Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Samyang Premium MF 14 mm f/2,4

12/09/2016 | Jean-Marie Sépulchre

Montée en gamme remarquée chez Samyang avec l’annonce, ce jour, de deux nouvelles optiques dans la gamme Premium

Présentation

Après des débuts modestes avec des objectifs sans présélection de diaphragme, Samyang a évolué rapidement pour présenter désormais une gamme très attractive par son rapport qualité prix sur le créneau des objectifs à mise au point manuelle, principalement en format 24 × 36 mais aussi en APS. Ces très belles formules optiques ont ensuite été déclinées en version vidéo et cinéma professionnel (marque Xeen), et cet été la compagnie a annoncé le sortie de ses premiers modèles autofocus, un 14 mm f/2,8 et un 50 mm f/1,4 destinés à la monture E des Sony de la série A7. On s’attendait naturellement à un élargissement de la gamme, mais la surprise provient de l’annonce d’une nouvelle ligne Premium à mise au point manuelle, les formules optiques ayant été recalculées pour fournir un pouvoir séparateur compatible avec les capteurs 50 Mpxl et la vidéo 8K (33 Mpxl). Le design extérieur change, on trouvera une inspiration chez Zeiss au travers des arrondis de la carrosserie, les fûts des objectifs étant en alliage d’aluminium et la finition très sobre. Les tarifs seront annoncés ultérieurement, la disponibilité est espérée pour la fin de l’année.

Le nouveau 14 mm gagne ½ valeur de diaphragme sur l’ancien et se présente avec une nouvelle formule optique comptant pas moins de 18 lentilles en 14 groupes dont 3 asphériques et 3 verres à faible dispersion alors que le modèle f/2,8 toujours disponible comptait 14 lentilles en 10 groupes. La construction renforcée fait aussi que le nouveau modèle est 50% plus lourd.

- Le site de Samyang (en anglais)

Fiche technique

JPEG - 127.5 ko
Formule optique du Samyang Premium MF 14mm F2.4
  • Prix : NC
  • Type : Focale fixe
  • Focales : 14 mm
  • Montures : Canon, Nikon, Sony E
  • Formule optique : 18 lentilles en 14 groupes
  • Bague de mise au point : oui
  • Protection tout temps : NC
  • Motorisation : non
  • Stabilisation : non
  • Ouvertures maximales : f/2.4
  • Ouvertures minimales : f/22
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 28 cm
  • Pare-soleil : oui
  • Diamètre du filtre : pas de filtre
  • Dimensions (L x ø)  : 109,4 x 95 mm
  • Poids : 791 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Superbe objectif, probabment excellent avec une signature visuelle très agréable des images qu’il devrait produire ; mais probablement un prix en rapport (même si légèrement inférieur à celui des marques ayant plus de notoriété) et surtout ce poids incompatible avec le fourre-tout du photographe lambda (sauf s’il s’astreint à n’utiliser qu’un objectif... , est taillé comme un bûcheron ou ne fait que du studio ou du paysage sur pied).
    Quand on pense à l’association avec un boîtier Sony A7(x), on se dit que le travail pour rendre le boîtier compact serait annihilé dans un tel couple et qu’il faudra des besoins très spécifiques (capteur 42Mpx minimum) pour tirer la quintessence de cet équipement.
    La diffusion d’un objectif si spécifique ne devrait à mon sens n’être que confidentielles et de fait engendrer un prix de vente en adhéquation avec cette faible diffusion en sachant que tout ce qui est rare est cher ...

  • Le but de Samyang est de continuer à faire le buzz en produisant des objectifs susceptibles d’attirer l’attention.
    La réalisation d’un 14/2.4 est une PREMIÈRE MONDIALE et nous aurons l’occasion de voir si le ramage est à la hauteur du plumage...
    Comme ça, "au flair", je parie que cet objectif sera moitié moins cher que le 14/2.8 L II EF Canon parce que les gens sont peu enclins à dépenser beaucoup d’argent sur une marque tierce.
    Ils ont une petite chance de séduire les "prosumers" si les perfs optiques sont au rendez-vous et si la distorsion est bien maîtrisée
    (ce n’était pas le cas du 14/2.8 présenté il y a quelques années ).
    Il y a un autre problème : La MAP mini est relativement éloignée et le rapport de grandissement est faible par rapport au Canon 14 L II (28 cm Vs 20 cm) et donc
    un rapport de grandissement relativement faible (G=0.08 Vs G=0.15 Canon 14 L II).
    C’est un peu ennuyeux lorsqu’on cherche à faire des jeux de perspectives avec...

  • @JMS

    Il y a vraisemblablement des petites erreurs dans la fiche technique.
    il y a bien 3 lentilles asphériques dans cet objectif et 2 lentilles en verre ED (vous indiquez 3 x ED).
    Par ailleurs, les illustrations de la coupe optique sont sans doute fantaisistes :
    Les lentilles L4L5 et L15 sont asphériques et les lentilles L16 / L18 sont en verre ED (ils ont inversés la couleur rouge et jaune dans le schéma).

    Parole de Canoniste averti ;-)

  • Parole de photographe qui fait des photos : on s’en fout de la place des lentilles.......
    @1 le but de toute firme est de gagner de l’argent. Samyang , ce n’est pas leica donc samyang veut largement diffuser ses produits. Je ne comprends pas bien ce sophisme, tout ce qui est rare est cher .... N’est rare aujourd’hui en photo que le vieux et le tres vieux matériel photographique. De plus, la "rareté " me fait bien rire quand on voit le,nombre de zooms ultra grand angle dont l’excellent Fuji 10-14 même s’il est un chouïa moins large qu’un 14 mm destiné au full frame. Il y aussi l’Irix qui arrive mais lui, il n’est pas convaincant, les photos montrées sur dpreview étant extrêmement décevantes.

  • @4
    1-Lorsqu’on donne des infos techniques sur un produit, autant qu’elles soient exactes, non ?Ma remarque s’adressait avant tout à JMS...

    2-Concernant vos remarques sur l’irix, on ne doit pas lire le même site !
    L’irix a bien quelques petits défauts (traitement antireflets perfectible par rapport à "l’état de l’art") mais pour le reste, cet objectif est assez convaincant amha...