Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

[Photokina 2016] Sony Alpha 99 II : capteur BSI 42 Mpxl et 12 im/s

19/09/2016 | Benjamin Favier

À l’occasion du dixième anniversaire de la gamme Alpha, Sony dévoile le nouvel amiral plein format en monture A. Il reprend des ingrédients aperçus sur les A7, notamment le capteur et le viseur de l’A7R II. Surtout, il combine haute définition et mode Rafale de course.

Présentation

Quatre ans après la sortie de l’A99, Sony dévoile son successeur. L’A99 Mark II intègre un capteur plein format et un viseur électronique. Mais, contrairement aux hybrides de la série A7, il embarque un miroir fixe semi-transparent, et fonctionne avec des optiques en monture A, la monture E étant réservée aux compacts à optiques interchangeables sans miroir de la marque.

JPEG - 178.2 ko
Un bouton « Click On/Off » permet de rendre les molettes plus discrètes en supprimant le crantage.

Sans surprise, l’A99 II hérite du capteur BSI 24 x 36 de 42 Mpxl de l’A7R II, l’un des meilleurs du marché à l’heure actuelle. Il offre une définition de 7952 x 5304 pixels, et une plage de sensibilité comprise entre 100 et 25 600 Iso, extensible de 50 à 102 400 Iso. Le Sony A99 II intègre un système de stabilisation sur cinq axes. Malgré cette définition très élevée, l’A99 II est doté d’un mode Rafale à 12 images par seconde, avec un suivi de l’AF et de l’exposition sur chaque vue. D’après Sony, il est possible d’engranger cinquante-quatre Raw + Jpeg ; vingt-quatre Raw non compressés + Jpeg ; ou soixante Jpeg Fine. Curieusement, le double compartiment pour cartes mémoire SD est limité à la norme UHS-I.

L’autofocus hybride repose sur deux capteurs. L’un comporte 79 collimateurs (dont quinze en croix) à détection de phase, l’autre 399 à détection de contraste, dont 323 sélectionnables. Le collimateur central est sensible jusqu’à -4 IL. Le viseur Oled est celui de l’A7R II, avec une définition de 2,36 Mpts et un grossissement de 0,78x. L’écran LCD de 3 pouces et 1,23 Mpts est orientable, mais Sony continue d’ignorer la fonction tactile, de façon assez inexplicable.

Du côté de la vidéo, le Sony A99 II tourne en 4K à 25 im/s avec un débit de 100 Mb/s au format XAVC S. On peut aussi enregistrer sans compression en 4:2:2, via un périphérique externe connecté en HDMI. Il est aussi possible de filmer en Super 35 mm. Comme sur les Sony A7 de seconde génération filmant directement en 4K (les A7R II et A7S II), zébra, focus peaking et modes S-Log et S-Gamut sont de la partie, tout comme des prises pour brancher un micro et un casque externe.

L’obturateur est donné pour 300 000 déclenchements par Sony. Le châssis, doté de nombreux joints d’étanchéité, est conçu pour un usage professionnel. Le prix atteint 3600 € boîtier nu. La commercialisation devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

