Publié le : 22/09/2011
Par : Laurent Katz

[Prise en mains] Premier contact avec le Nikon 1 V1

Découvrir comment une marque comme Nikon aborde l’hybride, non au travers d’une présentation officielle, mais en employant l’appareil est autrement révélateur de ce qu’il a vraiment dans le ventre. Même s’il ne s’agit pas ici d’un test grandeur nature, mais d’un ressenti aux premiers contacts, après quelques heures de manipulation et de photographie.

Premier constat favorable, le Nikon 1 V1 ne fait pas léger, dégageant le sentiment d’un appareil solide ne relevant pas d’une réalisation à l’économie. L’encombrement est grosso modo celui d’un hybride Micro 4/3 ou d’un NEX, sachant qu’il embarque le viseur électronique et un accu de grande capacité, celui du reflex D7000. Comme le capteur est plus petit, les optiques suivent le mouvement et sont vraiment peu encombrantes. C’est flagrant avec le zoom télé 30-110 mm (81-297 mm) d’une compacité remarquable. Ce qui m’amène à parler du capteur. Beaucoup rêvent d’hybrides APS-C, pour retrouver disons-le, les qualités du 16 Mpxl équipant les D5100 et D7000. Et rêver d’évolution vers les 20 Mpxl sinon plus. Avec des rendus étonnants aux sensibilités élevés. En contrepartie, si l’hybride APS-C est bien moins encombrant qu’un reflex (ce que prouve Sony avec le NEX), les optiques restent d’une taille classique. Et comme j’ai toujours pensé qu’il était dommage qu’aucune marque n’ait investi le créneau du capteur plus grand que celui d’un P7100 ou d’un G12 (1/1,8e de pouce), mais plus petit que celui des appareils Micro 4/3, je ne peux que saluer l’option prise par Nikon. Certes, cela limite les évolutions en termes de définition et de hautes sensibilités, mais de la même manière qu’il y a des voitures standards et des 4/4, il doit y avoir différentes propositions d’hybrides. D’autant que les premières images montrent que le petit capteur n’est pas ridicule passé les 400 Iso, même si la qualité n’est pas celle d’un reflex.

Un parti-pris contestable

JPEG - 31.8 ko
Le pad directionnel et le sélecteur de modes d’exposition

Au vu du boîtier, j’ai été étonné de ne pas voir le quatuor expert que forment les modes PASM sur le sélecteur, qui ne présente que quatre pictogrammes. C’est volontaire, Nikon voulant offrir une nouvelle manière de photographier. Soit par l’automatisme intelligent qui choisit le bon mode Scène - il n’y a d’ailleurs pas d’accès individuel aux programmes-résultats - soit par un mode rafale qui rappelle ce que Fujifilm propose depuis longtemps. Commencer à enregistrer dès que le déclencheur est effleuré et prendre quelques photos en plus après. Nikon va plus loin avec l’analyse des vingt images et la conservation de cinq d’entre elles sur la carte, selon des critères reposant sur l’analyse du visage, de la netteté... C’est une manière de photographier à laquelle je n’adhère pas du tout. Mon libre-arbitre est incompatible avec le fait que l’appareil élimine des photos sans que j’ai mon mot à dire. Et plus prosaïquement, le V1 est immobilisé quelques secondes après la prise de vue, interdisant tout déclenchement si d’aventure quelque chose d’intéressant se passait. Rédhibitoire... mais le mode n’est pas obligatoire. Une autre fonction dont l’intérêt, autre qu’anecdotique, m’a échappé, consiste à mélanger vue fixe et petite animation. Enfin, le sélecteur propose le mode Scène automatique et la vidéo. Ces commandes pour photographe débutant ou peu intéressé par la technique ne sont pas doublées par les filtres et effets, que Nikon propose pourtant sur ses compacts et reflex. Pas indispensables, mais souvent ludiques et parfois esthétiques (je pense aux modes N&B contrasté de certains modèles). Il n’y a pas plus de mode Panorama par balayage que de HDR. A l’opposée de ce que fait un Sony qui a compris que l’on pouvait mêler les genres sur un appareil.

Le plus gênant, qui chagrinera le photographe expert, est l’obligation de passer par le menu pour choisir le mode d’exposition, la zone de mise au point ou encore gérer la sensibilité. Nikon parle d’appareil grand public. Mais ce qui est à la limite acceptable pour le J1 (549 € quand même en kit avec le zoom 3x, 10-30 mm, soit , l’est difficilement pour le V1, à 800 € en kit tout de même ! Nikon a beau dire que son Système 1 concerne ceux qui veulent évoluer d’un compact vers un appareil plus rapide et qualitatif, le prix paraît dissuasif en l’état, pour celui qui ayant acheté un compact à 200 € souhaite progresser. Vous l’avez compris, la philosophie générale ne me convainc pas franchement. D’ailleurs Sony qui avait choisi de rendre moyennement accessibles les fonctions expertes sur ses NEX est revenue sur son choix, pas une évolution du firmware offrant un paramétrage intensif des touches sur les modèles initiaux, avant de les intégrer dans le menu de configurations sur les hybrides récents.

Silence et réactivité

JPEG - 36 ko
Le flash SB-N5

Cela dit, le Nikon 1 V1 montre que la marque dispose de solides équipes de R&D. L’intégration du viseur électronique (il n’y en a pas sur le J1) est bienvenue et montre que l’on peut éviter l’encombrante protubérance quand ce dernier est optionnel. Cet afficheur est d’une qualité satisfaisante, en retrait sur ce que propose Sony, mais infiniment meilleure que celle de la plupart des bridges. On y dénote juste un manque de luminosité.

Au début, la présence du capteur qui commute entre LCD dorsal et mini LCD interne m’a inquiété, car dans un environnement où la discrétion est de mise, l’allumage de l’écran n’est pas souhaitable. Heureusement, la touche Disp permet d’éteindre ce dernier en permanence. La motorisation des zooms prêtés, les 10-30 mm et 30-110 mm, est des plus discrètes. Alors, quand l’obturateur électronique est activé, l’appareil manifeste une discrétion remarquable. On est loin du clic-clac de la concurrence (Pentax Q excepté). On pourra donc photographier pendant un spectacle sans gêner les spectateurs immédiats, voire sans se faire remarquer par le service d’ordre si la photo est interdite, le seul voyant étant le témoin d’écriture sur la carte SD, que l’on aura vite fait de recouvrir d’un petit bout de gaffer.

Une petite trappe amovible, qui ne demande qu’à s’égarer, recouvre le connecteur pour accessoire. On y fixe le seul flash disponible, le très modeste SB-N5, alimenté par l’appareil. Son originalité : une tête cobra pivotant sur 360° horizontalement et 90° verticalement.

JPEG - 106.8 ko
Le flash SB-N5 n’est pas époustouflant de puissance, ce qui limite son usage quand la tête est orientée vers le plafond ou un mur. On retrouve la qualité d’exposition qu’assure le mode i-TTL, employé ici sur des surfaces métalliques qui constituent un vrai piège pour la mesure de la lumière et la pondération de la durée de l’éclair.

L’autofocus hybride montre la pertinence du choix. Avec une bonne lumière, la mise au point est fulgurante. Dès qu’une zone de couleur sombre occupe majoritairement la surface couverte par l’AF, ou si la lumière devient moins abondante, un petit pompage intervient et l’instantanéité n’est plus de mise. Par comparaison, avec un EOS 7D et un Olympus Pen E-PL3, tous ajusté sur une focale avoisinant les 84 mm en couverture 24 x 36, il s’avère qu’en basse lumière les performances sont comparables. Et que d’une manière générale, sur des sujets fixes, l’Olympus agissant par seule détection du contraste présente souvent une réactivité perçue du même acabit que celle du V1. Un test permettra de vérifier si, avec des sujets en mouvement, l’AF hybride de Nikon tient la dragée haute aux autres appareils.

