Publié le : 14/05/2013

Sigma 17-70mm f/2.8-4 DC OS HSM Contemporary, Les défauts optiques

Les défauts optiques

Le vignetage est visible à 17 mm, et plus gênant à longue distance que sur mire (0,8 IL) mais il est plus modéré ensuite (0,5 IL au maximum). La distorsion est un peu forte à la plus courte focale (0,99 % en barillet) mais régulière et facile à corriger. Elle est inversée en coussinet à 70 mm (- 0,48 %) mais là aussi régulière, ce n’est qu’à 24 mm qu’elle peut poser un petit problème car elle ne se manifeste que dans les coins de l’image (- 0,45%) avec une déformation légère dite « en moustache » : seuls des programmes spécifiques (Lightroom, DxO, PTlens) sauront en faire la correction automatique.

L’aberration chromatique est exceptionnelle, ne dépassant pas 0,4 pixel en courte focale et même 0,2 pixel à 70 mm, la correction automatique des boîtiers Nikon fonctionnant avec les objectifs de marques compatibles (contrairement aux boîtiers Canon). Comme ce défaut ne peut se deviner sur un grand tirage regardé à courte distance qu’à partir d’une frange de plus de 1 pixel, nous ne publions plus de carte d’AC dans nos graphiques, sauf si elle est excessive.


- Ci-dessus : Vignetage et distorsion (grossie × 5)

Retrouvez l’intégralité de notre test du Sigma 17-70mm f/2.8-4 DC OS HSM Contemporary dans notre numéro 56 du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.

- Lire le sommaire du numéro 56 de MDLP

- Acheter le numéro 56 de MDLP

Les autres pages de l'article

01
02
03
04
05
06

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

[
0
]