Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sony : 3 objectifs haut de gamme à monture FE

03/02/2016 | MARC MITRANI

Sony a annoncé aujourd’hui G Master, une nouvelle famille d’objectifs équipés d’une monture FE pour ses hybrides α7, pour l’instant composée de trois membres : les G Master FE 24-70 mm et G Master FE 70-200 mm ouvrant à f/2,8 sur toute la longueur focale et du G Master FE 85 mm f/1,4.

Le G Master FE 24-70 mm intègre trois éléments asphériques dont un baptisé XA (extreme aspherical) conçu pour réduire les aberrations optiques à la périphérie de l’image à toutes les focales et ouvertures. Ils sont accompagnés d’une lentille ED (Extra-low-Dispersion) et d’une autre de type Super ED, afin de minimiser les aberrations chromatiques, augmenter la résolution et obtenir un bokeh aux couleurs naturelles. Un diaphragme à neuf lames offre une ouverture circulaire. La motorisation ultra-silencieuse SSM (Super Sonic wave Motor) est pilotée par de nouveaux algorithmes assurant une mise au point précise et rapide (dixit Sony). Quant à la stabilisation, on la cherche en vain. Il sera disponible en mars au prix de 2 400 €.
Conçu pour le portrait, le G Master FE 85 mm adopte un verre XA et trois éléments ED. Son diaphragme à onze lames produit une ouverture circulaire, tout en assurant un bokeh doux et agréable. La mise au point est assurée par un moteur SSR et la bague de diaphragme peut, au choix, offrir un fonctionnement cranté ou fluide, afin de faciliter son utilisation en vidéo. Il sera disponible en mars pour 2 000 €.
Enfin, le G Master FE 70-200 mm embarque comme le 24-70 mm trois éléments asphériques dont un XA. Il inaugure un autofocus SSM flottant, conçu pour assurer une mise au point rapide et silencieuse dès 96 cm. Il est équipé d’un stabilisateur optique SteadyShot compensant les tremblements parasites. Une tropicalisation le rend résistant à l’humidité et à la poussière.
Il sera disponible en mai à un prix encore non communiqué, comme les deux téléconvertisseurs 1,4x et 2x annoncés dans la foulée.

Plus d’infos sur le site de Sony

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • En gros l’equivalant de la gamme L chez Canon.
    Les prix font peur, mais ils sont allignes sur ceux de CanNikon.

    Par contre, quel est l’interet de gagner 100gr et 1cm sur le boitier si c’est pour lui mettre un monstre de 2kg devant ?

  • Vous avez raison mais on peut faire la même remarque sur les DSLRs !
    Certes, les reflex haut-de-gamme pèsent 1.5 Kgs (B+C) mais d’autres sont beaucoup plus légers (760g TTC pour le 6D)
    et le poids des optiques "pros" a tendance à augmenter ces dernières années.

    Le poids des boîtiers A7 a également tendance à prendre de l’embonpoint (du fait de l’intégration d’une platine de stabilisation capteur) mais rien n’empêche Sony de faire des boîtiers plus lourds (futur A9 pro ?).

    Ce qui pourrait arriver en revanche, c’est la commercialisation de focales fixes plus petites que ce que les acteurs du reflex produisent actuellement.
    La récente conversion des capteurs à circuits au cuivre (le dernier A6300)permet une meilleure tolérance aux rayons inclinés et donc permet en théorie à Sony de concevoir des GA "Leica-like" plus petits et plus légers.
    Dans ce cas, un éventuel 20/1.4 Sony + A7 sera indiscutablement plus léger qu’un 6D + 20/1.4 DG Sigma...et pas qu’un peu !

    Il faut également noter que le 70-200/2.8 G Sony n’est ni plus long ni plus lourd que les homologues en version reflex,
    ce qui n’était pas gagné d’avance !L’intégration d’une lentille asphérique dans cette optique n’est sans doute pas étrangère à ce résultat...
    Celà pourra dissuader de monter des Sigma/Tamron dessus à la place....