La structure classique des menus Nikon est maintenue, onglet verticaux et thématiques (Lecture, Prise de vue photo ou vidéo, Configuration). Mais ils sont moins copieux que sur les reflex. La puissance du processeur Expeed 3 se manifeste par des affichages hyper rapides lors du passage d’un écran à l’autre.

Que dire pour résumer la perception initiale. Le sentiment est celui d’une base matérielle qualitative (réactivité de l’AF, puissance de traitement, exposition…) desservie par une philosophie contestable, vu le prix de l’appareil qui a volontairement été bridé dans ses réglages, tant pour l’expert que pour l’amateur de base (ni effets ni panorama). C’est maintenant au marché de rendre son verdict.

GALERIE DU BRUIT

Le capteur de petite taille ne saurait produire la même qualité d’image à mesure que les Iso s’accroissent. Mais la plage 100 - 1 600 Iso montre un rendu en phase avec le public visé par le V1 (et donc le J1) et son mode d’exploitation des photos : affichage écran, tirages 10 x 15 majoritaires, sorties 20 x 30 cm ou 30 x 40 cm à l’occasion.

JPEG - 16.9 ko
JPEG - 149.2 ko
Photo de base
JPEG - 16.9 ko
JPEG - 67.7 ko
Extrait à 100 Iso
JPEG - 16.9 ko
JPEG - 70.8 ko
Extrait à 400 Iso
JPEG - 16.9 ko
JPEG - 68.1 ko
Extrait à 1 600 Iso
JPEG - 16.9 ko
JPEG - 67.5 ko
Extrait à 6 400 Iso
JPEG - 16.9 ko

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Et ben voilas une future belle daube,
    je m’explique, Non comptant de faire des boitier tous juste acceptable notamment la série des D5000,7000...
    Voilas que nikon nous sort un "truc " qui ressemble vaguement a un appareil photo, j’ai eu l’occasion de le voir en vrais chez nikon au japon il y a une semaine, qu’elle déception.
    est ce que un jour on verrat un compact APS-C ou FX avec juste un bon 50 1.4 ou un 35 2 ?
    amicalement nikonidepuis30ans

  • En ce moment j’ai une pensée pour tous les commerciaux de Nikon en France et à travers le monde qui se trouvent dans la position absurde de devoir défendre le choix aberrant de cette nouvelle monture et de devoir expliquer pourquoi c’est une révolution.

    Bon courage à vous, je n’aimerais pas être à votre place.

  • Une nouvelle génération d’appareils et des objectifs enfin compacts !
    Qui veut de mon FM équipé d’un 43 86 F:3.5 lourd comme une enclume ?

  • Nikoniste depuis 40 ans, j’ai honte.
    Cela me rappelle le moment où LEICA s’est essayé à sortir un petit boitier nommé CL...Un grand bof chez les Leicaistes de l’époque.
    Sérieusement, je n’adhère pas à ce V1, au V2 non plus d’ailleurs...
    Je pressens le flop, mais c’est vrai que les marketeux veulent toujours avoir raison, à ne pas confondre avec les photographes.
    Je retourne à mon X100, moderne, mais classieux vintage avec ses excellents fichiers.
    Il serait temps que NIKON développe un boitier type F6 (D700 trop gros), 18 Mpx, avec les merveilleuses petites optiques de l’ère AFD mais Nanocrystal. Stop !
    Pas pour les cinéastes, mais pour les photographes.
    Ah oui, les photographes...

  • J’aimerais pouvoir assister à des réunions de service marketing pour comprendre comment ces gens fonctionnent : comment, à partir d’un concept qui tient la route, ils arrivent à pondre de tels trucs (que ce soit chez Fuji avec le X 10, pas le X 100, ou chez Nikon dans le cas qui nous intéresse)
    Ils n’ont pas compris ce que les "experts" (terme consacré extrêmement prétentieux certainement inventé par un service marketing pour flatter les égos) attendent d’un appareil photo compact, à titre strictement perso c’est un Rollei 35 version numérique : un barillet de vitesse, un autre de diaphragme, idem pour les ISO et une MAP manuelle, avec un caillou ouvrant à 2 ou 2.8, pas besoin d’autre chose pour faire de la photo !!!!
    En fait on sait tous ce que ces gens là ont derrière la tronche : il faut consommer à tout prix, changer de matériel tous les ans, pour cela un seul moyen : créer de la frustration en mettant sur le marché des appareils ne correspondant jamais tout à fait à nos désirs nous incitant ainsi à toujours loucher sur le prochain modèle en espérant pouvoir finalement atteindre le nirvana, bref la carotte au bout du bâton.
    Quelle solution à tout ça ? un boycott accompagné de pétitions monstrueuses auprès des fabricants ? Peut être qu’enfin on retrouvera du matériel photo correspondant à nos attentes dont on ne voudra pas se séparer six mois plus tard.

    • Je vois dans les réactions ci-dessus pourquoi de déception chez les amateurs éclairés ou "experts", pour reprendre un terme à la mode.

      Néanmoins, je pense que vous prenez cette nouvelle gamme d’appareils pour ce qu’elle n’est pas. Le Nikon v1 et J1 sont clairement destinés au grand public qui n’a que faire de la technique, de la complexité et de l’encombrement d’un réflex ou d’un hybride haut de gamme.

      Donc, amis experts, cet appareil ne vous est pas destiné.

    • Je pense comme Gilles que la cible n’est pas l’expert (encore que l’expert pur et dur qui photographie en réglage manuel toute sa vie avec un 35 mm f/2 et rien d’autre soit évidemment une caricature...même si parfois j’aime sortir en cet unique équipage pour me décrasser l’oeil et que j’ai évidemment craqué pour le Fuji X100 qui m’accompage partout...quand je n’ai pas besoin de sortir le D3 et son lot d’optiques) cependant le V1 fera un clin d’oeil à certains experts avec la bague d’adaptation des objectifs AFS VR...On va dire que c’est ridicule de transformer son 18-105 en 50-280...mais transformer un 300 2.8 en 800 2.8 pour le sport auto ou la chasse photo n’est pas stupide en soi, si l’autofocus suit...et un 60 macro AFS va avoir un grossissement spectaculaire avec cet accessoire. J’essaierai le V1 pour cet usage parce que j’y ai un intérêt, mais je pense que la cible visée n’est pas celle des experts, ou alors marginalement comme troisième ou quatrième boîtier. La cible vise les jeunes, la photo familiale facile, la vidéo créative (là, il manque l’écran arrière, mais les moke up de grand écrans accessoires ont été présentés à New York, avec micro, torche d’éclairage vidéo, etc) et bien entendu l’inévitable effet de mode qui fait que l’on accepte de payer un téléphone ou un ordinateur de certaine marque trois fois plus cher que les concurrents.

      Quand je lis sur certains forums que Nikon "perd son âme" il ne faut quand même pas trop éxagérer : au siècle dernier Nikon a vendu beaucoup de compacts argentiques autofocus (et même le premier compact stabilisé anti vibrations !) et au début de ce siècle plein de Coolpix experts sans que l’âme de mon F3 Titane ou de mon F5 ne se soit enfuie de leur corps...et je ne vois pas en quoi un V1 dévalorise un D3s avec le triple kit 14-24/24-70/70-200 ?

