Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma 30 mm f/1,4 DC HSM Art : sur le terrain

19/11/2013 | Jean-Marie Sépulchre

En mode « reportage documentaire », à l’ouverture de f/8 pour obtenir une bonne profondeur de champ, la finesse des détails est très élevée (j’avais aussi ce jour là un 50 mm Leica monté sur le 24 Mpix M240, le piqué du Sigma Art est du même niveau, voire même un petit plus microcontrasté sous certains éclairages !). A pleine ouverture, des franges violettes peuvent apparaître sur des surfaces métalliques, ce n’est pas le cas du tout en fermant le diaphragme. Mais ouvrir à f/1,4 pour profiter de flous arrière vertigineux en mise au point rapprochée fera oublier ce défaut qui nécessite une correction logicielle.



- Ci-dessus : Prise de vue soleil et ombre à f/8



- Ci-dessus : Reflets de soleil à f/8



- Ci-dessus : Reflets de soleil à f/1,4 nécessitant une correction des franges en post traitement



- Ci-dessus : Effets de flou à f/1,4 avec une mise au point à distance minimale

MDLP N°61, Novembre 2013
- Retrouvez l’intégralité de notre test du Sigma 30 mm f/1,4 DC HSM Art notre numéro soixante-et-un du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 61 de MDLP
- Découvrez nos formules d’abonnement (jusqu’à 30% d’économie)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.