Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

8.Rectifier des perspectives

17/04/2007 | Volker Gilbert

Nous vivons dans un monde à trois dimensions, on imagine donc les difficultés qu’il y a à reproduire une scène sur un écran ou un tirage papier. Certaines déformations sont inévitables. L’anamorphose de volume, notamment, affecte les sujets proche de l’objectif ou à la périphérie de l’image sur des photos prises au grand-angle. L’outil Correction de l’anamorphose de volume est probablement la nouveauté la plus impressionnante de cette quatrième version. Il est très efficace pour corriger ces déformations et propose deux types de correction : les options Sphérique et Cylindriques, la première étant par exemple bien adaptée pour les visages, la seconde pour les silhouettes humaines ou les bâtiments. Notez qu’on ne peut appliquer la correction de l’anamorphose de volume que quand l’objectif est pris en charge par le logiciel.

Image avant traitement. Les distorsions optiques (courbures de lignes droites) et l’anamorphose de volume (les roues de l’avion sont étirées vers les bords de l’image) sont très marquées.
Image après traitement avec les outils Correction de l’anamorphose de volume et Perspective/Horizon. Les lignes sont droites, l’anamorphose de volume a été corrigée et la perspective rectifiée.

DxO Optics Pro est également capable de rectifier la perspective des images prises en légère plongée ou contre-plongée ou dont la ligne d’horizon est inclinée. Les outils correspondants se trouvent dans l’onglet Perspective/Horizon. DxO Optics Pro possède à ce jour l’arsenal le plus complet du marché pour supprimer les défauts techniques des prises de vue. Pour peaufiner le rendu colorimétrique et la tonalité des images, il offre d’autres outils que nous n’avons pu présenter qu’en partie dans ce livre. Notez en particulier que l’onglet Balance des blancs et exposition regroupe les outils Compensation de l’exposition et Récupération des hautes lumières qui sont d’un grand secours lorsque la mesure d’exposition ou la lumière sont perfectibles…

Optimiser les performances de DxO
Pour bénéficier des prouesses d’un appareil reflex dernier cri et d’un logiciel de pointe, vous devez disposer d’un ordinateur à la hauteur. Malgré les progrès incontestables de la quatrième version de DxO (et de sa mise à jour 4.1) en ce qui concerne la vitesse de conversion, je vous recommande chaudement l’emploi d’une machine à processeur double cœur (un Mac ou PC à base de processeur Intel Core Duo, Core 2 Duo ou Athlon 64 × 2), ainsi que 2 Go de mémoire ou davantage. DxO fait appel à eux simultanément, augmentant considérablement ainsi sa vitesse d’exécution.
Dans l’onglet Performances des préférences (Édition>Préférences), vous pouvez allouer plus ou moins de puissance au logiciel lors d’un traitement par lot. Si vous possédez un ordinateur un peu ancien ou si vous souhaitez utiliser une autre application en parallèle, sélectionnez l’option « Puissance minimale pour DxO Optics Pro ». Si vous disposez d’un ordinateur musclé, préférez au contraire l’option « Puissance maximale pour DxO Optics Pro » : toutes les ressources disponibles seront alors attribuées au logiciel. L’option « Les meilleurs paramètres pour cette machine » détermine automatiquement le réglage adapté.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.