    • edit : il manque l’écran arrière orientable pour la vidéo.
      Vous noterez que je ne parle pas du J1 qui sera certainement plus vendu chez les jeunes qui ont été habitués depuis l’enfance à ne viser qu’en regardant (de plus en plus loin quand ils vieilliront) l’écran arrière et ne verront pas l’intérêt d’un supplément de prix pour un viseur à l’oeil.

    • trés bien repondu l’ami beaucoup de personne rêvent beaucoup trop ils pensent peut être qu’ils vont pouvoir avoir un boitier si ridicule en taille avec la qualité d’un reflex c’est a mourir de rire
      pour ma par je suis un fan de nikon mais jamais il me verront avec ce type de boitier moi je possède encore des bras pour tenir un boitier pro toutes la journée et 5 objectif pro (je suis pas pro) je laisse ce boitier aux gonzesse et aux pleureuse
      pour être bien placer le représentant de nikon ma dit que ce boitier a était construit par rapport a la demande (ce qu’elles voulez avoir dans un boitier hybride)de 8000 personne en france et voila le résultat moi je trouve juste que c’est du bon quand je vois les commentaire de certain sur ce site vous voulez un petit boitier pas lourd ...ben vous l’avez !!!

    • J’ai bien compris que ces CX ne ciblaient pas les "experts". Tant mieux. Remarquez que les Nex ne ciblaient pas non plus les experts à leur lancement... mais les ont touché quand même. Là, a priori, "on" est tranquille.

      Mais alors, je voudrais comprendre ce que ces CX vont apporter de plus-value sur le terrain aux utilisateurs "presse-bouton" (rien de péjoratif sous mon clavier, je le suis moi-même parfois). Je veux dire, qu’est-ce qui va justifier qu’on mette 200, 300, 400€ (voire plus) dans ces CX plutôt que dans un compact classique. Le capteur n’est guère plus grand, et même plus petit que certains, donc, à génération équivalente, aucun gain en qualité d’image, aucun gain en pouvoir séparateur (bokeh). On peut changer les optiques, mais n’est-ce pas plus prise de tête encore que de régler son boitier pour un pur amateur ? Et si on ne change pas d’optique, on se retrouve avec un zoom au range étriqué par rapport aux compacts classiques, dans un encombrement plus important. Et en plus, Nikon me semble avoir été très pingre en fonctionnalités "fun", à part son "instant animé"...

      Alors ? Il va leur rester quoi, à ces CX, pour justifier de leur prix ? Leur AF hybride... que d’autres ont déjà... mouais.
      Celui-là, je l’attends justement sur des capteurs plus grands, pour le juger vraiment.

    • à dsc26000 : euh...et DIANE ARBUS, vous la classez parmi les "gonzesses" ?

    • "je laisse ce boitier aux gonzesse et aux pleureuse"

      Admirez la finesse de l’argument...

    • tous a fait ...les reflex son lourd et gros donc achetez des compact ou des hybrides car comme les gonzesses la plupart des mec veulent des boitiers leger et plein de pixels ce n’est pas de ma faute a moi non ??? de plus maintenant ils ont meme des sac main

    • ...en plus vous persévérez : il n’y a pas que les reflex qui sont lourds !
      au fait, une question : vous "possédez les bras..." et la tête, avez-vous celà ? Je me surprend à en douter sérieusement ; bref : vous confondez photographie et tartanidade très cher !

    • tiens, soit dit en passant et au cas ou vous vous (non, je ne bégaie pas !) y intéressiez (ce dont je doute), orthographe est du genre féminin...puissiez vous en faire bon usage.

    • Pas besoin de sac à main, merci. Mon Canon S95 tient dans la poche de mon jean sans m’empêcher de m’asseoir, et il fait le boulot de bloc-notes pour lequel on me l’a vendu.

      Par contre, mon sac photo a l’air d’un musée avec mon D80. Et il risque de rester de plus en plus à la maison faute de remplacement décent...

      Par remplacement décent, j’entends : plein format, >= 20 Mpx, dynamique LARGEMENT étendue. Si de surcroît il est merveilleux à 6400 ISO et qu’on peut y monter un camescope Sony sur la griffe de flash, ce sera un plus...

    • Chacun sait que les capteurs APSC datent de l’époque où c’était un peu cher et compliqué de fabriquer des capteurs 24x36.

      On a donc greffé ces APSC dans les boîtiers existants (bonjour le poids et le volume !). Un problème se posait alors : comment vendre cette salade aux gogos ? Idée géniale : leur faire croire que la réduction de la taille du capteur multipliait la focale de leurs (très) chers télés !!! Fallait y penser, non ?

      J’attends encore qu’on m’explique comment un capteur APSC s’y prend pour multiplier la résolution d’un télé prévu pour du 24x36....

    • Tu as de la chance mon brave et je te souhaite que cela dure.
      moi c’est cancer depuis 3 mois et le d700 ainsi que ma chambre Arca sont devenu de beaux objets, continue la gonflette la m...e,te tombe dessus en qq mois.
      Amicalement et santé

    • I believe that aiindvog highly processed foods could be the first step in order to lose weight. They will taste fine, but ready-made foods contain very little vitamins and minerals, making you feed on more in order to have enough vigor to get throughout the day. For anyone who is constantly feeding on these foods, moving over to whole grains and other complex carbohydrates will let you have more electricity while feeding on less. Interesting blog post.

  • Je crois que je vais m’orienter vers un Q, beaucoup plus petit, bien mieux construit, avec des objectifs vraiment minuscules, des contrôles manuels, des molettes et un selecteur PASM, bref, un vrai compact expert.
    Je ne comprends pas l’intérêt pour Nikon de lancer un appareil avec un capteur de taille réduit si c’est pour se retrouver avec des optiques de même taille que les APS-C ou 4:3...
    Plutôt prendre un NEX ou Pano/Oly dans ce cas la.

  • La lecture des réactions à ce type de nouveautés est toujours réjouissante. Le coeur des puristes, qui datent la mort du véritable esprit photographique à 10, 15, 20 ans ou 40 ans en fonction de l.âge de leur entrée en photographie. L’esprit de nuance dont ils font preuve est d’ailleurs à la mesure de la pertinence de leurs arguments. Ceci dit, lmdp fait figure de petit joueur. Sur le forum d’un confrère bien connu, le ton atteint des sommets de crétinisme carrément désopilant.
    Personnellement, je suis un peu déçu mais je reste intéressé par ce type de format qui compléterait bien mon D300s dans certaines occasions. Plus qualitatif qu’un compact, beaucoup plus discret qu’un reflex, idéal pour une soirée entre amis ou une balade en ville, le nez au vent. J’attends avec impatience une version plus aboutie.

  • J’attendais de voir ce que préparais Nikon pour compléter (en plus compact et moins lourd) mon D300/ Maintenant je n’hésite plus : ce sera le Fuji x100 !!!

    • Moi je ne suis pas fixé. La formule m’intéresse. J’ai besoin d’un oppareil qui complète mon D300s dans deux types d’occasion :
      - les balades en ville, bras-dessus bras-dessous, pendant lesquelles le gros D300s et son objectif sont encombrants,
      - les soirées entre amis, pour éviter les expressions qui se figent, les poses empruntées ou les refus dès qu’on sort le reflex avec son 50mm f/1.4.
      Le V1 avec un 10mm f/2.8 correspond à mon premier besoin, le V1 avec un futur 30mm f/1.8 ou f/1.4 couvrira le second.
      Encore faut-il que l’interface évolue un peu : la priorité aux gadgets par rapport au modes PSAM ne me convainc pas. Mais je suis sûr que Nikon corrigera le tir comme Sony l’a fait avec le Nex. Peut-être sera-ce un V1.5 ou un V2...

