Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Schneider Kreuznach investit le marché des hybrides

22/06/2012 | Benjamin Favier

L’information a été annoncée le 14 juin. Mais le communiqué de la marque était incomplet. Depuis, des réponses nous sont parvenues…

Schneider Kreuznach l’a clamé le 14 juin dans un communiqué de presse : le fabricant d’optiques allemand va produire des modèles pour les appareils hybrides. Mais de nombreuses informations manquaient à l’appel. On en sait désormais un peu plus. Ces optiques seront uniquement pour le Micro 4/3, adopté par Olympus et Panasonic. La marque précise qu’aucune version pour les Sony NEX n’est au programme. Le premier de la série est le Super-Angulon 14 mm f/2. Qui se comportera comme un 28 mm f/2 sur les APN Micro 4/3. Il fonctionnera en mode Autofocus. En outre, Schneider Kreuznach annonce une compatibilité avec les adaptateurs conçus par Leica. La date de sortie du 14 mm est prévue pour le premier trimestre 2013. Il sera fabriqué en Allemagne, à Bad Kreuznach. Le prix se situera en-dessous de 1 500 €. Schneider Kreuznach ajoute qu’aucun zoom n’est prévu. Seulement des focales fixes. La Photokina qui ouvrira ses portes le 18 septembre à Cologne devrait nous permettre d’en savoir plus. Pour l’instant, aucune fiche technique n’est disponible.

- Le site de Schneider Kreuznach

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Un adaptateur pour Leica sera proposé par Schneider Kreuznach  ?

  • Quelle est la firme propriétaire de SCHNEIDER KREUZNACH ?

    • Fondée par Joseph Schneider en 1913, la société Jos. Schneider Optische Werke GmbH, dont le siège est à Bad Kreuznach en Allemagne, d’où le nom usuel de Schneider Kreuznach (Schneider est un nom très répandu en Allemagne, qui signifie "tailleur"), appartient aux héritiers de l’homme d’affaires apatride (mais actif en Allemagne et en Israël) Heinrich Manderman, mort en 2002, qui avait fondé ou acheté de nombreuses firmes photographiques :

      - Schneider, achetée en 1982 alors que, toujours gérée par un descendant de Joseph Schneider, la société avait déposé son bilan

      mais aussi :

      - Beroflex qu’il a co-fondée en 1969
      - Exakta
      - Miranda
      - B+W (les filtres), achetée en 1985 et toujours propriété de Schneider
      - Rollei, achetée en 1987 et revendue en 1995 à Samsung, d’où les liens entre Samsung et Schneider
      - Pentacon, les restes du conglomérat est-allemand Pentacon VEB, achetés en 1991 à la Treuhandanstalt (l’institution chargée de privatiser l’industrie de l’ex-Allemagne de l’Est) et toujours propriété de Schneider.

  • Est-ce toujours une société allemande ou bien a t’elle été, elle aussi acheté par un fond de pension ?

    Merci à vous.

  • Cette annonce est IN-COM-PRÉ-HEN-SIBLE !
    Schneider-Kreuznach va donc proposer un objectif pour un format 2x plus petit que le 24x36....mais plus cher que les objectifs 24x36 équivalents !!!

    En effet on trouve aujourd’hui sur le marché 24x36 :

    - Le 28/1.8 AFS Nikkor a récemment été annoncé à 700 €....et il va vraisemblablement baisser.

    - Canon propose son 28/1.8 USM à 500 € en SP

    - Sigma propose un 28/1.8 EX DG également pour 500 € SP

    - Zeiss propose également dans différenetes montures un 28/2 ZE/ZF/.... pour 1100 €

    Dans ces conditions, on peut sérieusement douter de la crédibilité commerciale d’un objectif comme le 14/2 pour MFT vendu (1500 € ????)...plus cher que des objectifs équivalents en 24x36.
    À moins que Schneider n’ait décidé d’adopter la devise désormais fort célèbre : " Avec le MFT, on fait moins bien que le 24x36...mais c’est plus cher !"

    Imaginez seulement qu’un vendeur propose à son client un modèle réduit de sa Ferrari à l’échelle 1:2...plus cher que la vraie !

    De 2 choses l’une :
    - Soit les dirigeants de Schneider-Kreuznach sont des minus habens et ils comprendront très rapidement leur erreur.

    - Soit il s’agit d’une opération de "com" pour "chambrer" les acteurs du MFT qui prennent leur clientèle pour des jambons en proosant des objectifs 24x36 à l’échelle 1:2
    ....à un tarif voisin voire supérieur aux objectifs 24x36 équivalents !!!

    EXEMPLES :

    75/1.8 msc Zuiko ED vendu avec pare-soleil (à visse et en option !!!) 92% ( 1.000 €) du tarif d’un Canon 135/2.0 L EF (1090 € en SP )

    12-35/2.8 OIS X Panasonic vendu quasiment au même tarif (1100 € !) que le Tamron 24-70/2.8 Di VC USD pour 24x36 (1100 € en SP)

    25/1.4 Leica/ Panasonic vendu ...plus cher(629 €) qu’un 50/1.4 EF USM Canon (450 €).

    La liste n’est malheureusement pas exhaustive...

    Je vais finir par croire que les championnats du foutage de gueule ont commencé...

    • Vois n’avez rien compris : la différence de prix réside dans les frais de la très discrète gravure du nom Schneider kreuznach sur le barillet !!!!! (bien sur, il s’agit ici d’humour au troisieme degré)

    • Arrêtez de prendre les clients de MFT pour des cons. Pourquoi l’amateur de MFT, celui qui n’a pas envie de porter trois tonnes de matériel photo et de photographier dans la discrétion n’aurait-il droit qu’a des culs de bouteille ??? Les prix des olympus 75 mm et paansonic 25 mm sont largement justifies eu égard aux performances et aux qualités de fabrication : ne comparez pas un 50 mm Canon en plastique produit a 2 millions d’exemplaires et un 25 mm avec des verres Leica. Sans doute trouvez vous aussi qu’un 50 mm leica qui coute fois le prix d’un canon est aussi du foutage de g.... ? Je vous signale que l’exceptionnel 12 mm F2.0 olympus coute 800 euros, ce qui est un prix extrêmement compétitif. LE seul point avec lequel je suis d’accord, c’est que le positionnement du prix de Schneider kreuznach est surréaliste, d’autant que contrairement aux optiques a verre Leica conçues conjointement par Leica et Panasonic, les optiques Schneider n’ont jamais brille par leur hautes performances sur les boitiers Samsung.....ne cherchez pas a comprendre mais n’attaquez pas non plus par des jugements de valeur ceux qui,préfèrent utiliser le MFT. je terminerai en disant que PERSONNE d’autre que Panasonic et Olympus ne propose aujourd’hui une gamme aussi performante et étendue dans le domaine de la photo peu encombrante. MEme si certains ne jurent que par les canonikon, il faut savoir que la tendance du marche évolue rapidement vers le MFT, que vous le vouliez ou non et croyez moi, cela coute aussi cher de fabriquer un excellent 75 mm (equiv. 150mm qui n’existe d’ailleurs ni chez nikon ou chez canon !) qu’un 180 mm nikon ou canon, ce n’est pas la taille qui va changer quelque chose a ça.

    • Pssssssiiiiiioooouuuuuuuu !
      Ah, on tient enfin une victime du discours marketing Olympussiens !
      Bon, pour vous faire plaisir, on va faire semblant de supposer 5’ que le discours quatieriste tient la route.

      Le problème est que le discours Olympus ne résiste pas vraiment à l’analyse :

      - J’ai fait une enquête auprès des utilisateurs du format 24x36 qui était arrrrrchi-majoritaire jusqu’à la fin de l’ère argentique :

      *Personne ne s’est jamais brisé une vertèbre en utilisant un reflex 24x36 au cours du XXème siècle.

      *La musculature des photographes se serait-elle atrophiée au cours de la transition XXème/ XXI ème siècle ? Ça paraît peu vraisemblable même si une enquête est en cours...

      *Au cours du XXème siècle, les photographes ont pourtant eu le choix entre plusieurs formats :

      Format 4/3 argentique (Qu’on appelait format ...110), format APS argentique, format 126,127, les moyens formats,....
      TOUS ont échoué face au 24x36 pour diverses raisons....y compris le format 110 qui avait pourtant les mêmes arguments que le format MFT aujourd’hui face au 24x36 !!!

      Ma question aux quatiéristes sera donc simple :
      Pourquoi voudriez-vous réussir à convaincre aujourd’hui ceux que vous n’avez jamais réussi à convaincre hier ???