- Le site de Sony

Fiche technique

  • Capteur : Cmos Exmor 35,9 x 24 mm, 42,4 Mpxl effectifs
  • Format : 3/2
  • Protection du boîtier : Poussière et ruissèlement
  • Stabilisateur : Oui sur cinq axes
  • Antipoussière : Vibrations ultrasoniques
  • GPS : nc
  • Wi-Fi : Oui (NFC)
  • Définition : [3/2] 7952 x 5304 [16/9] 7952 x 4472
  • Vidéo : 4K, 25 im/s (3840 x 2160 pixels, XAVC S, 100 Mb/s)
  • Sensibilité : Auto, 100 - 25 600 Iso (extension à 50-102 400 Iso)
  • Bracketing sensibilité : nc
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw (ARW), Raw + Jpeg, MP4
  • Espace de couleurs : sRGB, Adobe RGB
  • Monture : A-Mount
  • Coefficient multiplicateur :
  • Mise au point auto. : Détection de phase TTL
  • Zones de mise au point : capteur 1 à détection de phase sur 79 points (15 en croix, f/2,8 au point central) ; capteur 2 à 399 points en détection de contraste (323 sélectionnables, 79 points de mise au point automatique hybrides en croix) ; sensibilité à -4 IL sur la zone centrale du premier capteur
  • Illuminateur AF : Oui
  • Mise au point  : Auto (déclenchement, continue,prédictive avec suivi), manuelle
  • Mode d’exposition : PASM, modes Scènes, Auto, Auto+
  • Mesure de l’exposition : TTL
  • Plage d’exposition : NC
  • Type de mesure : Multizone (1 200), pondérée centrale, ponctuelle
  • Histogramme : Prise de vue, consultation
  • Compensation d’exposition : +/-5 IL par 1/3 ou 1/2 IL
  • Bracketing d’exposition : 3, 5 ou 9 im., +/-3 IL
  • Vitesse : 1/8 000 à 30 s
  • Vitesse de synchro X : 1/250 s
  • Rafale : 12 im/s (54 Raw + Jpeg, 24 Raw non compressés et Jpeg, 60 Jpeg extrafins, 20 Jpeg fins), 10 im/s en mode APS-C
  • Retardateur : 2 ou 10 s
  • Balance des blancs : Auto, préréglée, mesurée, K, décalage vert - magenta, bleu - ambre
  • Réglages divers : D-Range Optimizer, HDR, filtres créatifs (Standard, Vivid, Clair, Lumineux, Portrait, Paysage, Coucher de soleil, N&B, scènes nocturnes, Sépia), effets créatifs (Couleur partielle, Couleur pop, soft high-key, soft focus, Postérisation N&B ou couleur, Monochrome contraste élevé, Ton riche monochrome, HDR painting, Toy Camera, Photo Retro, Miniature)
  • Prise flash : Sabot propriétaire
  • Flash intégré : -
  • Compensation d’exposition au flash : -
  • Commentaires sonores :
  • Visée : Oled 2,36 Mpts, 100 %, 0,78x
  • Moniteur : LCD multidirectionnel 7,5 cm/1,23 Mpts, format 4/3
  • Écran LCD de contrôle : Oui
  • Mode LiveView : Couverture 100 %, loupe, grille, histogramme, peaking, niveau
  • Modes d’affichage : Zoom, index, diaporama, rotation automatique
  • Stockage : 2 x SD/SDHC/SDXC (UHS-I)
  • Connectique : Hi-speed USB, mini HDMI, télécommande, alimentation, microphone stéréo, casque, alimentation, télécommande
  • Alimentation : Accu Li-ion NP-FM500H 7,2 V, 1 600 mAh
  • Dimensions : 142,6 x 104,2 x 76,1 mm
  • Poids : 849 g (nu)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Ça sent le sapin pour la monture A.
    Cette "nouveauté" me fait penser au Canon T90 pour la monture FD...juste avant le grand basculement vers la monture EOS.

    Ce n’est pas ce que nous attendions vraiment de la part de Sony à la veille de la photokina...

  • Bonsoir,
    Réflex Sony aux spécifications alléchantes.. Cependant, le viseur est-il optique ou électronique ? D’après ce que j’ai compris, il serait électronique avec des critères identiques au Sony A7RII, donc aucune d’évolution de ce côté-là pour un EVF qui commence à dater sérieusement, pour ne pas dire totalement dépassé ! On est encore très loin du viseur électronique du Leica SL, dommage. Le tout associé à un miroir semi-transparent. Quel intérêt pour un réflex à part le fait de shooter à 12fps avec un perte probable d’1/3 de diaphragme comparé à un vrai Réflex à miroir mobile ? Il sort en même temps que le Canon EOS 5D Mark IV pour clairement le concurrencer mais aucun des deux n’apporte autant de nouveautés réellement exploitables en situation que le Pentax k-1 qui devient du coup une alternative sérieuse à quasiment 50% du prix des "nouveautés" Canon et Sony... Clairement un flop sauf pour ceux déjà détenteurs d’optiques en A-Mount et encore.... Les Canon EOS 5D Mark IV et Sony Alpha A99II sont indubitablement condamnés à fournir un marché de niche avant même leur commercialisation comme fut le Canon EOS 5DSR... Trop chers pour ce qu’ils prétendent être, des appareils sans grand intérêt...

