Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sony ZV-1 : rien que pour vos yeux

26/05/2020 | Benjamin Favier

Un RX100 dédié au tournage et plus précisément à la communauté des Vloggers. Ainsi pourrait-on résumer ce ZV-1, dont l’ergonomie tranche avec ses cousins compacts à capteur 1 pouce, pour faciliter sa propre mise en scène.

Présentation

Chaque année, depuis l’apparition du RX100 en 2012, Sony propose un nouveau cru. Bien qu’il reprenne de nombreuses caractéristiques des derniers modèles de la saga, ce ZV-1 ne succède pas au RX100 VII. Son nom, son ergonomie, en font un boîtier à part, laissant la place à un éventuel RX100 VIII dans les semaines à venir. Avec ce ZV-1, Sony cible une catégorie précise d’utilisateurs, la communauté des Vloggers, qui alimentent leurs blogs ou chaînes sur Internet de vidéos, se mettant eux-mêmes en scène.

Récemment, Nikon a concocté un kit dédié à ce profil de vidéaste autour de son hybride Z50. Sony propose pour sa part des accessoires dédiés aux RX0 et RX100, facilitant le tournage vidéo, comme les poignées VCT-SGR1 ou GP-VPT2BT. Pourvu d’une prise micro 3,5 mm, le RX100 VII est d’ailleurs tout à fait susceptible de combler les exigences de Vloggers, en basculant le LCD à 180°. Mais le ZV-1 va plus loin dans ce domaine.

Tandis que Canon fait cohabiter les G5 X Mark II et G7 X Mark III dans sa catégorie PowerShot, le second étant plus orienté vers un usage vidéo, Sony en fait donc de même avec ce ZV-1, en le dépossédant d’attributs photographiques. Plus de flash. Plus de viseur extractible. Sur le dessus, on trouve une griffe porte-accessoires excentrée, un micro directionnel comportant trois capsules (une bonnette est fournie et une prise jack 3,5 mm figure sur le côté) ainsi qu’un bouton Rec, bien mis en évidence. L’écran LCD tactile de 3 pouces et 921 kpts, pivote désormais latéralement. En façade, on note la présence d’un grip, qui fait défaut sur les RX100 ainsi qu’un témoin lumineux, qui s’allume en rouge lorsqu’un tournage est en cours.

Parmi les autres principales différences par rapport aux RX100, il faut souligner, dans la fiche technique, le retour du filtre ND3, abandonné depuis le RX100 V, avec trois modes, activable en vidéo. Un bouton « Bokeh switch », près du déclencheur, est censé moduler le bokeh autour de la zone de mise au point. Au niveau de l’exposition, une fonction d’exposition automatique (AE) avec priorité donnée au visage du sujet filmé fait son apparition, afin de composer avec les brusques changements de lumière. Le rendu des couleurs serait également optimisé pour les tons chair. On pourra utiliser le ZV-1 comme une webcam, en le connectant en USB à un PC, via un logiciel dédié, annoncé pour le mois de juillet.

Par ailleurs, les caractéristiques sont proches de celles des RX100, depuis la cinquième génération. Le ZV-1 est en effet doté du capteur empilé Cmos Exmor RS de 1 pouce et 20 Mpxl avec une puce DRam et du processeur Bionz X. Le zoom n’est pas le 24-200 mm f/2,8-4,5 (éq. 24 x 36) à l’œuvre sur les RX100 VI et VII ; il s’agit du 24-70 mm f/1,8-2,8 déjà vu sur les RX100 III, IV et V. Les cadences (25 im/s en 4K avec un débit de 100 Mbps) et profils (S-Log3, S-Gamut3) et mode Super ralenti (1000 im/s) sont déjà à l’ordre du jour dans le RX100 VII, tout comme le time-lapse vidéo ou la possibilité de filmer à la verticale, pour les publications de « stories » sur Instagram.

