Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

(Presque) l’essentiel du reflex numérique

15/06/2009 | Benjamin Favier

15/06/2009- Des livres techniques sur la photo, il en sort toutes les semaines. La concurrence est féroce. Aussi, certains manques ou petits défauts ne pardonnent pas. Même quand l’entreprise est pleine de bonnes intentions.

Autant le dire tout de suite. Cet ouvrage, L’essentiel du reflex numérique, signé Chris Weston, est une petite déception. Destiné à un public de photographes débutants, le livre revient sur les fondamentaux de la photographie numérique, sous l’angle des reflex. En trois parties (quatre avec les annexes), l’auteur décortique les composants des appareils, passe en revue les principaux réglages liés à la prise de vue et offre des cas concrets pour gérer le post-traitement. Sur le papier, rien à dire. Le déroulement est logique. L’ouvrage est fort bien illustré. Les clichés sont variés et instructifs. Alors, d’où vient le mal ?

Mise en page inaboutie

Sur la forme, d’abord. Difficile d’expliquer la taille trop importante du bandeau gris qui apparaît en haut de toutes les pages et qui n’apporte aucune information. Toujours au niveau de la maquette, pourquoi avoir choisi de mettre les folios seulement sur les pages de droite, qui plus est, en haut de celles-ci ? Ce choix est d’autant moins compréhensible qu’il a une incidence sur la lisibilité du texte. La taille des caractères est bien trop petite. L’œil se fatigue vite à la lecture. En outre, les titres, bien qu’en corps gras, ne ressortent pas assez, si bien que l’on a du mal à identifier les chapitres. C’est vraiment dommage, car l’image tient une place importante, et les captures d’écran de logiciels sont clairement visibles.

Chaînons manquants

Sur le fond, force est de constater que certains points ne sont pas abordés. En 2009, ne pas parler de la vidéo ni du LiveView est un oubli regrettable. La fin d’année dernière laissait présager de la généralisation de la vidéo HD, voire Full HD - notamment avec les sorties du Nikon D90 et du Canon EOS 5D Mark II. Ce qui a été confirmé depuis, avec les Canon EOS 500D, le Nikon D5000 ou encore le Pentax K-7, qui embarquent tous les trois cette fonction. Quant au LiveView, il est incontournable depuis presque deux ans sur les reflex. Ces deux termes n’apparaissent en outre ni dans le Glossaire, ni dans l’Index. Ces absences auraient pu être justifiées - notamment l’utilisation de la vidéo, qui fait débat. Elles ne le sont nulle part.

Classique, sans plus

En dehors de ces manques, le néophite apprendra beaucoup de choses. Il se familiarisera avec les différentes tailles de capteurs abrités dans les reflex, découvrira quelques retouches de base et pourra s’imprégner d’astuces judicieuses quant à la prise de vue. Les textes sont clairs et précis (la relecture des termes scientifiques a été assurée par notre bienveillant collaborateur, Jean-Marie Sépulchre). Le titre annonce le but de l’ouvrage : aller à l’essentiel. Avec un soupçon d’audace supplémentaire et une meilleure gestion de la mise en page, l’objectif aurait été atteint. En l’état, il ne l’est que partiellement.

- L’essentiel du reflex numérique
- Éditions Dunod
- Par Chris Weston, traduit de l’anglais par Xavier Guesnu
- 192 pages
- 28 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.