  • Le commentaire de Lorenzino me fait sourire... Monsieur est canoniste, sans doute ? C’est vrai que sortir en même temps qu’un EOS 5D Mk 4 à 30 Mpixels et 5 images/s (si ma mémoire est bonne) un boîtier concurrent à 42 Mipxels (BSI, qui plus est, ce que Canon ne sait pas faire, puisque, par exemple, il utilise pour ses compacts le capteur 1 pouce BSI de Sony) et 12 images/seconde, c’est à la limite un crime de lèse-majesté... Hi, hi !

  • Sony essaye de développer 2 gammes en parallèle, comme le fait Leica par exemple (lequel a aujourd’hui le M, un hybride, et un moyen format, sans parler des compacts et autres bridges...).
    Il est normal de réutiliser sa banque d’organes, comme le font tous les constructeurs dans tous les domaines.
    En effet, quand on est équipé en monture A, cette sortie reste une bonne nouvelle.
    Après c’est au client de faire son choix Sony Reflex ou hybride.
    Sachant que lorsque l’on pose sur la balance un A7RII avec un objectif de dernière génération Sony ou Zeiss, le gain de poids ne peut plus véritablement être un argument...
    On voit fleurir ici ou là des moyens format de plus en plus compacts. Si leur diffusion devient plus large, leurs prix seront plus abordables.
    Alors qui sait si ce n’est pas l’hybride FF qui est condamné à terme ?

  • @JC Gelbard,
    Je ne suis pas fondamentalement canoniste dans la mesure où j’adapte mes optiques Leica-R aux boîtiers numériques de marques tiers. J’ai possédé les Canon EOS 5D, 5DMKII, 6D (que je trouvais meilleur que le 5D MKIII). Le 5DMKIV, même s’il offre un bond en avant question gestion du bruit numérique (mais à quel prix ?!) m’a obligé à m’intéresser aux autres marques. Exit les boîtiers EVF : les Sony sont catastrophiques et vous bouffent la rétine. Seul celui du Leica SL reste utilisable et de qualité, mais le rapport Q/P du boîtier l’élimine.. Les boîtiers Nikon fort intéressants (D810) ne permettent pas de prendre des photos à vitesse lente sans flou de bougé (problème d’amortissement du miroir).
    Seul restait en lisse le mal-aimé et méconnu Pentax K-1 : même capteur Sony que le D810 et l’A7R de 36Mp mais à la sauce Pentax. Une isovariance et une gestion de bruit exceptionnelles, la meilleure encore au jour d’aujourd’hui sur un boîtier DSLR OVF. De plus, c’est le seul boîtier du marché OVF FF à intégrer un module stabilisateur anti-flou de bougé sur 5 axes (IBIS/SR) et ce sur un capteur HR. Résultats : des photos prises au 1/8s sans flou de bougé à main levée. Aucun boîtier OVF FF ne peut rivaliser. J’ai donc naturellement switché pour le Pentax K-1, et après neuf mois d’utilisation, j’en suis toujours très content. Si je devais acheter un nouveau boîtier FF au moment où le Canon EOS 6D MKII sort, je n’hésiterais pas une seule seconde : ce serait encore le Pentax K-1 qui offre pour le même prix des prestations toujours d’actualités, sauf photos de sport et vidéo... Seuls les optiques fixes de très haute volée de la marque Pentax peuvent manquer. Mais les excellents zooms 15-30/2.8, 24-70/2.8 et 70-200/2.8 et même le petit 28-105 feront l’affaire dans un premier temps. Des marques tiers comme les Samyang, Mitakon, Zeiss pourront compléter l’offre Pentax des D-FA 31,43,77 et Macro 50/100.. pour ceux qui hésitent..