Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Polaroid repart et revient

26/02/2008 | Laurent Katz

Après l’annonce de l’arrêt du film instantané, Polaroid prolonge l’idée du développement immédiat avec une imprimante de poche.


L’imprimante Polaroid Digital Instant Mobile Photo Printer a ceci d’original qu’elle n’utilise pas d’encre, par la technologie ZINK (Zero INK), reposant sur un papier spécial. Celui-ci comporte, empilées sur une base plastique trois couches portant des cristaux de colorants cyans, magentas et jaunes, recouvertes d’une couche protectrice. Les couleurs sont activées sous l’effet de la chaleur. Comment ? Il faut d’abord savoir que les cristaux amorphochromatic ne sont pas colorés, mais qu’ils se colorisent, de plus en plus, sous l’effet de la chaleur. Comme le papier ne passe qu’une seule fois devant la tête d’impression thermique, la chaleur est modulée en impulsions de durées différentes, sachant que chaque couche présente sa propre température de fonte. Ainsi, il est possible d’adresser en même temps les cristaux des trois couches et générer ainsi l’image.

L’imprimante récupère les photos d’un téléphone portable par Bluetooth ou d’un appareil photo numérique par le port USB et la norme PictBridge, avant de la sortir en soixante secondes. Les photos sont petites, au format carte de visite (5 par 7,5 cm) et données comme résistantes à l’eau, au déchirement et à la lumière. Un accu Li-Ion rend l’imprimante autonome. Aucune date de sortie précise ni de prix ne sont annoncés par Polaroid, si ce n’est une commercialisation cette année.

Le site de Polaroid

Le site de Zink

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages