Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Prise en mains et Formule optique

16/02/2011 | Jean-Marie Sépulchre

1 800 €. Canon a fait un pari audacieux en intégrant en gamme pro « L » un 70-300 mm d’ouverture modeste F4-5,6 alors qu’un modèle d’ouverture constante F4 aurait été une véritable aubaine. Mais cet élargissement de la gamme pro, à l’image des anciens 35-350 mm et récent 28-300 mm à des ouvertures considérées comme de « gamme expert ». Il est vrai que la haute qualité des hauts ISO d’un 5D Mark II ou d’un 7D permet désormais de s’accommoder d’ouvertures plus restreintes en longue focale.

Prise en main et formule optique

Canon avait été le pionnier des 70-300 mm stabilisés, le nouveau modèle complète la gamme qui comporte déjà un modèle économique et un modèle compact DO. Il est construit avec de robustes fûts métalliques comme les autres « objectifs blancs » et renforcé de joints de tropicalisation. Ses bagues revêtues de caoutchouc sont précises et assez fermes pour ne pas se dérégler, mais on s’étonne de l’absence de collier de pied car le poids commence à être notable. L’autofocus est rapide et précis et le stabilisateur silencieux et efficace, bref on est bien en gamme pro, comme on l’a compris en votant le prix, d’ailleurs !

Caractéristiques :

- Formule optique : 19 lentilles en 14 groupes dont 2 verres UD
- Distance minimale de mise au point : 120 cm
- Filtre : 67 mm
- Motorisation : oui
- Stabilisateur : oui
- Joint d’étanchéité : oui
- Dimensions : 89 x 143 mm
- Poids : 1 050 g
- Accessoires : bouchons
- Fabrication : Japon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Il est clair que nous ne sommes pas devant un grand L mais le positionnement de cet objectif peut se comprendre depuis l’apparition du numérique :

    Les photographes animaliers se contentaient du très populaire 100-400 LIS en argentique.
    Aujourd’hui les mêmes photographes animaliers peuvent se contenter d’un 70-300 LIS sur nos APN APSC modernes (7D & Cie...)
    et obtenir l’équivalent d’un 110-480/4-5.6 LIS...d’autant que la sensibilité des capteurs numériques a littéralement explosé (Certains APSC grimpent à 50000 isos)
    Cet objectif est accessoirement plus léger (-23%) et plus court ( -25%) que son illustre prédecesseur 100-400 LIS.
    L’IS progresse en passant d’un gain de 2 vitesses à 4 vitesses.
    Cet objectif pourra donc séduire les pros et les amateurs confirmés, séduits par une qualité de construction professionnelle.
    Les plus exigents devront attendre le "vrai" remplaçant du 100-400 LIS davantage conçu pour les utilisateurs de boîtiers numériques 24x36...

    • En fait, Canon a opéré un ré-étagement de sa gamme en complétant récemment ce 70 300 par un 200-400 dont le prix n’est pas encore fixé mais sera professionnelissime ! Comme quoi, le 100/400 a tellement trusté les ventes que Canon a marketté deux optiques au lieu d’une. Ainsi, le 200/400 sera certainement meilleur à 400 et pourra mieux lutter avec Nikon. Le 70/300 en revanche est plutôt destiné aux baroudeurs. Maintenant, si on veut pouvoir zoomer de 100 à 400, il va falloir faire chauffer la carte bleue en achetant deux optiques là où une seule suffisait.