Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma FP : compact 24 x 36 surprise

11/07/2019 | Benjamin Favier

Pesant seulement 370 grammes, le FP devient le plus petit appareil à optiques interchangeables 24 x 36 numérique. Il adopte la monture Leica L.

Présentation

Ce n’est pas le boîtier 24 x 36 en monture L promis par Sigma lors de l’annonce de la triple alliance avec Panasonic et Leica, à l’automne dernier. Il s’agit cependant bel et bien d’un appareil plein format en monture L, doté d’un capteur Cmos BSI de 24 Mpxl, sans filtre passe-bas. Par défaut, la plage de sensibilité s’étend de 100 à 25 600 Iso. Elle pourra être allongée de 6 (oui, vous avez bien lu), 12, 25, 50 à 51 200 ou 102 400 Iso. On pourra enregistrer des Raw sur 12 ou 14 bits, au format DNG. En outre, on filmera en CinemaRaw, en 4K UHD à 24 im/s sur 12 bits, via un enregistreur externe ! De quoi lorgner vers la gamme optique Ciné de la marque… Pas de stabilisation en interne, mais une assistance électronique, a priori, sera disponible dans les menus.

JPEG - 133.4 ko
Position vidéo.
JPEG - 124.7 ko
Position photo.

Ce qui impressionne le plus, avec le FP, c’est la compacité et le poids : 112,6 x 69,9 x 45,3 mm pour 370 g. Guère plus volumineux et lourd qu’un EOS M100 http://www.lemondedelaphoto.com/Canon-EOS-M100-entree-de-gamme,13856.html, pourvu d’un capteur APS-C. En outre, l’appareil dispose de quelque quarante-deux joints d’étanchéité. Certes, il faudra prendre en compte l’ensemble, une fois une optique en monture L à demeure. Le 45 mm f/2,8 Contemporary annoncé aujourd’hui se présente comme un compagnon naturel de ce FP.

JPEG - 69.9 ko
Le 45 mm f/2,8 DG DN Contemporary monté sur le FP.

Pour atteindre cette compacité, Sigma a choisi de faire l’impasse sur le viseur. Il sera néanmoins possible d’utiliser le LVF-11, qui se greffe sur l’écran LCD. Ce dernier, de 3,15 pouces et 2,10 Mpts, s’il est tactile, ne peut être incliné. En revanche, le système se veut modulable, avec pléthore d’accessoires proposés en option. À l’instar du produit HU-11, qui permet de disposer d’une griffe porte-flash, ainsi que d’une prise synchro flash.

JPEG - 85.4 ko
L’unité optionnelle HU-11.
JPEG - 115.3 ko
Le grip optionnel HG-21.
JPEG - 143.6 ko
Ce viseur électronique se visse à la semelle du boîtier et se colle contre le LCD arrière.

Des poignées sont également prévues. La bague MC-21 permettra de monter des optiques en monture Canon EF sur le FP.

L’obturateur électronique culmine à 1/8000s. L’autofocus repose sur de la détection de contraste, avec quarante-neuf collimateurs.
Un mode Auto HDR ou time-lasse figurent dans les menus. Des touches Tone et Color donnent directement accès à différents profils colorimétriques, en photo et en vidéo.

JPEG - 137 ko
Les touches Tone et Color donnent directement accès à différents profils colorimétriques.
JPEG - 128.9 ko
Prises micro, USB 3.1 et HDMI type D figurent sur le côté gauche du FP.

Parmi la connectique disponible, un port USB 3.1, qui permettra de recharger l’accu BP-51 (à condition que l’appareil soit éteint), une sortie HDMI type D, et une prise (pas d’information sur les caractéristiques) qui permettra, au choix de brancher une télécommande ou un micro externe.

JPEG - 135 ko
Il sera possible de loger une carte SD compatible avec la norme UHS-II.

Nous tâcherons de mettre la main sur un exemplaire durant l’été, en vue d’un test à la rentrée. La commercialisation est prévue pour cet automne à un tarif pour l’instant inconnu.

- Le site de Sigma

- Article mis à jour le 11/07/2019 à 15h10 (date de commercialisation)

Premier avis

Au fil des annonces, les belles promesses entourant la triple alliance scellée autour de la monture L se confirment. Après les Lumix S et les optiques Sigma à venir, dont le trio annoncé aujourd’hui, voici en sus un invité surprise. Un compact 24 x 36 « de poche », adoptant la monture L.

