Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma 12 24 mm : Le piqué

13/12/2011 | SEPULCHRE Jean-Marie

Le piqué

L’objectif a été mesuré avec un Nikon D3 configuré en NEF et picture control standard, le développement a été effectué par Nikon Capture NX2. Le JPEG correspondant est un peu moins piqué, mais de haute qualité néanmoins. A toutes les focales le piqué est très élevé au centre et dans les zones de tiers, et même sur les bords, par contre la netteté atteint ses limites dans les coins de l’image aux ouvertures inférieures à f/8. Nous conseillerons même, par des paysages détaillés sur tout le champ, de fermer à f/11 voire f/16, car à cette petite ouverture le piqué est toujours excellent sur tout le champ sans trace de diffraction gênante. En reportage cependant, quand le sujet principal est proche, le défaut de piqué dans les angles ne gênera pas car les arrières plans seront dans un certain flou entre f/4,5 et f/5,6.


- Ci-dessus : Carte de piqué : les cases bleues indiquent les très bons et excellents résultats


- Ci-dessus : Piqué à 12 mm selon l’ouverture (format A3)


- Ci-dessus : Piqué à 17 mm selon l’ouverture (format A3)


- Ci-dessus : Piqué à 20 mm selon l’ouverture (format A3)


- Ci-dessus : Piqué à 24 mm selon l’ouverture (format A3)

MDLP N°42, Janvier Février 2012
- Retrouvez l’intégralité de notre test du Sigma 12 24 mm f/4,5-5,6 II DG HSM dans notre numéro quarante-et-un du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 42 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.