    • Help les frapadingues de matériel avant de regarder votre nombril dans une autosatisfaction toujours plus, vous oubliez les épouvantables catastrophes que vit le Japon. Cette région de Sendaï ravagée, détruite. Comme les fabriquants de véhicules, les grands groupes ont recours à une multitude de sous-traitants pour produire leurs produits pour y aposer leur logo.
      C’est là que tout se gâte, qu’est-ce qui est vraiment de Nikon chez Nikon comme pour les autres d’ailleurs ?
      Plus de voies de communication, insuffisance du réseau électrique, eau et terrains pollués, destructions sans nombre, bref les Japonais doivent pratiquement tout reconstruire dans ce district.
      Alors il n’est pas étonnant dans ces conditions, que Nikon pare au plus pressé, certainement délocalise ses productions, cela ne se fait pas en un mois ou même plus. C’est toute une infrastucture à recréer ailleurs.
      Réfléchissons un peu, si nous avions de telles catastrophes, comment les commentaires seraient.

    • euh je vois pas ce que viens faire la ce discours de plus nikon passion a deja fait un poste la dessus cela n’as rien a voir dans cette article on parle d’un nouveaux produit nikon !!!

      moi pour ma part je souhaite répondre aux personnes qui n’ont pas les compétences de tirer pleinement d’un reflex est qui m’ont répondu juste avant ...oui je sais moi l’utiliser mon reflex (25 ans de photo et vendeur dans une grande enseigne) je sais a qui correspond ce genre de produit mais quand je vois sans cesse les meme argument de merde (pixels et petit produit) cela me gonfle car c’est meme personne soit il ne l’achète pas ils veulent juste le voir soit ils ralent car la qualité n’est pas la en faible lumière .Donc a ces personne qui aime bien la ramener en indiquant le nom d’un photographe histoire de dire qu’ils connaissent la photo qu’il se contentent de cadrer dans l’oeilleton au lieu de recadrer a tout sur leur ordinateur.
      Je suis un fan incontesté de la marque NIKON depuis 25 ans et la je suis le premier a dire que ce produit et une daube car quand on bruite a 400 iso ...désolé mais oui je préfère un reflex d’entrer de gamme. ce n’est ni plus ni moins qu’un produit de plus de marketing (peut être plus tard quand la technologie le permettra quand on connait la qualité de gestion du bruit chez Nikon mais avec un si petit capteur ....cela m’étonnerai )
      Donc oui je connais la photo bien mieux que vous Mr ou Mme et quand je lit des commentaire aussi débile je répond de la même manière, Gonzesse c’est de l’humour ce que vous n’avez pas

      Bien Cordialement

    • j’oublié si DIANE ARBUS vous fait kiffer pas moi désolé je trouve pas ça terrible
      c’est comme andy warhol ...mais comme on dit tout les gout son dans la nature

    • par pitiez ne me répondez pas que andy warhol n’est pas photographe ...LOL

      c’était juste un exemple

    • Et bien moi j’ai 35 ans de reflex et je suis toujours aussi mordu de photo. Mais plus j’avance en âge (bientôt la 60aine), moins je suis péremptoire et sûr de détenir la vérité. Au contraire, je suis curieux de l’évolution de la photo et des techniques, toujours prêt à essayer le compact ou l’hybride d’un ami, ou un reflex d’une autre marque. Non pas pour acheter : je n’ai qu’un boîtier et je n’ai nullement l’envie d’en changer de sitôt. Quant au deuxième boîtier, celui qui m’accompagnera dans les situations où le reflex est plus une gêne qu’autre chose, je réfléchirai longtemps avant de la choisir.
      Ce qui m’intéresse dans les nouveautés, ce sont toutes les nouvelles possibilités qu’elles nous offrent pour faire ce qui nous plaît : composer une image avec une bonne lumière chaque fois que l’envie nous vient. Et c’est ce qui m’intéresse dans le format CX et que j’ai expliqué plus haut.. Maintenant, le V1 tel qu’il est ne m’attire pas (modes gadget monopolisant l’interface), donc j’attendrai ou je me dirigerai vers une autre marque.

      Pour ce qui est de la daube, avec des herbes et des olives c’est dé-li-cieux !

    • pas de pot ! il faisait aussi des photos : des portraits pris à la chambre très grand format (qui ne devait pas être légère celle-là, vous devriez tester...histoire de vous faire les biscotos dont vous me semblez si fier) et tirés par contact. Pas de quoi "kiffer", ainsi que vous le dites (petit conseil en passant : commencez donc par maîtriser l’usage du français et de l’orthographe avant d’user de l’argot façon "grave djeune"), cependant.

    • parce que vous qualifiez celà d’humour ! pourquoi pas "...je laisse ce boîtier aux fiotte...." [l’omission du S n’étant qu’anodine parodie] pendant que vous y êtes !!! Je ne sais pas si vous en avez conscience, mais êtes dans le déni mon petit monsieur ; votre machisme n’ayant d’égal que votre côté "moi je" (ceci sans préjuger des nombreuses autres qualités que vous ne devez pas manquer de posséder). NB : au fait, c’était quoi le rapport entre Diane Arbus et Andy Wharol ? Je n’en vois à priori que deux : 1) ils se sont exprimés à la même époque 2) ils sont victimes de vos préjugés anti-intellectuels (je reconnais, certes, vous faire un procès d’intention)

    • désolé...ma réponse s’adressait à qui vous répondiez et non à vous (mais je pense que vous aurez corrigé par vous-même)

    • parce que vous qualifiez celà d’humour ! pourquoi pas "...je laisse ce boîtier aux fiotte...." [l’omission du S n’étant qu’anodine parodie] pendant que vous y êtes !!! Je ne sais pas si vous en avez conscience, mais êtes dans le déni mon petit monsieur ; votre machisme n’ayant d’égal que votre côté "moi je" (ceci sans préjuger des nombreuses autres qualités que vous ne devez pas manquer de posséder). NB : au fait, c’était quoi le rapport entre Diane Arbus et Andy Wharol ? Je n’en vois à priori que deux : 1) ils se sont exprimés à la même époque 2) ils sont victimes de vos préjugés anti-intellectuels (?)...sinon, artistiquement : aucun.

    • rebelote et désolé à nouveau...DCS26000 aura donc le dernier mot comme il sied aux grands esprits (il sera content, je n’en doute pas)

    • Ça n’est franchement pas de l’humour, c’est une grosse vanne de douche-après-le-match... Mais point n’est besoin de prendre la mouche : les excès et la gaudriole desservent avant tout ceux qui s’y complaisent !

    • Ça fait longtemps que Nikon à des usines en Chine ou en Thaïlande, le pays du tsunami... Sans doute les évènements au Japon ont des répercussions inimaginables pour nous autres, occidentaux insouciants, n’empêche que si tu n’as pas la 3D dans ton nouveau Nikon c’est un tout autre problème, ça n’a rien à voir.

    • J’adore cet argument : Je fais chier tout le monde avec mon appareil photo, dans la rue, chez mes potes, marre de trimbaler le D300 pour rien, je voudrais être discret.

      C’est quand même pas si compliqué de prendre les gens en photos, même des photos volées. Et puis poser est une chose qui se fait naturellement, quand c’est un instant partagé. Prendre une pose, chercher une pose, c’est une relation pendant laquelle on s’exprime intensément, c’est toute la magie du portrait. Bien sur, les gens ne se livrent pas au premier venu sans raison, c’est au photographe de donner la raison, par son regard. Comme le psy par son écoute, en quelque sorte.

