Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma Art 35 mm f/1,4 DG HSM : Le piqué

17/04/2013 | Jean-Marie Sépulchre

Le piqué

Nous avons eu la chance de pouvoir mesurer le piqué avec deux boîtiers, le Canon 5D Mark III qui permet par défaut un format A2 avec une petite marge et le Nikon D800E où le format natif est le classique 50 × 75 cm…à un centimètre près dans chaque sens. Comme beaucoup d’objectifs Sigma, la netteté au centre est privilégiée aux plus grandes ouvertures, ce qui n’est pas illogique car à f/1,4 les bords et angles sont souvent dans le flou par rapport à une mise au point en zone centrale. Dès la pleine ouverture le centre est excellent sur les trois boîtiers, à f/2,8 presque tout le champ est au meilleur grade et les angles sont bons, et à f/2,8 (Canon) ou f/4 (Nikon) les coins deviennent très bons. Aux ouvertures moyennes toute l’image est homogène et du meilleur niveau.


- Ci-dessus : Carte de piqué pour le format 38 × 58 cm (Canon) et 49 × 74 cm (Nikon) : les cases bleues indiquent les très bons et excellents résultats en matière de netteté.


- Ci-dessus : Graphique détaillé du piqué avec un Canon 5DMarkIII (38 × 58 cm)


- Ci-dessus : Graphique détaillé du piqué avec un NikonD800E (49 × 74 cm)

Retrouvez l’intégralité de notre test du Sigma Art 35 mm f/1,4 DG HSM dans notre numéro 55 du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.

MDLP No 55, Daté Mai 2013, 132 pages, 6€

- Lire le sommaire du numéro 55 de MDLP

- Acheter le numéro 55 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.