Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sony RX100 III : viseur intégré et zoom très lumineux 

16/05/2014 | Benjamin Favier

Sony maintient la cadence avec un nouveau compact à trois chiffres dans la gamme RX en autant d’années. Contrairement aux deux premiers, il intègre un viseur électronique ainsi qu’un zoom à grandes ouvertures.

Présentation

Les RX100 et RX100 II avaient été respectivement annoncés aux mois de juin 2012 et 2013. Sony prolonge la saga avec le RX100 III, le premier à intégrer un viseur. En outre, contrairement aux deux précédents modèles, le zoom évolue. Sony a également procédé à quelques petits aménagements d’ordre ergonomique, plutôt bienvenus. La marque est cependant restée frileuse sur d’autres points. Illustration avec l’écran LCD, qui n’est toujours pas tactile. À l’intérieur, c’est toujours le capteur Cmos de 1 pouce et 20 Mpxl qui officie (rétro-éclairé, comme sur le RX100 II).

Viseur extractible

En observant le dessus de l’appareil, on note la disparition de la griffe standard, munie de connecteurs électriques propres à Sony pour communiquer avec les accessoires et apparue sur le RX100 II. À la place, on trouve le flash, et sur la gauche, le fameux viseur, lui aussi extractible, en deux temps : une fois sorti du capot, il faut tirer le petit appendice vers soi, ce qui dévoile le correcteur dioptrique. Le déploiement du viseur met automatiquement le boîtier sous tension, mais dans l’urgence, il semble plus judicieux de l’allumer par la voie classique, cette petite manipulation faisant perdre quelques précieuses secondes.

Ce viseur Oled de 1,44 Mpts nous est familier, puisqu’on le retrouve notamment sur les A58 et A6000. Le grossissement est toutefois plus modeste (0,59x).

Zoom très lumineux

L’autre principale nouveauté se situe au niveau de l’optique : le 28-100 mm f/1,8-4,9 des deux premiers RX100 cède sa place à un séduisant 24-70 mm f/1,8-2,8. Avec en prime, un nouveau système de stabilisation sur cinq axes. Cette plage de focale fait écho aux transstandards conçus pour les reflex plein format. Le mode macro compense un peu la focale plus courte en télé, puisqu’il est possible de photographier à 30 cm du sujet à 70 mm (55 cm à 100 mm auparavant). Il est toujours possible de choisir sa focale via la bague paramétrable autour du zoom et à la rotation fluide : dommage cependant qu’elle ne puisse tourner en mode crantée, comme sur le RX10 qui offre les deux comportements, lorsqu’on opte pour un zooming par incréments, pour plus de précision.

Écran à 180°

L’écran LCD de 3 pouces conserve la même définition que les deux précédents modèles (1,22 Mpts) ; il est orientable, mais jusqu’à 180° vers le haut cette fois (45° vers le bas), luttant ainsi à armes égales avec le G1 X Mark II dans ce domaine… enfin presque, car contrairement au compact expert de Canon, le RX100 III ne présente pas un comportement tactile.

Le reste des caractéristiques est très proche de celles des deux précédents RX100. Malheureusement, l’obturateur plafonne toujours au 1/2 000 s. Il est possible d’activer un filtre ND (-3 IL), avec une intéressante fonction Auto à la clé, au cas où on oublierait de le désactiver dans des conditions de faible luminosité. Soulignons que les menus, s’ils sont très proches des deux autres RX100, gagnent en clarté avec une police de caractères un peu plus grosse.

Vidéo en progrès, mais…

En plus du format AVCHD, le RX100 III permet de tourner en XAVC S, pour une qualité d’image plus proche d’un flux broadcast, comme sur l’A7S. Une fonction zebra pour régler manuellement l’exposition vient en appoint du focus peaking. En revanche, Sony fait toujours l’impasse sur les vu-mètres pour évaluer le niveau sonore. Si le micro interne est stéréo, la disparition de la griffe sur le dessus bannit l’usage du micro externe ECM-XYST1M, d’autant qu’il n’y a pas de prise dédiée sur le côté.