      Tout le monde n’a pas besoin d’un D300. C’est un outil pour photographe, pas une boite à souvenir. Il n’y a pas de mal à prendre des photos de tout le monde et de n’importe quoi à tout bout de champs, c’est juste que pour ça le AW100 est plus indiqué.

      Ha oui, le AW100 ne sort pas les mêmes images que le D300, ça claque moins... Mais vous pouvez l’emmener sous la douche.

      Et qu’est ce que vous croyez du V1 ? Vous avez des test de mires et de montée en ISO sous les yeux, magnifique. Attendez d’avoir vu la beauté du bokeh sur les portraits, 30/1.4 ou pas. Et je ne vous parle même pas d’un semblant de contre jour, la lueur d’une fenêtre dans une pièce, c’est incroyable.

      J’ai offert un S90 à ma femme il y a quelque temps. Elle adore prendre des photos et voudrait apprendre, mais faut que ça reste ludique. Soit disant une référence ce minuscule appareil. Il lui sert autant d’album photo transportable. Alors, pour commencer, le premmier jour, je l’ai donc encouragé à resté en mode auto et à commencer à regarder les choses avec le fameux regard du photographe. Bref, à corriger ces erreurs. Toutes les photos ne sont pas bonnes à prendre... L’appareil ouvre 2,8 et zoom mécaniquement à 85 mm (équivalent). En tout auto, en intérieur mais bien illuminé, le truc est resté scotché à ISO 1600, en qualité JPEG moyenne. Et comme ma femme abuse du zoom numérique, je ne vous raconte pas le résultat, immonde. La couverture du match de handball des gamines, foutu.

      Moralité : Ne demandez pas à un appareil de faire ce qu’il ne sait pas faire. Et n’achetez pas un appareil quand vous ne voulez pas faire ce qu’il sait faire.

  • Les hybrides u4/3 ont un adaptateur OM qui transforme un 50 1.4 (50 euro d’occase) en 100 1.4 et lensbaby a fait un adaptateur tilt pour nikon qui fait un malheur sur mon vieux nikkor 105 2.8 macro qui deviens un 210 2.8 macro. PASM ? A ! Avec le GF1, j’ai repris le gout de la photo en prioritée diaf ou manuelle et de la mise au point à la main. Nikon à vraiment raté son coups avec le V1. Le facteur de grossissement est trop fort pour pouvoir recycler ses vieux objectifs manuels. Sauf pour creer un 800 2.8 qui ne pèse pas comme une enclume ;-). Mais ça fait cher le gadget pour aller chasser les oiseaux et faudra attendre le V2 ou le V3...

  • Bonjour,

    Tous les sites web qui traitent habituellement de photographie ne parlent plus que de Nikon One. Et vas y les conneries. A croire que cette prose débilitante ne s’adresse pas vraiment aux photographes.

    Pas de HDR, pas de 3D, pas de panorama, pas de stabilisation, pas de filtre ? Et alors ? On est où là ? A la foire de Paris ? Un trépieds, un vrai filtre de densité, un capteur avec une dynamique correcte, voilà de quoi à besoin un photographe.

    Il n’y a pas de barillet PASM ? Mon Dieu, on s’en moque. Avec un capteur de cette taille, la profondeur de champs n’est pas une préoccupation. Les optiques ouvrent à 2.8 et ferment à 11. Çà ne fait que deux diaphragmes à fermer, probablement un seul utilisable entre 4 et 8...

    Et les commentaires : "Haaaa, au secours, Nikon nous a trahi". C’est ce qu’on peut lire partout. Sauf que non, bien au contraire. Qui aurait voulu d’un D700 relooké avec pour seule nouveauté un obturateur électronique ? Tout le monde attend le remplaçant du D700 alors faute de mieux, allons y gaiement sur la critique !

    Oui, un Fuji X100 coûte le prix d’un reflex. Bien que compacte, il a un capteur à la hauteur de ce qui se fait actuellement. Mais il a aussi un système de visée liveview qui n’est pas encore au point et qui fait criser tout le monde. Le Sigma DPx idem. Ça achète un produit mal conçu puis ça rouspète parce qu’il faut changer trop souvent d’appareil photo.

    Concurrencer le micro 4/3, je ne suis pas sur que ce soit le but. Profiter du nouveau marché né avec le micro 4/3, oui. La nuance est subtile mais importante. Puisque les gens sont prêts à acheter n’importe quoi, pourquoi se priver ? Visiblement, le Nikon One n’essaye pas d’être concurrentiel mais innovant. Et c’est bien ciblé puisque sur ce marché, à chaque nouveau gadget il faut vite acheter.

    Oui, le One est un gadget et ne mérite même pas qu’un photographe envisage de l’acheter. Par contre, n’importe quel photographe devrait se rendre compte que le One embarque une technologie qui pourrait changer beaucoup de choses dans un très proche avenir. C’est plutôt de ça qu’il devrait être question dans cet article.

    Pourquoi Nikon et Canon sont les derniers arrivés sur le marché du compact à objectif interchangeables ? Parce ce que Nikon et Canon vendent avant tout des boîtiers pros. Leur spécialité, c’est le boitier à tout faire. De plus, ils vendent aussi leurs boîtiers à des photographes passionnés mais amateur (expert), dès lors qu’ils veulent s’équiper comme des pros. Les boîtiers experts chez Nikon sont tous des boîtiers pro au rabais. Quant à l’amateur du dimanche, le spécialiste de la photo souvenir, il récupère les miettes sous prétexte d’encombrement et de prix. Fini pour lui la visé reflex, le choix des optiques, etc. A la limite, on pourrait parler d’appareil numérique jetable. La démarche, toujours moins pour moins cher, laisse Nikon à la traîne sur le marché des appareils amateurs compactes.

    L’invention du boitier hybride sort d’une logique inverse. Aucune chance aux nouveaux venus de concurrencer Nikon ou Canon sur le terrain des pros. Par contre, si ce sont des spécialiste de l’image numérique à défaut d’être des opticiens, Panasonic et Sony fabriquent d’abord des appareils pour amateurs. Leica s’occupe des optiques et trouve un créneau qu’on ne lui connaissait pas. Le but est de faire le meilleur compact possible (c’est à dire le plus cher possible). Dans ce cadre, pouvoir changer d’optique sur un appareil miniature est une avancée surtout marketing. Techniquement, je ne suis pas certain que ça change grand chose à la qualité des photos. Il me parait plus important de remplacer la visée reflex par quelque chose de performant. Pareil pour l’autofocus et la réactivité, l’autonomie. Mais on trouve plutôt sur ces appareils "grand public" évolués tout un tas de nouvelles fonctions, qui paraissent alléchantes au premier abord et qui font oublier l’essentiel. Quoiqu’il en soit, dans la catégorie amateur, une autre sous catégorie est née, la catégorie geek, expert non pas en photographie, mais en nouvelles technologies. Cetteclientèle veut croire que la qualité des photos va de pair avec l’informatique embarquée, bien qu’il n’en soit rien. Plus la qualité d’image est dégueulasse et plus il faut d’algorithmes pour la rattraper, ça c’est certain. En fait, l’amateur accepte de payer cher un capteur premier prix et un boîtier pourri, parce qu’il y a cette technologie palliative pour compenser.