      De plus si je reprends le discours que tenait Olympus en FT, on peut d’ores et déjà affirmer que celui-ci n’a pas tenu 5 ans !
      L’ambition d’Olympus n’a pas résisté à la réalité du marché et les rares professionnels à avoir fait confiance au FT sont parti sous d’autres cieux.

      Quant aux autres, ils ont dû se convertir à la nouvelle religion MFT ou partir...
      Où en sommes-nous aujourd’hui ?
      Panasonic et Olympus commercialisent de nouveaux objectifs qui sont effectivement plus légers...dans des proportions inégales.
      Raisonnablement, on pouvait s’attendre à des gains d’un facteur >4 (Une règle empirique veut que le poids des optiques varie comme le carré du format pour des caractéristiques similaires (couverture angulaire et ouverture).
      Pour des raisons diverses,...on est loin du compte !!!

      - Le 25/1.4 D Leica de Panasonic pèse 200g Vs 280g pour les modèles 50/1.4 Canon/Nikon/Sony reflex 24x36
      L’objectif MFT permet de gagner 80g sur les modèles 24x36 : C’est pas ça qui va effrayer la clientèle souffrant de lombalgie chronique !

      - Le 12/2 msc pèse 130g ; c’est effectivement 3.9x moins que le modèle 24/1.8 EX DG Sigma en 24x36 mais attrape-t-on une lombalgie pour 375g de différence
      (Le Sigma pèse 505g ) ? C’est peu probable.

      - Pour les mêmes raisons, le surpoids du :

      * 135/2 L 24x36 Vs 75/1.8 msc Zuiko (750g-305g=445g)
      (CONTRAIREMENT À CE QUE VOUS DITES, IL EXISTE BIEN DES MODÈLES QUASI-ÉQUIVALENTS À VOTRE 75/1.8. Zeiss/Sony propose aussi un 135/1.8 ZA ;
      Olympus n’a donc pas inventé le fil à couper le beurre en poroposant un équivalent 150/1.8. Canon proposait un 200/1.8 L EF il y a presque un quart de siècle !)
      * 85/1.8 USM EF Vs 45/1.8 msc Zuiko (440g-116g=324g)
      *24-135/3.5-5.6 Tamron Vs 12-50/3.5-6.3 (560g-211g=350g)
      *24-70/2.8 L II Canon Vs 12-35/2.8 Lumix (805g-305g=500g)
      ....
      Je garde le meilleur pour la fin (en FT) :
      600/4 LIS II EF Canon Vs 300/2.8 ZD Zuiko (3920g-3290g=600g)

      Conclusion :
      L’argument du poids des objectifs ne pèse finalement pas bien lourd dans la balance et ne devrait pas être suffisamment dissuasif pour effrayer la clientèle qui connaît ce format (Les gens de plus de 30 ans, voire moins, connaissent déjà fort bien le 24x36 soit pour avoir pratiqué l’argentique, soit parce que leurs parents le pratiquaient).

      Pour être beau joueur, il est possible que les hommes souffrant de la maladie des os de verre seront sensibles aux arguments du MFT.
      Ça représente 0,0...1% de la population.
      Pas sûr dans ces conditions qu’Olympus & Panasonic rentrent dans leurs frais R&D...

      Pour ce qui est du coût de fabrication USINE d’un 75/1.8 , il est certainement bien inférieur à celui d’un 150/1.8 pour 24x36 ou même d’un 135/2 L EF produit par Canon, parce qu’à ce compte là,les fabricants de Moyen format auraient proposé depuis longtemps un 300/2 (avec les verres UD qui vont avec, bien-entendu !) pour un 6x9 à 1500 €.
      Quand ce jour arrivera, je vous promets de me convertir au format 6x9...quitte à faire de la muscu pour porter les 4 Kgs du tromblon !

      PS : Les objectifs estampillés Leica pour le FT / MFT ne sont pas réalisés par Leica contrairement à ce que vous dites.
      Ce sont des objectifs au mieux étudiés(et c’est pas sûr !) et approuvés par Leica, puis réalisés par Panasonic au Japon ou ailleurs avec des verres couramment utilisés par l’industrie photographique pour les autres marques.
      Le logo Leica permet à Panasonic de réaliser une opération marketing, Leica touchant une (petite) commission au passage.
      On se souvient que Samsung n’avait pas hésité à rebadger des optiques Pentax en Schneider-Kreuznach pour ses reflex il n’y a pas si longtemps ;
      on est bien dans le cadre d’une opération marketing...

    • 1. On n’est plus en 1960, la société évolue, le marche et les fabricants aussi
      2. vous ne lisez pas bien ce que j’écris : je confirme que PERSONNE d’autre a l’heure actuelle que Panasonic et Olympus ne fabrique du matériel photo aussi léger, peu encombrant et performant. Sony a les Nex mais pas la gamme optique qui va avec, Fuji a le xpro mais pas non plus la gamme optique ni d’optiques a grande ouverture (cela peut encore venir)
      3. Vos ricanements sur le poids et la "resistance" physique du photographe sont indignes d’un site comme celui-ci et désobligeants.
      4. Je n’ai JAMAIS écrit que c’était Leica qui fabriquait pour Panasonic. Les verres sont des verres Leica, ne vous en déplaise. Vous semblez mal informe car :
      5. Vous sous- estimez le marche micro 4/3, le consortium aujourd’hui ayant ete rejoint par bon nombre de fabricants. de nombreux indicateurs, demandez donc au redac’. Chef de ce magazine, montrent que les photographes amateurs veulent du plus léger ET moins encombrant
      6. Je m’étonne que vous vos excitiez autant sur le MFT puisqu’il ne vous concerne pas. Quant a moi, je suis comme tout le monde : je cherche des outils adaptes a mes différentes démarches photographiques et je constate que la différence s’amenuise entre les FF et les MFT. Elle sera toujours la évidemment, mais comme je ne travaille pas dans les hautes sensibilités, je ne vois pas en quoi utiliser un petit boitier performant ET discret pose probleme en photo de rue par exemple. Puisque vous aimez faire référence au passe, je vous signale que quand le kodachrome 25 asa existait, personne n’a jamais fait de dépression nerveuse que je sache.
      7. Vous pensez que préférer olympus ou Panasonic signifie qu’on est victime du marketing et bien ok alors admettez que les nikonistes le sont
      aussi quand ils achètent un 80-400 nikon qui a ete conçu par Sigma !
      8. Je n’ai jamais ecrit non plus qu’il fallait absolument acheter du MFT. Chacun ses besoins. Vos comparaisons sont erronées car fondées sur des bases de comparaison tout a fait différentes, vos connaissances du marche sont approximatives et votre attitude relève d’un manque de respect. Je quitte donc ce site pour me tourner vers des personnes plus respectueuses, mieux informées et moins excessives dans leurs propos.

    • pour être bien informé avant de dire n’importe quoi :

      This is from 43rumours.com (dated March 21, 2012)
      One more thing. Amy from Techradar (Click here) had another small talk with Claudia Baehr, European Product Manager for Olympus. She said the mirrorless market share in Japan now surpassed the 50% beating for the first time the DSRL camera sales. In UK mirrorless sales climbed at 30% while USA seems to be the most conservative market with mirrorless cameras having a 20% only. Claudia said : “the reaction in the States is a bit more mixed – the Americans seem to prefer bigger cameras, such as ultrazooms.”
      http://www.43rumors.com/...ene-5-firmware-update-and-ukjapan-shares-unveiled/
      And here is some of the earlier data, from 2011 to early 2012, that can show the pace of change.
      http://www.cameradebate.com/2012/mirrorless-market-share-2011-2012/
      M43 is clearly doing very well and is at the front of this expanding market.

      du coup, ce genre d’article vous oblige à plus d’humilité peut-être .......

    • A ce que je vois, notre ami eric-p est toujours aussi humble et à l’écoute des autres points de vue...

    • Puisque vous insistez...

      1A-Selon vous, le marché évolurait et serait mûr pour acceuillir le mirrorless à la fois plus léger que le 24x36 tout en étant suffisamment qualitatif....
      Mouais, sauf que dans les années 60 et surtout 70-80, des béni-oui-oui ont tenu le même genre de raisonnement avec les compacts argentique qui étaient censés tout faire
      ou tout au moins réaliser l’essentiel des besoins.
      De fait, les ventes de reflex ont connu un "coup de mou" au début des années 80’.
      Qu’ont fait les fabricants de reflex ? Ils ont réagi bien évidemment !
      Ils ont innové (conversion du reflex à l’AF, motorisation du boîtier, automatismes en tout genre, nouvelles optiques ) et...ils ont ALLÉGÉ les boîtiers au point que les derniers
      boîtiers argentiques commercialisés par Canon ne pesaient plus que 360g (avec tous les automatismes of course !).
      CONSÉQUENCE=> Les ventes de boîtiers reflex sont reparties !

