Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma 14-24 mm f/2,8 Art : pare-soleil à la carte

13/02/2018 | Benjamin Favier

Après un très convaincant 12-24 mm f/4, la firme nippone dévoile un autre zoom grand-angle pour le plein format. Il sera possible de modifier le pare-soleil intégré (service payant), selon ses besoins.

Présentation

Il faudra encore patienter pour voir arriver une optique Sigma en monture Sony FE. Ce 14-24 mm f/2,8 pourra bien être monté sur un hybride Alpha, via la bague dédiée MC-11. Mais il est avant tout conçu pour les possesseurs de reflex plein format ou APS-C Canon, Nikon ou de boîtiers Sigma. Les Nikonistes seront attentifs aux comparaisons avec le vieillissant, mais très apprécié AF-S 14-24 mm f/2,8. Tandis que les Canonistes apprécieront une meilleure luminosité par rapport au 11-24 mm f/4, malgré une plage de focales rétrécie. Sigma développe en tout cas son offre en matière d’optiques grand-angle pour le plein format, après les 12-24 mm f/4 et 14 mm f/1,8, tous deux membres de la série Art.

JPEG - 150.2 ko
Par défaut, le 14-24 mm est doté d’un pare-soleil en corolle.

Ce 14-24 mm f/2,8 n’est pas stabilisé. Sur les appareils APS-C, il se comportera comme un 21-36 mm (Nikon, Sigma), ou un 22,4-38,4 mm (Canon). La distance minimale de mise au point varie selon la focale : elle se situe à 26 cm à 14 mm ; et passe à 28 cm à 24 mm. La formule optique comprend dix-sept éléments (3 verres FLD, 3 SLD et 3 asphériques) répartis en onze groupes. Le diaphragme compte neuf lamelles. Plusieurs joints d’étanchéité protègent les bagues de zooming, de mise au point, et la baïonnette de l’intrusion de poussières ou de projection d’eau. Le poids atteint 1150 g.

JPEG - 172 ko
Le pare-soleil circulaire.

Originalité de ce zoom, il sera possible de changer le pare-soleil intégré : Sigma vise notamment les férus de réalité virtuelle, qui pourront alors opter pour un pare-soleil non plus en corolle, mais circulaire. Ce service sera payant, mais nous n’en savons pas plus pour l’instant. Idem pour ce qui est du prix et de la disponibilité du 14-24 mm f/2,8 Art.

- Le site de Sigma

Fiche technique

  • Prix : NC
  • Type : Zoom
  • Montures : Canon EF, Nikon F, Sigma
  • Focales : 14-24 mm
  • Focale sur APS-C : 21-36 mm (Nikon, Sigma) ; 22,4-38,4
  • Ouverture maximale : f/2,8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Construction optique : 17 éléments (3 FLD, 3 SLD et 3 Asph) en 11 groupes
  • Protection : oui
  • Zooming : oui
  • Motorisation : Oui
  • Stabilisation : -
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 26-28 cm
  • Pare-soleil : Oui (intégré)
  • Diamètre pour filtres : -
  • Dimensions (L x ø) : 135,1 x 96,4 mm
  • Poids : 1150 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • La gamme SIGMA Art commence à être vraiment impressionnante, aussi bien sur la diversité que sur les performances obtenues ...

  • Moi ça ne m’impressionne pas. Produire une optique de 1150 gr au moment où les ventes de dslr chutent et où le,mirrorrless va bientôt dépasser en vente celles des dslr justement n’est pas impressionnant. Ce qui m’impressionnerzit , ce serait de voir que sigma parvienne à produire des optiques en monture FE moins grosses, moins chères et plus performantes que les zeiss. Alors là oui je serais impressionné.

  • @2 Les hybrides vont bientôt dépasser les réflexes vous prenez vos désirs pour la réalité il faudrait des années pour que cela arrive vous aimez pas les réflexes c’est votre choix et laisser le choix au autres il y en a qui aime les gros réflexes et les gros objectifs

  • Au fait, un 14-24 2.8 pour hybride FF, ça pèse combien ?

