Publié le : 20/05/2009
Par : Laurent Katz

Pentax dévoile le K-7

20/05/2009 (mise à jour 21/05) - Le voilà, le tant attendu successeur du K20D, objet de nombreuses rumeurs sur le Net. Reflex expert, il s’enrichit de la vidéo, d’un LCD de qualité et surtout d’une visée à 100%. Pour 1 249 € nu, dès le 15 juin.

Note de la rédaction

Le magazine papier contient une présentation du K-7, écrite début mai, au vu d’une fiche technique provisoire, donc incomplète, et de quelques échanges (téléphone et mail) avec Pentax France. C’est pourquoi le prix est inexact et certaines informations parcellaires. Il semble même avoir changé à la toute dernière minute, un site américain comme B&H Photo ayant revu à la hausse le tarif des pré-commandes.

Par ailleurs, Pentax n’a pas immédiatement donné suite à notre demande de prêt d’un K-7 de présérie, ce qui aurait permis de vérifier par nous-même certains points. Vous noterez que des sites américains ou anglais, et une revue française, ont eu plus de chance que nous, et peuvent dispenser une information plus fine. Regrettable. Cela méritait d’être dit pour répondre aux élucubrations fantaisistes et diffamatoires sur notre manière de travailler, la mienne en particulier.

Depuis, un K-7 de présérie est arrivé et vous trouverez mes premières impressions ici.

Que n’a-t-on pu lire dans les sites photo et les forums où bruissent les rumeurs les plus imaginatives. Si au fil du temps, le vrai profil du K-7 a pu y émerger, le fantasmatique reflex au format APS-H (coefficient multiplicateur de 1,3x) n’était pas de mise. D’ailleurs du point de vue du capteur, on retrouve la même définition que celle offerte par le K20D. Ce dernier avait un petit peu d’avance sur une concurrence qui avait opté pour les 12 Mpxl, alors que l’imageur Cmos signé Samsung en offrait 15,1 Mpxl. Aussi, il ne fait nullement démodé dans l’environnement actuel et cela ne chagrinera que ceux qui en attendent toujours plus. Il s’agit cependant d’une nouvelle version, offrant quatre canaux de lecture. En plus, Pentax revendique « à 6 400 Iso une excellente gestion du bruit ». On verra sur pièce avec un boîtier définitif, mais le K20D avait déjà de très bonnes performances à 1 600 Iso, montrant que pour une première incursion dans la technique des capteurs pour reflex, Samsung avait réussi un coup de maître.

Le processeur PRIME (Pentax Real IMage Engine) est passé en version II, assurant la prise en charge de la vidéo et offrant une vitesse de traitement plus élevée. Ce processeur est aussi mis à contribution pour corriger la distorsion et les aberrations chromatiques à la volée, pour les optiques DA et DFA. Il gère l’extension de dynamique (D-Range), qui fait passer la sensibilité minimale à 200 Iso et qui offre maintenant, des modulations séparées pour les hautes et basses lumières. Il prend en charge un mode HDR, à partir d’une séquence de bracketing sur 3 vues. Le système de mesure de l’exposition a évolué, avec une analyse reposant sur 77 points de mesure, organisés en 7 lignes et 11 colonnes.

Ouverture sur la vidéo

Le boîtier externe en magnésium, toujours tropicalisé, a subi une cure d’amaigrissement : il a perdu 11 mm en largeur et 3,6 mm en hauteur, mais augmenté de 2,5 mm en profondeur pour loger un écran LCD de 3 pouces et 921 kpxl. Pas orientable hélas, ce qui aurait permis de mieux profiter et du LiveView et de la fonction Vidéo. Cette dernière est d’obédience HD, avec 1 280 x 720 pixels à la clé, secondée par un mode d’enregistrement atypique, au format 3/2 (la vidéo standard est en 4/3), pour 1 536 x 1 024 pixels. Le tout au format AVI, en M-Jpeg qui n’est pas le plus économe en mégaoctets. Le micro intégré peut laisser place à un micro externe, une prise stéréo y pourvoit, mais il n’y a pas de réglage manuel du niveau d’enregistrement. Autre contrainte, l’autofocus continu est inactif lorsque l’on filme, mais il est possible de l’activer manuellement de manière ponctuelle. L’affichage des vidéos, et des photos aussi, bénéficie d’une sortie HDMI. La visée sur le LCD permet maintenant de régler l’exposition, en s’aidant au besoin de l’histogramme. Sur le plan mise au point, la détection de visage et l’autofocus à détection de contraste sont de mise.

