Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Photographier avec son Nikon D810

13/02/2015 | LAURENT KATZ

Comment aborder au mieux un reflex qui photographie en 36 Mpxl ? Comment ne pas se perdre dans les quelques cinq cents pages du mode d’emploi et cependant tirer parti des nombreux atouts du D810 ? Voilà l’objectif de l’auteur qui privilégie une approche pragmatique du boîtier.

Si les 36 Mpxl du D810 sont « explosés » par les 50 Mpxl des récents EOS 5DS et 5DS R, le reflex Nikon reste une belle machine de guerre pour photographier en maintes circonstances, ses limites en photo d’action provenant de rafales culminant à 5 im/s ou 6 im/s selon sa configuration.

Pour l’exploiter dans toutes les conditions, Vincent Lambert, photographe et enseignant, a choisi une approche fondée sur l’usage plutôt que le descriptif systématique des commandes articulé autour des menus. Même si, en fin d’ouvrage, l’auteur, sans rechercher l’exhaustivité, consacre quelques pages à ces derniers et fournit ses propres réglages selon le type de prise de vue : Portrait, Action et reportage, Paysage et architecture, Nature morte et studio.

Au fil des pages, il contextualise certains réglages et commandes selon le type de prise de vue. Sans oublier d’évoquer les contraintes qu’apporte un capteur d’une si grande définition en matière d’optique, de mise au point, de stabilité et de prévention du moiré, puisque l’habituel filtre passe-bas est absent. Il montre que le D810, proche du modèle initial, offre des atouts supplémentaires non négligeables. On découvre ainsi le double affichage en visée sur LCD offrant l’agrandissement localisé pour contrôler la mise au point ou encore le bénéfice du nouveau mode de mesure pondérée hautes lumières.

L’auteur répond aussi à une question que l’on se pose avec tant de pixels : comment gérer la sensibilité et employer au mieux les Iso élevés. Balance des blancs et Picture Control font l’objet de considérations illustrées par l’exemple sur leur action au niveau du rendu, Jpeg bien sûr. La vidéo n’est pas oubliée et une paire de pages est consacrée à quelques termes que le pur photographe ne connaît pas forcément. Un bienvenu chapitre s’attache à l’entretien de l’appareil, montrant quand et comment intervenir soi-même pour corriger certains problèmes ou pallier quelques insatisfactions. Il est aussi question de postproduction (photographique seulement), plus pour donner des pistes et caractériser les principaux logiciels que d’en détailler les fonctions et usages. Pas de quoi s’en plaindre, car ce serait hors sujet par rapport à la cible éditoriale qui reste l’acte de photographier. Comme le livre ne propose pas de conclusion, la nôtre est une recommandation sans arrière-pensée, tant l’équilibre entre théorie et pratique — totalement imbriquées — est réussi.

- Sommaire

  • Découvrir le D810
  • Gérer l’autofocus
  • Obtenir une exposition optimale
  • Exploiter le flash en i-TTL
  • Exploiter la fonction vidéo
  • Personnaliser le rendu
  • Gamme d’objectifs, environnement et accessoires utiles
  • Qualité de fichiers et postproduction
  • Entretien de l’équipement
  • Exemples de configuration

-  Photographier avec son Nikon D810, de Vincent Lambert

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.