Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Ricoh GR II : pas de révolution mais une belle évolution

18/06/2015 | Franck Mée

Deux ans après le GR, Ricoh lance le GR II. Successeur logique du précédent, il ne bouleverse pas la recette mais apporte quelques nouveautés, à commencer par le WiFi et le pilotage de flashs distants.

Présentation

Dans le large choix des compacts à capteur APS, le Ricoh GR a su se distinguer : moins haut et moins épais que les concurrents, il se glissait aisément dans la poche et proposait une ergonomie réussie, largement personnalisable, et une excellente qualité d’image.

Pour la seconde génération, il n’y avait donc pas à remodeler fondamentalement l’appareil. Le GR II reste très proche de son aîné, tant esthétiquement que techniquement : il reprend le boîtier compact, pas forcément très beau ni extrêmement flatteur au toucher, mais dont l’ergonomie a depuis longtemps fait ses preuves, et emploie le même objectif équivalent 28 mm f/2,8 et le même capteur 16 Mpxl. L’écran reste à 3", il est toujours fixe et toujours pas tactile ; les modes de prise de vue restent exempts de scènes prédéfinies mais offrent toujours trois positions personnalisées… Bref, aucune révolution en vue de ce côté.

JPEG - 76.9 ko
Le GR II dispose toujours d’un flash intégré, il peut même piloter des flashs sans fil.

Les retouches portent sur la qualité d’image (balance des blancs et réduction du bruit plus efficaces, quelques filtres créatifs, amélioration de l’autofocus en vidéo…) et quelques détails ergonomiques comme le retour immédiat en mode prise de vue lorsque le déclencheur est pressé pendant la lecture d’une image. Certains de ces éléments pourraient être ajoutés sur un firmware du premier GR : celui-ci a déjà eu une belle liste de mises à jour, et Ricoh a historiquement souvent publié un nouveau logiciel pour offrir aux précédents GR Digital les avancées des nouveaux.

Il intègre également une liaison WiFi permettant de prendre le contrôle depuis un smartphone, et devient capable de piloter des flashs distants depuis le flash intégré – un grand classique chez Pentax.

Il conserve en revanche la batterie DB-65, à la capacité limitée : Ricoh n’annonce pas plus de 290 photos sur une charge… D’autant plus dommage qu’aucun chargeur n’est fourni : l’appareil est immobilisé le temps du chargement. Le tarif enfin reste raisonnable, à 799 €. La sortie est prévue pour le 17 juillet.

Premier avis

Le GR II ne joue pas la carte de la surprise : il dérive du GR, comme le veut la tradition – du temps des GR Digital à petit capteur, quatre générations se sont succédé sans bouleversement du boîtier. Il devrait donc séduire sans difficulté les aficionados du précédent modèle… et laisser de marbre ceux pour qui le design plus moderne d’un Coolpix A est plus important que les larges options ergonomiques du GR.

L’ajout du WiFi est une bonne nouvelle pour un appareil « bloc-notes » que l’on peut aisément transporter en voyage, et le pilotage des flashs distants, pas forcément essentiel sur ce type de produit, est toujours bon à prendre. Il faudra bien entendu juger plus tard des évolutions apportées et notamment de la qualité d’image en haute sensibilité, petit point faible du précédent modèle ; cependant, dans l’ensemble, cette évolution discrète va dans le bon sens.

Fiche technique

- Capteur : Cmos, APS-C, 16 Mpxl sans filtre passe-bas
- Sensibilité : 100 - 25 600 Iso
- Objectif : éq. 28 mm f/2,8, macro à 10 cm
- Stabilisation : -
- Définition : 4928 x 3264 pxl
- Format de fichier : Jpeg, Raw (DNG), MP4
- Vidéo : Full HD 1080p, 24, 25 ou 30 im/s, son stéréo
- Balance des blancs : Auto, multizone, 10 pré-réglages, manuelle
- Exposition : TTL multizone, pondérée centrale, spot ; correction sur ± 4 EV, bracketing sur ± 2 EV
- Obturateur : 1/4 000 s (selon ouverture) - 300 s, B, T
- Rafale : 4 im/s sur 10 Raw
- Écran : LCD 3", 1 230 kpts
- Viseur : -
- Flash : Intégré (NG=5,4 pour 100 Iso) avec fonction maître, griffe flash
- Modes de prise de vue : P, Av, Tv, TAv, M, auto, vidéo, 3 modes perso
- Wi-Fi : Transfert de fichiers et contrôle à distance
- Connexions : USB 2, HDMI, griffe flash
- Alimentation : Batterie Lithium-Ion, autonomie : 290 vues
- Dimensions / poids : 117 x 63 x 35 mm / 251 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Cette évolution c’est de la grande tradition Ricoh.