Conservation des acquis

On retrouve sur le K-7 tout ce qui a fait le succès du K20D. La priorité Sensibilité, la touche Raw pour enregistrer au format brut à la volée, le capteur stabilisé et l’antipoussière. Ce dernier a été amélioré, car, jusqu’à présent, son inefficacité était bien réelle. Il faudra le vérifier lors d’un test, comme un autre point qui méritera une attention aiguë : l’autofocus, le talon d’Achille du K20D en basse lumière comme en faible contraste. Le module Saphox VIII de mise au point, avec 11 collimateurs dont 9 en croix, évolue vers la version « + », Pentax revendiquant plus de vitesse et de précision.

Si l’afficheur a fait un bon qualitatif, la visée a aussi été améliorée, offrant les 100% de couverture qui permettent de cadrer au plus juste, avec un taux d’agrandissement de 0,92x. Pour un modèle à 1 249 € nu, c’est un atout de taille et ceux qui veulent une visée plus lumineuse pourront toujours acquérir le verre Natural Bright III. Du côté de l’obturateur, des progrès ont été accomplis, puisque la cadence des rafales atteint maintenant 5,2 im/s et que la durée minimale d’obturation pointe au 1/8000e de seconde.

Si le K-7 reste fidèle aux modes experts et ne propose pas de programmes-résultats, on note que des filtres sont applicables dès la prise de vue, pour obtenir un aspect de vieilles photos ou de sténopé. Ils sont aussi repris dans le compartiment retouche, avec quelques effets supplémentaires. Bien sûr, la conversion Raw vers Jpeg est accessible dans ce mode.

Du côté des accessoires, un grip a été développé, tropicalisé évidemment, comme les optiques standards en cours de commercialisation. Le K-7 est attendu pour la mi-juin. Il sera vendu 1 349 € avec le 18-55 mm WR, et 1 599 € en double kit, avec le nouveau 50-200 mm WR en plus.

D’autres ensembles sont à l’étude, sans mention de prix pour l’instant : K-7 et 17-70 mm SDM, K-7 et DA*16-50 mm SDM, K-7 et DA* 16-50 mm SDM + DA* 50-135 mm SDM. Quant au second boîtier escompté, pour remplacer le K200D qui va encore perdurer quelques temps, rien d’annoncé.

Autres nouveautés

- Gestion du contraste des hautes et basses lumières dans les Styles personnalisés d’images .
- Un indicateur de niveau numérique permet de vérifier l’horizontalité.
- Une aide au cadrage permet, en agissant sur le système de stabilisation qui décale le capteur horizontalement et verticalement, de déplacer la surface de prise de vue, sans bouger l’appareil, ce qui est utile quand l’appareil est fixé sur un trépied
- Il est possible de mentionner des données de copyright qui seront inscrites dans les métadonnées de chaque photo.
- Il est possible de gérer la balance des blancs de sorte qu’elle assure un équilibre entre neutralisation complète et conservation de la teinte apportée par la lumière ambiante.
- En lecture, affichage d’index de 4, 9, 16, 32 ou 81 imagettes.
- Application en lecture de 16 filtres et effets spéciaux.