    Nikon One vient d’ouvrir une porte avec son nouveau système d’obturation et d’autofocus. Les amateurs de gadgets trouveront toujours plus chez Panasonic mais ce gadget là, c’est l’avenir à n’en pas douter. Et ça dépasse bien le cadre du boitier miniature. Les rafales du D3x font mauvaise figure tout d’un coup. La mort de la visée reflex et de l’obturateur mécanique est certaine à relativement court terme. Mais Nikon n’allait pas tester cette nouvelle technologie sur ses boîtiers pros. Il y a quand même une exigence de fiabilité et des habitudes. Pour l’entrée de gamme, c’est encore trop récent donc trop cher, ensuite ça ferait mauvaise pub au haut de gamme. Il reste quoi, il reste les geek prêts à tout beta-tester, à tout acheter, du moment que c’est plein de gadgets modernes. Ce nouveau gadget est tellement puissant que Nikon ne s’est même pas embarrassé avec les autres fonctions non indispensable qu’on trouve chez la concurrence. Cette invention se suffit à elle même. Le packaging autour (nouvelle monture, taille de capteur) est là pour renforcer le sentiment de nouveauté. Quand on est geek, il faut que ça se voit.

    Nikon vient couper l’herbe sous les pieds de Canon. Quoique Canon aussi nous promet une prochaine révolution. De même il aurait pu le faire sous les pieds de Sony, sur son propre terrain, mais ce n’est pas le soucis du moment. C’est toute la gamme des appareils photo qui sera bientôt renouvelée parce que la donne a changé. Avec le capteur, l’obturateur est ce qui faisait, jusqu’à aujourd’hui, le prix d’un boîtier haut de gamme. Demain, il n’y aura plus que le capteur. Et pendant que tout le monde tentera de rattraper ce retard technologique en matière d’obturation, Nikon continuera de prendre de l’avance en matière de capture. La révolution est annoncée. Le reflex est mort, prismes et obturateurs mécaniques n’ont plus raison d’être.

    Monter en ISO, pousser la résolution, tout le monde sait faire. Mais la photographie, c’est avant tout une histoire d’exposition et de couleur. Par rapport à l’argentique, le numérique est frustrant. Exposer correctement est devenu compliqué. Les hautes et basses lumières, les nuances de couleur... Bien maîtriser un appareil qui change d’espace colorimétrique automatiquement, idem l’accentuation, le contraste et j’en passe (faut retrouver le réglage au plus profond du menu) relève du défi. Soit on laisse tout en auto et en JPEG (méthode pro validée par le grand Ken Rockwell) et advienne que pourra, soit on désactive tout en mode RAW et il faut ensuite "développer" (méthode des essais et des erreurs). Quelle joie de se débattre avec la tonalité jaunâtre des images, avec la beauté d’un ciel turquoise, d’un gazon vert électrique, d’un rose fuchsia envahissant. Les couleurs dérivées du système RVB, c’est le pieds. Dans ce domaine, pour le moment, Nikon ne fait pas mieux que les autres.

    Par contre Nikon est prêt pour l’avenir. La vidéo, la réactivité, l’encombrement, plus qu’une formalité ! La messe est dite. La concurrence est derrière. Maintenant, on attend LE capteur révolutionnaire. Pas celui de Sony, celui de Nikon. Ça va venir. Ça passera d’abord par le haut de gamme et il sera alors temps d’y intégrer les avancée du One. Nikon sait très bien sur quel terrain sa clientèle, fidèle, l’attend. Ça fait des années qu’il n’y a aucune raison de changer de boîtier. Un D50 n’a pas à rougir d’un D7000. Certains apprécieront tout de même de gagner un ou deux diaphragmes sur la montée ISO, quelques pixels de plus pour compenser leur interpolation, mais c’est tout. Ce n’est ni la résolution, ni la sensibilité qui nous fait regréter le bon vieux temps. C’est la qualité d’image et c’est l’ergonomie. On est passé au numérique trop vite, maintenant il n’a jamais été aussi urgent d’attendre.

    @micalement, un amateur exaspéré par le consumérisme ambiant.
    .

    • Jamais vu de capteur Nikon, tous les capteurs de Nikon sont made in Sony...

      Les capteurs Leica sont bien de Kodak, ce qui n’est pas un crime !

    • Ah ! J’ai une histoire !

      Nikon et Sony sont dans un bateau. Nikon tombe à l’eau. Qui reste t-il ? Sony.
      Nikon et Sony sont dans un bateau. Sony tombe à l’eau. Qui reste t-il ? Canon.

      ©Lanza

    • Le numérique à hérité ,de l’argentique soit : http://www.photographiz.com/cours_p...
      Il ne parle pas de l’aps en gros on taille en 2 dans la hauteur un film 24/36 (unité de mesure le mm)

      Pourquoi ce rappel, car déjà sur un film les avantages et les inconvénient de la dimension des films faisait débat

      En gros plus un film est grand pour une même émulsion (qualité et sensibilité du film ou aussi appelé pellicule photo) plus on gagne et définition et qualité de séparation (en piqué) en gros notre photo et nettement meilleur à condition que l’objectif soit très bon.
      On gagne aussi dans la gestion de la profondeur de champ : http://www.art-logic.info/annecy/Pr.... Les beaux flous derrière ou devant le sujet à photographier.
      Alors, pourquoi ce débat sur la taille du film, le 24/36 à sa sortie, était considéré comme compact et a permis de réaliser à terme une foule d’appareils différant et pratique d’utilisation : Les reflex, les compact télémétrique et les bridges, donc je parle de compact et OUI car avant on utilisé le grand et le moyen format

      Le débat porte donc sur le rapport coût qualité et compacité donc transportabilité , mais bond le 24/36 en format argentique à pratiquement tous balayer, car il était le meilleur compromi, car les films ce sont aux fils des années nettement amélioré.

      Les inconvénients de la taille sur le matériel sont donc la compacité de celui si, plus la pellicule est grande plus le matos est grand et oui en objectif 50 mm en moyen format a les dimensions d’un 80 mm en 24/36 pour une ouverture identique.

      Alors, me direz vous pourquoi les constructeurs n’ont ils pas poursuivit sur le 24/36 en masse, le Prix du capteur dans l’appareille photo tous simplement.

      Piqûre de rappelle : Une pellicule n’a pas besoin de mémoire, de gestion informatique (raw, jpg ext..) de philtre et d’entipoussière (pour les objectifs interchangeables) et de photo-site sur le capteur et plus c’est grand et plus l’addition et salé voir très salé pour les photo-sites. Donc ils sont partis sur l’aps-c à l’aps-c est l’hérité de l’aps donc je parle aux début. Les constructeurs ont intégré dans des boîtiers 24/36 des capteurs aps-c pour ne pas tous reconstruire et notamment aux niveaux des reflex à objectif interchangeable ça permettait de réutiliser immédiatement le parc d’objectif. Par contre, on perd et on gagne, on perd en compacité et aussi en angle de prise de vue (en gros 17 mm en 24/36 vaut 26 mm en aps-c) on gagne sur un zoom (un 200 mm vau un 300 mm)

      Autre chose, plus le capteur est petit, plus la netteté est facile à réaliser sur l’ensemble de la profondeur de champ d’une photo, par contre on détache moins bien ses sujets oui mais la clientèle des compacte est moins sensible à cette possibilité elle préfère êtres sûr que la photo soit nette, quelle aubaine pour les constructeurs, des compacts faciles à faire et sur un créneau porteur.

      Je résume le débat, plus c’est gros, plus c’est cher, plus on gère des paramétrés photos plus c’est meilleur + + + + c’est lourd en fin de journée.