  • Et ça repart pour un tour. Un article qui ne concerne en rien les hybrides et il faut que ça vienne basher les reflex avec les habituels poncifs appris par coeur tel un mantra.

  • @5 Pas facile avec ce codage, si ces = ses alors basher = casher ou bâcher ?

  • @3
    allez voir les chiffres sur les différents sites sérieux : ils’ parlent d’eux mêmes sinon pq canon’ et nikon envisageraient ils de produire des mirrorrless ?
    Je ne critique en rien les dslr , je dis’ simplement qu’il est bien plus difficile de produire d’excellentes optiques compactes que des gros,obus destinés aux gros costauds.
    Je dis’aussi et ils sont nombreux à le penser que cette évolution chez sigma qui consiste à produire des optiques. Certes de qualité mais ultra lourdes et encombrantes risquent fort de motiver davantage à switcher’ vers du plus léger.
    Les revendeurs vous le diront aussi s’ils veulent le reconnaître , nombreux sont ceux qui quittent Canonikon pour aller vers Sony ou Fuji. Et bien sûr chacun est libre de ses choix, je dis simplement qu.il y a aujourd’hui peut être de meilleurs’ choix. Sigma l’a bien compris puisqu’ils vont sortir une gamme d’optiques en monture Fe .

  • @6 Ce n’est surtout pas facile d’écrire avec un petit smartphone.

  • @6 Mais pour une fois, monsieur le donneur de leçon, mon texte ne contient pas d’erreur. Basher vient de l’anglais "Bashing".

  • @7
    Pfff...
    C’est fatigant d’avoir toujours à répéter les mêmes choses...
    Si vous êtes un agent de propagande du mirrorless, dites-le nous, ça ira plus vite !
    Je vais être sympa avec vous : Je vais supposer que vous êtes un photographe lambda qui croit sincèrement en ce qu’il dit et qui possède un minimum de bonne foi :
    VOTRE ANALYSE EST FAUSSE ! Pas la peine d’aller voir les sites sérieux pour s’en rendre compte.

    Si le mirrorless gagne effectivement des PDM sur le reflex (35% Vs 65% aux dernières nouvelles ), il gagne celles-ci sur le marché amateur essentiellement.
    Or, l’ossature commerciale d’une marque photo se fait essentiellement sur le marché professionnel /semi-pro
    où les fabricants disposent de marges bénéficiaires plus importantes.

    Ça , tous les fabricants l’ont bien compris et essayent de proposer du matériel "pro" dans leur line-up.
    Le problème, c’est que ÇA NE MARCHE PAS !

    *Olympus avait essayé de développer des objectifs pros du temps du FT, gamme pro qui n’a pas été reprise sur la gamme MFT. Pourquoi ?

    *Panasonic essaye de proposer des clones du 400/2.8 reflex avec son 200/2.8 OIS...qui fait hurler de rire tous les full-framistes ! (Aussi lourd qu’un banal 400/5.6 L EF, 2x plus cher, qualité d’image en retrait par rapport au FF)

    *Fuji annonce un 200/2 OSS qui se veut le concurrent des 300/2.8 en FF de Canikon.
    Des rumeurs l’annoncent à 6000 $, rumeurs auxquelles seuls les fans veulent bien croire.
    Chez Canikon, on imagine plutôt le tarif autour de 8500 $ ; c’est normal, c’est le tarif d’un 200/2 FF qui dispose d’une clientèle pro bien plus développée que Fuji.
    Dans ces conditions, je vois mal un pro équipé en FF switcher afin de payer plus cher pour moins bien (la qualité d’image est moins bonne en APSC qu’en FF)

    Ensuite,les gains de poids que vous revendiquez sur le mirrorless, c’est essentiellement du bidon :

