Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma 16 mm f/1,4 : pour APS-C et Micro 4/3

24/10/2017 | Benjamin Favier

Sigma lance le cinquième modèle de sa gamme DN, dédiée aux appareils hybrides APS-C Sony et Micro 4/3 : le 16 mm f/1,4 DC DN Contemporary.

Présentation

Si vous possédez un hybride Canon ou Fujifilm, passez votre chemin – les possesseurs de Fujifilm X se rabattront sur le Fujinon XF 16 mm f/1,4. Comme les quatre optiques figurant actuellement dans la gamme DN, dédiée aux appareils à optiques interchangeables dénués de miroir, le 16 mm f/1,4 DC DN Contemporary est décliné en monture E uniquement, pour l’APS-C. Ainsi que pour les boîtiers Micro 4/3. Il équivaudra respectivement à un 24 mm et un 32 mm, selon qu’il est utilisé sur un Sony A6500 ou un Olympus OM-D E-M10 Mark III, par exemple. Il s’agit de la deuxième optique DN Contemporary, avec le 30 mm f/1,4 DN. Les trois autres appartiennent à la catégorie Art : 19 mm et 30 mm f/2,8, ainsi que le 60 mm f/2,8.

Ce 16 mm f/1,4 n’est pas stabilisé, mais les dernières générations d’hybrides Sony, Olympus et Panasonic (sauf le GX800) intègrent un système de stabilisation. Au niveau de la construction, Sigma fait part d’une protection contre l’intrusion de poussière et les éclaboussures. La distance minimale de mise au point se situe à 25 cm. La formule optique comprend seize éléments (trois verres FLD, deux SLD et deux moulés asphériques) répartis en treize groupes. Les caractéristiques figurant dans la fiche technique ci-contre concernent la monture Sony E. Il faudra donc encore attendre pour voir arriver une optique en monture FE chez Sigma, ou une nouvelle version du 70-200 mm f/2,8 OS HSM…

Pour l’instant, nous ne connaissons ni le prix, ni la disponibilité de ce 16 mm DN Contemporary.

- Le site de Sigma

Fiche technique

  • Prix : NC
  • Type : Focale fixe
  • Montures : Sony E, Micro 4/3
  • Focale : 16 mm
  • Focale sur APS-C : 24 mm (Sony E) ; 32 mm (Micro 4/3)
  • Ouverture maximale : f/1,4
  • Ouverture minimale : f/16
  • Construction optique : 16 éléments en 13 groupes (3 verres FLD, 2 SLD, 2 verres moulés asphériques)
  • Protection : Oui
  • Zooming : Mécanique
  • Motorisation : Oui
  • Stabilisation : -
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 25 cm
  • Pare-soleil : Oui (LH716-01)
  • Diamètre pour filtres : 67 mm
  • Dimensions (L x ø) : 92,3 x 72,2 mm (Sony E)
  • Poids : 405 g (Sony E)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Je ne comprends pas l’absence de monture chez Canon et Fuji. Accord d’exclu avec Sony ?

  • Sony délaissant depuis quelques temps sa gamme d’objectifs en monture E pour APSC (au profit de la gamme FE couvrant le FF qui elle ne cesse de grandir à un rythme effréné) ; il faut louer le travail de Sigma qui propose les optiques de qualité qui faisaient cruellement défaut pour exploiter pleinement les qualités de la famille des A6XXX et plus particulièrement du A6500 à capteur stabilisé.

    Reste à espérer que Sigma se positionne dans une fourchette de prix raisonnables.

    Ce qui me surprend est le choix de l’ouverture qui, sur un grand angle me semble moins indispensable que sur un télé (surtout avec les progrès de montée en ISOS des capteurs récents) et qui aura une incidence inéluctable sur le prix, le poids et l’encombrement par rapport à une optique à ouverture plus conventionnelle de f/1,8 par exemple ?
    Est-ce pour ne pas faire d’ombre au "médiocre" pancake Sony f/2,8 ?

