Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma APO 50-150 mm F2,8 : siglé EX, DC, OS et HSM

30/03/2012 | Laurent Katz

Cette seconde version du 50-150 mm à ouverture constante, outre des changements cosmétiques, apporte la stabilisation et une évolution de la formule optique.

Présentation

Fini le revêtement hyper mat de la mouture initiale, introduite en 2006. Le 50-150 mm nouveau arbore l’aspect métallique et satiné des récentes optiques, qui met plus en confiance. Normal pour un zoom qui s’inscrit dans la famille EX des modèles professionnels.

Si la bague de zooming reste large, celle dédiée à la mise au point est devenue plus étroite. Mais la vraie beauté vient de l’intérieur, avec une compostion optique revisitée, le nombre de lentilles passant de dix-huit à vingt et une, six d’entre elles en verre SLD contre quatre auparavant, pour mieux chasser les aberrations chromatiques. Pour réduire les réflexions et donc le flare, le traitement Super Multi-Layer est appliqué.

S’y ajoute la stabilisation interne, faisant de ce zoom dédié aux reflex de type APS-C (en montures Canon, Nikon ou Sigma) un standard équivalent grosso modo aux 70-200 mm des reflex plein format. La mise au point motorisée HSM descend à 80 cm, quand celle du 50-150 mm d’origine s’arrêtait à 1 m. Toutes ces évolutions justifiées ont un poids, puisque de 780 g on passe à 1 340 g , et que la longueur s’accroit de 50 %. La compatibilité avec les convertiseurs APO Télé Converter 1,4x EX DG et 2x EX DG est assurée.

Le prix aussi a été revu à la hausse. L’objectif sera proposé en avril au prix public indicatif de 1 149 €.

- Le site de Sigma France

Fiche technique

Sigma APO 50-150mm F2,8 EX DC OS HSM

  • Type : zoom télé
  • Focale : 50-150 mm (80-240mm ou 75-225 mm, en éq. 24 x 36 selon la monture)
  • Monture : Canon, Nikon, Sigma
  • Compatibilité : APS-C
  • Formule optique : 21 éléments (6 SLD) en 15 groupes
  • Protection : -
  • Bague de mise au point : oui
  • Motorisation : HSM
  • Stabilisation : OS
  • Ouvertures maximales : f/2,8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 80 cm
  • Grandissement : 1:6,3
  • Accessoires fournis : pare-soleil, bouchons avant et arrière, étui
  • Filtre : à vis 77 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 197,6 x 86,4 mm
  • Poids : 1 340 g
  • Prix : 1 149 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Beaucoup trop d’augmentation à tous les niveaux : longueur, poids, prix par rapport à l’ancien modéle pour 1 objectif au format APS-C !

  • Sachant qu’un 70-200/2.8 pèse, chez Sigma, 90g de plus (mon dieu ! ), utilise les mêmes filtres 77mm, présente les mêmes dimensions extérieures, et ne cède le pas que sur la distance de MàP mini (140cm contre 80cm), je ne regrette absolument pas que ce nouveau 50-150/2.8 ne soit pas proposé dans ma monture Sony.

  • "Si la bague de mise au point reste large, celle dédiée au zooming est devenue plus étroite"

    Au vu des photos, il semble que cela soit l’inverse.

    "avec une compostions optique revisitée"

    avec une compostion optique revisitée.

    Cordialement.

  • Quel est l’intérêt d’un 50-150/2.8 EX DC si c’est pour proposer un objectif presque aussi lourd et aussi cher qu’en 24x36 ?
    Aujourd’hui, on trouve un 70-200/2.8 EX DG OS HSM pour 1100 € et qui pèse 1430 g, soit 6.7% plus lourd !!!
    L’APSC était censé apporter des gains de poids significatifs (au moins 50%) sur les objectifs et les boîtiers( ainsi qu’en terme de coût). En réalité, c’est de la désinformation.
    Les gains obtenus sur les objectifs APSC GA/UGA (fixes ou zooms) sont....négatifs dans la plupart des cas (un fait que les médias spécialisés passent sous silence).
    Comme je l’ai déjà dit depuis des années, il suffit que les tarifs des capteurs FF chute pour remettre en cause la pertinence du format APSC.
    Il se sussure d’ailleurs que Canon présentera un FF "d’entrée de gamme" dès la prochaine Kina. Wait and see...

    • Oui un 70-200 et surtout le dernier sorti de Sigma est excellent et surtout compatible petit format et grand format (24x36). On ne sait jamais si les capteurs "grand" format deviennent accessibles par des prix plus normaux. Je préfère avoir un compatible petit et grand format qui monte au 200 mm, équivalent à 300 en 24x36 plutôt que celui qui ne monte qu’au 150 équivalent d’un 225 mm.
      Ce ne me semble pas être de la désinformation, mais cette proposition est bâtarde pour moi. Je suis heureux du petit format surtout pour utiliser les longs télé qui gagnent 50 % en longueur focale pratique, mais j’espère un jour passer au "Grand format", par exemple quand les D700 auront baissé en occasion sans être trop usagés, je n’ai pas besoin de vidéo.

  • La plage focale est super intéressante je trouve pour l’ouverture constante. Par contre, je suis d’accord qu’on perd tout l’intérêt de l’aps-c en termes de poids et de longueur.
    J’attends par contre de voir la qualité de cet objectif, le mien (version précédente) est un peu mou à pleine ouverture...

    • Bonjour,
      J’ai lu votre mesage sur la molesse à p0 de votre 50 150 ... J’en possede un version canon ... Les problemes de focus, meme à neuf sont frequents chez sigma MAIS, si vous contactez le sav, même hors garantie et que vous leur envoyez votre couple boitier+objectif pour un calage sur banc de l’objectif par rapport à votre boiter ... Vous serez surpris ... Je peux vous dire que le miens, calé sur mon boitier ... explose tout !!!!!! y compris un serie L ...

      C’est un objectif fabuleux pour le reportage ... leger, maniable, rapide ... et PIQUE une fois calé ...

      à bon entendeur ;-)

  • Je remonte cet article pour signaler maintenant que les performances démontrés par les utilisateurs et les journalistes sont exceptionnels.
    Alors oui il pèse son poids, pas plus qu’un 70/200mm... objectif qu’il remplace en APSC. Seulement pour le moment aucun 70/200 sur le marché ne lui arrive à la cheville optiquement pour le même poids et bien, bien plus cher.
    De plus comme l’objectif n’a pas rencontré son public, son tarif est de seulement 850€ soit 2 fois moins cher qu’un nikon ou canon haut de gamme

  • Je confirme l’exceptionnel qualité d’image pour un prix imbattable