JPEG - 137 ko
Les touches Tone et Color donnent directement accès à différents profils colorimétriques.

Nous savions que Sigma préparait un boîtier conçu pour accueillir des optiques en monture Leica L. Mais ce n’est pas le modèle à capteur Foveon annoncé : celui-ci sortira probablement l’an prochain. Voici donc le FP, doté d’un Cmos plein format à matrice de Bayer. Sigma nous a habitués à sortir des appareils singuliers (DP et SD Quattro, par exemple). Ce FP ne déroge pas à la règle.

Sur le papier, le boîtier séduit par sa compacité bien sûr, mais aussi sa dualité photo/vidéo, et son système modulable. Les réfractaires à la visée par l’écran passeront leur chemin, puisqu’il n’y a ici pas de viseur à proprement parler. Mais ce modèle se destine à épauler un boîtier plus volumineux en monture L, comme ceux de la série Lumix S.

JPEG - 69.9 ko
Le 45 mm f/2,8 DG DN Contemporary monté sur le FP.

Nous attendons encore le prix, pour savoir où ce FP va se positionner sur le marché du plein format. Face à un EOS RP, autour des 1500 €, il ferait office de sérieux outsider. Vivement une prise en main ! Vœu qui devrait être exaucé durant l’été.

Fiche technique

  • Capteur : Cmos BSI 23,9 x 35,9 de 24,6 Mpxl sans filtre passe-bas
  • Définition maximale : 6 072 x 4 056 pixels (3/2) ; 5 344 x 4 000 (4/3) ; 4 000 x 4 000 (1/1) ; 6 000 x 3 376 (16/9) ; 4672 x 4000 (7:6) ; 5664 x 4000 (2:1)
  • Monture/Coefficient : L/1x
  • Sensibilités : 100-25 600 Iso (6,12, 25, 50- 51 200, 102 400 Iso par extension)
  • Vidéo : 4K UHD à 25 im/s sur 8, 10 et 12 bits
  • Formats de fichiers : Raw (DNG) 12 ou 14 bits, Jpeg, Mov, CinemaDNG
  • Protection du boîtier : oui
  • Stabilisateur : -
  • Visée : - * Moniteur : LCD 3,15 pouces, 2,10 Mpts tactile
  • Flash intégré : -
  • WiFi/Bluetooth/GPS : Oui/Oui/-
  • Autofocus : Détection de contraste sur 49 points
  • Mesure de la lumière : Multiple, Spot, Pondérée centrale, Haute lumière pondérée sur 1 728 zones
  • Balance des blancs : 12 préréglages, et trois personnalisables
  • Vitesses : 1/8000s à 30s en mode électronique
  • Rafales : 18 im/s (12 images max) ; 5 im/s (12 images max) et 3 im/s (24 images max)
  • Stockage : 1 SD UHS II
  • Interfaces : USB 3 Type C, HDMI Type D, prise pour micro externe et télécommande, prise synchro flash via l’unité optionnelle HU-11
  • Alimentation : accu Li-Ion BP-51
  • Dimensions/Poids : 112,6 x 69,9 x 45,3 mm/370 g (sans carte et accu)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Voilà ce que Canon aurait pu faire mais qu’il n’a pas fait .....la çà va vraiment faire mal

  • Je me suis laissé abuser par le titre : je m’attendais à un FF à capteur Foveon.
    Las, il va me falloir encore attendre...

  • Canon vient de rajeunir sa gamme G...X, avec écran orientable (+1 viseur).
    Tarifs connus pour Canon.
    Ça peut faire mal au portefeuille, effectivement ?

  • Kimio Tanaka, le photographe japonais qui avait laissé entendre hier le "one more thing" d’aujourd’hui, indique que le Sigma FP coûtera très cher : 大変にコストのかかったカメラです = "c’est un appareil très coûteux". En ce qui concerne le prix de vente prévu, il parle de 出血大サービス, "service (en anglais phonétique en japonais) de saignement abondant".