    Enfin, le 24-70/2.8 G, s’il n’est pas le plus léger des 24-70, l’est tout de même par rapport au Nikkor 24-70 VR et dispose d’une stabilisation boîtier

  • Grosses optiques et petits boitiers, certes il n’est pas possible de faire autrement mais bon la prise ne main ne sera pas top ce qui est primordiale dans certains cas..
    Pour la stabilisation optique non généralisée c’est normal les boitiers l’ont sauf ceux de la "première" génération, tant pis pour les acheteurs.
    Je me pose aussi des questions sur l’avenir du système à monture A.

  • @2
    Non, on ne peut pas faire la.meme remarque pour les DSLR pour la simple raison que pour les DSLR, on a le choix : soit on achète un d600 léger avec des optiques légères (il y en a) soit on achète un boîtier plus conséquent. Et c’est logique puisque les optiques plus lourdes sont des télés destinés au sport / photo animalière et que pour ce type de photo, il faut de toute façon passer à des bêtes de course type d5.
    Chez Sony : pas le.choix. a7 ou rien. Quant à l’option de monter des sigma / Tamron sur un a7, mais est ce que c’est vraiment une option de monter ce type d’optiques sur un boîtier qui a un capteur à la définition aussi élevée ? Déjà les optiques sony et zeiss sont à la,traîne (en partie, il,y a deux trois exceptions) alors.....

  • Je ne suis pas sur du tout que la.combinaison Sony a7 et 24-70 f2 ,8 offre en fin de compte un meilleur résultat qu’un xpro2 avec un 18-55 stabilisé ou un 16-50. Je serais curieux de voir la.comparaison sur le,terrain....

  • Oui, en réalité, on est à peu près d’accord ; il est plus facile d’avoir un ensemble boîtier/objo équilibré chez Canikon
    que chez Sony. Ceci dit, je ne pense pas que ce soit un argument décisif.

    Le système Sony est encore tout récent (moins de 2 ans 1/2)
    et il va encore évoluer.
    Le schéma relatif au capteur de l’A6300 suggère que celui-ci supporte des rayons plus inclinés,
    ce qui autorise théoriquement des objectifs GA "Leica-like".
    Ensuite, rien n’interdit Sony de produire un boîtier A9 (?) , plus lourd et davantage orienté vers la clientèle pro.
    Tout dépendra des progrès en matière d’AF pour les futurs boîtiers FF mais les performances affichées par le dernier
    A6300 sont prometteuses.
    Enfin l’annonce d’un boîtier FF "cheap" (1000 €) est également de nature à faire pencher la balance en faveur de Sony.
    Nous sommes bien dans une compétition entre les fabricants mais Canon/Nikon ne pourront pas éternellement défendre leur gmme reflex en snobant plus ou moins le mirrorless.
    L’apparition de brevets chez ces fabricants est, amha, particulièrement révélatrice de leur état d’esprit...

  • @7
    Tout à fait, en ce qui concerne les Canonikon. Je pense que ce qui va se passer, c’est que si Canonikon voient le.marché évoluer de plus en plus vers le mirrorless , ils ne devront plus se contenter de regarder passer le train. C’est pour cela que je suis très dubitatif sur la,venue du FF pentax. Le marché à mon avis rétrécit - saturation, concurrence des s’artphones haut de gamme, etc - et donc chacun va devoir se battre férocement pour conserver ou augmenter ses parts de marché.
    D’une part, je pense que si Sony ne développe pas une gamme d’optiques plus sérieuse pour la série apsc, ils vont freiner leurs ventes, d’autre part, Sony a sérieusement grignoté les parts de marché de Canonikon avec ses alpha 7 malgré tous les problèmes qui,subsistent en partie (autofocus en basse lumière pour certains modèles, justesse du rendu des couleurs, rapidité d’enregistrement sur les cartes SD rapides, autonomie de la,batterie, etc). Tout cela va probablement évoluer mais,en attendant, je répète ce qui enerve visiblement certains : on attend mieux de leurs,optiques que la gamme actuelle. C’est ce problème qui jusqu’à aujourd’hui m’a stoppé dans mon choix d’ un système alternatif au DSLR , système aussi performant mais plus compact, système qu’aurait pu proposer Sony à la condition que sa gamme optique soit plus complète, moins chère et plus homogène.