Des zooms endurants

Pentax lance une nouvelle version du zoom de base, le smc PENTAX-DA 18-55mm f/3,5-5,6 WR, WR comme Weather Resistant. Sa tropicalisation est en accord avec celle des K20D et K-7, puisque six joints d’étanchéité protègent la liaison optique/reflex et les bagues. Par ailleurs, le traitement SP (Super Protect), à base de fluorine antistatique, est appliqué sur la lentille avant pour repousser l’eau et les poussières. On remarque que la bague des distances est toujours là, débrayable pour passer temporairement de l’AF au réglage manuel (système Quick Shift Focus). Merci pour ceux qui travaillent en manuel et gèrent l’hyperfocale. La mise au point descend à 35 cm et le pare-soleil est livré. Pour 249 €.

Et pour les hautes focales, reprenant les mêmes atouts techniques, apparaît le smc PENTAX-DA 50-200mm f/4-5,6 ED WR, à 349 €.


- Capteur : Cmos 15,1 Mpxl
- Format : 4/3
- Pixels utilisés : 14,6 Mpxl
- Définitions photo : 4 672 x 3 120, 3 872 x 2 592, 3 008 x 2 000 et 1 824 x 1 216 pixels
- Définitions vidéo : [16/9] 1 280 x 720 [3/2] 1 534 x 1 024, 640 x 416
- Stabilisateur : Oui (capteur)
- Antipoussière : Oui (via le stabilisateur), commande de détection des poussières
- Protection du boîtier : Tropicalisé
- Sensibilités : 100-6 400 Iso
- Bracketing sensibilité : -
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw (PEF ou DNG)
- Espace de couleurs : AdobeRGB, sRGB
- Monture : Pentax KA, KAF, KAF2
- Coefficient multiplicateur : 1,5x
- Mise au point auto. : TTL détection de phase
- Zones de mise au point : 11 (détection auto ou manuelle), détection de visage en Visée LCD
- Illuminateur AF : Par le flash intégré
- Mise au point  : Automatique, automatique continu, manuelle
- Mode d’exposition : Programmé, priorité vitesse, priorité diaphragme, priorité vitesse/diaphragme, priorité sensibilité, manuel
- Mesure de l’exposition : TTL
- Plage d’exposition : IL 0 - 21
- Type de mesure : Évaluative multizone (77), pondérée, centrale, ponctuelle
- Histogramme : Prise de vue (LiveWiew), Consultation
- Compensation d’exposition : +/-5 IL
- Bracketing d’exposition : 3 ou 5 vues (par 0,3 ou 0,5 IL sur +/-2 IL maxi)
- Vitesse : 1/8 000 à 30 s
- Vitesse de synchro X : 1/250 s (1/8000 s en haute vitesse)
- Rafale : 5,2 im/s (40 Jpeg, 14 DNG, 15 Pef), 3,3 im/s illimité en Jpeg (17 Pef/DNG)
- Retardateur : 2 ou 12 s
- Balance des blancs : Auto, préréglée (9), manuelle, décalage vert/magenta et bleu/ambre, °K
- Bracketing balance  : Oui
- Réglages divers : Modes Custom image :contraste, couleur, saturation, accentuation ; ombres/hautes lumières.
- Prise flash : Sabot, prise synchro
- Contrôle du flash : P-TTL
- Flash intégré : NG 13 (100 Iso)
- Compensation d’exposition au flash : +/-2 IL par 0,3 ou 0,5 IL
- Commentaires sonores : -
- Visée : Reflex optique (couverture 100 %, agrandissement 0,92 %)
- Moniteur : LCD TFT 3 pouces/921 kpxl, 100 %, rendu des couleurs ajustable
- Écran LCD de contrôle : Oui
- Visée LCD temps réel : Oui, avec quadrillage, zoom 2x-10x, simulation de la balance des blancs, mise au point
- Affichage : Zoom 32x maxi, index (2, 4, 9, 16, 32 et 81), diaporama, comparaison de 2 photos, calendrier
- Stockage : SD Card
- Interfaces : Hi-speed USB, vidéo (PAL/NTSC), HDMI, microphone stéréo, synchro flash
- Configurations utilisateur : 1
- Mémoire à l’allumage : -
- Touches personnalisables : 1
- Divers : Filtres numériques, conversion Raw>Jpeg, amélioration de la dynamique, bracketing (contraste, saturation, accentuation, HDR), surimpression, correction de la distorsion et des aberrations.
- Télécommande : Oui
- Logiciels : Pentax Photo Laboratory 4, Pentax Photo Browser
- Accessoires fournis : Accu et chargeur, bandoulière, câbles USB et AV
- Alimentation : Accu Li-Ion 7,2 V, 1850 mA/h
- Dimensions : 130,5 x 95,5 x 72,5 mm
- Poids : 750 g (avec accu et SD)

