Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Ricoh : l’identité des deux optiques pour 24 x 36 révélée

04/02/2015 | Benjamin Favier

Nous vous en parlions en septembre dernier : le plein format est dans les tuyaux chez Ricoh Imaging. Un prototype du prochain reflex 24 x 36 de la marque sera présenté lors du CP+ et les deux téléobjectifs vus à la Photokina seront commercialisées dans les semaines à venir.

Présentation

Lors de la dernière édition de la Photokina, Ricoh présentait deux échantillons d’optiques en vitrine, déclarant officiellement que le projet d’un boîtier plein format était bien sur les rails. Nous avions parié sur deux zooms télé de type 70-200 mm et 100-400 mm : nous n’étions pas très loin de la vérité, puisqu’il est question d’un HD Pentax-D FA* 70-200 mm f/2,8 ED DC AW, ainsi que d’un HD Pentax-D FA 150-450 mm f/4,5-5,6 ED DC AW. Rappelons que l’étoile, mentionnée dans l’appellation du 70-200 mm indique qu’il s’agit d’une optique haut de gamme.

Au niveau des sigles, AW, pour All Weather, indique la présence de joints d’étanchéité (un niveau de protection supérieur par rapport aux optiques WR). DC ensuite, qui signifie Direct Current Motor, faisant référence au moteur AF intégré dans l’optique. Pas de motorisation SDM, donc, système de motorisation ultrasonique de la marque, inauguré sur le 17-70 mm f/4 AL (IF) SDM. Pas de système de stabilisation non plus : à l’image des reflex APS-C à l’heure actuelle, le futur boîtier plein format intègrera une stabilisation mécanique. Et sera compatible avec toutes les optiques DA, avec une fonction de recadrage automatique, comme sur les reflex 24 x 36 Nikon. Un prototype de l’appareil sera présenté lors du CP+. Il s’agira bien d’un reflex et non d’un hybride, et le lancement est prévu d’ici la fin de l’année.

JPEG - 62.6 ko
Voici le prototype du reflex plein format de Ricoh Pentax qui sera visible au CP+…

Ces deux zooms adoptent une monture K-AF3. Ils peuvent être montés sur des reflex argentiques Pentax, mais l’autofocus ne fonctionnera que sur des modèles gérant la mise au point ultrasonique (à partir du K10D). Tous les détails techniques les concernant sont lisibles dans les fiches ci-contre (voir onglet).

Pour l’instant, nous n’en savons pas plus sur la date de sortie. Les prix en revanche, sont connus. Il faudra débourser 1999 € pour le 70-200 mm. Et 2199 € pour le 150-450 mm. Leur commercialisation est prévue pour mi-mars.

- Le site de Ricoh Imaging

Fiche technique HD Pentax-D FA* 70-200 mm f/2,8 ED DC AW

  • Prix : 1999 €
  • Type : Zoom télé
  • Focales : 70-200 mm
  • Monture : Pentax KAF3, compatible 24 x 36 mm
  • Formule optique : 19 lentilles en 16 groupes
  • Bague de mise au point : oui
  • Tropicalisation : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : - (sur boîtier)
  • Ouverture maximale : f/2,8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : 9 lamelles, circulaire
  • Distance minimale de mise au point : 1,2 m
  • Pare-soleil : oui (PH-RBM77)
  • Diamètre du filtre : 77 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 203 x 91,5 mm
  • Poids : 2030 g (avec pare-soleil et collier de fixation)

Fiche technique HD Pentax-D FA 150-450 mm f/4,5-5,6 ED DC AW

  • Prix : 2199 €
  • Type : Zoom télé
  • Focales : 150-450 mm
  • Monture : Pentax KAF3, compatible 24 x 36 mm
  • Formule optique : 18 lentilles en 14 groupes
  • Bague de mise au point : oui
  • Tropicalisation : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : - (sur boîtier)
  • Ouvertures maximales : f/4,5-f/5,6
  • Ouvertures minimales : f/22-f/27
  • Diaphragme : 9 lamelles, circulaire
  • Distance minimale de mise au point : 2 m
  • Pare-soleil : oui (PH-RBA86)
  • Diamètre du filtre : 86 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 241,5 x 95 mm
  • Poids : 2130 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Au niveau des sigles, AW, pour All Weather, remplace les initiales WR utilisées jusque-là sur les objectifs Pentax

    En fait ce n’est pas cela, chez Pentax il y a les AW (DA*, convertisseur 1.4, DA560 et optiques 645) qui sont AW c’est à dire protégé de la poussière et de l’eau, et les WR uniquement protégé de l’eau, les deux coexistent.

