Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma 100-400 mm f/5-6,3 C : bis repetitae

21/02/2017 | Benjamin Favier

Nous ne l’attendions pas forcément : ce zoom vient en renfort des 150-600 mm Contemporary et Sports. Et rappelle le temps, pas si lointain, où Sigma multipliait les zooms de grande amplitude.

Présentation

Encore un zoom télé ? Dans les gammes Contemporary et Sports, les 150-600 mm se sont forgé une belle réputation, tant au niveau de la construction que des performances optiques. À tel point que le pire ennemi du modèle Sports… n’est autre que son petit frère, qui n’a pas grand-chose à lui envier en termes de résultats. Mais voici que Sigma dévoile un nouvel objectif de ce type. Ce 100-400 mm f/5-6,3 Contemporary n’offre pas la même amplitude que ses aînés, mais une ouverture identique. Il couvre aussi le plein format et intègre le système de stabilisation OS de la marque.

Il n’y a pas si longtemps, avant que Sigma procède à une refonte de ses gammes, avec l’avènement du trio Art/Contemporary/Sports, elle disposait de plusieurs zooms de grande amplitude de type DG, c’est-à-dire couvrant le plein format, à son catalogue. On peut citer le 120-400 mm, le 150-500 mm ou encore le 50-500 mm. Avec ce 100-400 mm, elle vient directement concurrencer le Canon EF 100-400 mm f/4,5-5,6L IS USM II, ainsi que le Nikkor AF-S 80-400 mm f/4,5-5,6G ED VR, tous deux étant plus lumineux.

Ce Sigma 100-400 mm f/5-6,3 DG OS HSM est décliné en trois montures : Canon, Nikon et Sigma. La distance minimale de mise au point est de 1,60 m à toutes les focales. Le poids de 1160 g apparaît somme toute maîtrisé étant donné le type de zoom dont il s’agit. A priori, aucun collier de pied n’est d’ailleurs prévu. On note la présence d’un joint d’étanchéité au niveau de la baïonnette. Il y a deux modes de stabilisation, deux modes de personnalisation (Custom, C1 et C2), paramétrables en passant par le Dock de la marque.

Nous ne connaissons pas encore le prix, ni la date de disponibilité.

- Le site de Sigma

Fiche technique

  • Montures : Canon, Nikon et Sigma
  • Formule optique : 21 éléments, 15 groupes
  • Tropicalisation : oui
  • Bague de mise au point : mécanique
  • Échelle des distances : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : oui
  • Ouvertures maximales : f/5-6,3
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 1,60 m
  • Pare-soleil : fourni (LH770-04)
  • Étui : oui
  • Diamètre filtre : 67 mm
  • Longueur : 182,3 mm
  • Diamètre : 86,4 mm
  • Poids : 1160 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • L’article est assez discutable.
    Le 100-400/5-6.3 DG OS HSM "C" s’inscrit dans un créneau des "100-400" un peu différent des X-500 et 150-600
    sur lequel Sigma est déjà présent depuis 14 ans.
    Ils aimeraient évidemment concurrencer le 100-400 LIS de Canon mais ils n’y sont jamais réellement parvenus malgré
    tous leurs efforts (un 80-400 OS honorable vers 2002 puis l’actuel 120-400 qui ne s’est pas montré réellement transcendant) !

    Quelles sont les chances pour Sigma à réussir là où ils ont toujours échoué ?

    - Recopier une partie des "recettes" de Canon comme le range 100-400 au lieu de 120-400

    - Améliorer la finition du produit qui semble en net progrès par rapport au 120-400

    - Diminuer le poids et/ou l’emcombrement...mais Sigma a joué la sécurité en optant pour un objectif long
    (On a vu des 100-400 plus compacts). L’objectif pèse 1160g, 410g de moins que le Canon. Pas sûr que celà sera suffisant pour convaincre la clientèle.

    - Maîtriser le coût du produit ; sachant qu’un 150-600 C se négocie en SP 1000 €, on peut espérer une bonne surprise de ce côté chez Sigma.

    Reste que Canon a des atouts à faire valoir à son 100-400 LIS II :

    - Un produit de marque se négocie toujours mieux à la revente

    - Le 100-400 LIS II est ouvert à f/5.6 ; c’est mieux pour l’AF ...et c’est mieux pour la diffraction.

    - Les performances optiques du Canon font autorité et les performances revendiquées par Sigma pour son 100-400 C
    sont inférieures à 400mm (voir courbes MTFs).

    - Le tarif officiel (2640€) du Canon est tempéré par la pratique des SP (On le trouve à < 2000 € dans une épicerie bien connue).

  • Vraiment dommage que l’ouverture maxi ne soit que de f/6.3 à 400 mm (et non f/5.6).

  • j’ ai un sigma 120-400mm f4.5/5.6 DG APO OS HSM qui a été retiré du catalogue Sigma en 2015. Il me donne toujours satisfaction très bonne qualité optique et stabilisation efficace. Je l’utilise pour des photos de concerts et il m’arrive souvent d’être au 1/80 f/5.6 au 400mm à 2000 et 3000 iso et le résultat est toujours là.... je ne comprends pas la démarche commerciale pour cette optique mis à par le poids.... autrement ouverture à 6.3 à 400mm est incompréhensible.

  • Comme cela a été dit c’est vraiment dommage que ce zoom n’ouvre qu’à f6,3 à 400mm, avec f5,6 c’aurait été un "sans-faute" !
    Nous aurions alors un renouvellement de l’ancien 120-400, mais avec toutes les nouveautés de la série C.

  • Il faudrait changer le titre en " Sigma 100-400 mm f/5-6,3 C : bis repetitae "
    Un petit tiret qui change tout ;)

  • La sortie de cet objectif m’intéresse, car je recherche la plus grande amplitude avec le poids le plus léger, pour emmener le tout en randonnée. 1,2 kg pour un objectif à 400 mm avec stabilisateur, c’est du jamais vu ! ça, c’est super. Par contre j’hésite un peu, car je vois qu’il n’y a pas de collier de pied...Cela veut dire qu’il y aura donc 1,2 kg qui "tireront" sur mon EOS 100D... qui ne pèse que 407g...Je ne suis pas sûr que la baïonette apprécie, ni que ce soit pratique à transporter avec une sangle d’épaule. L’ouverture maxi à 6.3 pour 400 mm risque de me faire hésiter également.

  • Pour le collier il faudra sortir de nouveau son portefeuille pour en acquérir un ;)
    La distance minimale de cet objectif devient intéressante pour de la proxy mais cela reste à vérifier.
    Ça ouvre peu mais vu le prix il ne faut pas trop rêver ; si ça pique bien ce sera déjà très appréciable pour partir plus léger.