Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Walker Evans : rétrospective au Centre Pompidou

13/05/2017 | Nadia Trujillo

Présentée par le Centre Pompidou à Paris, c’est la première rétrospective d’envergure en France dédiée à l’œuvre de l’une des plus grandes figures de la photographie documentaire du XXe siècle, Walker Evans.

Célèbre pour ses photographies de la Grande Dépression, Walker Evans a également documenté sa vie durant le paysage urbain typiquement américain. Né en 1903 à Saint-Louis dans le Missouri d’un père publicitaire, Walker Evans développe très tôt une fascination pour la culture populaire, domestique et utilitaire dont il traque l’expression, avec une attention obsessionnelle aux petits détails du quotidien. Fasciné par la typographie, les logos et les signes, il photographie les panneaux publicitaires, les enseignes mais aussi les devantures de petits commerces savamment agencées pour attirer le chaland.

GIF - 271.6 ko
Photo : Walker Evans / © Walker Evans Archive, The Metropolitan Museum of Art
© 2016. Digital Image, The Museum of Modern Art, New York / Scala, Florence

Quand son regard se porte sur ses contemporains, ce ne sont pas les riches et les puissants qui retiennent son attention, mais les anonymes, qu’ils soient simples passagers du métro, ouvriers, dockers ou mendiants. En 1936, accompagné de l’écrivain James Agee, Evans partagent plusieurs semaines la vie de trois familles de métayers en Alabama. De ce séjour, naîtra l’ouvrage Let Us Now Praise Famous Men en 1941, devenu depuis un classique de la littérature américaine. A travers plus de 300 tirages d’époque provenant des plus grandes collections internationales publiques et privées et une centaine de documents et objets, l’exposition retrace la carrière entière du photographe, de ses premiers clichés de la fin des années 1920 à ses Polaroids des années 1970 jusqu’à sa disparition en 1975.

GIF - 520.2 ko
Photo : Walker Evans / © Walker Evans Archive, The Metropolitan Museum
of Art / Photo : © Fernando Maquieira, Cromotex

- Crédit image d’accueil : Walker Evans / © W. Evans Arch., The Metropolitan Museum
of Art / Photo : © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP

Informations pratiques

- Où : Centre Pompidou, Paris
- Quand : du 26 avril au 14 août 2017
- Site du Centre Pompidou

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Oui, mais dommage que le livre ne soit pas à la hauteur du travail du photographe par le choix des prises de vues et la mise en page....

  • À voir absolument, ce photographe qui peint le,grain de la vie comme l’a écrit un journaliste. Ce bonhomme qui a détesté qu’on lui dise que ses photos voulaient changer le monde, n’en a pas moins témoigné de manière éclatante d’une réalité crue, dépouillée : la pauvreté. Aujourd’hui, elle prendrait d’autres formes mais on attend toujours des Walker Evans....

  • D’accord avec les deux premiers intervenants. Un photographe qui donne ses lettres de noblesse à la photographie. On est loin, loin de l’affiche du salon....Juste une question de niveau, et il ne faudrait pas que la photo soit juste une question de bizness.. La photo en elle-même vaut mieux que ça !

  • on attend toujours des Walker Evans
    Ils sont probablement là quelque part, cachés par le charitébizness, la chasse photo qui prolifère qur le dos des migrants, etc...
    Quant à la Farm Security Administration d’aujourd’hui, le mantra actuel est :
    Létanapudsou !!!