    Il explique : "La fabrication d’un petit appareil photo à hautes performances coûte cher, plus que prévu (ou "plus que ce à quoi je me serais attendu"). Il faut non seulement de l’argent mais aussi des technologies de pointe. SIGMA s’est donné à fond."

    Source : https://twitter.com/thisistanaka/status/1149290322590986246

  • Un peu OVNI ce boitier, mais... surtout si le prix est raisonnable il devait intéresser certains.
    Ils pourraient partir de cette base pour proposer un boitier plus classique avec LCD orientable et EVF (pas besoin que ça soit un modèle dernier cris).
    Avec l’annonce de l’objectif 45 f2.8, s’ils continuent de la sorte le système à monture L va avoir du succès.

  • J’ai été corrigé sur Digital Photography Review par un certain torakawa dont le pseudonyme laisse espérer que son japonais est supérieur au mien.

    « that’s a complete mistranslation. He is saying it will be inexpensive for what it cost for Sigma to make it. What you translated as "a large bleeding" is a bleeding for Sigma as it were — it’s a common phrase in Japanese describing a sale that is painful for the seller. »

    Désolé pour le contresens... je ne connaissais pas l’expression japonaise en question.

  • @3
    ne comparons pas des jouets à un boîtier ff à monture L tout de même...

  • @7
    Non pas un jouet, mais un petit boîtier hyper performant (je possède le G5X).
    J’ai également un 5DIII, 6DII, un Leica M-P et travaille à la chambre...
    Je prétends que cette gamme est bien née et vous défie d’apprécier la différence de qualité à l’écran entre un 5DIII/6DII et un G5X. Bien entendu , pour un tirage A2 sur 3800 Epson vaut mieux un plus grand capteur, FF ou MF.
    Quand on pense que l’essentiel des fichiers restent sur les DD pour visionnage sur écran...

  • Très très intéressant... mais le tout contrôlé par l’écran tactile, pas de viseur, c’est sans moi.
    Vraisemblablement plus pour les geeks que les vrais photographes.

    Je lis le commentaire de @1, mais contrairement à lui, je me réjouis que Canon n’ait pas suivi la même voie.

  • Effectivement, ce boîtier peut servir de caméra, et est également dronable. Excellente initiative, un peu à l’image de ce qu’a fait Blackmagic.

  • @9, le viseur est optionnel.
    Le grip également.

    On peut switcher entre un modèle dronable et un plus orienté photo.
    L’avantage d’un viseur optionnel si le fabricant fait un bon suivi est qu’il peut proposer des evf plus qualitatifs dans le temps, pas besoin d’acheter un nouvel appareil photo juste pour un meilleur viseur.

  • @11 « Un nouveau viseur plus qualitatif » Vous rêvez.
    Ce viseur "qui se colle à l’écran LCD" est une véritable plaisanterie. Il doit mesurer une dizaine de centimètres.
    Je me demande même si ce n’est pas un add-on bêtement optique. A voir...
    En prime, avec ce viseur, bye bye les fonctions tactiles sur l’écran. Le meilleure blague de Sigma.
    Bref il n’y a pas beaucoup de photographes qui commentent ici !

  • @11, du moment que de vrais professionnels utilisent des boitiers sans viseur pour leur travail pro,.... .

  • On n’ a peut être pas suffisamment fait remarquer que ce boîtier - à ma connaissance - est le premier à faire l’impasse sur l’obturateur mécanique

  • @Fred2 (m-2)
    Le boss de Sigma a précisé plus tôt dans l’année que son capteur Fovéon 24x36 aurait du retard et arrivera en 2020.
    Il était initialement prévu pour 2019....

  • @8
    sur le papier peut être mais imaginez , vous partez une journée avec votre g5x qui peine à faire 200 photos . Combien de batteries vous faudra t il sur la journée ?
    Enfin, je prétends qu’on’verra tout de suite la différence entre ce capteur et un capteur ff même à partir d’un 24x30. J’ai bien vu la différence entre un fuji et un Sony FF , donc ....la différence se voit principalement dans les nuages et basses lumières.