      A oui j’oubliais pour une même taille donnée de capteur plus on a de définition (nombre de photocites) plus il est difficile de séparer correctement les photons sur le capteur ccd qui arrive aux travers de l’objectif et oui l’objectif compte aussi et avec mon canon 7d et des objectifs comme le 70-200 L 4 je suis pratiquement à la limite.

      Oui mais les fabricants on nettement amélioré le traitement de leurs capteurs aux jour-duit Nikon pourrait largement obtenir de très bon résultat voir sublime avec un capteur 24/36 et 28m voir plus, par contre je le répète même les séries pros des objectifs sont on limite de définition (permettre au photons d’arriver correctement sur le capteur) voir le nouveau canon 1D -X 18 m et pas plus

      Ma conclusion : 12m pour une photo permet de tirer du A3+ voir un A2, plus un tirage est grand + on regarde de loin moins la définition est importante pour regarder la photo, par contre plus le piquet est bon plus l’impression est qualitative et donc tous est question de compromis, Bon le rêve un 24/36 de 18m à 24m dans un Fuiji X100 à objectif interchangeable, ça ne vous rappelles rien, à oui un Leica M9 en mieux, car bien-sûr un Fuji ferait plus rapide avec autofocus et un viseur hybride révolutionnaire et moins chère, car Leica tu peilles Leica.

      Pierre-Philippe

    • Tout à fait d’accord ! rencontrons nous pour une sortie photo ! une vraie ! pas un expo de matos ! ;-)

  • Moi, je m’en fiche. Je largue tout (non, JMS, je ne revends rien : je garde en vitrine comme dans la galerie des dinosaures au museum d’histoire naturelle) pour un Nex 7. C’est le Leica du pauvre mais en mieux.

    Et tout le reste, que ce soit du Nikon, du Sony, du Canon ou du Pentax, en trop gros ou en trop petit, c’est pathétique de passeisme ou de voies sans issues.

  • L’autofocus de ce petit nouveau est fulgurant c’est la meilleur technologie à ce niveau toutes marques confondues superieur aux sony A77 (et sans perte de luminosité...) quand nikon l’adaptera à l’aps-c ou au 24/36 ça va faire très mal... On en reparlera dans quelques années messieurs les médisant ;-(

  • Pour ma part j’ai un D300 avec quelques objectifs ; Je voulais un appareil tenant dans une poche pour l’emmener plus facilement partout.
    Ces boitiers type Nex n’ont guère d’intérêt sur ce plan : petits, mais avec un zoom, essayez de le mettre dans une poche !!
    J’ai acquis un Coolpix P7000, qui répond parfaitement au cahier des charges (remarquablement construit,avec Raw, histogramme, viseur optique, objectif stabilisé doté d’un bon range, etc...) et délivre des images correctes. Pas à 1600 iso, mais ce n’est pas la vocation de ce type d’appareil. par contre il est lent...mais Nikon a corrigé le tir avec le 7100.
    Donc je me demande quel peut être finalement l’intérêt de cette famille V1 beaucoup plus chère sans vraiment de saut qualitatif ??

    • L’intérêt ...

      Je vous donne mon avis de photographe pro et de passionné pour avoir à peu près "touché" toute la gamme dans toutes les marques ...

      Déjà pourquoi Nikon : Je me suis figé Nikon car à ce jour c’est pour moi le meilleurs système, les compromis sont justes, de la gamme D4 aux compacts, les outils pour ma chaine de production sont parfaits ... ça c’est mon "gout" ...

      Le V1 ? Tellement critiqué ... Les geeks attendaient un Full Frame à 400 euros au look d’un boitier argentique rétro et franchissant le mur des tests ... mdrrrrr ... Moi j’attends un système homogène qui me permette de faire des photos ... chacun son karma ... et en plus cerise sur le gateau : le V1 comme le reste de la gamme franchit les test !

      En reportage pro, je ne bosse qu’au d3, c’est mon boitier fétiche à tel point que je le prefere au D3S et D4 ... oui je suis sans doute profane des tests ... mais pas fou ! et le D3 est un boitier fabuleux dont je connais les moindres recoins, qui ne me piege jamais ... qui me suffit en terme de sensibilité et bruit numérique ... à ce niveau comme on le lit souvent c’est meme pas du bruit mais du grain ...

      En boitier Backup et autres tests, apres un d700, un Canon 7D, un pentax K5, un D300s ... Je me suis figé sur à mon sens le best du moment : Le D7000, moderne, permetant la vidéo, d’une qualité d’image blufante, d’un af impecable, d’un encombrement moindre que le d3 ... que dire de plus ? ... le crop factor 1,5 est complementaire au full frame ...

      Et pour le reste ???? ... Rappelez vous quand Ronis ou d’autres qui nous ont fait rever partait en errance dans la ville avec au coup pendu un pentax argentique muni d’un 50 ou d’un seul 35 ou d’un 35 70 plus que standard ... sans autre forme d’equipement ... Rappelez vous quelle fut leur gloire et leur notoriété ... Passaient il leur temps dans les laboratoirs pour tester des émulsions, le son du declencheur d’un pentax Me ? ...

      Et bien pour moi ... tout ce reste, cette legereté de l’âme, cette furtivité ... C’est le V1 qui me l’apporte ... il n’a pas la bonne molette au bon endroit ? certes ... une roue codeuse PSAM ... et alors ? ... le probleme ce gere un clic et un coup de molette ... c’est celà qui vous empeche de faire des photos "gagnantes" ? ...

      Pas asser d’options et de gadget ? : HDR, panorama ... continuez à médire et à vous équiper de compacts ... Sur les argentiques de Ronis ... il n’y avait pas non plus ces modes ... celà vous empeche d’admirer son oeuvre ? Pas moi ...

      Pour le V1 ... Son ergonomie me redonne cette saveure particuliere de l’argentique, le viseur est confortable ( le ou l’un des meilleurs du marché en hybride ! et je le dis sans honte : c’est bluffant ! ) et je m’amuse en sortie - l’ecran arriere dsactivé - à me retrouver dans ces situations de photographies furtives qui m’enchantent tant ...
      Les objectifs sont de bon niveau et pique convenablement, la qualité d’image est tres bonne, meilleure meme que ce que l’on connaissait en argentique ... finalement pas si marginale ni éloignée que celà de mes "gros boitiers" ... les menus ? Tellement simples et en effet "dépuillés" de gadget qu’on ce retrouve apres un petit temps d’adaptation à s’ammuser de la simplicité du système et à sentir du coup des sensations revenues d’un temps passé ou le boitier argentique de papa n’apportait à s’occuper que de son couple vitesse/diaph ... Car oui si l’on veut cataloguer le V1 , c’est un appareil double : un appareil grand publique d’une part ... mais pour celui qui s’y acoutume et le prend pour ce qu’il est : un excellent boitier street "pro" ... pourquoi ? simplement parceque le pro ce n’est pas le boitier mais celui qu’il fait vivre ... simplement parcequ’il n’est pas moins bon mais meme bien meilleurs que ce que ronis utilisait en argentique ... simplement parcequ’il est furtif, simplement parcequ’il dispose des modes suffisants : Ouverture, Vitesse, ... J’oublie les isos tant je m’amuse à l’utiliser comme un argentique en me contraignant à partir en promenade avec une "pellicule" : je fige mes iso une fois pour toute et je n’y touche plus ... comme si j’avais mon petit argentique et sa peloche ... l’appareil en mode manuel, le posemetre dans l’oeil, la roulette en ouverture, le "cliquet" en vitesse ... et franchement ... avec la legereté du truc ... je me regale !

