Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Picky : editing et corrections automatiques

07/01/2016 | LAURENT KATZ

Après Polarr, outil gratuit de développement Raw et de retouche accessible en ligne, l’équipe développe un tout autre projet, fondé sur le choix et le traitement automatique des photos. Avec un modèle payant en ligne de mire.

Il y a neuf mois, Polarr surgissait de nulle part, avec une offre gratuite permettant depuis un Mac ou un PC de traiter ses photos, à la seule condition qu’une connexion Internet soit active. Suivi par des versions mobiles pour iOS et Android. Avec Picky, téléchargeable ici et réservé à OS X, on entre dans un domaine subjectif et philosophique. Êtes-vous prêt à laisser une intelligence informatique choisir, à votre place, quelles sont les bonnes photos et au besoin, corriger l’exposition et les couleurs ? Même si Picky vous donne la possibilité de réintégrer dans la série de photos traitées celles que vous souhaitez conserver ou au contraire en rejeter d’autres ?

Internet impératif

Picky implique une connexion Internet, car ce sont des serveurs distants qui réfléchissent à votre place, l’éditeur assurant que « seules des métas informations, comme des données sur la couleur et la lumière, sont envoyées. Données personnelles, noms de fichiers, représentations Raw, rien de cela n’est transmis. Ce qui l’est est de plus rendu anonyme et crypté au sein d’une connexion HTTPS (NDLR : comme les transactions avec les sites de commandes ou de banques en ligne). » Ainsi, l’histogramme, les valeurs des basses et hautes lumières, la balance des blancs, la dynamique et l’ambiance colorimétrique servent-ils de base aux automatismes pour améliorer l’image. En retour, le site de Picky retourne des directives au logiciel qui applique les corrections. Avec plus ou moins de bonheur. Sachant que même si un léger paramétrage existe, rien ne saura reproduire votre subjectivité pour restituer pile-poil ce que vous recherchez. Il s’agit incontestablement d’un outil très grand public.


JPEG - 68.8 ko
Ces séries de pictogrammes servent à paramétrer l’intensité de la sélection opérée par Picky parmi celles qu’il doit traiter et, au besoin, demander un traitement sur la tonalité et/ou la colorimétrie.
JPEG - 30.2 ko
Une mini boîte de dialogue sert à paramétrer et ajouter un lot de photos.

Sous OS X seulement

Les styles de profils correcteurs, à la différence d’un filtre ordinaire, sont dynamiques, adaptés au contenu de l’image. Il en existe cinq, dont un pour un rendu N&B. Un éditeur permet d’en créer de toutes pièces, soit automatiquement en choisissant des rendus préférentiels, soit manuellement en ajustant quelques réglages sur une série de photos exemples, Picky générant ensuite un profil personnalisé.

JPEG - 48.8 ko
L’éditeur de profil, en mode Manuel.

L’application, une fois lancée, se manifeste par un pictogramme dans la barre de notification, qui ouvre une mini fenêtre. Un clic permet d’ajouter des photos depuis le sélecteur de fichiers d’OS X et non par un navigateur propriétaire. Le traitement dépend de ce qui a été demandé dans les préférences (sélection plus ou moins drastique des « bonnes » photos, correction ou pas de la tonalité et/ou des couleurs). En retour, une fenêtre (une pour chaque sollicitation de Picky) montre quelles images ont été choisies et pour chacune, le rendu opéré, avec une confrontation à l’aspect d’origine possible.

JPEG - 188.1 ko
Chaque série de photos traitées est présentée dans une fenêtre avec confrontation possible avant/après, et la faculté d’appliquer à chacune d’entre elles un autre traitement (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

Il est permis de changer le style de profil, l’intensité du mode de sélection. Pour l’instant, le logiciel étant en version préliminaire non commerciale, tout est gratuit. Mais l’éditeur envisage un système d’abonnement, limité à un certain nombre de traitements ou pas, voire à des paiements à la demande. Le lancement définitif montrera à quelle sauce financière seront mangés les utilisateurs intéressés.

- Le site de Picky

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.