  • @Mistral75 (m-6)
    Vous semblez oublier que le but de toute entreprise est de gagner de l’argent.
    Si Sigma propose ce boîtier à un tarif "Leicaï ste", personne n’en voudra ou presque !
    Cet appareil est plutôt destiné à un marché de niche. Il est très (trop) petit et va rebuter beaucoup.
    Il n’a pas de viseur EVF intégré.
    En étant généreux, il sera vendu au plus 2000 €. À part mettre cet appareil sur un drone (et encore !), je ne vois pas
    vraiment l’intérêt de cet appareil, sauf peut-ëtre promouvoir Sigma comme un nouvel acteur du FF.

  • @8
    "Je prétends que cette gamme est bien née et vous défie d’apprécier la différence de qualité à l’écran entre un 5DIII/6DII et un G5X. Bien entendu , pour un tirage A2 sur 3800 Epson vaut mieux un plus grand capteur, FF ou MF."
    Execellente nouvelle : Puisque vos 5D III, 6D II et autre chambre photo ne font pas mieux qu’un G5X, je vous propose de vous racheter généreusement ces appareils encombrants et lourds pour le prix d’un G5X !

    Pour le reste, je vous conseille d’aller consulter d’urgence un ophtalmologiste qui pourra éventuellement faire quelque chose pour vous.Il y a des limites à la désinformation quand même !

  • @16
    Je ne vais pas essayer de vous convaincre.
    J’utilise cet appareil et ai toujours une seconde batterie avec moi, sans rencontrer le moindre manque.
    Un reportage c’est 300 photos pour en fournir 3/5 tiptop et +10 pour que le contrat soit significatif.
    Tout cela pour vous dire que je n’ai pas la declenchite aigüe et suis d’une époque de l’argentique, cad. des pellicules de 12 et 36 poses. On déclenchait à l’économie et ai gardé cette habitude.
    Avez vous l’expérience de ce boîtier ?
    Faut comparer ce qui est comparable et ne pas demander l’impossible à tel ou tel appareil, le 24x36 sera à la rue quand le MF sera très à l’aise sur un tirage supérieur a 1,5m.
    Je ne parlais pas de tirage 24x30 mais d’une visualisation écran, c’est pas la même chose et cela nous emmènerait bien loin dans la discussion.
    Maintenant, htes. lumières et ombres...C’est une question de dynamique de capteur dont on peut s’affranchir avec un trépied.
    Pour moi, ce boîtier est parfait pour le petit reportage (voire les vacances) si l’on souhaite rester léger et discret. Les résultats dans ces conditions sont gratifiants.
    J’ai du lourd et aussi du très lourd, pour d’autres travaux, mais c’est pas le sujet.
    Voila mon point de vue sur la chose que vous n’êtes pas tenu de partager, n’étant pas obtus je crois.

  • @18
    Encore vous !
    J’ai répondu ci dessus et vous suggère de vous concentrer sur le texte et non partir dans un délire dont vous êtes coutumier.
    Je ne confonds pas G..X et les autre formats, mais l’usage et aussi la manière de visualiser l’image finale sont prépondérantes : tirage papier, A4 ou A1, écran calibré de 25/30 pouces, écran iPad, écran iPhone ???
    Selon l’usage, c’est G...X, FF ou MF.
    Si c’est pas clair pour vous, c’est clair pour moi !
    Maintenant, faites gaffes à vos invectives, je reste courtois et n’entends pas qu’un trublion comme vous sème à nouveau le désordre COMME LE DEMANDE LMDLP - VOIR LES POSTS DE MICHEL LION HIER.
    Merci a vous, Eric-p.

  • Cher Monsieur 20,
    Encore vous ! Mais qui êtes-vous donc ?
    L’homme très courtois qui écrit " je reste courtois et n’entends pas qu’un trublion comme vous..." ?
    Ah, quel homme !

  • @20
    J’ai été vaaaaachement courtois avec vous .
    Je vous ai même fait une proposition financière alléchante à laquelle vous n’avez toujours pas osé répondre !
    Pour ce qui est du fond de votre message (pas de différence visuelle sur un tirage entre un Canon Gtruc et un FF),
    n’importe quel photographe pro ou même un amateur averti sait faire la différence entre les 2 !

    Avez-vous déjà entendu parler de PDC, de dynamique ou de richesse des tons (les couleurs rendues sur un FF ne sont pas les mëmes que sur un capteur 1") ???