Le mode WiFi/NFC est bien sûr reconduit, avec la possibilité d’installer des applications, à télécharger depuis la plateforme PlayMemories. Pour ce qui est de l’autonomie, l’accu demeure inchangé, mais Sony annonce qu’il est possible de prendre 230 photos lorsque le viseur est employé (320 sans), ce qui est peu.

Pour l’instant le prix et la date de commercialisation du RX100 III ne nous ont pas été communiqués. En tout cas les RX100 et RX100 II restent tous deux au catalogue.

En marge de cette annonce, Sony nous a communiqué deux informations supplémentaires concernant l’A7S, dont la sortie est prévue pour cet été. Il dispose, selon Sony, d’une plage dynamique de 15,3 EV en mode Photo et présente un mode d’obturation électronique, qui offrirait un silence absolu au déclenchement.. Nous n’avons pas plus de précisions sur ces deux points.

- Le site de Sony

Premier avis

À la manière de Canon avec ses PowerShot G et S, Sony semble bien parti pour produire un RX100 par an. La base est solide, avec une ergonomie plaisante et un degré de personnalisation de l’interface qui a de quoi séduire les photographes les plus exigeants, d’autant qu’une touche Custom donne accès à une fonction, à choisir parmi les 41 disponibles. Le tableau n’est pas idéal pour autant. Sony a encore de la marge pour les successeurs.

Il y a fort à parier que le prochain modèle sera doté d’un écran tactile : la marque se contente de dire que cette fonction est destinée au grand public… Nous restons pour notre part adepte de l’adage « qui peut le plus peut le moins » et l’argument paraît d’autant moins défendable qu’un mode tactile bien élaboré peut permettre d’effectuer des réglages ou de modifier la mise au point discrètement, notamment pendant le tournage d’une séquence vidéo.

La prise en main pourrait aussi être améliorée : le revêtement du boîtier est toujours aussi glissant. Aussi, on aurait aimé que Sony fournisse le petit grip optionnel, voire l’intégrer d’emblée sur la paroi comme sur les HX50 et HX60. Même constat pour la recharge de la batterie, qui passe toujours par un cordon USB ; un chargeur externe permet de ne pas accaparer l’appareil… Enfin, des joints d’étanchéité ne seraient pas de trop !

Ces remarques peuvent paraître sévères, au vu de la concurrence sur ce segment qui ne fait pas mieux, mais l’on se dit que Sony ne semble vraiment pas loin du Graal : l’arrivée d’un viseur et d’un zoom plus lumineux en font le compact de poche le plus attractif du moment, en tout cas sur le papier, puisqu’il faudra attendre encore un peu pour évaluer ses performances en conditions de test.

Fiche technique

  • Capteur : Cmos BSI 1 pouce (13,2 x 8,8 mm), 20,2 Mpxl effectif
  • Vidéo maxi : 1080p (50 im/s, AVCHD ou XAVC S)
  • Format de fichier : Jpeg, ARW
  • Zoom : 24-70 mm (éq. 24 x 36) f/1,8-2,8
  • Mode macro : 5 cm (GA) – 30 cm (Télé)
  • Mise au point : multizone (25), détection de visages, spot, suivi AF
  • Stabilisation : oui (optique)
  • Écran : LCD 3 pouces / 1,22 Mpts orientable
  • Viseur : Oled 1,44 Mpts
  • Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, Intelligent Auto, Superior Auto
  • Sensibilités : 125 - 25 600 Iso
  • Balance des blancs : auto, prédéfinie, mesurée
  • Vitesses : 30s - 1/2 000s
  • Rafale : 10 im/s (10 vues)
  • Flash : incorporé ou externe sur griffe Iso
  • Divers : modes créatifs (Jouet, Pop, Postérisation, Rétro, Soft High-key, Couleur partielle, Monochrome contrasté, Flou artistique, peinture HDR, Monochrome tons riches, Miniature, Aquatique, Illustration), modes 3D et Panorama, HDR
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC ou MS Duo
  • Connectique : HDMI, Hi-speed USB, A/V
  • Wi-Fi : Transfert de fichiers, pilotage depuis smartphone ou tablette, configuration simplifiée par NFC
  • Accu : NP-BX1 ; Li-Ion 3,6 V / 895 mAh
  • Dimensions/poids : 101,6 × 58,1 × 41 mm/290 g (avec accu et MS Duo)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Tout le monde espère que Sony aura équipé son appareil avec une optique plus performante , avec moins d’aberrationsnchromatiques et de flou en position grand angle que l’ancien zoom. Mais quelle déception : toujours pas de poignée facilitant la prise en main, autonomie limitée, peu d’accès directs a des corrections de réglage, pas d’écran tactile, et viseur qui semble fragile (a la longue les sorties et entrées du viseur risquent de poser probleme).
    Petite info : le 7s est annoncé à 2500 dollars.