    *Les téléobjectifs/zooms télés en reflex à diamètre identique sont PLUS LOURDS en mirrorless qu’en reflex
    (Je prends d’ailleurs le pari que le futur 200/2 OIS Fuji sera plus lourd qu’un 300/2.8 LIS II )

    *Les objectifs standards /zooms transtandards, c’est kif-kif à qualité d’image identique ou comparable :
    Le 50/1.4 Sony FE pèse 778g Vs 830g pour un Sigma 50/1.4 Art
    Un 24-70/2.8 GM pèse....PLUS LOURD qu’un 24-70/2.8 L II Canon

    *On gagne 100g sur un 35/1.4 (Sony Vs Canon), c’est à dire 15% de mémoire ; pas de quoi se briser une vertèbre...

    *On gagne aussi 100g sur le zoom de référence 16-35/2.8 (Sony Vs Canon)

    Le seul gain "sensible" concerne les UGA /zooms UGA où les gains sont de l’ordre de 50%.
    (12-24/4 FE Sony Vs 12-24/4 DG Art Sigma , 15/2 Laowa Vs 14/1.8 DG Art Sigma)

    Un professionnel qui souhaite switcher le fait pour "de bonnes raisons" et des gains de poids dérisoires ne constituent pas AMHA une raison suffisante pour le faire ...d’autant qu’un switch est particulièrement onéreux !

    Quant à ceux qui prétendent switcher du FF => APSC voire le MFT, il s’agit essentiellement d’agents du Gépéou grassement rémunérés par ceux qui les emploient !
    Dans la vrai vie, ils restent sagement chex Canikon !
    Les ventes de DSLR pro/semi-pro ne se portent pas si mal d’après "Mapcamera"...

    Ma conclusion ?
    Le loup mirrorless peut souffler encore longtemps sur la maison en briques (rouges !) des 3 petits cochons reflex ;
    elle n’est pas prêt de s’écrouler !

  • L’objectif vient d’être annoncé à 1400 Usd

  • @10
    il,n’y a que les amateurs qui achètent du mirrorrless..
    mort de rire :
    1. Les « amateurs » représentent 93 % du marché
    2. De nombreux professionnels utilisent AUSSI du mirrorless
    3. Allez voir les revendeurs et demandez quelles sont les tendances du marché et vous serez édifié
    enfin , pour votre info, je travaille en ff. Donc je suis à l’aise pour dire qu.a un moment les courbes décroissantes de vente des dslr vont croiser les courbes montantes des ventes de mirrorrless, c’est inéluctable.

  • @10
    vous mélangez tout et voyez des complotistes partout, ça devient inquiétant....
    voici ce que les’,chiffres disent :
    1. En environ huit ans, les ventes de dslr représentent 10 % de ce qu’elles étaient
    2. De 2016 à maintenant, les ventes de dslr ont chuté DE MOITIÉ
    3. Les’ ventes de mirrorrless ont légèrement augmenté en huit années pour augmenter spectaculairement en 2016 au moment où les ventes de dslr s’effondrent. Il y a donc bien corrélation .
    Je ne dis rien de plus ou de moins. Je n’ai jamais dit que le,mirrorrless était meilleur ou pire que les dslr, contrairement à vous, je ne porte pas de jugement de valeur et je ne considère pas les acheteurs de dslr comme des gens forcément plus intelligents, et les acheteurs de mirrorrless comme des imbéciles victimes de marketing.
    L ameilleure preuve que le marché est en crise, c’est que Canon a enfin réalisé votre rêve, un boîtier Canon FF à mille euros et même moins. Et oui, le 6 d est aujourd’hui bradé aux USA à 990 usd avec un logiciel qu’il vaut 100 usd , ce qui nous ramène le boîtier à 890 euros. La crise est là et il est bien évident qu’en comme vous le,dites , le m.arché pro est le seul qui est encore porteur, pour le moment du moins, et en n’oubliant pas qu’il représente seulement une part limitée des ventes globales.