      B-Au moment de la transition argentique-numérique, les compacts numérique ont commencé à séduire le "grand public" à cause de la modernité affichée par ces appareils.
      Qu’ont fait les fabricants de reflex (les mêmes que ceux qui font du compact numérique !) ?
      Ils ont réagi !
      Dès septembre 2003, Canon a produit le premier reflex numérique à 1000 € et 6 MP et les utilisateurs de compact ont progressivement migré vers le reflex numérique malgré le poids et l’encombrement des reflex tant décrié par nos avocats du mirrorless !!!

      C-Photokina 2008 :
      Panasonic 2008 présente le premier "mirrorless" de l’histoire (Le fameux G1) et sa fameuse monture MFT.
      Très rapidement, les annonces enthousiastes des avocats du mirrorless se multiplient et Olympus saborde même sa monture 4/3 après l’avoir encensée quelques années plus tôt.On raconte à l’époque que l’AF par détection de contraste va rattraper les performances des AF phases des reflex que le mirrorless permet de faire des optiques plus compactes,etc...
      et les acteurs du mirrorless annoncent 20% de PDM sur le marché des boîtiers à objectifs interchangeables (Samsung lors de la présentation du NX).
      L’appétit des acteurs du mirrorless étant visiblement sans limite, une agence annonce même une étude montrant que le mirrorless dépassera les ventes de reflex
      d’ici 2015 !

      De vous à moi, que vont faire les fabricants de reflex ? Ils vont se tourner les pouces ?
      Bien évidemment non. Ils vont tout naturellement défendre leur monture reflex (qui ont assuré leur fortune et leur succès depuis quelques décennies maintenant)
      et leur business.
      Ils vont donc contrer l’offensive "mirrorless" en attaquant leurs arguments !
      Ça a déjà commencé !

      * Canon a présenté son compact G1-X grand format en début d’année qui a pratiquement les mêmes cotes (dimensions et poids) que le Canon G1 de l’an 2000 avec son capteur 1/1.8"...avec un capteur 6.7x plus grand (1.5") !!!!
      Accessoirement, le format est légèrement plus grand que le MFT, histoire que le consortium ne vienne pas contester la qualité d’image du G1-X !

      *Sony a présenté tout récemment son compact RX-100 au format du ....Nikon-1 (1") et une définition record de 20 MP, supérieure à celle du meilleur MFT (16 MP),
      histoire que les avocats du MFT ne contestent pas la vocation qualitative du compact Sony.

      Les "majors" ont donc pris en tenaille le format MFT et le message suggéré est clair : Des compacts font aussi bien que le MFT avec des zooms qui assurent l’essentiel
      des besoins des utilisateurs (des 28-100 équivalent 24x36) pour plus léger....et moins chers !!!

    • La belle histoire !

      Mais qu’escomptiez-vous d’autre de Claudia Baehr ???
      Bien sûr, Claudia Baehr a beau jeu de vanter les ventes au Japon (Un marché de geeks très sensibles à la moindre nouveauté technologique)
      mais cette chère Claudia oublie gentiment de vous dire que les ventes de mirrorless :

      - Ne décollent absolument pas dans un certain nombre de pays (USA, France, etc...)

      - Les ventes de mirrorless ont regressé en terme de PDM fin 2011 et semblaient marquer le pas.

      - Les ventes de reflex n’ont JAMAIS été aussi élevées en France ( 585000 reflex vendus en 2010, chiffres à peu près identiques pour 2011).

      - Claudia Baehr ne donne pas les stats de vente mirrorless Vs reflex pour 2011.

      - Claudia Baehr oublie de rappeler que que les majors(Canon/Nikon/Sony) ont commencé à réagir avec des compacts bien positionnés et qu’ils vont devoir affronter l’arrivée de reflex 24x36 plus légers, moins chers et bien plus performants que le MFT....dans pas longtemps.

      - Claudia Baehr oublie de vous dire que la puissance financière de Canon+Nikon+Sony+Pentax/Ricoh est bien plus importante que celle d’Olympus/Panasonic et autres nains du marché.Autrement dit, ils tiennent les médias, ils contrôlent le marché pro (J’ai vainement cherché à la loupe des OM-D à Roland Garros !)

      - Claudia Baehr oublie de vous dire que TOUS LES ACTEURS DU MIRRORLESS sont précisément ceux qui ont échoué sur le marché reflex :

      *Olympus en FT

      *Panasonic en FT (très timide incursion)

      *Samsung et ses boîtiers Pentax rebadgés

      *Sony et ses Ex-Konica-Minolta

      Les autres font semblant d’y croire (Nikon a ses raisons, Canon, on sait pas, Pentax fait du Q par dérision)

      *Les chiffres données pour les USA sont vraisemblablement FAUX.

      *J’aimerais bien avoir les stats de vente à l’échelle MONDIALE et surtout des chiffres FIABLES (43rumors prie trop pour son église pour qu’on puisse leur faire totalement confiance).

      *Les récentes infos en provenance de Samsung ne sont pas spécialement bonnes concernant les attentes de leur système NX.

      En gros, fallait pas que les acteurs du mirrorless rêvent tout éveillé : Les majors ne vont pas leur offrir gracieusement leurs PDM.C’est poas tout les jours les cadeaux de noël...

    • Pour répondre au point 2, à l’évidence c’est faux.
      Aujourd’hui, il existe bien des compacts qualitatifs qui offrent l’essentiel des besoins des utilisateurs (Canon G1-X, Sony RX-100, ....).
      Pourquoi voulez-vous migrer vers le MFT ?

      Pour les objectifs macro ? Le 45 Elmarit DG OIS est ....plus cher qu’un récent 100/2.8 LIS, le 100/2.8 USM est même beaucoup moins cher pour des niveaux de performance bien meilleurs.

      Le 75/1.8 MSC est beaucoup trop cher pour ce que c’est. Le client a là encore tout intérêt à loucher vers le 24x36

      Le 45/1.8 msc n’a pas le niveau de perf d’un 85/1.8 USM

      Le futur 60/2.8 macro ne rivalisera jamais avec un 100mm pour 24x36

      Le 12/2 msc est trop cher

      Et après ? La gamme optique Olympus s’arrête à peu près là en focales fixes (Ok, j’ai pas parlé des "crêpes" !)alors que le 24x36 regorge de modèles en tous genres.
      Olympus et Panasonic n’ont tout bonnement absolument pas les moyens de rivaliser avec un format qui dispose de 80 années de développement, plusieurs opticiens
      "bien établis" et l’alliance objective des "piranhas" (Sigma, Tamron, Cosina, Tokina, Samyang,....) qui sortent toujours des optiques 24x36.
      Pas mal pour un marché que beaucoup qualifient encore de "niche" !

      Les focales fixes récemment présentées par Olympus/ panasonic s’adressent plutôt à une petite minorité de professionnels...dont on a vu qu’ils sont partis pour d’autres cieux. Egalement les "experts"....mais qui font un peu attention à leurs investissements et qui préfèreront miser sur du 24x36.
      Dans ces conditions, on peut sérieusement se demander si la gamme optique de focales fixes MFT n’est pas plutôt un alibi pour la rendre plus attrayante et crédible aux yeux des amateurs mal informés. C’est plutôt ce que je suis enclin à croire...

      3-Pour ce qui est de mes moqueries relatives à la légèreté "décisive" du MFT, il serait au contraire temps d’ouvrir les yeux :
      Ça n’a JAMAIS été un argument décisif et l’histoire, jusqu’à une période très récente a toujours démontré le contraire :

      A-Lors de la transition télémétrique-reflex, les reflex étaient PLUS LOURDS que les boîtiers télémétriques.De même les objectifs GA/UGA pour reflex sont réputés PLUS LOURDS que les objectifs équivalents pour télémétriques.
      Est-ce que celà à dissuadé la clientèle de migrer vers le reflex entre 1948-1968 ? NON à l’évidence...

      B-Lorsque l’industrie photographique est passée des boîtiers reflex à stigmomètre aux boîtiers AF, les nouveaux boîtiers se sont ALOURDIS.
      Les objectifs, qui comportaient un moteur AF se sont également alourdis par rapport aux objectifs à map manuelle.
      Est-ce-que celà a dissuadé la clientèle de migrer vers le reflex AF ? NON à l’évidence....

