Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Salon de la Photo 2017 : l’affiche dévoilée

20/04/2017 | Sandrine Dippa

L’affiche de la onzième édition du Salon de la Photo vient d’être dévoilée. Sa photographie est signée Brice Portolano.

La prochaine édition du salon de la photo, pendant lequel vous pourrez rencontrer les membres de la rédaction, se déroulera du 9 au 13 novembre à Paris Expo, Porte de Versailles. Cette année la réalisation de la photographie de l’affiche est confiée au Brice Portolano, jeune photographe dont le portrait peut être lu dans le numéro 94 de MDLP. L’image met en scène une jeune femme à bord d’un train dans l’acte de photographier.

« Je suis parti avec Fanny Latour-Lambert, une amie photographe dont j’admire beaucoup le travail. Seuls touristes à bord du seul et unique wagon du train, nous nous trouvons plongés dans une ambiance hors du temps. Les deux ivrognes qui assistent à notre séance photo enchaînent les gestes de croix sur leur poitrine lorsque Fanny se penche à l’extérieur. Le froid sera d’ailleurs un vrai challenge pour nous : le wagon est à peine chauffé, il fait -5°C en extérieur et Fanny ne peut pas rester bien longtemps accrochée à la barre métallique. Pendant plusieurs jours nous enchaînerons les prises de vues avant de rentrer à Paris avec l’affiche en poche » a expliqué le photographe à propos des conditions de prise de vue. Le cliché s’inspire d’une photographie prise par Brice Portolano en 2014 lors d’un voyage vers le delta du Danube.

JPEG - 127.2 ko
Une amie photographe, Berta Vicente Salas, à bord d’un train en Roumanie. Photo : Brice Portolano
L’image qui a inspiré la photographie de l’affiche du Salon de la Photo.

Après les photographies de Théo Gosselin en 2015 et Bálint Pörneczi en 2016, ce visuel s’inscrit dans le nouveau style (plus naturel) initié il y a deux ans par les organisateurs du salon. Comme les deux précédents, il rompt avec la saga des images proposées entre 2009 et 2014, à l’esthétique plus glamour.

Les jeunes talents seront aussi mis en avant avec les Zooms. L’an dernier Julien Coquentin (candidat présenté par Focus Numérique) et Stanley Leroux (Réponses Photo) ont remporté le Zoom de la Presse Photo 2016 et le Zoom du Public.

- Le site du Salon de la Photo
- Le site de Brice Portolano

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Non, mais franchement : rien de ce que le photographe raconte n’est perceptible ni visible sur la photo : les ivrognes, la Roumanie, les -5°, etc. A le lire on a l’impression d’une aventure hors du commun, mais cette photo, elle est banale à mourir ! Choisir ça pour la photo du salon, il n’y aurait pas une erreur de casting ??

  • C’est un bon photographe, aucun doute la dessus.
    Par contre, je n’aime pas son style car tout est mis en scène à la façon de National Géographic...
    Je reconnais également le professionnalisme de ce journal mais je déteste la mise en scène systématique des sujets.
    On trompe le lecteur.
    Tout est fait pour vendre ; tout est construit ; on fait poser les gens...

  • Je me demande quel est l’intérêt de reproduire un cliché qui existait déjà.

  • Il fait partie de ces photographes qui en racontant le making-off, croient donner de la valeur (rajoutée) artistique à leurs photos ! Mais là, on est dans le vide complet. n’importe qui est capable de faire la même chose, en France, pas besoin d’aller en Roumanie....

  • Maintenant, on est dans la continuité des précédents salons : toujours la même médiocrité dans l’affiche sensée donner envie à la fois d’aller au salon, et ensuite de faire soi-même de la photo ! A quand un décideur avec un minimum de sens artistique pour choisir une vraie et bonne photo ?

  • Une photo sans artifice, que beaucoup pourraient faire, qui invite à l’évasion. Un personnage qui tient un vrai boitier, certes de manière périlleuse d’une seule main, pas une savonnette virtuelle : cette image titille mon imaginaire nettement plus qu’une prise de vue de mode photoshopée.

  • Quelle évasion ? A mon avis il n’y a pas un photographe sur 10000 qui a déjà fait une photo dans cette position (ridicule). De plus, la photo, en principe demande qu’on prenne le temps de regarder, de comprendre, et pas vite faire comme ça dans train..Non ?

  • @Gyloup Toute cette amertume pour une simple photo d’affiche. Je ne pense pas qu’elle ait la prétention de gagner un concours photo.
    Cette photo invite au voyage, à l’évasion...elle n’a pas pour but de nous montrer les ivrognes, la Roumanie,(on peut très bien imaginer qu’il fait froid, faut il observer un minimum)... le commentaire nous décrit simplement les conditions dans lesquelles elle a été prise. Si c’était perceptible ou visible la description fut inutile...non ?
    Il m’arrive de faire des photos dans des positions qui vous sembleraient encore plus ridicule...et pourtant...
    Demandez à un photo journaliste s’il a le temps de penser sa photo, de la comprendre avant de shooter.
    En fait la photographe aurait du demander au conducteur du train de l’arrêter pour qu’elle puisse penser, réfléchir et comprendre ce qu’elle va prendre en photo...
    Ahhhh les donneurs de leçon...

    @3 Et oui la plupart des portraits présentés par les plus grands photographes sont un minimum mis en scène. C’est comme cela pour NG et les autres magazines du genre. Elles n’en demeurent pas moins magnifiques et émouvantes.

  • Pour Esteban : Il n’y a pas d’amertume, crois-le bien. C’est juste un avis. Mais je reconnais que j’en dis trop pour si peu de chose. Je vais donc arrêter. J’ajoute seulement qu’en principe une bonne photo n’a pas besoin de commentaires pour l’expliquer/justifier, sinon, il vaut mieux juste écrire...Je persiste à dire que quelqu’un penché à une portière, ne justifie pas le qualificatif de photo artistique. Mais bon, c’est tout. J’arrête là.

  • @10 Puisqu’on est dans la suggéré, imaginé, montré, expliqué, commenté... où peut on lire que cette photo est dite "artistique" ??

  • Chacun a son avis sur cette photo. Elle ne peut pas plaire à tout le monde et chacun peut donner son avis.

    Il reste que personne ne s’interroge sur le fait que le photographe, Brice Portolano, a réalisé une première image avec Berta Vicente Salas puis une seconde avec Fanny Latour-Lambert. Pour quelle obscure raison ?

  • On ne dit pas qu’elle est artistique, d’ailleurs elle ne l’est pas. Mais peut-être l’aurait-on souhaité, ce qui aurait été le minimum, sinon à quoi bon demander à un photographe de la faire ?....
    Mais tu as raison de défendre la médiocrité, c’est plus facile, vu qu’il manque cruellement une vraie culture photo, particulièrement chez les photographes.
    Bon, comme dit plus haut, c’est mon dernier mot, plus la peine de me répondre.

  • Le salon de la photo est un salon commmercial destiné à vendre.
    Le message à faire passer c’est qu’il s’agit de photographie, que ça se passe à Paris et à quelles dates et heures. Le reste on s’en fout honnêtement. On ne vend pas ici avec l’affiche une exposition artistique que je sache....

  • Je me souviens des immondes affiches de 2015 et 2016, celle de 2017 n’est pas mieux, juste plus nette.
    QUI choisit les photos pour les affiches ? A mon avis c’est surtout ça qu’il faut changer.