      Il ne bat pas de scores ? ... Juste comme ca ... son capteur certes plus petit n’a rien a envier en resultats pures à ceux des micro4/3 ... Belle performance une fois de plus Monsieur Nikon ! ... Aller plus loin ? ... Le systeme est full compatible picture control ! je balance dedans mes courbes fetiches, je m’en crée des délirantes ... c’est sur il n’a pas de filtres integrés ... m’en cogne je me les fait moi meme à mesure et je les charge dans l’appareil comme je chargerais une pellicule ...

      Des resultats tres proches d’un reflex entré de gamme, supérieurs aux anciennes gammes de reflex de type d40 ... supérieurs aux compacts de tous horizons et autres bridges ( P7000, P7100 ) ... Un autofocus ... hum hum ... c’est simple : le plus rapide du marché, un panasonic peut aller ce coucher à coté ...

      Oui il n’est pas apsc ... oui il n’est pas full frame ... et alors ? vous metiez du 24 36 dans vos petit appareils kodac à tout faire à l’époque ? ... car c’est celà dont on parle ... LE V1 c’est la Rolls royce de la balade, de l’appareil à tout faire ... et en plus il est évolutif ... Que croyez vous ? a chaque outil un besoin ou plutot à chaque besoin un outil ...

      Tel type d’image soignée : Full frame, chambre, plein formats sont la pour une qualité de folie et des soisn particuliers ...

      Tel type d’image qui ce doit d’etre propre, sur le vif, en reportage, besoin de legereté : Les aps-c delivrent un choix tres polyvalent dans un encombrement plus restreint

      Street ? iages au naturels, instants ephemeres ? balades, famille etc ... : Le V1 c’est l’argentique des temps modernes ... facile à transporter, évolutif, le système complet tient dans un rien meme en prenant avec soit l’adaptateur et un 50 1.8 ...

      A ce propos ? ... x2,7 ? putain quel avantage de folie vue la qualité d’image de l’appareil quand on le maitrise ... trouvez moi pour ce prix un combo qui me donne du 360 mm en 2.8 avec un AF ultra rapide et precis, des raw de bonne qualité et que le tout tienne dans deux poches de blouson ou dans un tout petit sac photo et on en reparle ... niveau polyvalence ... c’est le top ...

      Je "furtive" en ville, un peu de street ? la nostalgie du n&b ? il a tout ce qu’il faut ce v1 ... je lui balance son petit 10 30 de kit ... je tape un debut de grand angle jusqu’a du portrait ... discretement ... certes avec peu de bokey ... et alors ? à moi de me creuser l’esprit pour etre creatif et trouver d’autres champs d’exploration poru mettre mes sujets en avant de scène ... au besoin à moi l’objectif 1.8 monté dessus ... au besoin de grand angle : une lentille x0,5 de qualité et pour ce que je recherche avec cet appareil le tour est joué ... sans oublier avec un mini trepied la possibilité de composer des pano de qualité ...

      alors c’est un fait ... c’est pas un canon full frame ( m’en cogne et contre cogne j’ai un d3 ), c’est pas un aps-c sony, c’est pas un truc de vitrine comme un x100 (que j’ai testé par ailleurs tellement il me plaisait esthetiquement ... mais entre nous : l’af est a chier, les menus pas pratiques, confiné dans le 35 ... ) ... mais dans le registre de la balade photographique meme pro en milieu urbain ... :

      - Bien taillé
      - Efficace et discret
      - Qualité d’image tres bonne
      - Menu ultra simples finalement et tres accessibles (ce qui en somme fait que la roue codeuse non PSAM n’est pas si handicapante que ca ) réveillant les "esprits argentiques"
      - Le x 2,7 ---> what a long focale de folie !
      - L’ecran de qualité
      - Le viseur : j’avais tres peur de l’hybride ... c’est une tuerie ce viseur ! ... pas du tout la merde des trous de serrure des compacts ...
      - La notation des photos à la volée
      - Des possibilité vidéo (stéréos) excellentes
      - Un AF de folie
      - Une rafale de tueur ( que vous n’etes pas obligé d’utiliser en continu ! )
      - Une commande correction il finalement pratique
      - avec un etuit cuir rétro .. il a de la gueulle finalement !
      - Des objectifs interchangeable, qualité nikkor, VR ... et pour toujours plus de possibilité ... Tout le parc nikkor ...
      - Un flash amplement suffisant, qui de plus est une foi en manuel peut piloter tout à fait bien un cobra plus puissant déporté ...

      les moins : La roue de selection trop souple et trop facile à tourner ... c’est un fait ...

      Le reste ? pas de moins pour moi ... c’est ce que c’est , c’est pour cela que je l’ai pris sinon j’avais largement choix d’un second d7000, d’un d5200 ... d’une autre marque ... et il me donne beaucoup de plaisir et surtout de tres belles images qui me plaisent à 100% mais ça ... c’est moi qui les voit et c’est moi qui commande l’appareil ... et je crois meme qu’avec un vieux pola je les verrais aussi ...

      Qu’est ce que vous voulez de plus qu’un boitier simple, facile à transporter, agreable à utiliser, tres peu limité ( si ce n’est le bockey, mais un coup de 25 ou de 50 1.8 et c’est aprti pour du portrait au top , pour le reste, me dites pas que vous faites en ville du paysage large sous les f8 ... si ? ... Pour les monuments en ce rapprochant ou avec un télé, le bockey apparait .. pas tant que sur un d3 mais je sais ce que j’ai dans la main et personne m’a obligé à l’acheter ! ) ...qui braque pas les gens, qui est évolutif, qui réagit tres rapidement, dont l’af est juste ... ?????

      Des filtres ? -> achetez vous un compact ou un bon bridge sinon faites vous vous meme de vraies courbes dans le picture controle au moins vous n’aurrez pas les memes que tout le monde !

      Des panoramas ? - > c’est juste automatique avec photoshop ou autopano ... quel intérêt ...

      Pour moi vous l’aurrez compris, j’avais un peu peur de l’appareil mais je voulais une homogeneité avec mon systeme, je me suis donc lancé ... premiere impression mitigée puis je lui ai laissé sa chance ... comme les autres, j’ai pris la peine de le parametrer et de le decouvrir ... et ... ok y a deux trois trucs agacants comme cette roue codeuse de surcroit trop lache ... pour le reste, j’en suis ravi ! je le prefere meme au V2 dont je ne vois pas l’interet vu son design autant prendre un reflex ...

      Et quand je vois ce qu’il me donne de lui meme jusque 1600 iso je suis sur le derriere, et ce que j’en exploite jusque 3200, je suis supris...

      C’etait mon petit coup de gueule de photographe concernant le v1 qui est si on le prends pour son besoin un outil absolument merveilleux que Nikon nous mets dans les mains tout à fait dans le prolongement logique de la chaine de prod photographique Nikon et du picture control ... pour moi c’est donc parfait et integré dans totalement dans la chaine de prod ...

      Idéal sur du petit reportage, mieux qu’un reflex car plus light pour des besoins persos ... Créatif et non intrusif pour de la street photo ... qu’il soit pas apsc ou full frame ou machin ou chose ... je m’en balance, les images sont superbes une fois reglé et pris en main ... est ce que vous dénigrez les clés à molette Facom parcequ’elle sont pas des marteaux ??????

      Si vous etes décu du v1 ... c’est juste que vous vous etes trompé dans votre analyse photographique ... ce n’est pas un d4 en petit ...

    • Vous m’excuserez sur le contenu de mon texte, je souffre depuis toujours de dysléxie et il m’es tres pénible d’écrire sur écran.

    • il m’est ... pas il m’es ... ( qu’est ce que je disais ! )

[
0
]