      C-Lorsque le marché numérique était dominé par les compacts (du fait de l’immaturité technique des reflex numériques), est-ce-que la présentation de nouveaux
      reflex APSC "bon marché" pourtant plus lourds que les compacts numériques de l’époque, a suffi à renverser la tendance ? La réponse est OUI !
      C’est la preuve indiscutable que les gens sont sensible à la qualité de l’image et que l’idéologie (très Olympussienne !) de la qualité d’image "suffisante" relève surtout de la propagande.

      D-Lorsque l’industrie reflex a commencé sa migration du format APSC => 24x36, les pros ont très rapidement (ré)-adoptés ce format d’abord chez Canon(2002)
      ....puis les autres ont suivi (Nikon en 2007, Sony en 2008, Leica en 2009, Pentax en 2012 ?)
      Idem chez les experts-pros : Canon 5D en 2005, Nikon D700 en 2008, Sony en 2009 (A850).

      D’ici peu de temps (Kina 2012 ?), des modèles encore moins chers apparaitront (Nikon D600, Sony A-99,...) et le FF se généralisera comme prévu.

      Pourtant les boîtiers FF sont réputés plus lourds et plus chers que les boîtiers APSC, idem pour les optiques !

      Chers camarades Olympussiens et APSCistes : N’écoutez pas les discours des commerciaux qui vous vantent des vertus imaginaires des petits formats.
      Ce sont les mêmes que ceux qui ont essayé de vous vendre de l’APS argentique vers 1996 :
      Un format plus petit, plus léger qui devait aller dans "le sens de l’histoire" (La taille des formats a progressivement diminué au cours du XXème siècle nous a-t-on dit)
      et qui était promis à "un grand avenir".
      En fait, le format "d’avenir" a "duré" moins de 5 ans et a envoyé de nombreux photographes ....dans le mur !!!
      Aujourd’hui, la production de film APS a été totalement stoppée et les boîtiers "d’avenir " dorment au mieux dans une vitrine ...quand ils n’ont pas subi un sort plus funeste...
      On aurait pu croire que les dirigeants ont retenu les leçons du passé ? Eh bien non !
      Les dirigeants d’Olympus ont tenu à peu près le même discours au moment du lancement du format FT en 2003, un format d’avenir qui aura duré ...5 ans !
      (Virtuellement mort à la seconde même où Panasonic a posé son G1 sur la table )

    • Je continue à corriger votre message de désinformation (ou de méconnaissance du sujet ? ) :

      4-Les verres utilisés sur les objectifs badgés Leica....ne viennent pas de Leica pour la bonne et simple raison que Leica ne fabrique plus ses verres depuis longtemps.
      Leica utilise certainement des verres haut de gamme de l’industrie courante.
      À coup sûr, les verres utilisés sur les objectifs MFT badgés Leica viennent de cette industrie et n’ont pas la qualité des verres utilisés sur les optiques Leica M ou S
      ....Vu l’écart de tarif (Le tout récent 50/2 APO Asph. coûte 6.000 € ; on en n’est pas encore tout à fait arrivé là dans les tarifs MFT !).

      5-Je ne sous-estime rien du tout car, contrairement à vous, je sais faire la différence entre de vrais partenaires du MFT....et ceux qui font semblant d’y croire !
      Ça me rappelle la "glorieuse" époque du reflex FT où Olympus, histoire de gonfler artificiellement la gamme optique du FT, est allé faire appel à son concurrent pour qu’il développe des optiques FT !
      Sigma a effectivement répondu à l’appel en adaptant des vieilles optiques au départ conçues pour l’APSC voire le 24x36 !
      En réalité, c’était des optiques alibi qui n’0avaient aucune chance de concurrencer sérieusement les optiques dédiées FT par Olympus ou Panasonic.
      On a même eu droit aussi aux partenaires "fantômes" qui disaient avoir rejoint le consortium FT ....mais qui n’ont jamais dépensé un Yen pour développer ce format :
      "Sanyo" "Kodak" "Fuji" "Leica"

      Aujourd’hui la perfidie Olympus n’a plus de limite : Ils nous refont le même coup avec le MFT !
      Olympus nous annonce "plein" de partenaires pour le MFT mais la réalité est bien différente :

      - Sigma a bien signé la charte MFT mais les optiques commercialisées jusqu’à présent (2 !!!!) ....ne sont en fait que des optiques APSC (pour qu’on puisse les monter sur des NEX, Fuji,etc....) et pas des optiques dédiées à ce format : Les 19/2.8 DN & 30/2.8 DN sont relativement encombrantes et lourdes par rapport aux Zuiko MFT comparables.

      - Tamron & Tokina ont également annoncé leur participation : Une stratégie "sérieuse" ou un engagement "à la Sigma" ?

      - Schneider-Kreuznach annonce également UNE optique dédiée....avec AF ! Si si, incroyable mais vrai !
      Quand je vois des opticiens comme Zeiss (Cosina)ou Samyang incapables de développer leurs optiques avec AF, je me demande où Schneider a bien pu trouver du blé pour réaliser son propre AF !

      - Ensuite, on trouve Samyang qui parvient à faire UNE optique dédiée pour ce format : UN FISHEYE (et pas d’AF) !!! Pas avec ça que Samyang fera bouillir la marmite.

      - On trouve également SLR magic qui propose son 50/0.95 dédié 24x36 ou un vrai 12/1.6 parfaitement dédié MFT.
      Le seul problème est que ces optiques sont à MAP manuelle ! Ça va pas être facile de faire être facile de faire du suivi AF !
      De plus, ces optiques n’arrivent même pas à concurrencer en terme de coût, de poids de performances ou de confort d’utuilisation des objectifs concurrent comme
      le 85/1.8 USM Canon (Vs 50/0.95) PDC comparable à cadrage comparable
      ou le 24/2.8 EF Canon (Vs 12/1.6 ) PDC également comparable.

      - Viennent ensuite les "partenaires trottinettes" :

      *Walimex et son redoutable 600-1200/8-16 dont la réputation internationale n’est plus à faire...

      * Il y a même un partenaire de....sténopé (Wanderlust Pinwide f/96 ! )

      Tout celà n’est pas sans rappeler l’armée polonaise rassemblant sa cavalerie pour affronter courageusement les chars de la Wehrmacht en 1939 !

    • "6. Je m’étonne que vous vos excitiez autant sur le MFT puisqu’il ne vous concerne pas. Quant a moi, je suis comme tout le monde : je cherche des outils adaptes a mes différentes démarches photographiques et je constate que la différence s’amenuise entre les FF et les MFT. Elle sera toujours la évidemment, mais comme je ne travaille pas dans les hautes sensibilités, je ne vois pas en quoi utiliser un petit boitier performant ET discret pose probleme en photo de rue par exemple. Puisque vous aimez faire référence au passe, je vous signale que quand le kodachrome 25 asa existait, personne n’a jamais fait de dépression nerveuse que je sache. "

      Je ne m’excite pas spécialement contre le MFT mais contre TOUS les petits formats, nuance.
      Personnellement, j’ai la très nette impression que la véritable "stratégie" du MFT consiste en réalité "à faire du fric" en proposant une "alternative" et peu importe le temps
      que ça durera. Incapables de faire du 24x36 pour des raisons techniques (Le marché est tenu par Sony+Nikon et Canon),
      même s’ils avaient les capacités à (re)-faire du 24x36 pas cher, ils ne parviendraient pas à concurrencer Canon/Nikon sur le terrain optique ;
      TROP DE RETARD ACCUMULÉ.

      Donc, la seule façon pour Olympus d’exister, c’est de surfer sur la vague "small is beautiful" qui fonctionne....le temps de la mode.

      Canon/Nikon et Sony ont déjà sorti des compacts haut de gamme clairement dans le but de faire "dégager" Pana/Oly du marché photo....afin de garder la gateau pour eux seuls !

      Voilà, donc quand Olympus nous raconte que leur format est pérenne, ça me rappelle le discours "rassurant" des banquiers qui racontaient que l’immobilier ne baisserait jamais.

      Pour moi, le MFT n’est rien d’autre qu’une bulle technologique spéculative sur le point d’éclater. Ne comptez pas sur les acteurs du MFT pour confirmer ce qu’ils pensent tout bas.

      Pour ce qui est des autres petits formats, le schéma est pratiquement le même à quelques nuances près :

      - L’APSC a été un grand succès commercial car il a dominé le marché...mais on ne pouvait pas pour autant le considérer comme un "vrai" format puisqu’il vivait au crochet du 24x36 (La gamme optique emprunte la plupart de ses optiques au 24x36 !).

      Sur le plan technique, je le répète, c’est un échec retentissant : Des optiques trop lourdes par rapport à ce qu’on était théoriquement en droit d’attendre, trop encombrantes, trop chères.

