Publié le : 20/02/2013

Sony NEX-3N : un hybride à 500 € en kit

Moins d’un an après l’avènement du NEX-F3, Sony dévoile son successeur. Place au NEX-3N, plus compact, lancé à un prix très agressif.

Présentation

Faisons fi de la logique alphabétique selon Sony sur son entrée de gamme hybride. Le NEX-3N succède bien au NEX-F3, lui-même précédé des NEX-C3 et NEX-3. On y voit un brin plus clair sur le segment expert : NEX-5, 5N, puis 5R ; NEX-6 et 7

Plus compact

Ce qui frappe, en comparant les NEX-F3 et NEX-3N, c’est la compacité de ce dernier. Sony a procédé à une cure d’amaigrissement qui se traduit par une centaine de grammes en moins sur la balance : 210 g contre 313 g. Forcément le 3N perd quelques plumes par rapport à son prédécesseur. Ainsi, le connecteur qui servait à greffer un viseur externe disparaît. Pas un scandale sur un appareil de cette gamme. Le flash intégré est pour sa part reconduit (NG6, couverture de 16 mm), ce qui est une bonne nouvelle. Il ne permet pas de piloter des flashs distants.

Pas de surenchère au niveau de la définition : le NEX-3N reprend le capteur Cmos Exmor de 16,2 Mpxl au format APS-C. Seul le NEX-7 propose 24 Mpxl au sein de la famille NEX. Au niveau de l’ergonomie, une commande de zoom numérique trône près du déclencheur, comme sur un compact. La touche d’accès au mode Lecture prend place sur le capot supérieur. Il est désormais possible de sélectionner la sensibilité via un bouton dédié au dos de l’appareil (droite de la roue codeuse). L’efficace mode de panorama par balayage (2D) ainsi que onze effets créatifs sont disponibles : mais ils ne sont toujours pas accessibles en Raw + Jpeg. Il faut désactiver le format brut pour les employer.

Par rapport au NEX-5R ?

Lorsqu’il est sorti, le NEX-F3 a fait beaucoup d’ombre… au NEX-5N ! Cette fois, Sony a pris soin de bien délimiter les territoires des NEX-3N et NEX-5R. La définition de l’écran orientable sur 180° (utile pour les autoportraits) est limitée à 460 kpts sur le NEX-3N, contre 921 kpts sur le NEX-5R – le F3 disposait aussi d’un LCD de 921 kpts. L’autofocus n’est pas de type hybride, comme c’est le cas sur les NEX-5R et 6. Pas de Wi-Fi non plus, ce qui est plus regrettable sur un appareil de cette catégorie. Enfin le NEX-5R offre un mode Rafale plus ambitieux, avec 10 im/s contre seulement 4 im/s au NEX-3N (le NEX-F3 tournait à 5,5 im/s). La plage de sensibilité est aussi plus étendue (100-25 600 Iso contre 200-16 000 Iso) et la vidéo Full HD (50i) sur le NEX-3N est un peu en retrait par rapport au NEX-5R (50i et 50p). La segmentation de la gamme semble désormais plus logique.

À noter, le 18-55 mm disparaît des offres en kit. Le NEX-3N sera disponible en noir et en blanc courant mars pour 500 € avec le 16-50 mm. Pour mémoire, le NEX-F3 a été lancé en mai 2012 pour 600 € avec le 18-55 mm.

- Le site de Sony

Fiche technique

  • Capteur : Cmos Exmor APS-C 23,5 x 15,6 mm 16,2 Mpxl effectifs
  • Protection du boîtier : -
  • Stabilisateur : -
  • Anti-poussière : Vibrations ultrasoniques
  • Définition : [3/2] : 4 912 x 3 264 [16/9] : 4 912 x 2 760 pixels
  • Vidéo : 1080i (50 fps, AVCHD)
  • Sensibilité : Auto, 200 - 16 000 Iso
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw (ARW), Raw + Jpeg, MPO
  • Monture : E-Mount, coeff. 1,5x
  • Wi-Fi : -
  • GPS : -
  • Mise au point : Détection de contraste, 25 zones (détection auto ou manuelle) ou 1, détection de visages ; mise au point auto (déclenchement, continue, prédictive avec suivi), manuelle
  • Mode d’exposition : PASM, modes Scènes, Intelligent Auto, Superieur Auto
  • Plage d’exposition : NC
  • Type de mesure : Multizone (49), pondérée centrale, ponctuelle ; +/-3 IL par 1/3 IL ; bracketing 3 im. sur +/- 1/3 IL ou 2/3 IL
  • Vitesse : 1/4 000s à 30 s, synchro X 1/160 s
  • Rafale : 4 im/s (expo. et AF. sur 1ère vue)
  • Balance des blancs : Auto, préréglée (6), mesurée, K
  • Réglages divers : D-Range Optimizer, AutoHDR, styles créatifs, effets spéciaux, corrections optiques, panorama par balayage
  • Flash intégré : NG 6 (100 Iso)
  • Viseur : -
  • Moniteur : LCD orientable, 3 pouces/460 kpts
  • Mode LiveView : Couverture 100 %, loupe, grille, peaking
  • Modes d’affichage : Zoom, index, diaporama, rotation automatique
  • Stockage : MS Pro et SD/SDHC/SDXC
  • Connectique : Hi-speed USB, mini HDMI
  • Personnalisation : 3 touches
  • Logiciels : Image Data Converter SR, Picture Motion Browser
  • Accessoires fournis : Accus et chargeur, bandoulière, câble USB
  • Alimentation : Accu Li-Ion 7,4 V, 1 080 mA/h
  • Dimensions/poids : 109,9 x 62 x 34,6 mm / 210 g (sans accu ni MS-Duo)

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • "la vidéo Full HD est seulement de type entrelacé "
    Il semble qu’il y a bien aussi un mode progressif 25p sur ce NEX ?