    Sony serait bien inspiré de proposer à son tour un 16-70 f/4 revisité pour correspondre aux exigences actuelles des utilisateurs d’hybrides APSC, mais ça, c’est un autre sujet...

  • Dommage que Sony conserve la mauvaise ergo des A6xxx et pas celui du NEX7 ou des autres hybrides, il manque une voir 2 molettes de réglage pour la vitesse/Iso/Ouverture/Exposition

    Si Sigma sort un 16-55mmF2.8 et un 20, je pourrais reconsidérer Sony APS-C.

  • Une initiative INCOMPRÉHENSIBLE de la part de Sigma comme ça leur arrive de temps en temps (Voir le flop
    du 50-150/2.8 DC OS HSM par exemple ).
    Les photographes amateurs d’objectifs ultralumineux ont compris depuis longtemps qu’ils avaient plutôt intérêt
    à passer au FF pour obtenir des objectifs équivalents plus légers et moins chers. Même avec un écart de 1000 € sur le boîtier, l’investissement est rentable ! C’est dire l’incongruité du projet !
    Ce 16/1.4 DC DN est équivalent à un 24/2 en 24x36.
    Certes, Sony ne propose pas de 24/2 FE à son catalogue mais il a bien un 28/2 FE qui est 2x plus léger
    et 17% plus court que ce 16/1.4 DC DN. À quoi bon ?
    Ensuite, il y a le tarif.
    Sony peut se permettre de proposer son 28/2 FE à 65.000 JPY HT (on le trouve à 419 € dans une bonne épicerie européenne...),le Sigma a fort peu de chance d’être vendu moins cher !
    En reflex, on trouve également un 24/1.8 AFS Nikkor qui est plus performant tout en étant plus léger (355g)
    et vraisemblablement moins cher (on aura l’occasion d’en reparler) que ce Sigma 16/1.4 DC DN.

    Cet objectif nous donne tout de même un renseignement intéressant : Un hypothétique 24/1.4 DG DN (Sigma a évoqué la possibilité de réaliser des objectifs FF pour Sony alpha 7/9 )pèserait 900 g (en adoptant une formule comparable) et mesurerait env. 120 mm.
    C’est plus que le modèle pour reflex FF !

  • Je voulais dire :
    Si Sigma sort un 16-55mmF2.8 et un 18-24mmF1.8 plutôt compact, je pourrais reconsidérer Sony APS-C.

  • @4 : Cet objectif nous donne tout de même un renseignement intéressant : Un hypothétique 24/1.4 DG DN (Sigma a évoqué la possibilité de réaliser des objectifs FF pour Sony alpha 7/9 )pèserait 900 g (en adoptant une formule comparable) et mesurerait env. 120 mm.
    C’est plus que le modèle pour reflex FF !

    - > Il faut citer ses sources : c’est basé sur l’Oracle de Delphes ! :)

  • @Pepou81
    Pas besoin de source. Je sais depuis belle lurette de manière empiriqe (vous pouvez vérifier vous même en constituant une base de données) que le poids d’une optique varie en fonction du carré du format.

    Par exemple, un 150/2 Zuiko ZD d’olympus (pour le format FT)pèse 1610g.
    Un Nikkor 300/2 commercialisé au début des années 1980’ pesait 7.5 Kgs (les fûts des téléobjectifs n’étaient pas encore en alliage de Mg à l’époque). La "loi" est respectée à 16% près malgré tout.

  • Ca y est , encore une incongruité d’eric p ....
    le 28 f2 Sony est dédié aux A7 xxxxx et non aux apsc tandis que le 16 mm sigma est conçu pour les APSC . Quant au nikon cité, je n’en vois pas’ le rapport puisque le,sigma n’existe pas en monture Nikon. La comparison est donc déplacée et inutile.
    Combien de temps va t on encore avoir droit à la rengaine du FF et aux délires d’eric p.

