Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma 85 mm f/1,4 DG HSM Art : Le verdict

17/02/2017 | Jean-Marie Sépulchre

LE VERDICT

- Caractéristiques :
La clientèle déjà séduite par les autres Sigma Art f/1,4 aura du mal à résister à la nouvelle version, même si l’ancien HSM de la marque était très honorable…on ne joue plus dans la même cour.

- Fabrication :
La construction est de grande classe en métal et composites de haute technologie, l’objectif est protégé contre les poussières notamment avec un joint d’étanchéité sur la baïonnette, laquelle est d’ailleurs interchangeable en usine si on change de marque de boîtier.

- Ergonomie :
L’autofocus est parfois audible et n’est pas ultra-rapide, pour une précision maximale on se souviendra que la profondeur de champ est minime à pleine ouverture.

- Qualité optique :
Seul défaut, de petites franges en contre jour en dehors de la zone de mise au point, ce qui est fréquent sur tous les 85 mm lumineux. Pour tout le reste, excellence optique en matière de piqué et de distorsion, et vignetage très limité, le meilleur 85 mm f/1,4 aux mesures.

- Rapport Qualité / Prix :
Une telle qualité optique pour un budget serré par rapports aux offres de Canon ou Nikon est à considérer, même si les fans de la marque trouvent que 50% d’augmentation par rapport à la version précédente est un peu excessif. Mais d’après nous, le tarif est justifié.

NOTE GÉNÉRALE : 9 / 10

"Ce qu’on a aimé"

- Qualité de construction
- Très haute qualité optique

"Ce qu’on a moins aimé"

- Poids et encombrement
- Nombre limité de montures compatibles

ACHETER EN LIGNE LE N°93 du MondedelaPHOTO.com [MDLP]
132 PAGES - Mars 2017 - 6,00 €
Nouveautés 2017 ■ Interview : Yann Arthus-Bertrand ■
4 ATELIERS PRATIQUES : N&B, 5 règles de base à savoir, Appréhendez les perspectives, la photographie animalière, le portrait au flash ■
- Lire le sommaire du N° 93 de MDLP
- Commander (envoi sous 48 heures) le N°93 de MDLP
NOUVEAU : MDLP est disponible sur tablette (iOs & Androïd)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • En commercialisant cet objectif, la volonté évidente de Sigma était de faire un objectif de référence capable de surpasser
    toute la production actuelle dans ce domaine, spécialement les 85/1.2 L II Canon & 85/1.4 AFS Nikkor.
    Mission accomplie...au prix d’une complexité accrue ainsi qu’un poids/encombrement inhérent à tous les objectifs HP.
    Le 85 Zeiss Otus ne fait pas mieux.

    Il reste pourtant quelques problèmes :

    - La correction des AC ainsi que du sphérochromatisme n’est pas parfaite même si elle est améliorée par rapport
    aux anciens 85 ultralumineux visés (les mauvaises langues diront que ce n’est pas difficile par rapport au 85/1.2 L !).

    - Les boîtiers des maisons mères corrigent désormais directement les AC voire le sphérochromatisme (franges pourpres) des objectifs maison. L’avantage de Sigma a donc des limites.
    Il semble qu’il faille visser à f/4 pour que ces défauts résiduels soient négligeables ...ou bien faire appel à une correction externe (LR ou C1 comme l’a fort justement rappelé JMS). C’est un peu fastidieux et rédhibitoire pour les allergiques à l’informatique (ils sont plus nombreux qu’on croit !).

    - Le 85/1.4 Sigma Art n’intègre pas de stabilisation optique contrairement au Tamron 85/1.8 VC et il risque d’être handicapé si un opticien venait par hasard à sortir un 85/1.4 stabilisé.

    - Les grandes marques ne vont évidemment pas rester les bras croisés et devraient également remplacer leur 85 ultralumineux rendu obsolète du fait de la concurrence et de la "pixelrace" qui demande des optiques toujours plus performantes.
    Ainsi Canon ne s’est pas gêné pour laisser entendre qu’il annoncerait bientôt un 85/1.4 LIS qui remettra les pendules à l’heure. Il a évidemment un certain nombre d’arguments à faire valoir :

    *Une stabilisation optique permettant des gains sur la qualité d’image en "available light"

    *Des traitements antireflets ayant déjà fait leurs preuves (SWC voire l’ASC)

    *L’usage probable du "BR" ayant déjà fait ses preuves sur le 35/1.4 L II

    ....voire quelques autres surprises.

    Bien sûr, le tarif de ce futur 85/1.4 LIS sera conforme à la politique tarifaire de canon (260.000 JPY ???)
    à comparer aux 137.700 JPY TTC du Sigma au Japon...

  • PS :
    On peut déjà dire que Nikon a déjà rendu sa copie avec son fameux 105/1.4 AFS-E, bien que de focale légèrement plus longue, cet objectif offre des perfs optiques à f/1.4 dignes de ce Sigma.
    Reste plus qu’à attendre ce fameux (rumoré !) 85/1.4 LIS canon...

  • C’est moi où le rendu est sans personnalité, plat et plutôt surjoué ?