  • J’aurais plutôt titré sur la bonne grosse nouvelle pour les pentaxistes : enfin le FF arrive. la mauvaise, c’est que pentax arrive un peu tard. Le marché FF est en chute libre (entre moins 13 et 17 pcts pour canon et nikon) tandis que les mirrorless passent de 20 à 25 pcts du marché. Au vu des prix des nouvelles optiques, on peut craindre que pentax ne soit pas suffisamment concurrentiel pour affronter les 2 ténors qui sans nul doute vont retrousser leurs manches pour sortir des nouveautés révolutionnaires. Jepensequ’il eut été plus judicieux que pentax s’orienter vers une solution a la Sony mais de nouveau, il est compliqué de concurrencer un FF mirorrless a ce prix ! C’est.aussi sans compter sur Fuji (et peut-être Samsung avec son NX1) qui dans leur marché niche commencent a grignoter sérieusement des parts de marché et récupèrent les déçus de nikon et canon ou ceux qui veulent photographier léger.

  • En plus du bon signal de pérennité que constitue le passage au FF, c’est plutôt pas mal au demeurant que Ricoh conserve la marque Pentax, alors qu’on aurait pu croire au "grand remplacement". D’ailleurs, sait-on si cela va durer, ou si Ricoh a quand même ce plan dans un coin de leur département marketing ?

  • L’erreur de Pentax est surtout d’avoir eu la folie de développer la gamme Moyen-Format de la marque, les 645D et 645Z, entre 2008 et 2010, et de les avoir ensuite commercialisé sur le champ, en septembre 2010 pour le 645D et en début d’année 2014 pour le 645Z. Ce qui fut une erreur monumentale à cause entres autres d’une concurrence forte dans ce secteur, plus qu’ailleurs, avec les Hasselblad, Mamiya, Leica et compagnie, alors que Pentax avait déjà de l’expérience sur le secteur du FF, notamment à cause de son passé à l’époque de l’argentique...

    Quel paradoxe donc d’être allé s’aventurer sur un sentier inconnu plutôt que de consolider ses compétences sur un secteur connu, le FF, comme l’ont fait très intelligemment Canon et Nikon... Quelle erreur stratégique !

    Maintenant, Pentax sort enfin un FF à la sauce numérique : c’était pas trop tôt ! C’était ça ou soit la disparition de la marque...

    Maintenant, j’ai hâte de voir les spécificités du boitier FF de Pentax-Ricoh...

  • Pentax n’est pas vraiment un debutant dans le moyen format, ils sont present depuis les 1969 avec le 6x7 et depuis 84 avec le 645 et ce jusque dans les annees 2000 ..!!!
    Donc on est loin de l’erreur ... Et franchement le 645d a ete une vrai bombe dans le mobde du moyen format en abaissant fortement le ticket d’entree !!!
    Et si il arrive a réitérer avec le FF ca searit pas mal

  • Bon nombre d’informations indiquent que la sortie du Moyen Format 645D par Pentax a été tout sauf une folie, mais plutôt un succès qui explique la sortie, rapide, du 645Z. Lequel a renforcé le succès, visiblement plus qu’attendu.

    Il y a fort à parier que ce succès a pesé dans la décision de Ricoh de se jeter à l’eau pour le 24x36. Souhaitons que Pentax connaisse le même succès avec le FF.