    Vu ce que vous écrivez, on dirait pas !
    Moi, sur un tirage 10x15, je sais faire la différence et je n’ai pourtant pas une vue perçante !

    Donc, moi et sans doute de nombreux photographes (qui n’osent plus intervenir par fatigue ou lassitude), nous nous
    préoccupons pour vos problèmes occulaires et nous vous conseillons amicalement de changer de paire de lunettes !

    Je suis sür que vous verrez dês lors des différences entre FF et compact 1"...â condition d’y mettre un minimum de bonne volonté et de bonne foi.

    PS : Et puis pour info, si vous me trouvez un compact avec un UGA intégré, ça vous permettra de voir la différence entre
    un 6D Mk II+ 11-24 par exemple et un G5Xdu futur...

  • @21
    Quand on porte un pseudo comme le votre, on comprend que vous vous posiez toujours des questions et même les plus saugrenues, en bon petit soldat du mister p.
    Tchao l’ami.

  • @22
    Ok, selon vos conseils éclairés, je vais m’occuper de mes problèmes de lunettes,
    MAIS pour VOUS,
    il devient URGENT de vous préoccuper de vos problèmes liés à la tête, et vite.

  • Monsieur Benjamin FAVIER,
    Monsieur Michel LION,
    On ne peut plus, ici, faire valoir son point de vue normalement, sans que Sieur Eric-p se crois tout permis pour contredire dans l’invective et l’irrespect, etc. (sans qu’il soit doué d’une quelconque expertise photographique, soit dit en passant).
    Je décide donc, de ne plus répondre à cette personne, et puis comme votre site n’est pas tenu, je quitte ce forum.
    Cela est mon ultime et irrévocable post ici.
    Bien à vous.

  • @24
    MDR !
    Moi, je peux me permettre de faire du télédiagnostic sur vos problèmes ophtalmologiques étant donné que je vous ai précisément nommé ce qui clochait dans votre analyse relative au G5X.
    En revanche, faire du télédiagnostic sur des problèmes "de tëte", c’est plus délicat, hein !
    À ma connaissance, je ne connais aucun professionnel qui se soit livré à ce genre d’exercice périlleux.
    Je vois mal comment vous pourriez faire mieux...

  • Après cette tempête dans un verre d’eau, je vais revenir sur LE sujet. Je pense que c’est une caméra qui fait des photos. Et non pas le contraire. Les seuls boutons visibles sont dédiés à la vidéo "REC", "CINE" , "STILL" et le module EVF fait penser à celui d’une caméra. On ne connait pas le prix de ce joujou mais même à 500 boules, je n’en voudrais pas : où sont les réglages de temps de pose, d’ouverture, le correcteur d’exposition ???

    Cependant chacun est libre de claquer son pognon comme il l’entend.

  • @27
    Bonjour,
    Pour les réglages photo, ça va de toute évidence se faire comme sur les DP Merrill, avec les 2 molettes, et les boutons de la face arrière (mode pour choix PASM modes perso, QS + molette pour accéder à la sensibilité, cadence, type de mesure, réglages flash, TC, qualité de fichier, taille, type de rendu, AEL pour la mémorisation d’expo).
    Molette haute pour le choix vitesse ou ouverture en mode S ou A, décalage en mode P, ouverture en mode M, clic G ou D sur molette arrière pour correction d’expo, ou vitesse en mode M.
    Pour la mise au point, sur la molette arrière, clic haut pour le mode de mise au point, clic bas + bouton écran pour le nombre de collimateurs, molette supérieure pour régler leur taille, clics GDHB sur molette arrière pour choisir la position des collimateurs.

  • @28 Merci pour ces précisions.Néanmoins, ce n’est pas d’un usage pratique pour un photographe. Pire, il semble que la lecture d’un manuel de 300 pages au minimum soit nécessaire avant de le prendre en main.
    Mais c’est sans doute un excellent choix pour un cinéaste. Pour un photographe, ça reste à démontrer.

  • Pour avoir un DP2M, si c’est pareil ce n’est franchement pas compliqué bien au contraire.
    Je n’utilise que le Quick Menu, dans lequel on a accès à à peu près tous les paramètres dont on peut avoir à se servir au quotidien, jusqu’à la mise au point manuelle et la loupe !