- Le site de Pentax

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Mr Katz ? Mr JMS ? à quand le vrai test ?

  • Il me semble que l’autofocus en mode contraste est fonctionnel pendant la vidéo...

  • Bonjour !

    Visiblement vous aussi vous sembler colporter les rumeurs et les informations erronées.
    "Un mode Rafale ultrarapide à 21 im/s pour 115 Jpeg, en 1,6 Mpxl." serait d’après vous une nouveauté.

    Au moment où vous annonciez l’avénement de ce K-7, “REPONSES PHOTO” recevait et un K-7 de présérie. Lors des premiers tests effectué par Julien Bolle journaliste de cette revue D’après lui, le K-7 permettrait de filmer des séquences sonores dans la définition de 1920×1080 pixels au format AVI à 30 images/s.

    Le PENTAX K20D proposait déjà de réaliser des séquences avec une définition de 1536 x 1024 pixels à 21 im/s sur 115 Jpeg. Il est intéressant de constater que peu de médias avait rendu compte de cette fonction qui annonçait l’arrivée de la fonctionnalité vidéo sur les reflex.
    REPONSES PHOTO étant à cette heure les seuls à avoir effectué un réel essai de ce K-7, ce n’est surement pas une invention de leur part si il annonce la fonction vidéo en 1080p (1920×1080) à 30i/s.
    Est-ce encore une campagne de désinformation orchestrée contre PENTAX par la concurrence et colporter par des médias plus ou moins complices ?
    La fonctionnalité vidéo n’est donc pas d’obédience HD, avec 1 280 x 720 pixels à la clé comme vous l’annoncer.

    Sur le NIKON D90 la vidéo est limitée à du 720p et le nouveau CANON 500D est limité à 20 images par seconde en 1080p (et 30 i/s en 720P).

    On reprochait lorsqu’on mentionnée son existence, la cadence insuffisante du mode “Rafale ultrarapide” à 21 im/s du K20D, pourtant PENTAX n’a jamais mis en avant une quelconque fonction vidéo dans ses caractéristiques à juste titre d’ailleurs (pas de son). C’était un “super mode rafale”. En dessous de 24 i/s, l’œil percevant une juxtaposition d’images on ne devrait donc pas parler de vidéo.

    Vous vous moquez de certains de vos confrères ou de certains rédacteur de site internet qui prévoyait des caractéristiques que vous jugez fantasques. Mais depuis un bon mois certains d’entre eux avaient vus juste et ne sont guère trompés en ce qui concerne ce nouveau PENTAX K-7.
    Il me semble que l’investigation fait parti du travail de journalisme.
    Il est toujours possible d’utiliser le conditionnel. Vous êtes donc les derniers à diffuser l’information cela ne semble pas non plus vous empêcher de commettre des erreurs dans la retranscription d’informations.
    Il me semble que la vérification des sources est également une des tâches les plus importantes du métier de journaliste.
    Sans réel travail d’enquête de recherches, sans tentatives d’investigations et surtout sans vérification des sources, existe t-il encore du journalisme.

    Hormis le nouveau firmware 1.03 pour le PENTAX K20D (09 Avril 2009), d’autres informations concernant PENTAX sont passées sans aucun traitement de votre part comme celle-ci :
    Le siège européen de PENTAX IMAGING SYSTEM déménagerait à PARIS pour Octobre. Jusque là je crois qu’il se situait à HAMBOURG en Allemagne.
    http://www.ephotozine.com/article/Pentax-headquarters-moves-to-Paris-11404

    • Cher Nemo

      Vous intervenez à nouveau sur nos forums. C’est une surprise ! À la lecture de votre dernière intervention, nous avions pensé que nous étions tellement mauvais et partisans que nous n’aurions plus droit à vos "faveurs".

