Publié le : 07/01/2013
Par : Laurent Katz

Pentax MX-1 : expert et bijou

Comme d’autres, Pentax investit le créneau du petit compact expert au look rétro. Mais ne comptez pas y trouver ce qui fait le sel de la patte Ricoh en matière d’ergonomie.

Présentation


Après le fort séduisant Fujifilm X-F1, voici une autre déclinaison d’une catégorie enviée, celle des compacts élégants et vintages, offrant des fonctions sinon expertes, du moins évoluées, au chapitre desquelles, les modes PASM.

Le MX-1 que Pentax propose en robe noire ou version bicolore, avec capot et semelle argentée, abrite un capteur Cmos de 12 Mpxl, stabilisé SR. Est-ce une version avec zoom du Ricoh GR Digital 4 ou d’une mise à jour du regretté Ricoh GX-200 ? Pas du tout. Il s’agit plutôt, à ce que dévoile la fiche technique, d’une pure production Pentax, sans les originalités caractérisant les APN de la division photo de Ricoh. Pesant 391 g en ordre de marche, ce qui est le signe de l’usage intensif du métal, il bénéficie d’un aspect attirant et soigné. On note vite qu’il n’y a ni visée optique ni sabot porte-accessoire, mais que le flash est extractible sur le dessus, tel un petit diablotin.

L’objectif est né sous le signe de la luminosité, f/1,8-2,5, offrant la couverture assez habituelle d’un 28-112 mm en éq. 24 x 36, construit avec onze lentilles (dont quatre asphériques) en huit groupes. Ne vous fiez pas aux sections crantées à la base du zoom, elles ne sont pas les protbérances d’une bague de réglage, juste celles d’une couronne amovible laissant place à un complément optique. Au dos, le LCD de 3 pouces/920 kpts, s’avère inclinable vers le haut ou le bas. Le sélecteur de mode d’exposition montre que l’exposition est régie par les modes PASM, Scènes ou Auto Pict. Du côté des fantaisies techniques, l’HDR s’y distingue, mais nulle trace d’une fonction Panorama. La vidéo est d’obédience Full HD, à 60 ou 30im/s. Si la fiche technique ne manifeste pas la présence de filtres à la prise de vue, elle montre que le MX1 est bien signé Pentax, avec une pléthore d’effets en mode Consultation, ce dernier intégrant aussi la conversion du Raw.

La commercialisation est prévue début mars, pour 499 €.

Premier avis

Dommage que le MX-1 n’offre pas de petits plus qui le ferait immédiatement préférer à un Canon S110, à un Olympus XZ2 ou à un Fujifilm X20. Ce segment de compacts est devenu bien occupé et techniquement agressif. Alors, bien que le MX-1 soit loin de manquer d’atouts, on peut estimer que Pentax s’est montrée un tantinet timorée dans sa conception.

Mais après les errements « hybridesques » (Q et K-01), le lancement du MX-1 paraît comme le signe avant-coureur d’un ressaisissement à la fois marketing et technique, pour coller à l’une des nouvelles attentes, celle de compacts experts évoquant des appareils photo de jadis. Il n’est donc pas innocent que la typographie du logo MX-1 soit directement inspirée de celle des emblématiques reflex argentiques, comme le MX. Sans parler de l’aspect du boîtier, favorisant la largeur sur la hauteur.

Fiche technique

  • Prix : 499 €
  • Capteur : Cmos 1/1,7e de pouce, 12 Mpxl
  • Protection du boîtier : -
  • Wi-Fi : -
  • GPS : -
  • Définitions maximales : [4/3] 4 000 x 3 000 [3/2] 3 984 x 2 656 [16/9] 3 968 x 2 232 [1/1] 2 992 x 2 992 pixels
  • Vidéo maxi : 1080p (60 im/s et 30 im/s, H264)
  • Format de fichier : Jpeg, DNG, MP4
  • Zoom : 28-112 mm f/1,8-2,5, éq. 24 x 36
  • Mode macro : 1 cm
  • Mise au point : multizone (25), détection de visages, vue par vue, continu, suivi AF
  • Stabilisation : oui (capteur)
  • Écran : LCD 3 pouces/920 kpts, format 4/3, inclinable +90°, -45°
  • Viseur : -
  • Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, Auto Pict
  • Sensibilités : 100–12 800 Iso
  • Balance des blancs : auto, prédéfinies (9), mesurée
  • Vitesses : 30 s - 1/8 000e s
  • Rafales : nc
  • Flash : 0,5 – 12,2 m (GA, Iso auto, 0,4 – 8,8m (télé, Iso auto)
  • Divers : HDR, filtres, développement Raw
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC, Eye-Fi, mémoire interne (75,3 Mo)
  • Connectique : mini HDMI, Hi-speed USB, A/V
  • Accu : Li-Ion
  • Dimensions/poids : 122,5 x 60 x 51,5 mm/391 g

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour.
    Cette fiche technique est alléchante, mais pour moi, il manque juste un sabot pour flash et accessoires externe permettant d’y adjoindre un viseur externe.
    Par expérience j’ai cessé de croire aux écrans performants en plein soleil. Qu’ils soient orientables ou pas.
    Dommage.Encore une occasion ratée.
    Picsaintloup.