      - Le "vrai" format APSC a mal commencé avec Samsung (2009) Sony (NEX 2010) et Fuji (X-Pro-1, 2012), là encore pour des raisons techniques.
      Comme la plupart des clients sont "nuls" en optique, ils ne se rendent compte de rien.

      Accessoirement, les coûts sont trop élevés, ce qui me fait penser que Fuji réalise une nouvelle opération de spéculation technologique (On développe un concept, on surfe sur la nouveauté le temps que les gens restent éblouis....et on ramasse le fric une fois que l’opération est terminée comme au temps des Fuji S3/S5 !).

      C’est exactement ce qu’a fait également Sony en constatant son impuissance à redresser sa branche reflex.
      Le NEX permet de faire "bouillir la marmite" en attendant des jours meilleurs (En clair des innovations technologiques) pour relancer sa branche "reflex"

      Idem également chez Pentax qui a davantage surfé sur la vague des focales fixes APSC pour reflex....en attendant des jours meilleurs pour relancer le 24x36
      (Il y a des rumeurs de K3 24x36).

      L’initiative du format Q est presque un divertissement pour eux : Ils ont d’ailleurs appelé les objectifs Q : TOYS ! Tout un symbole...
      Ils ne gagneront pas d’argent avec ce format et ils le savent bien...

    • "7. Vous pensez que préférer olympus ou Panasonic signifie qu’on est victime du marketing et bien ok alors admettez que les nikonistes le sont
      aussi quand ils achètent un 80-400 nikon qui a ete conçu par Sigma ! "

      À ma connaissance, RIEN ne prouve que le 80-400/4.5-5.6 AFD VR ait été conçu par Sigma.
      La formule optique utilisée par Sigma pour son 80-400/4.5-5.6 EX OS est différente de celle du Nikkor (map mini différente, poids, encombrement).

      La seule chose dont on est certain, c’est que Tamron ait participé à la réalisation de certaines optiques Nikon.

      Pour le reste, vous mélangez tout : Je vous dis que la monture Nikon est pérenne (sauf si Nikon fait faillite !) et que les clients pourront utiliser cette optique très longtemps sans que la monture F soit menacée. J’affirme, et j’ai de sérieuses raisons techniques de le penser, que ce sera le cas pendant plusieurs décennies (voire des siècles !!!) et que le format 24x36 restera encore longtemps (Sauf révolution scientifique majeure dans la conception des optiques ou dans la conception des capteurs) le pilier de l’industrie photo.

    • "8. Je n’ai jamais ecrit non plus qu’il fallait absolument acheter du MFT. Chacun ses besoins. "

      Heureusement que vous me dites que je ne sais pas lire !
      Je précise donc ma pensée à TOUS LES LECTEURS : N’achetez surtout pas de MFT car il ne couvre pas ce que le 24x36 + les compacts savent déjà faire !

      "Vos comparaisons sont erronées car fondées sur des bases de comparaison tout a fait différentes, vos connaissances du marche sont approximatives et votre attitude relève d’un manque de respect. Je quitte donc ce site pour me tourner vers des personnes plus respectueuses, mieux informées et moins excessives dans leurs propos."

      Ahahah ! Toute l’arrogance du type qui vient se de faire moucher par plus fort que lui et qui cherche à sauver la face en se victimisant.
      Les intervenants apprécieront ! Franchement, vouloir défendre à tout prix Olympus en 2012 relève de la mission IMPOSSIBLE...sauf à vouloir berner les imbéciles et les naïfs.La situation est à ce point désespérée que je doute même que Maître Vergès accepte de plaider la cause !
      Si on reprends l’histoire d’Olympus,le moins qu’on puisse dire est que la gestion de leur entreprise photographique a été hasardeuse :

      1- Incapable d’assurer la transition MF/AF contrairement aux 4 principaux fabricants de l’époque. Finalement,ils renoncent à l’autofocus et la clientèle déserte peu à peu la monture OM. Fin de l’aventure au début du siècle.

      2-En 2003, Olympus revient sur le marché reflex avec son système 4/3 qui devrait se généraliser selon les dirigeants de l’époque.

      3-En 2008, la monture 4/3 est déjà mise en difficulté avec l’arrivée d’une nouvelle monture révolutionnaire.
      FAUTE ÉVIDENTE DES DIRIGEANTS d’Olympus qui n’ont pas vu venir le mirrorless mais qui nous promettent évidemment que "tout va s’arranger".

      4-En 2011 éclate le scandale Olympus, ses placements douteux et les pertes de l’entreprise.

      Juin 2012 : Il existe encore des Olympussiens pour croire qu’Olympus va éponger ses dettes, que le marché va se développer en faveur du MFT etr que la concurrence restera les bras croisés à les attendre...le tout SANS LA MOINDRE BASE RAISONNABLE puisque la concurrence travaille en ce moment même à démonter les arguments du MFT. Bien sûr, on peut toujours supposer que l’attrait d’Olympus ou de Panasonic est irrésistible...
      Tout le monde a droit de croire au père noël...

    • Et je peux me permettre, non ?
      Voilà quelqu’un qui vient nous raconter une "belle histoire pour les enfants" en faisant semblant manifestement d’ignorer la réalité du marché :

      - Les rares arguments techniques en faveur du MFT fondent comme neige au soleil avec l’arrivée des nouveaux compacts haut de gamme et très bientôt du FF "cheap".

      - Notre ami fait semblant de croire qu’Olympus et Panasonic sont compétitifs sur le terrain des optiques MFT en nous racontant des bobards énormes
      du style un 25/1.4 pour MFT coûte aussi cher à produire qu’un 50/1.4 pour 24x36. Personnellement, je pense que les fabricants de MFT ne margent pas tout à fait leurs produits tout à fait de la même manière que les fabricants de reflex....

      - Les stats de vente ne sont pas aussi florissantes qu’on veut bien le dire pour le mirrorless parce que les gens commencent à réfléchir après avoir cédés à l’attrait de la nouveauté. Ceci n’est pas sans rappeler l’épisode malheureux de l’APS argentique. Le marché s’est retourné et la clientèle s’est retrouvé sur le carreau.
      Si notre ami avait un discours honnête, il aborderait les risques de retournement de marché pour le MFT qui sont amha élevés.
      Bien sûr, notre ami a également totalement éludé les problèmes financiers d’Olympus ou de la confiance qu’on pouvait placer dans leur ancien CEO T.Kikukawa(Actuellement derrière les barreaux.).
      Après ça, libre à vous de penser que le MFT peut se maintenir sur le marché. Il n’est pire sourd....

    • Je suis d’ accord avec vous . Vos propos sont mesurés et intelligents. N’ abandonnez pas le site de lmdlp.com parce que vous avez été obligé de répondre à un cuistre d’ assez mauvaise foi .Tous les lecteurs ne sont pas ainsi et les dirigeants du site sont honnêtes et compétents . Ils ne censurent pas leur forum de réactions, c’ est tout .
      Continuer à consulter le site et faire part de vos idées .
      Ceci est un avis d’ un pépé de 72 ans, pas très bon photographe mais très passionné par la question de la photo et bon client pour les éditeurs (3 à 4 magazines photos français /mois depuis des années) et lecteur régulier de ce site .
      Continuez à dialoguer . ;
      Sur lmdlp.com , pas besoin de pseudos associés à des codes qu’on ne se rappelle jamais ... On réagit directement , ce n’ est pas difficile .
      Alors merci aux éditeurs et compliments aux photographes de terrain qui nous montrent ce qu’ on peut faire avec les appareils (sans complications particulières) .

    • Je fais suite à mon propre message : mes encouragements n’ allaient pas à ERIC P mais à son contradicteur qui voulait quitter le site, découragé par des propos excessifs .Mon message ne s’ est pas inséré au bon endroit .

    • Quel toupet !!!
      Dites-moi seulement OÙ est la mauvaise foi ?
      Celle d’un énergumène qui prétend CONTRE TOUTES LES ÉVIDENCES HISTORIQUES que le MFT (ou même l’APSC) peut se maintenir face à un 24x36 en progrès constants (poids, coût,encombrement,discrétion,polyvalence) et qui s’apprête à présenter des boîtiers de coût comparable au modèle haut-de-gamme d’Olympus
      (annoncé moins cher que l’E-5 en FT soit 1500 € pour le tarif "pressenti" du Nikon D600 ) ?
      Ou bien celui qui vous dit que l’histoire et un tas d’arguments techniques, financiers et commerciaux plaident CONTRE les petits formats ?