      Tout le monde aura compris désormais que vous êtes "pentaxiste" passionné et visiblement incollable et dithyrambique sur votre matériel. Je crois que vous n’avez pas encore pris la mesure de la réponse que je vous ai faite dernièrement. Les rumeurs que vous évoquiez étaient effectivement justes puisque Pentax n’a pu empêcher des fuites sur ce produit. il en résulte un capharnaüm médiatique ou des lecteurs peuvent sembler perdus ou désabusés quand des journaux comme le nôtre sont astreints au silence. Pourquoi ce silence ? parce lorsqu’une marque sort un nouveau produit nous signons une clause de confidentialité qui stipule la date et l’heure à laquelle nous pouvons diffuser ces informations de manière officielle, en l’occurrence pour l’annonce de ce Pentax K7 la date était le 20/05 à 16H00 précise. Pour votre petite information si nous ne respectons pas cette date d’embargo je suis pénalement responsable et le fabricant ainsi lésé peut se réserver le droit de nous attaquer en justice et nous exclure définitivement de son service de presse.

      A ce titre vous frisez la diffamation entre écrivant que nous nous moquions de nos confrères parce que nous ne commentions pas ces rumeurs pour les raisons évoquées ci-dessus. MAIS OU AVEZ VOUS PU RELEVER UN SEUL MOMENT que nous nous moquions d’eux. Nous avons juste répondu que cela n’était que des rumeurs et vous savez désormais pourquoi nous ne pouvions pas les commenter.

      Parlons désormais de nos relations avec Pentax. Vous citez un article de presse de notre excellent confrère Réponses Photo signé par Julien BOLLÉ. A ce jour Pentax a refusé (voir la note très polie de Laurent à ce sujet) de prêter à la rédaction un modèle de ce nouveau reflex pour notre présentation. Nous avons donc du travailler à partir d’informations livrées via un communiqué de presse et de nombreux échanges téléphoniques et par email avec le service de presse. C’est loin d’être idéal mais il est évident que nous avons du faire en conséquence. Il semble, je dis bien il semble, que Pentax a souhaité donner la priorité à des magazines comme Réponses Photo dans l’organisation de son plan de communication. Nous ne pouvons malheureusement pas forcer une marque à nous prêter le matériel pour faire notre métier. De même je condamne ici ce traitement de faveur qui indéniablement ne met pas toutes les rédactions sur le même pied d’égalité et nous expose à votre vindicte. Il en résulte que notre article dépend des informations parcellaires que Pentax veut bien "lâcher" et nous nous refusons à faire des extrapolations sur des fonctions révélées ici ou là que nous n’avons pas pu constater. Dans ce choix éditorial nous espérons que nos lecteurs les plus fidèles attendent de nous nos commentaires et nos conclusions car nous avons su gagner leur confiance par la qualité de nos productions et notre ligne de conduite. Nous avons demandé "expressément" à Pentax de disposer du boitier pour notre prochain numéro car nous savons que de nombreux lecteurs attendent de lire nos commentaires et notre test (n’est-ce pas Patrick ? il se reconnaitra) A ce jour Pentax ne nous a rien garantit si ce n’est qu’il essaierait de répondre favorablement à cette demande. Dont acte !
      Comme vous pouvez le constater nous menons avec soin et persévérance nos investigations mais que pouvons nous faire de plus quand un fabricant "préfère" donner la priorité à d’autres titres de presse ? Cela nous embête car il semble que d’autres marques (Canon, Olympus, Nikon, Panasonic, Samsung, Tamron etc) portent plus de considération à notre rôle et notre position dans le paysage de la presse spécialisée française. Peut-être qu’avec le temps ??? Toutefois cela n’empêchera pas la rédaction de traiter comme il se doit ce boitier en lui accordant le même espace médiatique en dépit de la situation.

