Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Quand le soir survient ...

02/07/2012 | SEPULCHRE Jean-Marie

Au crépuscule la luminosité baisse très vite, alors que notre œil s’accommode facilement de ce changement et ne perçoit pas toujours qu’il est nécessaire de prendre ses précautions en matière de couple vitesse/diaphragme en fonction du grade Iso. En Jpeg je conseillerais de se limiter à 12 800 Iso pour n’avoir aucun post-traitement à effectuer, même si les résultats à 25 600 Iso sont tout à fait honorables pour une publication dans la presse magazine. Ici nous avons essayé un grade fixe de 12 800 Iso pour des séquences de vues aux alentours de 22 heures, au 600 mm, avec un couple de 1/2000s f/5,6. La qualité des Jpeg sans aucun post-traitement donne toute confiance, mais attention si l’on sous expose volontairement pour montrer que l’on est proche de la nuit en fait le bruit numérique est celui que l’on obtient normalement à 25 600 Iso ou plus.


Sortie de piste freins bloqués (ce qui explique les roues ne tournent pas).



Extraits à 100% de la photo ci-dessus.


Sous exposition ambiance crépuscule.



Extraits à 100% de la photo ci-dessus (pour donner l’illusion du mouvement il faut choisir une vitesse telle que la marque des pneus soit floue).

MDLP N°47, Juillet 2012
- Retrouvez l’intégralité de notre test et notre reportage avec le Nikon D800 en Inde dans notre numéro quarante-sept du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 47 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.