    • La phrase était incomplète. Je souhaitais souligner la différence avec le NEX-5R sur ce point. Elle a été modifiée en conséquence. La vidéo AVCHD est de type 50i/25p sur le NEX-3N.
      Cordialement,
      Benjamin

    • Bonjour,
      Si on devait choisir entre le NEX-3N et le NEX 5R, lequel prendre ? (sachant que le 5R est trouvable pour 50 euros de plus)
      Les nouveautés du 3N valent-elles le coup de le choisir ?

    • Le Nex-5R est plus lourd, moins compact est vendu en kit me semble-t-il avec le 18/55 qui d’une part est assez volumineux et d’autre part est de qualité sensiblement inférieure au 16/50 fourni avec le Nex-3N. Ce dernier dispose d’un vrai grand angle équivalent au 24mm en correspondance 24x36 mais de part son principe de zoom rétractable en position repos ne dispose pas de pare-soleil. Quand à sa bague de zooming, elle est motorisée comme sur la majorité des compacts, ce qui donne une régularité en usage vidéo, mais est moins rapide et précis que la bague manuelle du 18/55 pour un usage photo.
      Si le Nex-5N est plus lourd, sa qualité de fabrication est très bonne et ne fait pas plastic bas de gamme (sans pouvoir me prononcer sur ce point pour le petit frère que je n’ai pas eu en main ?)
      Le N5 dispose d’un écran 2 fois plus défini et tactile, ce dernier élément étant bien pratique par exemple pour faire le point à un endroit précis.
      Le N5 dispose d’un connecteur permettant l’usage d’un flash moins indigent que le pop-up du N3.
      Le N5 dispose d’un AF hybride (corrélation de phase directement sur le capteur en plus de la détection de contraste) sensé améliorer la rapidité de l’AF (à vérifier sur le terrain...).
      Il me semble qu’il soit également possible d’y monter un viseur optionnel de technologie OLED (pour la modique somme de 350€ !) etc...

      Je pense qu’outre cette différence de prix très ténue, ce 2 kits ne touchent pas le même public.

      Le N3 tel qu’il est s’adresse aux déçus du compact pour la qualité d’image identique à celle d’un réflex en conservant la relative compacité et le poids du compact grâce également à son très bon zoom rétractable. Il peut également compléter sans toutefois pouvoir s’y substituer totalement à un système réflex quand ce dernier s’avère inadapté de part son volume, son poids, son manque de discrétion...

      Le N5 s’adresse plus à celui qui souhaiterait faire de la photo avec plus d’expertise en évitant les inconvénients du réflex (poids, encombrement), mais en acceptant en pleine connaissance de cause les défauts liés à cette compacité (pas de viseur intégré, pas de pilotage des flashs à distance, pas de capteur stabilisé ce qui oblige à recourir si besoin est à des objectifs qui le soient, AF en progrès mais pas encore au niveau des meilleurs APSC, etc...).
      Dans ces conditions, j’imagine plus le possesseur du N5, très vite compléter son kit par quelques optiques fixes de bonne qualité, voire stabilisées et un flash plus puissant et avec une meilleure couverture que l’original.

    • Bonjour Thierry, et merci pour ces précisions qui m’orientent vers le Nex 5R du coup. En effet, je possède déjà un reflex (sony alpha 300) mais de part son encombrement, j’hésite toujours à le prendre dans certaines situations... C’est pourquoi je me tourne vers un hybride, car je ne peux plus utiliser de compact ni de bridge depuis mon passage au reflex numérique...
      Je cherche donc un boitier qui complète mon Reflex actuel, et me permette de l’emporter plus souvent, autant pour des photos de famille que pour des photos plus..."artistiques" à l’ocasion. J’étais donc tiraillé entre le Nex 3N, ses nouveautés et son objectif "parfait", et le 5R sur lequel je suis tombé en recherchant des infos sur le 3N. les Nex 5 étant apparemment plus orientés pro que les Nex 3, les fonctions tactiles et wifi en plus, pour un prix quasi-identique pour le coup. Je ferai donc l’impasse sur le 16-50, et me contenter d’un 18-55, et par la suite je prendrait un objectif fixe 16mm... Bien que je sois encore attiré par le 3N...

    • bonjour Axsys, effectivement le 5 est un meilleur choix pour votre usage. Reste à voir si certains vendeurs le vendent avec le 16/50 (testé par LMDLP) afin d’éviter l’achat du 16mm qui n’a pas bonne réputation .
      Sony va sortir un 20mmf/2,8 pancake dont on attend les tests et le prix qui est estimé à 350€ ; sinon, Sigma dispose d’un 19mm f/2,8 excellent (voir test LMDLP) qui va subir un relooking et dont la première ’mouture’ se négocie actuellement pour environ 115€ chez les bons ’dealers’ au lieu de 220€ à sa sortie en 2012. ce dernier n’a pas la compacité du pancake, mais un rapport Q/P inbattable et inespéré.

[
0
]