  • Chapeau Sony. L’optique lumineuse est prometteuse avec un range qui démarre au 24mm. Pour le viseur déployable, l’idée est bonne, il servira surtout pour les quelques prises de vue en extérieur sous le soleil qui rendent inutilisables l’écran. Il me plait bien ce Rx100iii... Par rapport à la concurrence, il est bien devant à mon sens.

  • Amusant : je lis les deux commentaires qui précèdent (8h18 et 10h29) et je suis profondément convaincu par les deux, malgré leur totale contradiction.
    Je vais me mettre à la peinture ... ;-)

  • Sony a fait le bon choix pour le zoom.
    Le viseur semble interessant.
    Mais sur le plan de l’ergonomie/prise en main cela c’est encore détérioré avec cette version III, plus épaisse et plus lourde. D’ailleurs c’est de moins en moins un compact de poche avec 41mm d’épaisseur et il se voit concurrencer de plus en plus par les hybrides comme par le GM1.
    Imaginez un grand frère au GM1 à peine plus grand avec un LCD orientable, plus de commandes et prise flash/EVF... .

  • @3
    En fait, auteur de @1 , je fais remarquer que j’ai amené des arguments concrets et non pas subjectifs par rapport au point 2. Tout le monde a ete d’accord quand ce modele est sorti sur ces deux critiques majeures : le manque d’homogeneite du zoom et la prise en main "glissante". Les anglo-saxons ont un. Eau terme pour designer cela : it is a pain to use. Ça veut dire grosso,modo : pénible à utiliser, donc aucun plaisir à photographier. J’ai utilisé le mien conjointement avec un lumix 7 et un autre compact a Londres pendant 5 jours. Apres deux jours, j’ai laisse le Sony à l’appart et au retour, je l’ai revendu. Que Sony s’inspire du x20 de chez Fuji et on reparlera. Enfin, dire d’un zoom que c’est chouette qu’il démarre à 24 mm, c’est bien mais pas suffisant, de meme que pour l’ouverture. Il faut encore voir : la qualité sur les bords (là , j’ai des doutes sérieux ) et la distorsion. On salue le.filtre gris intégré mais on oublie peut etre de dire qu’il est presque obligatoire avec un obturateur qui ne va que jusqu’au 2000è de seconde....... Donc, la mariée n’est peut etre pas aussi belle que ce qu’on veut nous faire croire. Sony aura d’ailleurs fort à faire avec la concurrence croissante dont le nikon a venir dans quelques jours, entre autres.