      A vrai dire ce qui m’embête le plus c’est votre comportement depuis quelque temps. La tribune que vous utilisez pour attaquer régulièrement l’intégrité et le professionnalisme des journalistes qui travaillent pour la rédaction de ce journal m’insupporte. Quand vous déciderez-vous nous faire part de votre expérience pour enrichir le débat , ce qui au passage pourrait inciter la société Pentax a changé de stratégie à notre égard. Peut-être cela nous aiderait-il dans notre lutte quotidienne pour faire entendre la voix de notre groupe de presse indépendant. Au lieu de ça vous discourez un peu naïvement sur notre soi-disante volonté d’orchestrer, je vous cite une campagne de désinformation orchestrée contre PENTAX par la concurrence et colporter par des médias plus ou moins complices ?. Au regard des conditions que je viens d’évoquer ne vous sentez-vous pas un peu ridicule ? Quand au déménagement du siège européen de Pentax pouvez-vous me dire en quoi cette information institutionnelle intéresse des lecteurs d’un magazine grand public. Si encore cette annonce avait concerné le siège français !

      Nemo l’accès à ce site est libre. Rien ne vous oblige à nous lire ou nous acheter en kiosque. Et je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi vous continuez à le faire suite aux griefs que vous nous faites depuis quelque temps. Un vrai mystère ?

      Je vous invite à plus de partialité, à revenir dans le cadre d’une relation normale et sociable entre un lecteur et une rédaction. Et pour tout vous dire c’est ma dernière invitation ...

      Cordialement,

      Vincent Trujillo
      Directeur des publications

  • Bravo pour votre réaction et la correction rapide de votre article
    "le mode Rafale ultrarapide à 21 im/s pour 115 Jpeg, en 1,6 Mpxl.” ne figure plus dans le chapitre “Autres nouveautés” puisque rappelons que le K20D proposait déjà cette fonctionnalité et qu’en cela il était finalement le précurseur de l’avénement de la vidéo dans les reflex.
    Votre article est donc corrigée mais il reste très légèrement bancal. A propos de la vidéo vous stipulez que “Cette dernière est d’obédience HD, avec 1 280 x 720 pixels à la clé, secondée par un mode d’enregistrement atypique, au format 3/2 (la vidéo standard est en 4/3), pour 1 536 x 1 024 pixels.”
    Il me semble que c’est plutôt l’inverse dans le sens ou la vidéo réalisée dans une définition de 1536×1024 pixels à 30i/s est plus exigeante que la vidéo HD dans le format 720P c’est à dire 1280x 720 pixels à 30 i/s
    C’est toujours plus facile de gérer 920 000 pixels que 1 600 000.

    A propos de l’obturateur, vous indiquez que "des progrès ont été accomplis, puisque la cadence des rafales atteint maintenant 5,2 im/s et que la vitesse minimale pointe au 1/8000e de seconde." Ne serait-ce point la vitesse maximale d’obturation ?

    Autre précision le K200D n’est plus produit depuis quelques temps, c’est aujourd’hui le K20D qui est chargé de remplacer le K200D.

    PENTAX France n’est peut-être pas la meilleure source d’information pour avoir des informations sur le K7D. Il semble être toujours en retard
    Sur le site de PENTAX France, le K-7 n’existe même pas. Pas la moindre présentation.
    La mise à jour du firmware 1.03 en date du 09 Avril pour le K20D n’ai jamais parue.

    Quelquefois ils sont même trop en avance. Ils ont assuré à un distributeur PENTAX que le remplaçant du K20D arriverait au cours du mois de Janvier 2009 et que vraisemblablement qu’il s’agirait d’un plein format. Ils ont finalement peut-être un an d’avance. Va savoir.

    J’ai l’impression d’avoir un peu froissé Monsieur Katz et je m’en excuse sincèrement.