      Je rappelle une fois de plus la liste des morts du temps de l’argentique :
      demi-format (18x24) - format 127- format 110- format APS

      Période numérique :
      Format APSC-pro Vs 24x36 (En gros, les boîtiers pro Nikon APSC ont "tenu" 5 ans)
      Format FT.

      Vouloir ignorer tout ça, c’est faire preuve d’une mémoire courte ou...sélective.

      La prochaine Fotokina devrait annoncer le déclin irréversible des petits formats pour le mêmes raisons que celles des petits formats argentiques.

      Puisque je vous dis que l’histoire n’est qu’un éternel recommencement....

    • > J’aimerais bien avoir les stats de vente à l’échelle MONDIALE et surtout des chiffres FIABLES (43rumors prie trop pour son église pour qu’on puisse leur faire totalement confiance).

      L’association japonaise CIPA a commencé à distinguer "reflex" et "non-reflex" (pour l’essentiel, les mirrorless) dans les statistiques qu’elle publie :

      http://www.cipa.jp/english/data/dizital.html

      Sur le premier quadrimestre janvier - avril 2012, 5,6 millions d’APN à objectifs interchangeables ont été produits/expédiés dont 4,6 millions de reflex et 1 million de mirrorless.

    • Merci pour l’info.
      Bon, on est encore loin des 50% revendiqué pour 2015.
      Les ventes de reflex ne chutent pas manifestement. Il semble (de mémoire !) que Canon revendique une augmentation de ses ventes de DSLR pour 2012 ( 30% ?).
      L’OPA revendiquée par les acteurs du mirrorless sur le reflex ne fonctionne pas.
      Vers 2009, Samsung, se basant sur des études de marché, visait 20% de PDM pour le mirrorless....avant de déclarer quelques temps plus tard que le mirrorless supplanterait le reflex à partir de 2015.
      Les ventes de mirrorless sont encore <20% près de 4 ans après l’annonce du Panasonic G1

      Je commence d’ailleurs sérieusement par me demander s’ils y ont jamais cru eux-mêmes !
      Ces annonces (Schneider-Kreuznach et ses objectifs MFT encombrants et "invendables", Leica et son mirrorless soit-disant APSC, pas crédible parce que déjà très occupé, Canon qui laisse filer des rumeurs sur son propre mirrorless sans vraiment confirmer depuis la Kina 2008 !) me semblent anormales et me font inévitablement penser à l’annonce du projet "Sonic Cruiser" de Boeing (En fait une manipulation médiatique destinée à enfumer un certain concurrent ).

    • Polo Lacoste fabrique au Maroc vendu en France a 125 euros coute au Maroc sans le crocodile 15 euros. Vous n"avez pas fini de vouloir refaire le monde........

  • Je ne peux rien rajouter à l’essoufflante démonstration de notre ami Eric-P
    En tant que simple utilisateur dilettante de mes appareils photo je correspond parfaitement à sa description de l’amateur venant du 24x36 argentique , attiré au début du numérique par les compacts et les bridges et comprenant vite que la solution n’était pas la.
    Les petits formats qui plus est en hybride sont des solutions qui permettent aux fabricants issus du monde de l’électronique grand public de mettre un pied dans le monde de la photo et de ses marges à faire rèver un conseil d’administration.
    En tant que amateur je rechercherai plutôt le meilleur résultat d’image, le micro quelque chose c’est bien mais c’est top cher pour ce que ça apporte.
    En tant que professionnel ayant besoin d’illustre mes textes un bon compact moderne convient parfaitement, encore moins besoin de grever un budget de pigiste avec un matériel que je ne pourrais même pas mettre en avant pour arracher une commande.
    Juste une remarque sur le fait de proposer ou de ne pas proposer un AF : Ne serait pas plutôt une restriction des fabricants de boitiers pour avoir accès à leur monture ?
    Je me souviens d’une optique Sch/ Kreuzfach anamorphique à se mettre à genoux quand on l’avait au bout de son viseur et que j’ai revendu à un canoniste qui voulait en user en vidéo, la maison a des épaules en optique et ailleurs aussi, elle peu lancer ce qu"elle veut elle peut même se tromper sans se faire mal et j’aurais tendance à suivre Eric-P (même s’il faut parfois courir pour cela) quand il affirme que plusieurs annonces du consortium sont de la poudre aux yeux.

  • Bonjours
    Je ne comprend pas la virulence des (beaucoup trop) nombreuses interventions de Eric-P
    Il n’aime pas les "petits" formats, pour des raisons plus ou moins discutables, et qui lui sont propres, bon, et alors ce n’est pas la peine d’en faire un fromage et d’agonir ceux qui pourraient ne pas être de son avis.
    Personnellement, j’abomine les endives et je raffole du poireau vinaigrette, je n’en inonde pas pour autant la toile de mon avis, que je crois en toute objectivité être supérieur à tous les autres.
    Sur le sujet, dans les temps anciens, je suis passé du Mamiya 645 (l’Haselblad étant hors de portée) au Nikon F2 pour des raisons de poids (mais même, essayez d’imaginer le poids d’un F2 + moteur plus deux ou trois optiques, le zoom n’existait pas en ces temps héroïques...), justement, d’encombrement, de facilité d’emploi, et je ne me suis en fait jamais senti aussi à l’aise qu’avec mon Rollei 35.
    Indépendamment des tarifs, effectivement surfaits, les petits formats actuels répondent à une demande, l’évolution de la technique fait qu’un M4/3 actuel est supérieur en rendu à un FF d’il y a 2 ou trois ans, et c’est une évolution constante d’aller vers une réduction des taille et de susciter des réaction épidermiques de ce genre. Il suffit de se souvenir des commentaires méprisants à la sortie des premiers 24X36 Leica.
    François
    PS : je ne déteste pas non plus la tête de veau sauce gribiche.

    • Je suis comme toi je préfererais me ballader avec un MF mais à défaut de merles..
      Le FF est un compromis qualitatif, descendre plus bas en format se fait pour des besoins objectifs pas qualitatifs.

      Citation :


      Indépendamment des tarifs, effectivement surfaits, les petits formats actuels répondent à une demande, l’évolution de la technique fait qu’un M4/3 actuel est supérieur en rendu à un FF d’il y a 2 ou trois ans,


      Les tarifs sont sans doute surfaits mais selon quel critère ? Si tu obtiens, je te cite, des résultats équivalents à ceux d’un FF de trois ans,alors ils ne sont pas surfaits mais on reconnait assez rapidement qu’ils le sont car en fait on n’obtient, implicitement tu le dis en les créditant d’un prix surfait, autre chose qui est perçu comme plus codifié moins le reflet de la lumière.

      Tu sais François,si Eric-P est long c’est qu’il argumente et cela prend de temps. C’est tout à son honneur d’ailleurs à l’inverse de ces contributions péremptoires trop fréquentes.

    • "l’évolution de la technique fait qu’un M4/3 actuel est supérieur en rendu à un FF d’il y a 2 ou trois ans, et c’est une évolution constante d’aller vers une réduction des taille et de susciter des réaction épidermiques de ce genre."

      Hein ?

      Va falloir changer de paire de lunettes. J’ai beau regarder les "exploits" des derniers boîtiers MFT et de leurs optiques prétendûment extraordinaires, j’arrive encore à faire la différence entre ces 2 formats. On ne doit pas regarder les mêmes images !
      Personnellement, j’attends de voir qu’un MFT fasse mieux en terme de "rendu" que le couple EOS 5D+ 85/1.2 L à PO, un boîtier paraît-il dépassé. MDR !!!

      Pour les autres paramètres,c’est toujours la même chanson :

      - Les images les plus piquées sont toujours celles réalisées au 24x36 22 MP, 24 MP, 36 MP (Allez faire un tour sur le site DPR : Les samples du D800 E parlent d’eux-mêmes !)

      - Les isos restent la chasse gardée des boîtiers 24x36 (200.000 pour les meilleurs Vs 25.000 en MFT dans le meilleur des cas).

      - La qualité optique du "fameux" Leica 25/1.4 DG pour MFT, dont la distorsion native est catastrophique, n’est toujours pas au rendez-vous !
      Le site de "Klaus" l’a tout simplement massacré (malgré un discours de façade commerciale ) :

      * Aberrations chromatiques encore trop fortes

      * Homogénéité centre-bord médiocre

      * Rapport qualité-prix catastrophique (plus cher que le 50/1.4 EF Canon ou le 50/1.4 AFS Nikkor pour 24x36 : Cherchez l’erreur ! )

      Ça confirme bien ce que je dis depuis des années : Le MFT , c’est moins bien mais c’est plus plus cher !

