Publié le : 15/09/2011
Par : Laurent Katz

Ricoh GR Digital 4 en mode mineur

Pas de grande révolution dans cette nouvelle mouture qui affine le traitement d’image, offre un autofocus hybride avec capteur externe, intègre surtout un stabilisateur et encore plus de fonctions. Toujours en 10 Mpxl et avec une optique de 28 mm (éq. 24 x 36).


Après deux ans d’attente, on est à la fois satisfait et déçu par les évolutions de ce modèle, même si les apports sont plus appréciables, à défaut d’être innovants. On salue avec enthousiasme la stabilisation du capteur (enfin !) et l’ajout d’un capteur AF externe (190 points). Reste que l’un des intérêts de ce type de compact repose sur la fonction Snap, qui s’affranchit de l’autofocus au profit d’une distance de mise au point prédéfinie, ce que facilite la focale grand-angulaire (28 mm, éq. 24 x 36) et le petit capteur (1/1,7e de pouce).

L’armature informatique bénéficie aussi du processeur GR Digital IV, plus rapide, mais limité par le capteur CCD pour les rafales et la vidéo. Il gère de nouveaux modes de bracketing, traduit hélas par le fantasque terme de « fourchette », portant sur le contraste et la plage dynamique. Cette dernière bénéficie d’une fonction de compensation plus fine qu’un simple correcteur d’exposition, puisqu’elle différencie hautes et basses lumières pour intervenir.

L’appareil est toujours aussi expert, avec les modes PASM et des programmes-résultats intégrant l’HDR, le traitement croisé, le N&B contrasté, et maintenant Film Positif et Bleach bypass. Sans parler de sa richesse fonctionnelle et ergonomique, avec des atouts que ne propose aucun autre appareil numérique. Il mémorise jusqu’à 12 configurations utilisateurs et peut les stocker sur une carte mémoire, pour partage.

JPEG - 46.6 ko

Pour le reste, on apprécie l’arrivée d’un filtre gris neutre, du traitement d’image amélioré et du niveau électronique vertical (juste horizontal dans le GR Digital III). Le LCD gagne en définition, avec 1,23 mpts contre 921 kpts. Sa définition n’a pas changé, c’est toujours du 640 x 480 pixels, mais il comporte aussi un point blanc (en plus des points RVB), pour améliorer la lisibilité en extérieur. La connectique s’enrichit de l’HDMI, mais la vidéo n’est toujours pas de classe HD, restant en VGA.

Ricoh fait souvent évoluer le firmware des ses appareils et le GR Digital IV n’y échappera pas. D’ailleurs celui du GR III vient de subir un nouveau lifting apportant :

- Bracketing de contraste.
- Ajustement du rendu Jpeg plus fin.
- Réglages, pour Iso Auto, de la sensibilité maximale et de la vitesse minimale déclenchant la montée en Iso.
- Ajout du vignettage (deux intensités) en mode N&B contrasté.
- Prise en charge du nouveau protège-objectif GL-1 avec verrouillage de la touche de mise sous tension.

Désirs insatisfaits

On aurait tant aimé que l’appareil vire au Cmos, gagne deux Mpxl de plus et un LCD orientable. Pour ajouter aux qualités intrinsèques de ce boîtier discret à l’ergonomie inégalée : la vidéo Full HD et des rafales enfin dignes de ce nom. On n’en finira pas de regretter que cette nouvelle mouture n’intègre pas le zoom 24-72 mm (eq. 24 x 36) de feu la famille GX, qui pouvait de surcroît recevoir un viseur électronique. Il est vrai que l’ouverture maximale y aurait perdu au change.

L’appareil reste intéressant pour le nouvel entrant, et pourrait attirer celui qui possède déjà un GR Digital III, grâce à l’apport de la stabilisation et l’affinement des fonctions et de l’ergonomie, déjà excellente. Reste à patienter pour voir si la lignée va survivre à la fusion avec Pentax. Rendez-vous dans deux ans ?

Le GR IV sera en vente dès le 15 octobre, pour 499 €. Une série limitée à dix mille exemplaires, la GR DIGITAL IV White Edition sera proposée, avec pour signe distinctif une livrée blanche et un prix de 549 €.

Principales caractéristiques

- Capteur : CCD 1/1,7 pouce 10 Mpxl
- Format de fichier : Jpeg, Raw (DNG)
- Définition maxi : [4/3] 3 648 x 2 736 [3/2] 3 648 × 2 432 [16/9] 3 648 × 2 048 [1/1] 2 736 x 2 736
- Vidéo maxi : 640 x 480 (30 im/s, M.Jpeg)
- Zoom : F1,9/28 mm (éq. 24 x 36)
- Mode macro : 1 cm
- Mise au point : détection de contraste et détection de phase, multizone et monozone, hyperfocale
- Stabilisation : mécanique
- Viseur : -
- Écran : LCD translucide 3 pouces/1,23 mpts
- Modes d’exposition : PASM, modes Scènes
- Sensibilités : 80 – 3 200 Iso
- Vitesse : 180 s – 1/2 000 s
- Rafale : 1,5 im/s (sans limite en Jpeg)
- Flash : 20 cm – 3 m (Iso Auto)
- Divers : niveaux électronique horizontal et vertical
- Stockage : mémoire interne (40 Mo), SD/SDHC/SDXC et Eye-Fi
- Sorties : hi-speed USB/AV, micro HDMI
- Alimentation : accu Li-Ion ou 2 piles/accus AAA
- Dimensions : 108,6 x 59,8 x 32,5 mm
- Poids : 220 g

- Le site de Ricoh
- Le site de l’importateur TCP

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

[
0
]