Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Smartphones : modules à doubles capteurs dès mi-2016

11/03/2016 | MARC MITRANI

En l’absence de zoom optique dans un smartphone, il faut se rabattre sur sa version numérique, en fait un algorithme interpolant des pixels qui n’existent pas. Cela risque de changer avec l’apparition des modules photo à double capteur, ceux-ci ayant des propriétés qui pourraient révolutionner la photographie sur smartphone.

C’est du moins la promesse faite par Corephotonics, startup israélienne dont les premiers modules photo à doubles capteurs seront disponibles cette année.

Sur le papier, le principe de fonctionnement de Hawkeye (le nom de baptême de ce module) est simple : deux capteurs de 13 Mpxl dotés de lentilles aux propriétés différentes (l’une standard, l’autre incurvée) prennent simultanément une photo lorsque le déclencheur est pressé. Elles sont ensuite traitées et fusionnées par un algorithme produisant un rendu amélioré par rapport à un zoom numérique.

JPEG - 162.4 ko
A gauche, un zoom numérique 3x traditionnel. A droite, la même scène shootée avec le module Hawkeye de Corephotonics. Crédits : Corephotonics

Corephotonics affirme qu’il est possible d’obtenir avec Hawkeye une image équivalente en qualité à celle d’un zoom 3x, tout en offrant une stabilisation photo et vidéo. Le tout dans un composant dont l’épaisseur ne serait pas plus grande que celle d’un module photographique standard.

Parallèlement à Hawkeye, Corephotonics a mis au point un module à double capteur améliorant drastiquement la qualité d’image en très faible éclairage. Il utilise lui aussi deux capteurs de 13 Mpxl, dont un monochromatique. Là aussi, les deux images sont prises simultanément et fusionnées selon un algorithme qui produit une image de 21 Mpxl. Le constructeur affirme que le bruit numérique et la finesse de l’image ainsi créée sont bien meilleurs que ceux de n’importe quelle image produite par le capteur 21 Mpxl d’un smartphone conventionnel.
Corephotonics se dit prêt à produire ces modules à grande échelle afin de les livrer aux constructeurs à partir de la mi-2016.

- Plus d’infos en anglais ici

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.