  • Les dirigeants de Pentax-Ricoh n’ont effectivement pas su anticiper...ou alors se sont-ils contentés de faire plaisir aux Pentaxistes de l’ère argentique ?
    Toujours est-il qu’ils n’ont pas les reins aussi solides que d’autres et ils ne produisent pas non plus leurs capteurs.
    Ça limite leurs ambitions...
    On peut aussi dire la même chose de Leica et de son "moyen-format" mais nous étions davantage dans une période de transition technologique (Lors de sa présentation en 2008, les AF intégrés au capteur imageur étaient loin de valoir les AF classiques de reflex et les EVFs étaient encore insuffisants.) .

    En ce qui concerne Sony, il n’est pas certain qu’ils poursuivent le développement de leur gamme APSC.
    Actuellement, leur priorité est portée sur le 24x36.
    Je persiste à dire que l’objectif final de Sony est de faire un format unique pour toute la clientèle de la monture E.
    La présence du 28-70/3.5-5.6 OSS n’est pas vraiment destinée à une clientèle qui dépense 1800 € pour un boîtier basique FF.

  • Il est clair qu’il est temps que Sony arrive à une certaine cohérence. Avec Fuji, et olympus dans une certaine mesure, Sony est une des firmes qui ont le.plus évolué au point de vue technologique. Nul doute qu’ils vont encore progresser. LE gros problème aujourd’hui - j’ai,bien dit aujourd’hui - est constitué par les variations de qualité de centrage des lentilles. Tout le monde - et j’espère que Sony aussi - est conscient de ce problème. Le plus grave actuellement est que sur le très cher 35f1.4 récemment sorti il est impossible de régler tout probleme de décentrement des lentilles en SAV alors que la chose devrait normalement être possible. L’article de Roger Cicala est à ce titre particulièrement édifiant. Il confirme qu’il y a bien des problèmes de décentrement chez Sony et que, à moins d’échanger votre optique coûtant plus de 1500 euros, vous n’avez pas de solution technique au problème. Dont acte.

  • vu les prix je vais oublier mais un sony 28 70 stabilisé 2.8 dans les 1600 euros serait il possible max en prenant le problème yen/euros/dollar a moins que Monsieur tamron nous fassent une bonne surprise ceux qui serait pas déraisonnable
    Pardon je suis en reforme orthographique

  • @jean pascal
    Tamron a mis 11 ans pour donner un successeur à son 28-75/2.8 et je le vois mal pondre une version spéciale
    de son 24-70/2.8 VC USD pour mirrorless avant longtemps (difficile à concevoir donc à priori encore 10 années de travail pour un marché encore incertain).
    Non, la seule solution, c’est le 24-70/2.8 GM Sony annoncé à 2400 €.
    Les SP n’étant pas le fort de Sony (because volumes de ventes plus faibles que Canikon), j’ai du mal à imaginer
    qu’il baissera significativement avant plusieurs années...
    Va falloir casser la tirelire si vous êtes pressé !

  • je lorgnais sur un FE 70/200mm F4 pour avoir un( télé)objectif de qualité sur mon A6000
    la sortie de ce modele en F2,8 va peut être faire baisser le prix déjà conséquent du premier, sans parler du tarif probablement astronomique du dernier (toujours pas disponible en noir ?)
    le 24 70 ouvre t’il à 2,8 sur toute les focales ? et son fut est il fixe comme les 70 200 MM ? en tous cas il a l’air intéressant...mais les prix de ces nouveaux objectifs ne permettent pas d’envisager de se tromper.