Le système de stabilisation optique SteadyShot fonctionne en Standard, Actif ou Actif Intelligent, comme sur le RX100 VII. Le système autofocus hybride repose sur 315 points à détection de phase (357 sur le RX100 VII) et 425 points à détection de contraste, avec suivi du visage et des yeux, pour les êtres humains et les animaux. Le gabarit est très proche du RX100 VII : le ZV-1 mesure 105,5 x 60 x 43,5 mm pour 294 g ; le RX100 VII, 102 x 58 x 43 mm pour 302 g. Accu et carte compris. Le port SD est compatible UHS-I. Tandis que l’accu NP-BX1, guère endurant, reprend du service. Toujours pas de chargeur, et la prise USB reste à la norme 2.0.

Disponibilité annoncée courant juin, au prix de 800 €.

Le site de Sony

Premier avis

Modules QX, action cams RX0 : on ne peut pas reprocher à Sony de ne pas chercher d’autres voies, alors que les chiffres des ventes des compacts experts continuent leur inexorable déclin (à l’image du marché photo). À en croire la marque, le ZV-1 découle de désirs exprimés au sein de la communauté d’utilisateurs.

En attendant de prendre le produit en main, la démarche paraît pertinente, à l’heure où la vidéo gagne du terrain. Et quand on parcourt les caractéristiques de ce ZV-1, on s’aperçoit, en dehors de l’absence de viseur et de flash, qu’il est loin d’être démuni en termes de photo pure. Ne serait-ce que vis-à-vis du G7 X Mark III. Enfin le tarif, s’il reste très élevé, demeure bien plus raisonnable, en comparaison avec la flambée observée sur les récents RX100 (le septième vaut quelque 1300 € !).

D’ailleurs, si un huitième RX100 venait à voir le jour prochainement, nous aimerions qu’il s’inspire de ce ZV-1 : la poignée sur la face avant ou les filtres ND en interne sont deux éléments qui font défaut au RX100 VII. Quoi qu’il en soit, ces produits confirment la tendance à l’expertise, toujours plus poussée, sur le marché de la photo, bien loin du grand public, domaine accaparé par les smartphones. Et la place de plus en plus importante prise par la vidéo.

Fiche technique

  • Capteur : Cmos Exmor RS 1 pouce (13,2 x 8,8 mm), 20,2 Mpxl effectif
  • Vidéo maxi : 4k (25 im/s, XAVC S, 100 Mb/s)
  • Format de fichier : Jpeg, ARW
  • Zoom : 24-70 mm f/1,8-2,8 (éq. 24 x 36)
  • Mode macro : 5 cm (GA) – 30 cm (Télé)
  • Mise au point : 315 points (détection de phase) ; 425 points à détection de contraste
  • Stabilisation : oui (optique)
  • Écran : LCD 3 pouces / 921 kpts orientable dans toutes les directions
  • Viseur : -
  • Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, Intelligent Auto, Superior Auto
  • Sensibilités : 125-12 800 Iso (extension à 25 600 Iso)
  • Balance des blancs : auto, prédéfinie, mesurée
  • Vitesses : 30s - 1/2 000s (4s-1/32 000s en mode électronique)
  • Rafale : 24 im/s
  • Flash : -
  • Divers : modes créatifs (Jouet, Pop, Postérisation, Rétro, Soft High-key, Couleur partielle, Monochrome contrasté, Flou artistique, peinture HDR, Monochrome tons riches, Miniature, Aquatique, Illustration), modes 3D et Panorama, HDR, vidéo HDR
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC UHS-I ou MS Duo
  • Connectique : HDMI, Hi-speed USB, A/V, micro
  • Wi-Fi/Bluetooth : oui/oui
  • Accu : NP-BX1 ; Li-Ion 3,6 V / 895 mAh
  • Dimensions/poids : 105,5 x 60 x 43,5 mm/294 g (avec accu et carte)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE