’argent. Mon raisonnement est le suivant : si demain, on nous propose des FF a mille euros avec des capteurs TRES cher a fabriquer, comment expliquer le prix de vente des apsc ? Sommes nous escroqués avec des apsc à 1200 euros ?? Ce n’est pas logique. Je pense qu’il y a un cout incompressible dans la fabrication d’un reflex et que meme si le prix de revient d’un capteur FF diminue, cela ne fera jamais diminuer à ce point le cout d’un boitier FF et si on y arrive alors signifie que TOUS les acheteurs de boitiers apsc ont ete arnaqués pendant des années.

  • Très bonne remarque !
    A qualité égale un reflex apsc coutera moins cher qu’un 24x36 pareil, idem pour les objectifs.
    Un équipement apsc est aussi bien moins encombrant.
    L’équivalent d’un K3 en 24x36 chez Canon se situe entre le prix du 6D et celui du 5D mark III, donc vers 2000€.
    Il n’y a pas que le prix du capteur qui augmente entre un reflex apsc et un reflex 24x36.

    Comme il faut faire marcher les usines, on fait croire que l’APSC est dépassé alors qu’il a beaucoup d’avantages par rapport au 24x36 et que très peu de photographes amateurs sont arrivés au bout de ses possibilités.
    Un peu comme pour les télévisions 3D, que les fabricants ont essayés d’imposer pour obliger les consommateur de remplacer leur téléviseurs.
    Attention, ne pas oublier la mort du cinéma Super huit avec l’inflation des caméras et du format argentique apsc qui a causé la mort de Minolta.
    Les consommateurs ne sont pas toujours des moutons.

  • @monsieur X (message 15)

    Canon/Nikon/Sony ont parfaitement les moyens de vendre un boîtier FF
    à 1000 € voire moins....et ils le feront pour des raisons de compétitivité commerciale.

    Actuellement l’Alpha 7 est vendu 1500 € officiellement.
    En SP, par e-bay, on peut déjà le trouver à 1350 €.
    Sony a déjà publié le brevet d’un mirrorless simplifié 24x36, une sorte de
    NEX 5 auquel on a greffé un capteur 24x36.

    De vous à moi, quel sera le tarif de ce NEX-5-FF ?
    Il sera vendu 1000 € ou à peu près afin de respecter l’échelle tarifiare qui existe entre les différents boîtiers en monture E.

    Que va faire Canon à votre avis ?
    Ils vont rester les bras croisés ?
    Ben non, ils vont présenter un reflex "amateur" à capteur FF !
    D’ailleurs, il y a gros à parier que le teasing qui a lieu en ce moment même
    au japon et en Corée soit bien celui du reflex-FF TANT ATTENDU !

    Effectivement, on aura un reflex amateur FF amateur à 1000 € Vs
    un Canon 70 D vendu actuellement en SP 1000 € !

    Est-ce si choquant que ça ???
    Si vous me posez la question, je vous dirai évidemment que OUI et que
    les jours du 70D sont comptés ! Peu importe, il aura rempli sa mission, à savoir maintenir la confiance dans le format APSC et éviter l’effondrement des ventes tant redouté par les fabricants pour ce format.

    Etant donné que les gens sont un peu idiots et qu’ils ne comprennent rien à rien, certaines personnes continueront à acheter le 70D plutôt que
    le FF-1000 € parce que la finition est meilleure , que l’AF suit mieux, que les rafales sont bien au dessus,etc... !

    Comment je le sais ?
    Oh c’est très simple : La situation existe déjà au Japon !!!
    En effet, l’alpha 7 se trouve pratiquement AU MÊME TARIF que
    l’OMD-EM1 dont le capteur est pratiquement 4x plus petit que celui de l’A7.

    Le Japon constitue un excellent laboratoire d’expériences commerciales !
    Il faut savoir que l’A7 est ....déjà commercialisé au Japon ET TOUS LES
    FABRICANTS regardent semaine après semaine l’évolution des ventes
    de l’OMD-EM1 Vs A7.
    N’importe quel citoyen Lambda peut suivre cette évolution via le BCNranking qui établit une sorte de Top 500 des produits reflex et kits vendus au Japon.
    Résultat des courses au bout de 2 semaines :
    Les ventes d’A7 augmentent (malgré une gamme optique famélique !)
    les ventes d’OMD-EM1 se tassent (au moins pour les boîtiers nus).

  • @georges (message 16 )
    Vous commettez une erreur en affirmant qu’un K3 APSC coûtera moins cher qu’un modèle équivalent FF.
    Le capteur 24x36 coûtera plus cher qu’un APSC, oui, pour le reste NON.