  • Eric p nous gonfle avec ses equivalences à la noix. Un 16 f1.4 est un f1.4.
    la soi disante équivalence n’est utile que pour évaluer une profondeur de champ.
    Bien des sites coupent les’ commentaires sur’les Équivalences et ils ont bien raison, ce sont des débats stériles. À la place de critiquer, on devrait être content de voir enfin arriver des optiques que les amateurs de a6xxxx attendaient. Sony a bien annoncé des primes pour ses apsc mais c’est pas pour demain et sigma arrive à point nommé.

  • @8
    Si vous ne savez même pas lire mes interventions, je ne peux plus rien pour vous.
    Abstenez-vous de me lire ; ça nous évitera vos messages creux.

  • @9
    Quand on ne connaît rien à la physique, on s’abstient.
    Un f/1.4 en APSC est équivalent à un f/2 en FF pour une même focale équivalente.
    Idem en ce qui concerne la photométrie : 2 objectifs de couverture angulaire identique reçoivent la même
    quantité de lumière du moment que le diamètre de la pupille d’entrée des 2 objectifs est identique.
    Un 16/1.4 en APSC reçoit donc AUTANT de lumière qu’un 24/2 en FF.
    Avant de venir nous sortir votre bouillie de ce que vous croyez connaître de l’optique, revoyez vos classiques.
    Ou prenez des cours !

  • @9
    Réfléchissez 2 secondes (si vous en êtes capable) : Si Sony avait jugé bon de sortir un objectif E APSC f/1.4, il
    y a longtemps qu’ils l’auraient fait. Si ce n’est pas le cas., c’est qu’ils jugent que leur clientèle est assez intelligente pour en tirer les conclusions et passer au FF.

    Idem chez Canon en monture EOS M : Toutes les optiques ont des ouvertures modestes, idem pour les EFS.

    Les "rumeurs" qu’on peut trouver sur Sonyrumors sur un hypothétique 16/1.4 E Sony ne sont en réalité que pure propagande. Ils ne vont pas s’amuser à fabriquer des doublons par rapport à la gamme FE car on finira par leur reprocher. Ils connaissent un peu leur boulot et ils ont image de marque à défendre.

  • @12
    monsieurjesaistout
    sony a sorti un 24 f1.8 zeiss qui coute 1200 euros. On peut donc supposer qu’en s’ils Sortaient un 16 f1.4, il coûterait probablent 2000 euros’ donc il,serait quasi invendable pour ceux qui auraient de l’apsc. Ça , c’est la vraie raison .
    Mais arrêtez de comparer les apsc avec les Ff . Est ce que je compare vos jouets Canon ff avec du hasselblad ? Vous voyez on peut jouer comme ça longtemps. Alors STOP

  • Luminosité d’un objectif : focale divisée par pupille d’entree.
    Capteur étranger au f:xxx
    donc équivalence = faux débat

  • @(m-13) (Monsieur je-confonds-tout ?)
    Le 24/1.8 Zeiss dont vous parler est une optique APSC ; on ne peut donc pas la comparer avec un 24/2 FF.

    En revanche, maintenant que vous m’y faites penser, Zeiss a bien commercialisé un 25/2 (couverture angulaire
    de 82º au lieu de 84º pour le 16mm APSC). Il pèse 335g et il est d’ores et déjà plus performant que ce Sigma
    16/1.4 DC DN si on se fie aux MTFs publiées. Il coûte 1200 € dans l’épicerie de mon quartier.
    Ne vous faites aucune illusion concernant le tarif de ce futur 16/1.4 DC DN :
    Sigma ne vous en fera pas cadeau !
    J’ai du mal à imaginer cet objectif à moins de 860 €...(Leur 24/1.4 DG Art est facturé 950 €).
    Quel est intérêt de rester en APSC dans ces conditions ?

    Quant à comparer "mes jouets" FF avec du Hasselblad, vous pouvez y aller : ILS NE SONT PAS COMPÉTITIFS
    contrairement au FF Vs APSC.
    Au lieu de considérer le FF comme un jouet, regardez un peu la réalité. La plupart des professionnels roulent aujourd’hui en FF parce qu’ils donnent des résultats équivalents avec ceux qu’on trouve chez Leica (modèle S par exemple) et on dispose d’une gamme optique beaucoup plus large.