  • Ce que veut peut-être dire Nikoniste, c’est que dans l’ordre des priorités, Pentax aurait pu d’abord développer le FF avant le moyen-format, en particulier à l’époque où c’était moins concurrentiel qu’aujourd’hui, mais qu’à la place ils ont choisi de se tourner exclusivement vers un seul format.
    A tort ou à raison, et bien leur en a pris s’ils sont rentrés dans leurs frais, mais ils semble que ça leur occasionne aujourd’hui un certain retard côté FF.

    Après, si Pentax a eu du retard, la reprise par Ricoh semble les avoir redirigé vers le bon sens, en plus de leur permettre d’avoir les reins assez solides pour assumer les 2 formats de front.
    En espérant pour eux que ça dure, car ça devient de plus en plus difficile de se faire une place au soleil dans le marché du FF. Et à l’ère du numérique, le vent du boulet peut vite tourner.

  • @ salociN

    En effet, mais n’est-il pas trop tard pour Pentax de revenir dans la course au reflex FF ? En sachant que le constructeur aura fait patienter bien trop longtemps ses aficionados dont certains sont partis chez Canon ou Nikon à force d’attendre et d’espérer...

    Et n’aurait-il pas été mieux pour Pentax de s’orienter vers les Hybrides, un marché plus ouvert, comme Sony l’a finalement constaté ?

  • Moi j’aime bien les hybrides, mais niveau 24x36 le système Sony est loin d’avoir démontré son efficacité, j’attends toujours les optiques AF adaptées.
    Petit boitier (mais bruyant et vibrant) + grosse optique ça ne fonctionne pas vraiment sauf dans son salon.

    Pentax à bien fait de lancer son 645 numérique, il sont bien plus légitime que Leica.
    D’après ce que j’ai lu (vu les protos) Pentax a développé en même temps trois boitiers numérique avec des éléments commun en apsc, 24x36 et moyen format, en sont sortis les K7 et 645D

  • J ne comprends pas la.phrase :
    "ces deux zooms..... Kf3. Elles peuvent être montées ...."
    A quoi se rapporte "elles" ? N’y a-t-il pas là une ellipse énigmatique ?

  • Pentax av devoir redessiner toute une vraie gamme FF et quand je vois les prix surréalistes de leurs optiques apsc peu lumineuses, je crains que les prix end user des futures optiques FF ne soient pas dans le marché , ce qui rend problématique a la fois le passage des pentaxistes vers le FF et le passage des canonikonistes vers pentax. En effet, la.migration s’est déjà opérée de canon ou nikon vers Fuji ou même Sony, je ne crois pas une seconde que la.migration va s’opérer vers pentax. A prix égal, personne ne va lâcher la proie pour l’ombre, la.confiance en l’avenir et la pérennité de la,marque pentax étant a mon avis le,point noir. Il y a aussi le fait que pendant que pentax sort sa gamme FF, les autres fabricants vont développer le mirrorless. Des bruits circulent déjà sur le fait que canon pourrait sortir un mirrorless FF. Si c’est le cas, cela risque de tuer dans l’oeuf les initiatives pentaxistes.

  • Pentax a visé le marché professionnel avec le 645. C’est un boitier qui n’a pas d’équivalent sur le marché. Il ont donc développé (avec succès visiblement) un atout qui n’est pas forcément très visible pour le grand public, mais qui permet de se maintenir dans la clientèle professionnelle. Où Pentax avait perdu pied sur le marché 24x36 depuis le début des années 80.
    Je suis convaincu que c’est le succès du 645 qui explique la décision de revenir sur le marché FF, par les pros. Avec Ricoh, qui a lancé l’imbrication des lignes Pentax (le haut de gamme)/Ricoh les "compacts "et assimilables GR, WG ...)la synergie technologique et la rationalisation (éléments communs à la ligne K et MF ... qui permettent une montée en puissance commerciale (optimisation des marges par abaissement des coûts, façon VW), on peut être tranquille sur la pérennité de la marque. La technologie hybride Pentax l’a avec le Q, il est parfaitement possible de la développer avec une autre taille de capteur, le décalage de R&D hybride n’est pas si grand...