  • @4
    Le sony rx100iii fait 41mm d’épaisseur. Le GM1 dont vous parlez fait certes 30mm mais sans optique. Avec son optique de kit 12-32mm, on arrive à plus de 54mm. Bilan, le rx100iii tient mieux dans la poche ;)

    @5
    Comment pouvez-vous critiquer le manque homogénéité de ce nouveau zoom sans même l’avoir tester ? Et puis oui, un zoom qui commence à 24mm et non plus à 28mm est un point positif, à condition équivalent que cela tienne la route d’un point de vue piqué, distorsion... mais à, ni vous ni moi ne peut en juger pour l’instant pour ce modèle.
    Quant au x20, il s’arrête au 1/4000 mais n’a pas de filtre gris neutre intégré et a un autonomie de 270 photos contre 320 pour le Sony sans viseur. Quant à l’ergonomie, je suis d’accord que le x20 est devant.

  • @5

    J’ai utilisé le mien conjointement avec un lumix 7 et un autre compact a Londres pendant 5 jours. Apres deux jours, j’ai laisse le Sony à l’appart et au retour, je l’ai revendu.

    Ayant à traiter régulièrement des centaines de fichier du Lumix DMX-LX7 pour ceux de mes collègues qui ne disposent pas de DxO Optics Pro, je suis en mesure de comparer son optique et son capteur (notamment le bruit de fond) avec ceux des RX100/II. La comparaison désavantage le Lumix, et de loin.
    Libre à vous de le préférer, mais objectivement, vos arguments ne tiennent pas la route.

    un obturateur qui ne va que jusqu’au 2000è de seconde

    Mon vieux Hasselblad et mon Contax T2, qui ne vont que jusqu’à 1/500s, rougissent d’envie. Quant à mon Leica MP, qui monte quand-même au 1/1000s, il se demande comment il a pu servir comme appareil de presse...

  • @6

    L’objectif du Panasonic GM1 est interchangeable, pas celui du Sony RX100 III.
    Le capteur du Panasonic GM1 est plus grand que celui du Sony RX100 III.

    Ceci explique la différence d’épaisseur.

  • @6
    Je ne critique pas le zoom, je dis que j’ai des doutes raisonnables etant donné que ni le zoom originel ni d’autres zooms de ce type de range n’échappent aux défauts cités, je me dis donc que com’e c’est le cas pour toutes les marques, plus un zoom est ouvert, plus il va présenter des problèmes d’homogeneité et d’aberrations chromatiques et meme de vignettage. Quant au Fuji x20, je le citais uniquement par rapport à sa prise en main, et enfin, par rapport au lx7, sa tenue en main et sa facilité à faire des photos discrètement sont largement supérieures au Sony. Le bruit est un autre probleme, ne mélangeons pas tout. En fait, il nous faudrait un format comme le lx7 ou le Fuji, une optique comme le leica F1.4, le capteur
    du Sony et on commencerait à avoir un best seller absolu.

  • La présence d’eric-p n’est plus souhaitable.

    Demander son retour revient à vouloir saborder ce site.

  • Et bien, moi, j’appréciais ses avis même s’ils étaient tranché.
    Quand à ce site, les gens continuent à s’étriper tout de même donc il peut revenir, ça ne changera rien (sauf à vexer les nikonistes, fujistes et sonystes mais pas les canonistes).

  • Le RX100 est un bijou. J’ai le nex 3n avec focale fixe 35f18 qui bien que peu encombrant ne me permet pas de l’emmener partout et que je prends pour des occasions particulières ou des séances photos "préparées", j’ai 3 enfants et je suis une maman exigeante niveau qualité de photos (j’adore faire des photos, une passion) mon petit rx100 est le seul appareil compact qui me permet de réaliser de jolies prises de vues de mes têtes blondes avec un encombrement mini, je l’ai sur moi tous les jours. Le rx100 III me fait méchamment de l’oeil mais est ce que les différences techniques et le prix valent la peine de changer mon petit bijou, j’attends les avis des pros quand il sera sur le marché.

  • @13
    Précisément ; ce site n’est pas réservé aux canonistes.

    Depuis qu’eric-p n’intervient plus, le calme est revenu.
    Contrairement à vos dires, personne ne s’étripe et surtout les insultes n’ont plus cours.