  • @15 La plupart des professionnels roulent aujourd’hui en FF parce qu’ils donnent des résultats équivalents avec ceux qu’on trouve chez Leica (modèle S par exemple) et on dispose d’une gamme optique beaucoup plus large.

    NON ! Si la plupart des professionnels roulent aujourd’hui en FF c’est parce que les services marketing en ont décidé ainsi, à tous les niveaux de la vente (voire de l’étude) au SAV ./

  • @ 16 (Un adepte de X-Files ?)
    Nan ,nan, nan, nan, nan ! Les professionnels son libres de faire ce qu’ils veulent de leur argent et vont vers le fabricant qui leur propose le meilleur matériel.

    Il se trouve qu’Olympus a bien essayé de séduire la clientèle "pro" du temps de la monture FT avec une gamme optique apparemment séduisante. Ça a été un four monumental et les détaillants ne savent plus quoi faire pour se débarasser des dernières optiques "pro" qui leur restent sur les bras.
    Du reste, Olympus n’a pas recommencé la même ânerie avec sa monture MFT et a légèrement rabaissé ses prétentions sur l’ouverture de ses optiques dites "pro" :
    *Ils se contentent de f/2.8 sur leurs zooms haut de gamme au lieu de f/2
    *Leur supertéléobjectif "haut de gamme" se limite à f/4.

    Quant à Fuji qui se cantonne à l’ APSC, il n’essaye même pas de se "mouiller" dans le créneau des supertéléobjectifs professionnels car ils savent pertinemment qu’ils ne sont pas dans le coup...

    Enfin, Nikon a également essayé de faire croire à sa clientèle qu’il pouvait faire jeu égal avec le 24x36
    en sortant des boîtiers APSC pro (Nikon D1/D2)....avant de revenir en pleurant vers le sacrosaint 24x36 !

  • Mais qui arrêtera eric-p ? MDLP n’en n’a pas marre de ses diatribes débiles qui pullulent sur son site ?
    Toujours derrière son écran, on l’imagine vieux pervers gâteux allant à la sortie des écoles primaires avec son imperméable entre deux posts . L’oeil agressif, la bave aux lèvres, toujours de mauvaise humeur, se croyant de la race supérieure regardant de sa hauteur les minables commentaires de ses congénères qu’il méprise comme n’étant rien.

  • Soit MDLP cautionne les agissements de l’ignoble eric-p et trouve normal qu’un individu sature ce site de propos méprisants et insultants.
    Soit MDLP n’ose pas prendre les mesures qui s’imposent.

  • C’est à dire qu’il n’y a pas de psychiatre à la Rédaction...

  • C’est un peu dommage de laisser pourrir un forum par un seul individu qui semble t-il est gravement malade....
    Du même coup, cela empêche de vrais échanges constructifs.

  • A moins que eric-p ne soit le pseudo du patron du magazine :)

  • Pour donner une idée du coût (en US$) et autres comparaisons, il y a Samyang 16mm f/2.0
    https://www.bhphotovideo.com/c/prod...

  • Sur le site de Sigma vous avez la description complète de cette lentille (mais en anglais seulement !)

    https://www.sigma-global.com/en/len...

  • @EricP 17

    Enfin, Nikon a également essayé de faire croire à sa clientèle qu’il pouvait faire jeu égal avec le 24x36
    en sortant des boîtiers APSC pro (Nikon D1/D2)....avant de revenir en pleurant vers le sacrosaint 24x36 !