    • bonjour,
      je ne sais pas qui est NEMO16 - et je ne tiens pas à le savoir.
      j’ignore ce qu’il cherche.
      en tous cas, s’il est un pentaxiste convaincu - je le suis aussi, et ce depuis 1971 - ses diatribes, au lieu de "servir", désservent.
      un forum, avec ses qualités et ses défauts, ne peut servir d’empoignades à marchandes de poisson.
      un peu de tenue, svp !
      ici, il est question de photo.
      merci

    • Cher Patrick, Gandhi n’a jamais combattu la violence les armes à la main. Vous devriez vous inspirer de son exemple, car votre remarque vous réserve d’office un stand pour la vente de poissons à la criée.... ;-)

      Plus sérieusement, on ne peut que se féliciter de voir Pentax enfin "recoller" au peloton de ses concurrents en terme de vitesse ; 1/8000 ème et 5,2 i/s, voilà enfin des valeurs compatibles avec un usage un tant soit peu "sportif" d’un boîtier. Dommage que beaucoup d’anciens pentaxistes, lassés d’attendre, soient déja passé à autre chose (les boîtiers capables de 4,5 à 6 i/s sont nombreux et ce depuis un moment déjà)

      Pour ceux qui s’intéressent plus aux sujets statiques ou lents, pas de vraie révolution, si ce n’est l’amélioration de la visée, du posemètre et de la synchro X...

      Ah si ! j’oubliais ! La vidéo !!.... M’enfin, j’ai pas encore compris à quoi ça peut bien servir quand on fait de la photo ???.....

      En bref, pas forcément de quoi faire regretter le K20D et certainement pas suffisant pour justifier le passage à la numérotation à 1 digit, synonyme de très haut de gamme pour Pentax.

    • Gandhi ? je suis honoré... et j’abandonne mon stand, je n’en ai d’ailleurs jamais eu ...
      revenons au K7 : attendons effectivement les tests complets et objectifs, avant de jeter le K20D - en fait, gardons-le, ne serait-ce que comme second boîtier ?

    • Cher Nemo

      Voilà le type de contribution que j’attendais de vous. Cet échange fondamental entre vous et nous. Et à n’en pas douter il nous permettra de vous proposer un test détaillé et précis dans l’un de nos prochains numéros pour mieux combler vos attentes, et donc un meilleur magazine. Cette tribune doit servir à cela et nous permette de mesurer les attentes de nos lecteurs.

      Les journalistes sont des hommes comme les autres. Laurent est un très grand professionnel et je me félicite à chaque numéro d’avoir un tel collaborateur dans nos équipes. Le débat existera toujours et notre passion partagée peut excuser quelques dérapages mais je pense qu’il ne peut être judicieux si à chaque désaccord on attaque systématiquement la partialité et l’intégrité des journalistes qui travaillent consciencieusement à la rédaction.

      De tels comportements sont souvent blessants surtout quand on sait les conditions de travail souvent limites auxquelles on doit faire face. Je laisserai à Laurent le soin de répondre. Personnellement, si vous continuez à respecter la philosophie de cet échange, nous en tirerons une grande fierté et le sentiment que nos lecteurs méritent tous nos égards

      Dont acte.

      A très bientôt

      Vincent Trujillo
      Directeur des publications

    • mon pauvre nemo , votre connerie abyssale a le don de nous désèsperer
      et je pèse mes mots !
      Il serait temps de reintroduire votre nautilus pour de bon et de disparaitre
      une bonne fois pour toute dans votre océan d’absurdité .

      signé j.Vernes .

    • bien Messieurs tener vous en a une discutions plus calme nous somme avant tout des passionné (si je peut me perètre se K-7 est vraiment une belle voir remarquable monture que j’ai aqui le mois dernier j’en suis très fière et ses options sont extra donc (némo) faite le teste vous mémé avec le k20d et le k7 et faite nous part de votre opinion salutation a tous messieurs

    • joli bébé qui s’incruste dans une concurrence de ténors
      le mode vidéo est très sympa en qualité

[
0
]