Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Pentax K200D + DA 18-55 mm f/3,5-5,6 AL version II

22/12/2008 | Jean-Marie Sépulchre
Caractéristiques :
-  formule optique : 11 lentilles en 8 groupes
-  distance minimale de mise au point : 25 cm
-  filtre : 52 mm
-  motorisation : non, AF commandé mécaniquement par le boîtier
-  stabilisateur : non, boîtier stabilisé
-  dimensions : 67,5 × 68 mm
-  poids : 220 g
-  accessoires : bouchons, parasoleil
-  fabriqué au Vietnam


1.Le piqué


Toutes les mesures ont été effectuées selon la procédure décrite depuis le début des essais publiés par Le monde de la photo.com en photographiant une mire avec le système DxO Alalyzer. Les notes de piqué de ce couple boîtier objectif sont données pour le format A3, en détaillant quatre zones :
-  le centre de l’image
-  les lignes des tiers qui bordent la zone centrale
-  les bords de l’image
-  les angles de l’image

Les histogrammes détaillent ces mesures par focale et par diaphragme et la carte de piqué les résument de façon synthétique.

- 18 mm


- 24 mm


- 35 mm


- 55 mm


Comparé avec la version I, sur un capteur identique, le zoom version II donne de très bons résultats malgré quelque faiblesse dans les angles à grande ouverture à 18 et 24 mm. Par contre le piqué est très bon dès f/5,6 à 55 mm, ce qui donne au total une carte de piqué un peu plus équilibrée et de très haut niveau. Les paysagistes observeront qu’il n’y aucune perte par diffraction à f/16. Au total, les résultats sont excellents comme pour la version I, avec une performance un peu moins bonne à 18 mm mais meilleure à 55 mm.


2. Les défauts optiques


Le vignetage est limité avec 0,7 IL à 18 mm, 0,6 IL à 24 mm, 0,5 IL à 35 mm et 0,3 IL à 55 mm, ce qui est légèrement moins bien qu’avec la version précédente. A f/8 il est invisible à toutes les focales (0,1 IL), sauf à 18 mm où il est encore de 0,3 IL.

La distorsion est identique à celle de l’ancienne version : 0,9 % à 18 mm, valeur raisonnable et de 0,4 % à 24 mm, ce qui est très bon. Elle est insensible à 35 mm (- 0,1 %) mais pourra se remarquer un peu à 55 mm car elle est inversée en coussinet ( - 0,22 %).



L’aberration chromatique est mesurée en pixels, une valeur supérieure à 1,5 peut implique que la frange sera visible, et au delà de 2,5 le résultat est mauvais. Elle est plus élevée que sur la version I à 18 mm et 24 mm, mais elle diminue ensuite sans évoluer beaucoup selon l’ouverture du diaphragme. Globalement, ces mesures sont bonnes, sauf si l’on tente sans correction de grands agrandissements à 18 mm.

Ouverture / Focale 18 mm 24 mm 35 mm 55 mm
f/3.5 2,8 - - -
f/4/4+ 1,6 1,5 1 -
f/5.6 2,1 1,6 1,1 1,2
f/8 2,2 1,8 1 1,1
f/11 2 1,8 0,9 1
f/16 2 1,7 0,8 0,8


3. Notre verdict :



Elaboré pour faire face à la définition impressionnante du K20D, le 18-55 mm Pentax version II donne au final des résultats très comparables à ceux de la version I, c’est à dire globalement excellents. Les petites variations observées aux mesures ne permettent pas vraiment de les hiérarchiser, mais on appréciera de bénéficier avec le K200D d’une finition meilleure avec une monture en métal.

On aime :
- excellent piqué
- très peu de vignetage
- distorsion faible en grand angle
- monture métal
- parasoleil fourni

On aime moins :
- trop d’aberration chromatique en grand angle
- léger manque de piqué dans les angles en courte focale
- distorsion visible à 55 mm
- mise au point manuelle peu aisée


NOTE : 8,5/10

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.