Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Skylum Luminar 2018 1.3 : dernière étape avant le catalogage ?

26/07/2018 | Laurent Katz

Toujours pas de catalogage dans cette version intermédiaire, mais de nombreuses évolutions de fonctions existantes et quelques nouveaux outils, participant pour beaucoup à l’amélioration ergonomique, arrivent dans la version Windows pour rattraper celle tournant sous macOS..

Depuis de nombreux mois, on sait que le logiciel de conversion et de retouche de Skylum, Luminar 2018, va bénéficier de l’apport du catalogage qui lui fait grandement défaut. Surtout quand l’éditeur ambitionne de concurrencer Adobe, Lightroom étant en ligne de mire. L’heure s’approche puisque l’éditeur informe qu’une version préliminaire, semi-publique, sera mise entre les mains de bêta-testeurs (photographes professionnels et formateurs) au mois d’août. En attendant, les versions macOS et Windows, dont les sorties n’ont pas été synchrones, présentent quelques divergences fonctionnelles. Aussi, ne faut-il pas s’étonner que, hormis la prise en charge des appareils photo récents, chaque version évolue différemment.

PNG - 434.2 ko
DxO ViewPoint 3 et FilmPack 5 sont dans la liste des plug-ins de Luminar.

Sous l’empire de la pomme, les plug-ins Noiseware 5, Portraiture 3 et Realgrain 2 d’Imagenomic sont reconnus, ainsi que DxO FilmPack 5. Des améliorations concernent le développement Raw dans la gestion des corrections optiques et des transformations géométriques, l’application de l’accentuation. L’ergonomie et la productivité bénéficient d’une exportation simultanée vers plusieurs formats, dont le PDF et le confidentiel Jpeg-2000. La traduction, notamment en français, a été améliorée. L’usage des Luts bénéficie d’une visualisation en temps réel à mesure que le pointeur passe d’une Lut à l’autre dans leur liste. Enfin, l’hstorique est sauvegardable quand l’option de compatibilité Windows est choisie.

PNG - 404.8 ko
DxO FilmPack 5, appelé depuis Luminar 2018, sous macOS, est vu comme un plug-in appelé par Photoshop. Mais le retour se fait bien dans le logiciel de Skylum.
(photo LK)

Du côté Windows, les développeurs ont optimisé le moteur de conversion Raw pour obtenir un affichage plus rapide et intégré des améliorations de la version macOS, sur l’accentuation, la visualisation des Luts et – nouveauté - celle des modes de fusion. Une commande d’évaluation de la « Balance des blancs » a été ajoutée, avec une pipette de mesure. L’historique des modifications est sauvegardé automatiquement avec l’image et le nom des calques n’est plus banalisé : vous pouvez le rendre significatif.

JPEG - 268.7 ko
La pipette de balance des blancs est associé à une loupe pour choisir au mieux la zone colorée à neutraliser.
(photo LK)

Luminar s’ouvre aussi aux DCP, les DNG Image Profile pour exploiter des rendus que vous avez l’habitude d’utiliser en tant qu’utilisateur des produits Adobe. Dernier point, les options de l’outil de transformation libre s’enrichissent de boutons pour un usage immédiat. Les calques sont orientables et bénéficient d’une commande de symétrie selon les deux axes.

JPEG - 114.5 ko
La fonction de Transformation libre de la version Windows.
(photo LK)

La mise à jour est gratuite, sinon le logiciel est vendu 69 €.

- Le site de Skylum
- Le site de Luminar

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages