Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sony place 24 Mpxl dans l’Alpha-900

09/09/2008 | LAURENT KATZ

09/09/2008 – Voilà, après Canon et Nikon, Sony rejoint le club plus si fermé que cela des producteurs de reflex plein format, avec le record du nombre de pixels à la clé.


Depuis l’absorption de Konica Minolta, nul ne conteste la légitimité de Sony, fabricant de capteurs incontournable, en tant qu’acteur important sur le marché des reflex, où elle occupe la troisième place derrière Canon et Nikon. Sa collaboration avec Zeiss ajoute à sa crédibilité en matière d’optiques haut de gamme. Cela explique, sans surprise, la venue imminente d’un reflex doté d’un capteur plein format, d’autant que différents salons internationaux ont été l’occasion d’en montrer des maquettes.

Pro ou pas pro ?

Sony déboule dans cet univers spécifique comme un timide rougissant suite à un coup d’éclat. En substance, elle raconte que son boîtier va interpeller les photographes professionnels, que la volonté des ingénieurs a été de montrer leur savoir-faire pour les satisfaire… sans qu’il s’agisse pour autant d’un boîtier pro et sans en avoir des attentes immédiates en termes de vente. Pourtant, en affirmant aussi que cet Alpha-900 va intéresser l’univers de la photo sociale et que son prix (2 800 € nu, disponibilité fin septembre) en fait un second boîtier économique pouvant même intéresser les possesseurs d’un EOS 1Ds Mark III (avec une optique, il reste encore moins cher), Sony montre qu’elle ambitionne beaucoup de cet appareil. Il faut aussi reconnaître que si Sony plaçait son Alpha-900 dans la catégorie pro, il lui faudrait aussi mettre en place une organisation spécifique pour assurer des services de formation et de maintenance pour soutenir un usage professionnel. Ce qui est encore prématuré.

L’Alpha-900 embarque un capteur Cmos, produisant avec l’aide du processeur BionZ, des images de vingt-quatre millions de pixels. Petit hommage au Dynax 9 de Minolta, la section prismatique du capot évoque le fer de lance d’une gamme argentique aujourd’hui disparue. Pour autant, l’ergonomie reste en phase avec les autres modèles numériques, selon le principe : un bouton, une fonction. Par rapport à l’Alpha-700, on remarque l’ajout d’un petit LCD de contrôle sur le dessus, un peu restreint en matière d’informations. Quatre touches d’action directe concernent la balance des blancs, la sensibilité, le correcteur d’exposition et les modes Rafales. Le sélecteur n’est pas trop encombré, affichant les modes PSAM et trois accès directs aux configurations mémorisables. Pas de programmes-résultats, inutiles sur ce modèle !

Physiquement, un géomètre notera un creusement plus prononcé du grip, 2,5 mm qui améliore la prise en mains. Le nouveau châssis-cage en aluminium, plus léger de 15%, incorpore une cage en alliage de polycarbonate et de carbone qui abrite la mécanique du miroir. Il prend place dans le boitier en magnésium, muni d’une plaque de caoutchouc à sa base. Rien que du léger et du solide. Des joints toriques sont présents en grand nombre, mais la protection contre les poussières et l’humidité n’est pas du niveau d’un D3 ou d’un EOS 1Ds Mark III (par exemple, la trappe d’accès aux lecteurs de cartes – CF et MS – n’en bénéficie pas, même si sa conception la protège de ces nuisances).


La visée est somptueuse, avec une couverture de 100% et un grossissement de 0,74x, avec une grande luminosité. Sony n’a pas lésiné sur sa conception pour réduire la distorsion de coma et les aberrations chromatiques. Le verre de visée est maintenant interchangeable par l’utilisateur, au profit d’un modèle quadrillé ou hyper fin de type super spherical accute mate. Le nouveau capteur, malgré ses 24 Mpxl, offre des photosites plus grands que celui de l’Alpha-700 (12 Mpxl, format APS-C), permettant une sensibilité maximale de 6 400 Iso. Le codage est effectué en 12 bits et le traitement du bruit intervient par logiciel, mais aussi en raison d’une électronique optimisée. Enfin, Sony indique que l’Alpha-900 est le premier reflex plein format stabilisé au niveau du capteur (muni d’un système antipoussière).

24 Mpxl de pixels, ce n’est pas rien, surtout quand il y a des rafales de 5 im/s à traiter. Le nouveau BionZ (1,3x plus rapide) a été doublé, pour offrir une capacité de traitement de 123 millions de pixels par seconde (ce qui inclut réduction du bruit, optimisation de la dynamique, conversion du Raw en Jpeg avec application d’un mode créatif et écriture sur la CompactFlash, compatible UDMA). Sony n’a pas oublié ceux qui ont des optiques dédiées exclusivement au format APS-C. Dans ce cas, l’Alpha-900 produit des photos en 11 Mpxl, mais ce n’est pas pour autant que la cadence des rafales dépasse les 5 im/s.

Le capteur dédié à l’autofocus est aussi nouveau, avec neuf collimateurs et dix points d’assistance supplémentaire, pour élargir la plage de détection de chaque collimateur principal, et avec un double capteur central en croix. On remarque cependant que tout cela est assez concentré dans la zone centrale de l’image, ce qui risque de poser problème pour un suivi AF d’un sujet fortement excentré.

En périphérie, Sony livre une télécommande et une suite logicielle complète pour la visualisation, le classement, la conversion Raw>Jpeg et le pilotage à distance. Tout cela fait un bilan, sur le papier pour l’instant, des plus attractifs, Sony ayant frappé un grand coup en offrant plein format et la plus haute définition d’un reflex sous la barre symbolique des 3 000 €. Un grip est proposé pour 350 €, reprenant de nombreuses commandes au dos.