  • comme d’habitude, Pentax n’innove pas vraiment et on ne serait pas du tout étonné de voir que cette optique (regardez bien) est curieusement assez proche de celle du xz1 : même range de focales, mêmes ouvertures et même look ! Essayer de faire du neuf avec du vieux mais moins bien que la concurrence hélas car au moins sur le XZ1 et 2 on sait mettre un viseur externe, (un mélange de vieux mx mécanique du temps de l’époque de gloire de Pentax), ce n’est pas nouveau chez Pentax qui ne sait plus à quel saint se vouer pour essayer d’attirer de nouveaux clients. C’est pathétique. Ils feraient mieux de se concentrer sur les gammes qu’ils ont plutôt que de se disperser. On attend aussi chez Ricoh un grd V avec un meilleur capteur, celui des GRD II et IV date sérieusement.

  • Par ce que tout les compacts expert zoom ont une prise flash et un port pour EVF ?
    Prenez un GXR.
    Toujours râler, faut dire que ce n’est qu’un Pentax.

    Là vous avez un grand écran (3" 920 000 p en 4/3) à haute définition orientable tout en gardant de la place pour les commandes et les doigts.
    Il faudra que je vérifie mais c’est peut être un zoom Ricoh.

    Pas faussement révolutionnaire, plutôt joli sans faire bijoux avec ce qu’il faut, un bel LCD et un zoom réellement ouvert, pas un truc très ouvert à la plus courte focale mais qui oubli de l’être un peu plus tard.

    Et si Ricoh sort son compact expert zoom, il faudra bien qu’ils y aient des différences.
    Mais reconnaitrez vous la supériorité du Ricoh ?

  • Je m’amuse toujours à lire les réaction des lecteurs après un test d’un APN.
    Quasiment toutes les réactions sont purement technologiques, personne ne parle de photo...
    On parle de prises accessoires, de la taille et du type du capteur, des performances des optiques et des gadgets inutiles...
    Mais personne ne parle de photo... Hors à quoi sert précisément un APN ? à prendre des photos il me semble...
    Prenons nos références auprès des grands maîtres du temps de l’argentique, ou avec une boite noire et un cul de bouteille en guise d’objectif ils ont réalisé des chefs-d’œuvre de prises de vues ! la photo, c’est en premier lieu la qualité du regard du photographe !
    Aujourd’hui, il faut une tonne d’accessoires pour faire une photo ordinaire, voir banale, nous avons perdu grâce au marketing le sens premier de la photo, tout est surfait et dénaturer, la photo n’est plus qu’un empilement de pixels que l’on triture à loisir pour un résultat que l’on appel "artistique"...
    Critique t’ont un tableau en comptant le nombre de poils du pinceau ou la taille de ce dernier que le peintre a utilisé ?
    Il faut revenir sur terre, la technologie numérique a fait beaucoup de progrès et c’est tant mieux pour tous, mais arrêtons de critiquer pour le plaisir de critiquer. Quand vous aurez terminé de couper les cheveux en quatre, on pourra peut-être enfin parler photo !

    • Amen !

      Et pour les "errement dans l’hybride" : maintenant que les prix sont raisonnables ils se vendent comme des petits pains sur internet.

      Si Pentax suit une politique prix agressive, quel mal y a t-il a faire comme les autres ?

      Et puis si vous croyez encore que Canikon, Sony, Pentax, olympus et Panasonic conçoivent tout leur compact eux même c’est bien mal connaitre le marché de la conception photo !

    • Il n’y a pas de mal, on dit juste qu’ils vont avoir du mal, car comme d’habitude, pentax a une guerre de retard sur les autres, ils viennent toujours apres, càd apres le xz2 d’olympus, apres le x10 de chez Fuji, apres le lx7 de chez Panasonic et apres le RX100 de chez Sony. Ilv a falloir pousser fort pour entrer dans le rang !

    • Vous avez tellement raison qu’un site web bien connu, un des journalistes de la rédaction du MDLP en vient, signale que le mx1 a le MEME capteur et le MEME objectif que le xz2. Cela mérite d’être signalé car cela confirme ce que j’avais déjà ecrit à savoir, que pentax est tjrs une guerre en retard et qu’il essaie de faire aussi bien que les autres sans vraiment y parvenir car, il faut le reconnaitre, son "maitre", le xz2 est bien mieux pensé. Le journaliste écrivait que le mx1 n’avait pas l’ergonomie des Ricoh GR. Là, on ne comprend plus, d’autant que Ricoh a sorti un GR avec un capteur apsc et va donc logiquement abandonner sa ligne de GR avec petit capteur. Voilà pourquoi les forums sont utiles : ils permettent dedonner un autre éclairage et de prendre du recul. Je conseille donc à tous ceux dont le.budget est un plus élastique de s’orienter vers le nouveau Ricoh GR (avec une optique fixe certes mais un chef d’œuvre de compacité et d’ergonomie) ou vers l’original : l’olympus xz2. Ce dernier a l’avantage de posséder une griffe accessoire sur laquelle peut (j’ai bien dit "peut") venir se positionner un très bon viseur.

  • J’aimerais qu’on arrête a la rédaction du MDLP d’utiliser de manière abusive des termes tels que "expert" et "bijou". Le pentax mx1 n’est ni un appareil photo expert (il lui manque pour cela bien des choses dont un viseur par exemple...) ni un bijou : il est anguleux, banal, rien a voir avec un Fuji xf1 (dont la finition laisse d’ailleurs a désirer selon certaines critiques de sites anglo-saxons). Les bijoux oui, il y en a. Cela s’appelle version spéciale ou limitée chez Leica et cela coute le prix d’une voiture. En dessous, c’est du strass mais pour 499 euros mon cher, vous avez bien d’autres meilleurs choix....

  • Quand on veut faire un appareil bijou on ne l’affuble pas d’un écran orientable et d’un flash qui ressemblent à des prothèses.

[
0
]