    Il semble y avoir beaucoup de petites nouveautées, la syncro flash semblerait plus rapide, comme la réactivité.
    Très bien la compatibilité avec le mode flash ttl sans fils Pentax, dommage qu’ils ne soient pas passé au flash TTL Pentax.
    Sinon je le trouve plutôt beau, avec un très beau et bon design industriel réussi, peaufiné depuis des années et des années avec une vrai prise en main, une ergonomie dans les toutes meilleures loin des trucs rétro peu efficaces, avec une finition sérieuse éloigné du tape à l’œil.

    Dans les regrets, pas de passage au 20 mpx, pas de retouche sur l’objectif, écran fixe mais cela aurait augmenté l’épaisseur.

  • Erreur de ma part, la syncro flash ne change pas, c’est la vitesse maxi à pleine ouverture qui passe de 1/2000 éme a 1/2500 éme.

  • Roch fait avec son GR II ce qu’il fait avec pentax : de petites corrections et on se demande s’ils ont vraiment les moyens financiers de faire mieux. En effet, il y avait pourtant du pain sur la planche : une optique un peu plus,lumineuse (comme le Fuji) ET stabilisée, un meilleur rendu des couleurs, un viseur inetegré etc, etc.

  • La seule évolution intéressante aurait été d’intégrer un viseur optique. Pour le reste, c’est l’appareil idéal. Le wi-fi, on s’en fout.... Les 16 millions de pixels, c’est déjà trop. 12 seraient suffisants si la sensibilité était meilleure...

  • Pour 3.

    Ricoh a toujours agit comme cela, évolution par petites touches et écoute des clients, ce n’est pas l’achat de Pentax qui a changé quelque chose.
    Comparer un boitier réellement de poche 117x61x35 245g avec un boitier de sac 127x74x52 440g c’est judicieux !

    Une optique ouverte à f2 alors qu’en général cette ouverture n’est pas utilisée par le "cœur de métier" du Ricoh GR, seulement pour avoir la plus grosse.

    Il n’y a pas la place pour un viseur optique ou électronique dans un GR, ou alors on diminue la diagonal et le format du LCD et/ou on augmente la taille du boitier, zut il perdra une bonne partie de son utilité.
    Une bonne partie des utilisateurs de GR n’utilisent pas de viseur, d’autres s’accommodent de son absence grâce en autre à son LCD visible en plein Soleil, d’autres y fixent un viseur optique, d’autres ne si habituent pas.

    Ricoh vend deux viseurs optique, dont un minuscule, avec la possibilité de savoir si la map AF est faite, la seule info réellement essentielle.

    Le GR est un compact qui ne se veut pas universel, il n’est pas sans défauts ni manques mais il est excellent dans son domaine. Et perpétue une tradition qui existe depuis plus d’un siècle ( et oui ses gènes existent depuis le temps de l’argentique). On sait quand on utilise un compact Ricoh que les ingénieurs Ricoh sont des photographes et utilisent leurs produits ce qui ne doit pas être le cas partout.

    Citer Fuji comme exemple alors qu’il n’offrent pas de stabilisation et ont une à deux guerres de retards niveau ergonomie et donc de rapidité de réaction .... !
    Certes Fuji est à la mode, ça pardonne.

  • j’attendais cette annonce avec impatience...
    Je possède un GRD4 et je ne suis jamais passé au GR a cause du mode SNAP moins efficace sur un capteur APSC et a cause des problèmes de poussières sur le capteur.
    Peu importe le viseur elec ou l’écran orientable... mais j’attendais surtout une tropicalisation pour rendre le GR moins "fragile".
    Je rêvais aussi (mais je suis sans doute le seul) d’un GR avec un capteur 1" "seulement" pour avoir un produit plus proche d’un GRD4 au SNAP tout en etant meilleur a partir de 800 iso.

    Bref, j’attends les premiers retours et/ou une éventuelle info sur la correction des problèmes de poussières... et peut-être que je prendrai un GRII en complément de mon GRD4.

  • @5
    Certes Fuji a peuT être une bataille en retard mais c’est eux qui gagneront la guerre de l’apsc pour les raisons suivantes :
    - beaucoup plus de progrès en moins de temps que Ricoh/pentax
    - Fuji est à l’ecoute de ses clients
    - à mon avis, plus de moyens financiers et plus d’envie de créer des outils qui sortent du lot.
    A l’époque, j’avais,hésité entre le,Ricoh GR et le nikon A, j’ai acheté.ce dernier liquidé à 300 euros et je dois dire qu’il fait des photos terrifiantes TOUJOURS bien exposées. Une dynamique terrible, un,Piqué d’enfer, génial. Il ne lui manque que la stabilisation. Je persiste à écrire qu’aujourd’hui une optique qui ouvre à f2,8 en apsc et qui est non stabilisée , c’est aussi et même davantage être "deux guerres en retard" !

  • @3 et 7 (je suppose qu’il s’agit de la même personne)
    Ca ne sert à rien de stabiliser une optique de 18mm de focale...