Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma Art : neuf focales fixes en monture Sony E

01/03/2018 | Sandrine Dippa

Les focales fixes Art de Sigma seront bientôt proposées en montures Sony E. Un 14 mm f/1,8 et un 50mm f/1,4 font notamment partie des neufs références concernées.

Avis aux amateurs de boitiers Sony ! Après Tamron et son zoom 28-75 mm f/2,8 pour hybrides Sony plein format annoncé la semaine dernière, c’est au tour de Sigma de s’y intéresser. Elle dévoile neuf optiques Art en monture Sony E plein format, qui existe déjà en montures Nikon, Canon et Sigma. Sont concernées les focales fixes suivantes :

- 14 mm f/1,8 DG HSM | Art
- 20 mm f/1,4 DG HSM | Art
- 24 mm f/1,4 DG HSM | Art
- 35 mm f/1,4 DG HSM | Art
- 50 mm f/1,4 DG HSM | Art
- 70 mm f/2,8 DG Macro | Art
- 85 mm f/1,4 DG HSM | Art
- 105 mm f/1,4 DG HSM | Art
- 135 mm f/1,8 DG HSM | Art

JPEG - 80.2 ko
Le 14mm F1.8 DG HSM | Art de Sigma.

Si la date exacte de sortie n’est pas connue, nous en savons plus sur leur conception. Les Art pour Sony reposeront sur un nouvel algorithme de mise au point automatique tout en maximisant la vitesse de transmission des données. Bien que non stabilisés, ces objectifs compatibles avec le mode AF continu (AF-C) et l’autofocus à grande vitesse (inaccessible avec le convertisseur Sigma MC-11), bénéficieront du stabilisateur intégré des appareils Sony et des fonctions de correction des défauts (distorsions, aberrations chromatiques, vignetage…). Ces focales fixes présentent toutes une baïonnette en laiton chromée munie d’un joint d’étanchéité en caoutchouc, étanche à la poussière et aux éclaboussures.

JPEG - 101.7 ko
Le Sigma 135mm F1.8 DG HSM | Art.

Les utilisateurs de focales fixe Art sous une monture différente pourront convertir leur équipement grâce au service MCS, le programme Sigma de changement de monture. Les Sigma Art seront livrées avec un pare-soleil, plus un collier de pied pour certains modèles. À l’heure où nous écrivons ces lignes, leurs prix ne sont pas encore connus.

- Le site de Sigma

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Donc ce ne sont que des optiques de reflex rallongées pour compenser le faible tirage de la monture E. Ça fait perdre une bonne partie de l’intérêt du boitier hybride et détériore la prise en main.

  • Tout ’ a fait d’accord avec Georges : on espérait une vraie nouvelle gamme, mais las, on n’a qu’un habillage de baïonnette. Dans la gamme en plus, malgré l’appellation pompeuse « art », les performances ne sont pas toutes au rdv, le 24 par exemple ayant des faiblesses avérées sur les bords.

  • On peut bien évidemment cracher dans la soupe car ces optiques sont issues de modèles pour réflex adaptées à la monture Sony E.
    J’ajouterai de l’eau au moulin des "jamais contents" en regrettant qu’il s’agisse d’un gamme dont le poids est en rapport avec la grande ouverture avoisinant parfois le kg par objectif ! Ce n’est pas la conception que j’ai des optiques à associer aux hybrides car le poids et l’encombrement enlève une partie de leur intérêt..

    Par contre, pour ceux qui dans leur utilisation se soucient peu du poids et ont besoin d’une grande ouverture, pour ceux qui au ont décidé de laisser tomber leurs boîtiers réflex pour s’équiper en hybride 24x36 mais disposent déja d’optiques Sigma adaptables, cette nouvelle collection revêt un intérêt non négligeable.
    Ceci est d’autant plus vrai que ces optiques sont désormais conçues pour bénéficier de l’intégralité des performances AF des boîtiers Sony. Dès lors, nous verrons peut-être aussi apparaître les objectifs Sigma présentés aujourd’hui adaptés aux nouvelles montures Canon et Nikon ?
    Sans prendre de gros risques financiers en R&D, Sigma fait un pas significatif montrant qu’il a confiance dans cette monture qui, bien que récente (par rapport à celles des ténors que sont Canon et Nikon) commence à prendre de l’envergure et marcher sans complex sur leurs plate-bandes de façon totalement décomplexée, voire agressive.

    Vivement que Canon et Nikon nous sortent leurs mirorless 24x36 avec des optiques correspondant à nos attentes pour retrouver des joutes équilibrées ne laissant pas les coudées franches à la monture E qui se décline maintenant chez Samyang, Sigma, Tokina, Zeiss,.. et s’étoffe également avec des optiques Sony modernes qui dans l’ensemble correspondent aux besoins de leurs utilisateurs (hors longues focales peu représentées pour l’instant).

  • Vivement que Canon et Nikon nous sortent leurs mirorless 24x36...

    Peut-être.
    La seule bonne nouvelle serait une monture ISO universelle.
    Attendez toujours !m