Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Samsung Galaxy S8 : pas de gros changements côté photographique

30/03/2017 | MARC MITRANI

Plus rapide, plus grand et plus cher : le nouveau smartphone vedette de Samsung est celui de tous les superlatifs… sauf en photographie, où il se contente de copier les (bonnes) caractéristiques de son prédécesseur.

Samsung vient d’annoncer le Galaxy S8, son nouveau smartphone haut de gamme avec lequel il va tenter de faire oublier le désastre du Galaxy Note 7 et ses batteries explosives. Pour cela, le constructeur a littéralement mis les grands plats dans les petits en optant pour un écran géant. Le S8 est ainsi doté d’une dalle Super Amoled 5,8’’ d’une définition de 2960 x 1440 pixels (571 ppp). Au format 2,05:1, il est un peu plus de deux fois plus long que large, forçant Samsung à reléguer le capteur d’empreintes digitales à l’arrière. Ainsi construit, le Galaxy S8 est un peu plus compact que le Galaxy S7 Edge tout en embarquant un écran plus grand.

Côté quincaillerie, le processeur est de dernière génération, la mémoire de stockage de 64 Go peut être étendue avec une carte microSD et la sécurité est blindée par l’emploi d’un détecteur d’iris complétant le lecteur d’empreintes. Même James Bond n’en aurait pas rêvé ! Signalons tout de même que le S8 est à notre connaissance le premier smartphone à être compatible Bluetooth 5.0 dont le débit est doublé par rapport à celui du 4.x (4 Mo/s contre 2) et dont la portée devrait être grandement améliorée.

Intéressons-nous aux fonctions photographiques dont nous attendions les spécifications avec impatience. Le Galaxy S7 utilisait un capteur 1/2,5’’ 12 Mpxl, un objectif 26 mm f/1.7 ainsi qu’un autofocus à détection de phase tirant profit de la technologie Dual Pixel affectionnée par Canon (qui l’a inventée). L’ensemble faisait du S7 l’un des smartphones les plus performants en matière photographique. Le Galaxy S8 reprend à l’identique ces caractéristiques en dotant son processeur de traitement d’images d’un mode « multi-drames » qui prend à la volée trois images, choisit la meilleure et l’améliore éventuellement avec les deux autres. On demande à voir le résultat, mais le concept semble intéressant. La captation vidéo est à l’honneur avec un mode 4K à 60 im/s et Full HD à 120 im/s.

Enfin (et parce que l’on sait que vous êtes des inconditionnels du selfie) le capteur frontal passe à 8 Mpxl, ouvre à f/1,7 et dispose d’un autofocus « intelligent » capable de détecter plusieurs visages et d’y appliquer en temps réel des modifications.
Le Galaxy S8 sera disponible le 28 avril, mais il est déjà précommandable pour une livraison huit jours avant la date de disponibilité effective. Il faudra toutefois consentir à débourser 809 € pour l’acquérir. Les plus gourmands (et riches) pourront aussi opter pour le Galaxy S8 Plus, à peu de choses près identique mis à part un écran de 6,3’’

Plus d’infos par ici.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.