Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma 12 24 mm : le test des briques

13/12/2011 | SEPULCHRE Jean-Marie

Le test des briques


- Ci-dessus : Prise de vues à 12 mm et pleine ouverture

Outre les essais sur mire avec un Nikon D3, nos tests de paysage urbain ont été conduits avec un D3x. On peut en tirer deux conclusions : d’abord, la distorsion à moyenne et longue distance est plus faible que sur mire à courte distance, ensuite le piqué au centre reste très compatible avec des tirages A2 ou plus grands, avec un bon développement des RAW. Par contre sur les bords et dans les angles, il est très conseillé d’adopter l’ouverture de f/11 pour obtenir un niveau de détail suffisant mais pas excellent pour autant. Il est paradoxal de constater que le rendement dans les angles est moins bon à longue distance sur ce test que sur mire à courte distance, alors qu’il arrive que ce soit le contraire et que la mire soit plus sévère que les briques ! Avec un capteur 24 Mpix on dispose cependant d’une telle réserve de définition que l’on pourra légèrement recadrer ses paysages urbains, mais le 12 mm ne cadrera plus que comme un 14 mm environ, ce qui reste quand même très large. On peut espérer que ce Sigma 12-24 bénéficiera d’aides logicielles dans l’avenir, comme les modules de correction de DxO Optics Pro


- Ci-dessus : Extraits 100% écran des tests de briques au Nikon D3x

MDLP N°42, Janvier Février 2012
- Retrouvez l’intégralité de notre test du Sigma 12 24 mm f/4,5-5,6 II DG HSM dans notre numéro quarante-et-un du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 42 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.