    Quelles sont les différences entre un boîtier APSC
    et un modèle équivalent FF ?
    Essentiellement....le capteur !!!
    Le reste (prisme légèrement plus gros), obturateur plus grand, miroir de renvoi
    ....sont QUANTITÉ NÉGLIGEABLE au niveau industriel.
    Aujourd’hui un Canon 70D (reflex "expert") se trouve à 1000 € SP
    Un reflex FF "expert" se trouve à 1500 €.
    Apparemment, il y a 500 € de différence entre un capteur FF et un capteur APSC.
    On pourrait croire que cette différence est dissuasive pour réaliser
    un reflex "amateur" 24x36.
    ...Sauf que vous oubliez un détail : Les marges du fabricant ne sont pas les mêmes entre un reflex amateur et un reflex expert !
    En réalité, la différence de coût entre un capteur APSC et un capteur FF
    est bien plus petite !
    Sony a déjà vendu la mèche : La différence de coût entre un
    mirrorless "expert" APSC (NEX 7)et un mirrorless "expert" FF (Alpha 7 )
    au moment du lancement respectif de ces deux produits était de...300 € !!!
    (On peut raisonnablement supposer que les marges sur ces deux produits
    sont les mêmes )
    Dans une bonne épicerie japonaise,la différence était même de 25.000 JPY !
    ...c’est à dire 200 € !
    Dès lors, le fabricant peut sereinement envisager la commercialisation d’un reflex FF amateur à 1000 €...pourvu que son usine soit capable de répondre à la demande !
    Pour le moment, il semble que ce ne soit pas encore le cas...


    Pour ce qui est de votre analyse sur les "méchants" fabricants qui cherchent à "démoder" l’APSC
    pour faire acheter du matériel à sa clientèle , elle est fausse !

    Pentax a été obligé de créer une nouvelle gamme optique APSC lors de la transition argentique/numérique .
    Pourquoi ? Parce qu’il n’y avait de capteurs numériques 24x36 disponibles à des coûts raisonnables
    en 2000-2003.
    Pentax a bien essayé de commercialiser un Pentax MZD 24x36 numérique mais il y a renoncé tellement
    le capteur envisagé à l’époque (Un CCD Phillips 24x36 6 MP) était mauvais.
    Et Sony n’était pas prêt (Leur premier capteur 24x36 n’est sorti qu’en 2008 !).
    Plutôt que de mettre la clé sous la porte (Les reflex argentiques n’étaient plus compétitifs Vs reflex numériques dès 2002-2003), Pentax a basculé en APSC et a évité la faillite (de justesse !).
    Les problèmes de fabrication des capteurs 24x36 étant aujourd’hui réglés, Pentax n’a aucune raison
    de ne pas revenir au 24x36 d’autant plus que la monture KAF a été conçue et réalisée pour le 24x36 !

    Ce que Pentax a oublié de vous dire, c’est que la réalisation de :

    - zooms GA ou FE
    - Focales fixes GA
    - objectifs standards
    au format APSC et en monture KAF est UNE HÉRÉSIE OPTIQUE !
    Je vous invite à comparer :
    Le 10-17 FE DA Vs 17-28 FE FA
    Le 12-24/4 DA Vs 17-40/4 L EF Canon
    Le 20/2.8 FA Vs 14/2.8 FA
    Le 16/2 DX Samyang Vs ....n’importe quel 24/2 24x36
    Le 35/1.8 DX Nikkor Vs 50/1.8 AFD ou AFS
    Le 30/1.4 DC Sigma Vs 50/1.4 Canon ou Nikon pour 24x36.

    Tous ces objectifs sont en réalité des échecs techniques "programmés".

    Sinon, si on parle de luminosité réelle (Un 70-200/4 ppour 24x36 capte autant de lumière qu’un 50-135/2.8 sur APSC....sauf que la lumière est répartie sur une surface 2x plus grande dans le cas du 24x36)
    50-135/2.8 DA Pentax =685g ,1250 €
    70-200/4 L Canon 24x36 =705g, 800 €
    OÙ SONT LES GAINS DONT VOUS PARLIEZ ???
    60-250/4 DA Pentax= 1040g, 1550 €
    100-400/4.5-5.6 LIS Canon=1360g, 2050 € (mais 1500 € en SP)
    OÙ SONT LES GAINS ???

    Vous voyez donc bien que les avantages de l’APSC sont essentiellement...psychologiques et que le FF
    n’aura aucune difficulté à terrasser l’APSC une fois que les industriels auront les capacités de production en capteurs FF suffisantes.

  • Je pense comme ericP que le prix de l’olympus omd em1 est une hérésie. Ayant succombé a l’attrait du format et de deux ou trois optiques compactes et performantes , ceci afin de compléter mon FF, je suis sur aujourd’hui de ne jamais acheter cet em1. Un capteur FF est environ quatre fois plus grand que celui d’un apsc, que dire alors d’un mini format confronté à un FF certes plus encombrant mais avec quelles performances ! Je ne comprends pas pourquoi olympus positionne un boitier pro certes au prix du FF ? J’ai bien peur que cette voie ne les mène vers une impasse et peut etre meme pire, d’autant que meme les apsc Fuji ont grignoté lemarché olympus.