    • "Je suis comme toi je préfererais me ballader avec un MF mais à défaut de merles..
      Le FF est un compromis qualitatif, descendre plus bas en format se fait pour des besoins objectifs pas qualitatifs."

      À chaque jour suffit sa peine comme on dit.

      Le problème du Moyen-Format numérique est effectivement un problème de COÛTS DE CAPTEURS.

      Où en sommes-nous aujourd’hui ?

      Le problème du coût des capteurs 24x36 devrait être très prochainement résolu après 10 années de travail et d’investissements par les principaux leaders du marché photo
      (Canon / Sony+ Nikon)...et quelques milliards de $ d’investissements.

      Sauf surprise, ces investissements ne devraient pas avoir de répercussions sur le coût du MF (comprendre coût du capteur 645) mais il est évident que les leaders
      du marché "réfléchissent" à la question.

      Il est également possible que le coût du semi-moyen-format Leica S chute au niveau du tarif des boîtiers 24x36 pro (Canon 1D-X et Nikon D4 ), ce qui rendrait
      enfin ce système crédible sur le plan commercial (Fin 2009, tout le monde rigolait devant les tarifs du S2 !).
      Si Sony parvient à vendre des capteurs CMOS 30mm X 45 mm à des coûts "acceptables", il accèdera contre toute attente au marché pro en utilisant Leica comme
      "cheval de Troie".

      Rendez-vous à la prochaine Kina !

    • Bonjour,

      Vous avez tout à fait raison. Le MFT flirte tout juste, et encore, avec l’APS-C. A 1 600 Iso, mon X100 de Fujifilm me procure des images "moins numériques" que les récents capteurs MFT de 16 Mpxl. Pour précision, je suis utilisateur de MFT, d’APS-C et de Plein-format.

      Laurent

    • Il est probable que le Fuji x100 fournisse des images moins numeriques que bien d’autres appareils photo autres que les MFT de par sa conception intrinsèque. C’est d’ailleurs un argument de vente présente par Fuji meme. Je suis assez d’accord pour considérer que le format aps c va disparaitre avec la baisse des prix du FF mais pas le MFT. N’oublions pas que Panasonic est extrêmement puissant, que si Olympus connait des difficultés financières, il possède surtout une division médicale qui peut intéresser des groupes japonais ou autres. Minolta a bien ete absorbe par Sony en son temps. Quant au Cassandre du MFT, malgré son argumentation a première vue bien documentée, elle semble bien excessive, personne que je sache ne peut sous prétexte que l’histoire se répète, considérer que tel ou tel produit est condamne a court ou moyen terme. Certes Nikon a réagi "contre" Olympus (du moins, c’est ce que Éric p ecrit) mais le capteur nikon estplus petit. Je ne vois pas en quoi cetype de réaction peut mettre en péril un format comme le MFT. Malgré tout ce que notre Cassandre peut dire, Olympus a TOUJOURS ete le specialiste du matériel photo de petite taille, aide en cela certainement par son expérience dans le domaine médical. Pour rappel aussi, a l’epoque, les teles olympus etaien tplus performants que les télés canon. Olympus et Panasonic resteront toujours des challengers sérieux en offrant a la fois la compacité etla performance. QUant au Leica 25 mm que vous critiquez, il s’agit d’une optique développée pour Panasonic qui a un partenariat avec Leica. comparez plutôt le 20 mm, ce sera plus équitable. certains confrères de la presse photo n’ont pas hésite a écrire que dorénavant, dans la limite normale des tirages photo les plus pratiques, il est quasi impossible de voir la ddifférence entre une MFT et un FF etant donne que l’appareil n’est qu’un chainon du processus, le traitement informatique etant un élément aussi important. A moins d’être un pro aux exigences de tout haut niveau, restons les pieds sur terre

    • On pourrait dire la meme chose de pentax qui lui n"est pas du MFT......
      Quant au FF Pentax, c’est comme le monstre du loch ness. Un boitier FF pentax a ete annonce en 2012 sur internet, devinez a quelle date ? Le......premier avril !
      Les premiers tests du em5 ont montre un net progrès en tous points. Sur tres grand tirage et dans des conditions plus difficiles peut etre, les derniers FF vont marquer la différence, mais cela c’est l’évolution normale de la technologie. Auriez vous imagine le FF se rapprocher a ce point du moyen format ? Si la technologie évolue, elle évolue pour tout le monde et pas seulement pour une seule marque ou pour un seul type de produit. Il faut savoir faire preuve d’ouverture et accepter que tout peut évoluer positivement. Quant a maitre Verges, je serais Olympus FRANCE, je l’engagerais .pour lutter contre le boycott sur internet de mes produits et je serais sur de gagner mon procès.

    • Il n’y a pas d’argumentation, seulement des amalgames, des attaques diffamatoires et insultantes envers les personnes qui travaillent dans des sociétés comme Olympus, des "analyses" de poids qui sont aussi inutiles et ridicules que fausses ( comparez donc un 9-18 olympus a un16-35 nikon et la messe est dite !!!), une perception de l’avenir qui ressemble aux previsisons des sectes, un renvoi systématique au matériel canon comme etant la référence en tout (prix, qualite, etc) alors que chacun sait que seules les vraies optiques de qualite Canon dépassent toutes les mille euros..., des attaques contre des personnes, et j’en passe. Pourquoi tant de haine, je me demande......pourquoi prendre les amateurs photos pour des cons ? MOnsieur Éric P. Semble ne pas savoir que le .marche de la photo digitale explose dans toutes les directions y compris dans des marches niche occupes par Ricoh, par exemple, Fuji, etc. TOu.s ces fabricants, selon Éricp nous grugent, nous prennent pour des cons, nous roulent dans la farine, sont des escrocs sans foi ni loi mais heureusement le grand gourou de la photo est la : Éric p., blanchisseur en chef, redresseur de tort va tous nous sauver : il va aller au Japon assister a l’exécution publique du president du CA d’olympus, expliquer a Fuji que ce ne sont que des escrocs cherchant a berner une fois de plus les amateurs (aaah le coup des s3/s5), que Panasonic ne fait que des optiques de merde, que Leica, c’est pas normal que ça coute un peu plus cher qu’un canon, qu’ils ne font meme pas leurs verres (ben oui, tout le mlnde savait que c’était schott mais bon, est-ce que c’est la peinture qui fait le chef d’oeuvre ou la manière dont le peintre l’utilise ????), que tous les formats autres que le FF vont mourir, aaargghhh. il y a cependant UNE chose que notre ami oublie : le MFT a l’avantage d’etre présent avec DEUX marques, présentant chacune des arguments intéressants et une compatibilité intéressante. Quand bien meme olympus disparaitrait (ça m’étonnerait vu la puissance de leur division médicale), il restera au moins Panasonic......

    • Encore un discours marketing stéréotypé !
      Mais c’est fini le temps où Olympus parvenait à produire le plus petit reflex du marché ! C’était les années 70’.
      Nous sommes en l’an de grâce 2012 et Olympus s’est fait sortir du marché photo à plusieurs reprises !
      Les années 80’ , lors de la transition MF/AF mal digérée.
      Les années 2000 avec l’abandon de la monture OM au profit de la monture 4/3
      Les années 2010 avec l’abandon progressif de la monture 4/3 au profit de la monture M4/3.

      Entre temps,Olympus nous a certes annoncé un reflex de petite taille...en rétrécissant le capteur 24x36 d’un facteur 2.
      "L’exploit" n’est pas aussi spectaculaire qu’il y paraît, surtout que dans le même temps (2003), Olympus a proposé des formules télécentriques qui annulaient une bonne partie des gains attendus en terme de poids et encombrement.
      Par exemple, Olympus a réussi à produire un 9-18/4-5.6 ZD plus lourd que le Pentax 18-35/4-5.6 pour 24x36 !!!
      Le 300/2.8 ZD plus léger qu’un 600/4 LIS ?C’était vrai en 2003 !
      Depuis, Canon a remis les pendules à l’heure et a annoncé un 600/4 LIS II à peine plus de 600g plus lourd (Le Canon est 19% plus lourd...tout en disposant de boîtiers plus performants dans les isos afin de compenser le handicap relatif en ouverture f/2.8 Vs f/4 ) !

      Tout le problème est là : À force de prendre du retard sur la compétition technologique que mènent les leaders du marché, on finit par avoir un retard quasi-irratrapable.


      Pour ce qui est de Panasonic : Ils ont beau être super-puissant, sponsoriser une super équipe de F1, ça ne leur garantit pas le succès pour autant !

      - Ils n’ont pas d’image de marque.

      - Ils partent avec un capteur 2x plus petit que les "majors" (rédibitoire chez les pros...)