    Si ses écrits et son état d’esprit vous plaisent, correspondez directement avec lui, si cela lui convient.

    Il y a quelque temps, un intervenant lui avait suggéré de créer son site.
    Ses partisans pourraient ainsi savourer sa prose en toute quiétude.

  • @16
    Le.professionnel vous répond. Le Sony rx100 , un bijou. Peut etre pour un usage bien défini et limité. Mais pour un semi,pro ou un professionnel, cet appareil ne peut etre pris en considération pour les raisons suivantes : prise en main déficiente (pas de maintien quipermet de travailler avec une seule main), autoomie insuffisante, objectif dont l’homogénéité fait défaut, parfois impossibilité de faire la mise au point en position tele, trappe de la batterie qui s’ouvre accidentellement (j’ai du visser une poignée avec une base d’une autre marque pour empêcher l’ouverture de la trappe, quel bricolage ! ), visée impssible par temps TRES clair, prix trop élevé par rapport aux performances pures. Je reconnais que sa ligne épurée peut plaire mais face a des besoins plus complets et plus diversifiés, je pense que ce rx100 ne peut faire face. Etant donné l’évolution qui tend vers l’utilisation de capteurs un pouce sur des compacts, on peut s’attendre dans les mois suivants à avoir peut etre des alternatives intéressantes. Les deux difficultés majeures dans ce genre d’appareil, c’est d’avoir une optique a la fois compacte et de qualité, d’avoir une batterie avec une autonomie d’au moins 400 vues. On attend toujours ce petit bijou miracle .

  • @12 et 15 eric-p est en quelque sorte le reflet de votre propre intolérance.

  • Comme eric-p, vous être passé maître dans l’art d’inverser les rôles.

    gérard-p et eric- semblent ne faire qu’un.

  • @17
    Relisez les messages d’eric-p que vous dites apprécier.
    Vous verrez de quel côté se trouve l’intolérance, avec en plus, le mépris et l’insulte.

  • Nous n’arriverons jamais à la satisfaction totale de tout le monde. Mais pour avoir tester de nombreux compacts ou hybride, je trouve le résultat du RX100 très intéressant. Je l’ai toujours en compagnie d’un 5dII ou d’un 1dsIII . Il est petit, parfaitement à l’aise dans une poche, performant et produit des clichés tout à fait correct. Et donc j’attend la commercialisation de cette nouvelle version très prometteuse avec son viseur incorporé. Et le 24-70 est une norme pour mémoire sur reflex ...

  • J’abonde dans le sens de Bruno.
    J’apprécie tout particulièrement le retour d’un viseur.
    Néanmoins, j’aurais apprécié que l’optique puisse monter à 100m ( voire 120mm ), même au détriment d’un peu plus de fermeture ( on va dire f/3,0 à f/3,5 )
    Par contre, sans vouloir aller chercher le velouté d’un 135 L f/2,0 bien sûr.
    N’oublions pas que ça reste un compact, à prix certainement élitiste, mais compact tout de même.

  • J’ai eu le rx100 et maintenant le rx100m2
    ayant acheté le viseur electronique et le micro externe xystm1
    je vais passer mon tour pour le m3
    Il me manque la griffe iso qui sur le m2 , me permet meme d’utiliser un declencheur de flash studio !
    Offrir le codec xavc comme sur le a7s mais ne pas permettre de flash externe est pour le moins etrange

    pour la prise enmain si decrieée je conseille la housse en cuir de sony dediée qui ameliore grandement la prise en main a une main

    pour la prise de vue en exterieure ne pas oublier le mode luminosite plein soleil qui est largement suffisant pour cadrer en exterieur par plein soleil

  • belle appareil, c’est vrai, c’est cher. Mais pour tous ce qui critiquent.. l’appareil ne fais pas le photographe ! Donc appréciez les bons choses et les manques essayez de ne pas penser.. sinon, fabriquez vous même vos appareils et on verra : )