  • @ message-19
    (Le rapport de surface entre un capteur FF et APSC vaut 2.25x-2.5x environ,
    le rapport entre 24x36 et MFT vaut 3.8x, on dit 4x dans un souci de simplification)

    Pour en revenir au tarif de l’OMD-Em1, ils sont "un peu" obligés de le facturer à ce tarif.
    Pourquoi ?
    Parce qu’il y a toujours l’OMD-EM5 au catalogue et qu’il était
    facturé 1100 € lors de son lancement.
    Olympus conserve une certaine échelle tarifaire entre les différents boîtiers
    de sa gamme.
    Ensuite, Olympus facture les prestations de son boîtier en fonction de ce que propose la concurrence :
    - synchro flash au 1/320"
    - 1/8000"
    - 10 i/s sans AF, 6.5 i/s avec AF, ...3,5 i/s avec AF+iS
    - Un viseur EVF HD 100%
    - Le PDAF avec tracking
    - Une finition pro.
    - Une gammme optique relativement bien fournie (avec l’aide de Panasonic !)

    Est-ce trop cher payé ? Oui et non !

    Oui effectivement en ce sens que l’OMD EM1 coûte aussi cher qu’un
    Alpha 7 avec un capteur 4x plus petit !
    Les gens n’auront pas forcément l’impression d’en avoir pour leur argent.

    Non, en ce sens qu’Olympus pourra se défendre d’avoir commercialisé
    un boîtier qui présente les mêmes caracéristiques qu’un Alpha 7 hormis
    le capteur....mais avec le service d’une gamme optique complète.

    Disons qu’au jour d’aujourd’hui, la cause de l’OMD-EM1 peut se défendre
    ...à condition qu’on ne parle pas de la qualité d’image, des possibilités dans
    les hauts isos, de la dynamique en retrait vs boîtiers FF, des couleurs restituées...

    L’autre avantage d’Olympus, c’est de bénéficier d’une gamme optique bien plus complète que
    celle des Alpha 7 (2 optiques à ce jour , 5 promises d’ici mars 2014 et...15 optiques prévues
    au 31/12/2015 !)
    Pour le moment, les ventes d’alpha 7 ne décollent pas vraiment au Japon etcelles de l’OMD-EM1 restent
    largement devant les A7/ A7r ...

  • En serrant les marges au maximum (tarif pour un boìtier d’entrée de gamme)
    un cateur APSC coûtte 60 €
    un capteur FF coûte sans doute 180 € voire moins
    un capteur MFT coûte 50 €, peut-être un peu moins.

    J’ai fait un petit tableau comparatif montrant les tarifs et les marges du
    fabricant en fonction du type de produit.
    Cette évaluation est approximative car les marges ne sont pas communiquées par le fabricant.
    On peut raisonnablement supposer que le fabricant réalise les mêmes marges sur le boîtier "sec" (sans capteur)...que le capteur lui-même.
    Pour mémoire, Canon facturait 900 € sur étagère le capteur de son
    EOS 7D en 2009 (considéré comme boîtier "semi-pro").
    Dans le même temps, Canon facturait le capteur FF sur étagère de son 5D II
    1200 € ,bien que le boîtier était catalogué "semi-pro".
    En fait, ils avaient sans doute réduit leur marge bénéficiaire au minimum
    pour ne pas léser le client.
    Depuis la sortie du 5D III (qui a largement augmenté par rapport au 5D II),
    Canon a sans doute refait ses marges....

    Entrée de gamme :
    APSC : 240 €+ 60 € ; FF : 240+180 (dans le futur !!!)
    Expert APSC : 960+240 € (marge x4 en gros) ; Expert FF : 960+720=1680 € (marge 4x)
    semi pro APSC : 1440+240 € (marge X6 sur le boìtier sec+marge expert sur le capteur....mais marge pro sur le capteur au détail !)

    semi pro FF : 1920+1440=3360 € (marge 8x par rapport à l’entrée de gamme
    virtuel)
    Je rappelle que le 5D III propose synch=1/250" 1/8000" max, 6i/s

    L’Olymus OMD-EM1, qui propose des prestations en apparence comparables,
    est donc considéré comme un boìtier "semi-pro" voire "Pro"
    ...mais Olympus NE PEUT PAS DÉCEMMENT le vendre plus cher
    qu’un reflex 24x36 "expert" ...parce que la clientèle protestera !
    Ils s’alignent donc sur le tarif "SP" du 6D.
    Celà leur laisse une marge de 5x par rapport à un éventuel modèle de base...

    En consultant les tarifs pratiqués au Japon, on se rend compte que les
    MFT d’entrée de gamme/ou fin de séries sont facturés 300 € ( 30.000 JPY chez Bic)

    Pour finir ce post complexe, il faut voir que les prestations offertes par l’OMD-EM1 ne sont pas toutes
    les mêmes. Par exemple, la capacité de la batterie est bien plus faible chez Olympus ( 9.3 Wh )
    que sur celle d’un 5D III (13.3 Wh)
    Les volumes de vente ne sont pas non plus comparables entre ces 2 produits.