Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Son debriefing à la rédaction

11/04/2008 | Michel Lion



Stupéfaits par la qualité des images que nous a présentées la petite Délia, nous avons voulu pousser l’expérience plus loin. Délia nous a fait son exposé. Nous l’avons longuement questionnée pour recueillir ses impressions :

Les + :

- Objectif compact et léger (430g) - Le concept « tout en un » permet de photographier vite en évitant les intrusions de poussière sur le capteur, liées aux fréquents changements d’objectifs.

- Position macro / MAP mini à 45 cm en position télé.

- Si on enlève le pare-soleil, la petite taille de l’objectif autorise l’usage du flash intégré (du D40X) à toutes les focales, sans que l’ombre de l’objectif n’apparaisse sur l’image.

- Bloquage de la bague de zoom à 18 mm pour éviter le déploiement intempestif de l’objectif lorsque l’on porte l’appareil en bandoulière.

- Course complète de la bague zoom (du 18 au 250 mm) sur ¼ de tour seulement

- Pare -oleil tulipe livré

Les - :

- La bague de zoom est assez souple et l’objectif a tendance à s’allonger seul quand on le porte en bandoulière (un verrou qui bloque l’objectif en position grand angle limite cet inconvénient)

- Ouverture limitée à 6,3 à partir de la focale 150 mm

- Pas de stabilisateur

- Pas de retouche manuelle du point

- Pas de tropicalisation (n’exposez pas trop l’objectif complètement déployé à la poussière celle-ci peut s’infiltrer à l’intérieur lorsque vous revenez en position grand angle)

La conclusion de la Rédaction sur cette expérience inédite : Les tirages réalisés à partir des fichiers de Délia montrent des performances optiques très raisonnables pour un objectif de cette catégorie. Si l’ouverture à f/3,5 est confortable au grand angle, attention cependant aux flous de bouger lors de l’usage des plus longues focales à f/6,3. On regrette bien sur l’absence du système de stabilisation VC utilisé par Tamron sur son nouveau 28-300 mm. Attention aussi aux chocs violents et aux conditions extrêmes (sable, pluie…). Le Tamron AF 18-250mm 1:3,5–6,3 IF Macro Di II est un objectif passe partout à l’amplitude exceptionnelle (14x !), compact et léger, ce qui en fait un outil très intéressant pour tous les voyageurs. Monté sur un reflex de petite taille, il est capable d’affronter la grande majorité des situations photographiques, pour un encombrement dérisoire.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE