Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Plusieurs images pour éliminer reflets et premiers plans

10/08/2015 | Franck Mée

La quête des images parfaites se poursuit : une équipe de Google et du MIT a mis au point une méthode permettant de supprimer les reflets, mais aussi les grilles et les vitres, qui détériorent une image. Ceci, en analysant les variations dans une série d’images.

Éliminer reflets et premiers plans envahissants, c’est un casse-tête traditionnel pour les photographes, qu’il s’agisse de ceux qui capturent les paysages à travers le hublot d’un avion ou de ceux qui immortalisent des animaux sauvages derrière une grille de sécurité. L’élimination de ces importuns fait l’objet d’une quête de longue haleine, du simple filtre polarisant à la recherche d’image doubles en passant par l’art de trouver un point du vue improbable mais dégagé d’obstacles.

Une équipe conjointe de Google et du MIT (institut de technologie du Massachusetts) a mis au point une nouvelle méthode : analyser non pas une photo, mais une série, issue d’une rafale ou d’une vidéo. D’une image à l’autre, les déplacements du reflet ou du premier plan sont en effet différents de ceux de l’arrière-plan.

En détectant les bords des différents éléments et la façon dont ils évoluent d’une image à l’autre, il est donc possible de décomposer les différents plans et de reconstituer pour chacun l’image d’origine, obtenant ainsi une photo nette du fond et une autre de l’obstruction – qu’il s’agisse de la scène reflétée dans la vitre ou du motif de la grille par exemple.

Cette approche a un avantage : contrairement à celle qui consiste à rechercher les éléments doubles (signes du reflet dans une vitre), elle fonctionne avec un seul reflet ou avec n’importe quel premier plan gênant.

Elle a aussi un inconvénient notable : en reposant sur le mouvement de l’appareil, elle n’est pas applicable aux photos sur pied ou aux appareils trop stables. Il lui faut également un mouvement circulaire de l’appareil : les auteurs présentent eux-mêmes le cas d’une rafale en mouvement horizontal suite à laquelle leur algorithme a soigneusement éliminé les barres verticales d’une grille… sans toucher aux barres horizontales !

Il faudra également voir ce que donne l’algorithme sur des sujets en mouvements, qui pourraient créer des interférences. En principe, cette méthode est essentiellement destinée à photographier des sujets immobiles, appareil tenu à bout de bras ; en revanche, la quantité d’éléments parasites qu’elle permet d’extraire et la qualité du résultat sont prometteurs.

Notons tout de même que le principe n’a rien de neuf : l’algorithme ressemble à ce que vous faites lorsque vous agitez la tête devant une vitre ou une grille pour permettre à votre cerveau de reconstituer l’image complète d’un arrière-plan fragmenté, en déplaçant les reflets et en observant ce qui ne change pas.

- Une approche calculatoire pour une photographie sans obstruction (en anglais)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.