    Non non non. C’est n’importe quoi.
    Pour y REVENIR au 24x36 numérique puisque c’est de cela qu’il s’agit (sauf à vouloir tout mélanger) il faut y être déjà venu, et malheureusement Nikon n’avait JAMAIS fait de 24x36 numérique avant les D1 et D2 (APS-C), qui étaient eux-mêmes les premiers reflex numérique de la marque. Leur FF est arrivé plus tard, sans pleurer, et sans vous. Il n’y a eu aucun aller-retour.
    Votre façon de raconter l’histoire est délirante, il faut aller vous faire désamianter ! :)

  • @17
    Ils ont prétendu en 2002-2003 que le 24x36 numérique "n’était pas au point" pour s’excuser de ne pas pouvoir proposer un modèle à leur catalogue comme Canon.
    Ils ont fait croire à leur clientèle que le 24x36 ne les intéressait pas que l’APSC faisait aussi bien que le FF
    (ce qui a provoqué l’hilarité des canonistes dans le monde entier !)
    Ils n’ont d’ailleurs pas annoncé de développement de boîtier FF (sujet totalement tabou jusqu’à fin 2006)
    alors qu’il était évident que Nikon faisait semblant de jouer la carte de l’APSC pro (Ils avaient annoncé un
    105/2.8 AFS VR macro pleinement compatible FF dès 2005)
    Et ils ont développé des objectifs "pro" (17-55/2.8 DX "enclume" et 12-24/4 DX) qui n’ont jamais convaincu
    face à l’armada d’en face.
    Le pire, c’était de voir la tête des nikonistes quand ils sortaient des images issues de leur D2X face à un malheureux 5D ! LOL !
    On raconte que certains nikonistes ont perdu "la foi" à ce moment là et qu’ils ont switché...
    Ils sont arrivé sur le FF avec 5 ANNÉES DE RETARD !
    Circonstance attétuante : Le D3 était heureusement réussi, de tarif "raisonnable" ainsi qu’au moins une des optiques présentée (le fameux 14-24)...

  • 27 eric-P répond à 17 eric-P
    Cette fois allez-y, vous faire désamianter

  • @Claude B (m-24)

    La comparaison avec le Samyang 16/2.0 n’est pas vraiment recevable car c’est un objectif MF d’un opticien coréen qui pratique des tarifs "défiant toute concurrence"....et il est f/2.

    Il est préférable de comparer le 16/1.4 DC DN au 24/1.4 DG Art sigma pour 24x36 car :

    *La complexité de la formule optique est comparable (15 lentilles pour le 24 DG et 16 pour le 16/1.4 DC DN)
    pour une même FOV et même ouverture.
    *Les tarifs "habituellement pratiqués" sur des focales courtes/standards par Sigma (et beaucoup d’autres opticiens !) sur des optiques DC et leur équivalent en DG (comprendre même FOV & même ouverture géométrique) sont ....pratiquement les mêmes !!!
    Exemples (source : RP décembre 2016)

    * 4.5/2.8 DC fisheye=800 € Vs 8/3.5 DG fisheye = 900 € (Ok,l’ouverture n’est pas tout à fait la même mais bon)

    *10/2.8 DC fisheye = 650€ Vs 15/2.8 DG fisheye =700 € (ok, formule légèrement moins complexe pour le DG)

    *8-16/4.5-5.6 DC =860€ Vs 12-24/4.5-5.6 DG=950€ (fin 2013, le 12-24/4.5-5.6 étant aujourd’hui discontinué)

    *30/1.4 DC=550 € Vs 50/1.4 EX DG =560€ (fin 2013, le nouveau 50/1.4 DG Art étant plus complexe, il est sensiblement plus lourd et sensiblement plus cher que la version DC...)

    Tout celà suggère (amha !) que le tarif du futur 16/1.4 DC DN sera proche du 24/1.4 DG Art, étant donné la complexité de la formule et le recours massif aux verres spéciaux (2 asphériques moulés, 3 FLD, 2 SLD),
    atteindra 80%-90% du tarif du 24/1.4 DG Art (950€), soit 760 €-850€...

  • Correction du message 27 :
    Il s’adressait au message 26...

  • Ah ben non perdu !
    https://www.sigmaphoto.com/16mm-f1-4-dc-dn-c
    449$
    Mais sinon c’était bien essayé avec plein d’arguments et tout ;-)

  • L’avantage c’est qu’avec la différence de tarif on peux se payer
    une bonne série de filtres de bonne qualité c’est cool :D