Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Pixter pro : prise en main de compléments optiques pour smartphones

05/12/2016 | MARC MITRANI

Le français Pixter commercialise la seconde génération de ses compléments optiques pour smartphones. Nous les avons pris en main.

Un peu plus d’un an après avoir lancé sa première famille de compléments optiques, la start-up commercialise Pixter Pro, déclinaison améliorée de son produit. Le concept reste le même : un support « pince à linge » avec lequel on pince l’objectif du smartphone afin de faire tenir le complément optique.

Si le système peut sembler étrange, il a pour lui plusieurs avantages. Il n’est plus nécessaire de coller un support sur l’appareil ni d’opter pour une coque support spécifique, ce qu’on appréciera en cas de changement de téléphone. La chose est utilisable avec m’importe quel smartphone, tablette ou notebook dont l’objectif est situé à moins de 35 mm de l’un des bords et dont l’épaisseur ne dépasse pas 15 mm, soit la quasi-totalité des produits actuellement commercialisés.

La gamme est composée de quatre produits : Grand Angle Pro (18 mm, angle de vue 100°), Macro Pro (25 mm, grossissement x4), Super Fisheye (8mm, grossissement 0,63x, angle de vue jusqu’à 235°) et Téléphoto (60 mm, grossissement x2, angle de vue 39°). Tous font l’objet d’une jolie construction : fut de lentille en métal, traitement antireflet et finition très soignée. Les possesseurs de smartphones biobjectifs peuvent aussi utiliser l’un des compléments optiques sur l’objectif principal. L’iPhone 7 Plus se tire plutôt bien de l’exercice. Dans tous les cas, il faudra veiller à positionner minutieusement Pixter Pro sur le module photo/vidéo de son smartphone afin de minimiser la dégradation de la qualité d’image. Nous y sommes parvenus après quelques tâtonnements. Selon la focale de l’objectif du smartphone, la scène pourra éventuellement être partiellement masquée dans les coins par Pixter Pro et l’on envisagera de recadrer la photo obtenue. Les créatifs pourront décentrer volontairement l’objectif et le complément optique afin d’obtenir une distorsion et/ou un flou intéressants.

Et la qualité de l’image, dans tout cela ? Elle dépend grandement des caractéristiques du module photo du smartphone utilisé et du positionnement du Pixter Pro sur la lentille. Pour nos tests, nous avons opté pour un smartphone OnePlus 3. En règle générale, la qualité d’image est plutôt correcte au centre mais présente des déformations ainsi qu’un manque de piqué assez flagrant sur les bords. Certains apprécieront ce côté vintage, d’autres moins.

Vendu à l’unité (39,90 € ou 49,90 € selon les modèles) ou en pack Pro (134,90 € les quatre), Pixter Pro est une solution intéressante et universelle pour les inconditionnels de la photographie avec smartphone. On appréciera son côté universel qui n’obligera pas à réinvestir dans de nouveaux produits en cas de changement d’appareil.

Plus d’infos par ici.

JPEG - 398.1 ko
Pixter Macro Pro
JPEG - 442.6 ko
Image réalisée avec un smartphone OnePlus 3 sans complément optique.
JPEG - 384.9 ko
Avec Pixter Super Fisheye
JPEG - 473 ko
La même, avec le complément Grand Angle Pro
JPEG - 366.8 ko
Avec le complement Téléphoto.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages