Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

FUJIFILM

Pentax K-3 Mark III : aperçu (provisoire) des caractéristiques

27/10/2020 | Benjamin Favier

En attendant la commercialisation du reflex, prévue à l’occasion de la prochaine édition du CP+ en février 2021, Ricoh dévoile quelques informations sur le K-3 Mark III, actuellement en développement.

Présentation

Cela fait plusieurs mois que ce reflex est sur les rails. Nous en avons parlé au premier semestre : le prototype ne portait pas de nom. C’est désormais chose faite. Le K-3 Mark III succèdera logiquement au K-3 Mark II sur le haut de gamme APS-C. Il faudra patienter jusqu’à la prochaine édition du CP+, prévue, sauf contre-temps ou annulation en raison de la situation sanitaire actuelle, en février 2021.

Nous avions déjà eu un aperçu « physique » du boîtier. L’ergonomie évolue par rapport au K-3 II, avec l’apparition d’un joystick au dos. En revanche, l’écran LCD demeure fixe, et le flash, abandonné depuis le K-3, demeure aux abonnés absents. Ricoh fournit une fiche technique assez détaillée. Ainsi, on apprend que la définition passe de 24 à 26 Mpxl, avec la possibilité de générer des fichiers Jpeg ou Raw (format DNG toujours proposé), sur 14 bits, de 6192x4128 pixels
Raw 14 bits. La plage de sensibilités s’étend de 100 à 1 600 000 Iso. La stabilisation interne SR II sur cinq axes est une (bonne) habitude et perdure, avec la fonction de décalage des pixels ; en revanche, pas de mention d’astro traceur et de GPS, fonction appréciée sur le K-3 II.
Safox 13 sur 101 collimateurs à détection de phase dont 25 croisés ; auparavant 33 points dont 25 croisés sur le Safox 12 (notamment logé dans le K-1 Mark II, reflex 24 x 36).

Le viseur repose sur un pentaprisme couvre 100 % du champ et offre un grossissement record de 1,05x. Le dégagement oculaire est de 20,5 mm. Le sytème autofocus à corrélation de phase passe de trente-trois collimateurs à cent-un ; vingt-cinq d’entre eux sont toujours croisés. La sensibilité est de - 4 IL d’après la marque. Le mode Rafale passe à 12 im/s, Ricoh annonce la possilité d’engranger trente-sept Jpeg ou trente-deux Raw, en AFC, dans ces conditions. Les deux compartiments pour cartes SD sont a priori compatibles avec la norme UHS-II. La définition vidéo passe de la Full HD à la 4K UHD 3840 x 2160 pixels, à 24 ou 25 im/s. Il sera possible de connecter un micro et un casque. Ricoh annonce une autonomie d’environ huit-cents images avec l’accu D-LI90 (norme CIPA). Rendez-vous à Yokohama, en 2021, nous l’espérons en tout cas… D’ici là, les caractéristiques peuvent évoluer.

- Le site de Ricoh Imaging

Premier avis

Décidément, Ricoh évolue à contre-courant. Alors que la concurrence se rue sur le marché des appareils à optique interchangeable sans miroir au format 24 x 36, la firme nippone dévoile un reflex doté d’un capteur APS-C ! Dans la pure tradition des K haut de gamme, avec un gabarit ramassé et une construction qui devrait être tout aussi robuste que ses prédécesseurs. Le K-3 Mark III offre des nouveautés bienvenues par rapport au Mark II, on apprécie notamment l’arrivée du joystick. En revanche, nous aurions aimé que Ricoh en profite pour implémanter un écran orientable, comme elle l’a fait sur le K-1 Mark II ou le K-S2, par exemple. D’autant qu’il sera désormais possible de filmer en 4K UHD.

Reste que le principal atout de ce Mark III devrait être le viseur, dont le grossissement (1,05x) augure d’une visée confortable. Avec ses caractéristiques, ce K-3 Mark III peut paraître daté et arriver un peu tard. On l’aurait plus confronté à un D500 ou un 7D Mark II. Mais il prouve, tout comme la sortie du récent D780, qu’il peut toujours y avoir une place pour les reflex. Après tout, les viseurs électroniques, malgré leurs spectaculaires progrès, n’emportent pas l’adhésion de tous les photographes. Ce ne sont d’ailleurs pas forcément les Pentaxistes qui diront le contraire !

Fiche technique

- Capteur : Cmos 15,6 x 23,5 mm, 26,78 Mpxl
- Protection du boîtier : oui
- Stabilisateur : Mécanique, avec fonctions anti-aliasing, ajustement de composition, suivi astronomique, haute résolution
- Anti-poussière : Oui
- Wi-Fi/Bluetooth/GPS : Oui/oui/non
- Définition maximale : [3/2] 6192x4128 pixels
- Vidéo : 4K UHD (3840 x 2160 pixels à 24 ou 25 im/s)
- Prise de son : Mono intégrée, prise micro stéréo
- Sensibilités : Auto, 100-1 600 000 Iso
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw (Pef ou DNG), Mov
- Espace de couleurs : AdobeRGB, sRGB
- Monture : Pentax KAF2
- Coefficient multiplicateur : 1,5x
- Autofocus reflex : Safox 13 à corrélation de phase sur 101 points dont 25 croisés ; sensible à - 4 IL
- Mode d’exposition : Auto, P, Sv, Av, Tv, TAv, M, B, X, personnalisé (3)
- Mesure de l’exposition : TTL sur 307 000 zones RGB, pondérée centrale, spot
- Plage d’exposition : -3 à 20 IL
- Compensation d’exposition : +/- 5 IL par 1/3 ou 1/2 IL
- Bracketing d’exposition : 2 à 5 vues
- Vitesse : 1/8 000 à 30 s, pose B
- Vitesse de synchro X : 1/200 s
- Rafales : 12 im/s (37 Jpeg ou 32 Raw)
- Balance des blancs : Auto, auto multizone, préréglée (10), mesurée (3), kelvin (3)
- Prise flash : Griffe (TTL Pentax), prise synchro-X
- Flash intégré : -
- Visée : Reflex (100 %), grossissement : 1,05x ; dégagement oculaire : 20,5 mm
- Moniteur : LCD tactile 3,2", 1,62 Mpts
- Écran LCD de contrôle : Oui
- Stockage : 2 SD-SDXC (compatibles UHS-II)
- Interfaces : USB 3.2 Gen.1, alimentation, HDMI Type D, télécommande, micro, casque
- Alimentation : accu Li-Ion D-LI90 (7,2 V, 1 860 mAh)
- Dimensions/Poids  : 134,5 x 103,5 x 73,5 mm / 820 g (avec accu et carte mémoire)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



PHOX

BBB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Fujifilm