QUELQUES AFFICHAGES DE L’INTERFACE


- MENUS À ONGLETS

Les réglages sur la prise de vue, la configuration, la lecture et la personnalisation sont ventilés dans des onglets, sans code de couleur spécifique.

- OPTIMISEUR DE DYNAMIQUE

Il gère le bon équilibre des teintes claires et sombres selon différentes modalités, dont un ajustement manuel sur plusieurs niveaux.

- BALANCE DES BLANCS

Tous les types de réglages sont proposés, y compris la spécification directe de la température de couleurs (2 500 à 10 000°K).

- BRACKETING

L’Alpha-900 propose différents types de prise de vue multiple : rafales, bracketing portant sur l’exposition, la balance des blancs…

- SIMULATION DES RÉGLAGES

Ce mode prévisualise un réglage de l’exposition, de l’optimiseur de dynamique, de la balance des blancs, suivi du réglage effectif pour la prise de vue réelle.

- INFORMATIONS ET RÉGLAGES

L’écran récapitulatif des réglages peut passer en mode mise à jour (touche Fn) de tous les réglages affichés.

LES MENUS



- MENUS DE CONFIGURATION

On y trouve la gestion fine de l’autofocus, la configuration des molettes et de certaines touches, l’ordre du bracketing.



- MENUS DE PRISE DE VUE

Ici, on ajuste les paramètres de l’image (type de fichier et définition, sensibilité, modes créatifs), les réglages du flash et de la mise au point.



- MENUS DE PERSONALISATION

Ces écrans correspondent aux réglages du boîtier, comme la sortie USB, des sorties vidéos, le micro ajustement de l’autofocus par objectif…

FICHE TECHNIQUE

- Capteur : Cmos 35,9 x 24 mm 25,7 Mpxl, format 3/2
- Définition : [3:2] 6 048 x 4 032, 4 400 x 2 936, 3 024 x 2 016 pixels [16:9] 6 048 x 3 408, 4 400 x 2 472, 3 024 x 1 7046 pixels
- Stabilisateur : Oui (capteur)
- Anti-poussière : Oui (via le stabilisateur)
- Tropicalisation : Antipoussière, antiruisselement
- Sensibilité : Auto, 100-6 400 Iso
- Bracketing sensibilité : -
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw, cRaw, Raw + Jpeg
- Espace de couleurs : sRGB, Adobe RGB
- Monture : Alpha, compatible Minolta A
- Coefficient multiplicateur : -
- Mise au point auto. : Détection de phase TTL
- Zones de mise au point : 9 (détection auto ou manuelle) ou 1
- Illuminateur AF : Oui (Led )
- Mise au point  : Automatique au déclenchement, automatique continue, automatique prédictive avec suivi, manuelle
- Mode d’exposition : Programmé avec décalage, priorité vitesse, priorité diaphragme, manuel
- Mesure de l’exposition : TTL
- Plage d’exposition : 0-20 IL (2-20 IL en ponctuel)
- Type de mesure : Évaluative multizone (40), pondérée centrale, ponctuelle
- Histogramme : Consultation
- Compensation d’exposition : +/-3 IL par 1/3 ou 1/2 IL
- Bracketing d’exposition : 3/5 im. par 1/3, 1/2 ou 2/3 IL
- Vitesse : 1/8 000 à 30 s
- Vitesse de synchro X : 1/250 s (1/200 s avec stabilisateur )
- Rafale : 5 im/s (102 Jpeg fin, 13 Raw, 14 cRaw, 11 Raw/cRaw + Jpeg fin)
- Retardateur : 2, 5 ou 10 s
- Balance des blancs : Auto, préréglée (6), manuelle (3), 2 500 à 9 900 °K avec compensation vert/magenta
- Bracketing balance des blancs  : Oui
- Réglages divers : D-Range Optimizer, Modes créatifs
- Prise flash : Griffe
- Contrôle du flash : ADI
- Flash intégré : -
- Compensation d’exposition au flash : -
- Commentaires sonores : -
- Visée : Reflex optique (champ de visée 100 %, grossissement 0,74x, dégagement oculaire 20 mm)
- Moniteur : LCD TFT 3 pouces/921 000 points
- Ecran LCD de contrôle : Oui
- Mode LiveView : -
- Modes d’affichage : Zoom 19x, index (4, 9 ou 25 im.), diaporama, rotation automatique
- Stockage : CompactFlash I/II et MS Duo
- Interfaces : High-speed USB, vidéo (PAL/NTSC), HDMI, prise télécommande, prise synchro
- Configurations utilisateur : 3
- Touches personnalisables : 1
- Divers : Dynamic Range Optimizer (optimisation automatique des zones sombres), Eye Start AF
- Télécommande : I/R fournie, filaire optionnelle
- Logiciels : Image Data Converter SR, Image Data Light Box, Remote Camera Control
- Accessoires fournis : Accus et chargeur, bandoulière, câble USB, câble vidéo
- Alimentation : Accu Info-Lithium 7,2 V
- Dimensions : 156,3 x 116,9 x 81,9 mm
- Poids : 850 g (nu)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour,

    Dommage qu’il ne soit doté que de la visée directe Reflex optique et que Sony ait oublié d’intégrer la visée avec Live View. Celle-ce est -entre autre - très utile lors de prises de vues dans une foule où dans des endroits où la visée reflexe n’est pas utilisable, notamment lors de manifestations événementielles.

    On aurait aimé aussi une plus grande sensibilité ISO.

    Sony a-t-il annoncé un prix pour cet appareil ?

  • Amateur seuls compte pour moi,le pouvoir séparateur,la dynamique des images et pour cela, voir les photos qu’il produit.....comparées à celles du D700 et D5 futur,j’attends avec impatience les futurs numéros du MDLP.