      - Tout ce qui se fait en MFT peut aussi bien se faire en compacts ou presque.

      - Les "majors" ont déjà réagi en adoptant une stratégie qui n’est pas sans rappeler celle des cachalots s’attaquant aux baleineaux :
      On encadre le baleineau de plusieurs côtés et on le force à plonger dans l’océan jusqu’à l’asphyxier !
      C’est exactement ce que font Canon et Nikon en adoptant un format légèrement plus petit que le MFT (1" pour le Nikon-1) et légèrement plus grand (1.5" pour Canon ).
      Le truc parfait pour décourager les tenants du MFT !
      C’est le genre de stratégie parfaitement ignoble mais efficace et qui a déjà fait ses preuves....

      - L’avantage du poids/encombrement sur le 24x36 est surtout imaginaire : Les gens utilisaient massivement des reflex 24x36 en argentique sans se casser une vertèbre ;
      ce n’est pas le changement de siècle qui va changer la donne.

      - Les tarifs des objos sont assez surréalistes : Le 12-35/2.8 OIS Panasonic est vendu "sur le marché" aussi cher qu’un 24-70/2.8 VC USD Tamron qui est capable de faire bien mieux.Cherchez l’erreur.

      Persdonnellement, je pense donc que l’initiative globale d’Olympus/Panasonic s’appelle davantage une opération financière et qu’ils ne croient pas eux mêmes en la pérennité de leurs produits MFT.

      Olympus nous a déjà fait le coup avec le FT....

    • Méfiez-vous ! Le taux de réussite de Mr Vergès n’égale pas encore tout à fait sa cote de popularité dans les médias !

    • Cher monsieur je ne sais qui (Vous pourriez mettre un pseudo pour vos interventions ce qui m’éviterait de confondre avec d’autres anonymes !)

      Il n’y a d’amalgame que là où vous voulez les voir cher ami.
      Pour ce qui est des objectifs Canon de bonne qualité optique, il y en a des quantités qui valent moins de 1000 € et qui, sans être au top, sont néanmoins d’excellentes optiques : 24/2.8, 35/2, 50/1.4, 50/1.8, 85/1.8, 50macro,100 macro 200/2.8 L, 17-40/4 L, 24-105/4 LIS, 70-200/4 L ou LIS (en SP !),etc...
      Les autres objectifs "experts" qui sortiront à l’occasion de la commercialisation de boîtiers FF "cheap" n’auront AUCUNE difficulté à écrabouiller la "concurrence" MFT
      ...et ils coûteront moins de 1000 € !
      Donc, on reconnaît bien le discours d’un MFTiste qui ne sait en réalité qu’utiliser des mensonges pour justifier sa cause perdue !
      Je n’ai pas comparé le 9-18 Zuiko avec le 16-35 Nikkor.
      Si vous voulez, je veux bien comparer un 9-18/4-5.6 ZD Zuiko pour FT avec un 18-35/4-5.6 Pentax FA (donc 24x36) mais ce serait trop cruel pour Olympus !

      Il n’y a pas d’attaque diffamatoire contre Olympus de ma part.Les faits sont là : Le scandale Olympus a éclaté après les révélations fracassantes de Michael Woodford contre les pratiques de cette société. La justice a depuis lors menée une enquête et l’ancien CEO (entre autres !) est derrière les barreaux...

      Pour ce qui est de mes prévisions, qui vivra verra comme on dit.
      Reconnaissez toutefois que la situation d’Olympus et du MFT est assez compliquée :

      1-Les tarifs des objectifs sont délirants ; la plupart des objectifs MFT vendus sont proposés à des tarifs voisins d’objectifs 24x36 comparables...mais sans pour autant
      offrir les mêmes performances (hormis le msc, qui ne doit pas coûter plus cher qu’une motorisation ultrasonique)

      Vu qu’un objectif MFT est normalement 4x plus léger qu’un objectif 24x36 à caractéristiques égales, on est en droit d’attendre des tarifs significativement plus réduits.
      Bien sûr, je connais votre réponse d’avance : Les frais de R&D ainsi que les frais d’assemblage et manutention sont aussi élevés dans les 2 cas.
      Reconnaissez que ces excuses ont bon dos.
      En jetant un coup d’oeil sur le catalogue FT, on trouve un 25/2.8 FT pancake à 280 €....alors qu’un 50/1.8 Canon se négocie 99 €.
      Ça fait quand même cher la crêpe !
      Canon vient de présenter un 40/2.8 STM qu’on trouve à 239 €. Comment font-ils pour être moins chers qu’Olympus alors qu’ils dépensent plus de verre ?
      La réponse, vous la connaissez aussi bien que moi :

      Olympus n’a pas la taille de Canon et ne peut donc pas amortir aussi rapidement ses objectifs.

      Dans ces conditions, expliquez-moi juste par quel miracle un client va être assez stupide pour dépenser plus...et avoir moins ?Un esprit philantropique ?
      Oui, mais à ce prix là, ils ne doivent pas courir les rues !

      2- Afin de pourvoir à tout risque d’emballement de ce format, les acteurs du 24x36 ont prévu une stratégie bien particulière qu’on pourrait qualifier de
      "tactique du cachalot" !
      En quoi consiste-t-elle ?
      Les cachalots, pour se nourrir, accompagnent "gentiment" un baleineau afin de jouer ensemble.
      Ils plongent ensemble, le baleineau s’épuise dans la plongée (parce que plus faible) et les cachalots en profitent !

      Pour ce qui est du MFT, Nikon vient de proposer un mirrorless au format 1" , donc légèrement plus petit que le MFT (4/3").
      Canon, de son côté, s’apprête à commercialiser un mirrorless au format 1.5", donc légèrement plus grand que le MFT (On devrait avoir la confirmation d’ici le 23-24 juillet prochain)
      Ces choix techniques ne sont évidemment pas le fruit du hasard :
      Le but des majors est évidemment de siphoner la clientèle du MFT et de le mettre sur la paille.
      Il n’y a pas de raison qu’ils échouent à moins de supposer que la clientèle du MFT est 100% anti-Canikon, ce qui est peu vraisemblable.
      Une fois le but atteint, les majors en reviendront à leurs premiers amours et ils laisseront leur mirrorless mourir à petit feu !

      Voilà pour les arguments sectaires d’un "affreux Canoniste" (C’est pas de ma faute si Canon est le Nº1 mondial de l’industrie photo !)
      qui essaie juste de vous prévenir que vous ne roulez pas pour la bonne équipe et que les goûts de la clientèle photo sont aussi malléables que les "majors" le souhaitent.

      PS : Bravo pour l’humour dans votre intervention ; je ne savais pas que Ricoh connaissait un succès fulgurant avec ses mirrorless "légo" !
      Pour ce qui est de Leica, désolé, je n’achèterai jamais un objectif MFT plus cher qu’un objectif 24x36 équivalent, même avec une pastille rouge dessus !!!
      Pour ce qui est de vos commentaires sur les attaques contre les personnes (les dirigeants d’Olympus, je présume ?) , ce n’est qu’un minimum :
      Ils ont envoyé l’ensemble de leur clientèle FT dans le mur ; vous ne vous attendiez tout de même pas à ce que je lance des fleurs à Mrs Kikukawa et Cie tout de même !
      Quant à l’aventure qu’ils mènent en MFT, vous savez ce que j’en pense : Un format pour rien !

  • Je pensais pas la connerie humaine aussi poussée.
    Punaise mais vous êtes barrés les gens !
    Comme l’autre aui a sorti que SChneider faisait des optiques de mauvaise qualité en se basant sur ... Les compacts Samsung.
    Chacun fait ce qu’il veut. Qu’est ce qu’on s’en branle du marché photo dans 5 ans ? La durée de vie d’un matériel electronique est de 3-4 ans max.
    Vous changez plus vite de matériel photo que vous ne progressez en photo et c’est votre droit d’ailleurs.
    Quand à cet objo bah il existe point. Qu’est ce que ça peut foutre ? Tant mieux ya du choix.

    • Ah ! Vous changez de matos tous les 4 ans ? Vous avez les moyens !
      Personnellement, je possède un reflex numérique depuis 6 ans et je n’ai pas vraiment l’intention de m’en séparer.
      Idem pour mes reflex dont un a plus de 30 ans.
      Idem pour les optiques.
      Parmi les leicaïstes, vous trouverez même des gens qui utilisent des optiques d’avant-guerre...et qui fonctionnent toujours très bien dans les limites de leur domaine.

      Je crois en réalité que nous sommes nombreux à acheter du matériel pour qu’on puisse l’utiliser toute la vie.
      C’est une démarche écologique. Vous devriez y penser !!!