Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Stellar : le RX100 par Hasselblad

31/07/2013 | Franck Mée

Peu après l’annonce du RX100 II, c’est le RX100... tout court qui renaît dans une nouvelle forme. Il sert en effet de base au deuxième appareil photo grand public de Hasselblad, le Stellar.

Présentation

À la dernière Photokina, Hasselblad présentait le Lunar, un appareil "grand public" — par rapport aux moyens-formats de la marque : ce NEX-7 recarrossé coûtait quand même la bagatelle de 5 000 euros.

Deuxième offensive suédoise en territoire populaire, voici le Stellar. Il s’agit cette fois d’un compact, équipé d’un zoom 28-100 mm lumineux au grand-angle (f/1,8) mais beaucoup moins au télé (f/4,9). Le capteur est au format 1" (8,8 x 13,2 mm) et compte 20 Mpxl... Très compact, l’appareil se contente de 10,2 x 5,8 x 3,6 cm, faisant pour cela l’impasse sur tout écran orientable, griffe flash ou autre viseur intégré.

Cela vous rappelle quelque chose ? Et bien oui, c’est bien un Sony RX100 qui se cache sous la carrosserie du Stellar. En fait, l’appareil semble identique à la poignée près : contrairement au Lunar, le Stellar ne reçoit pas de commandes spécifiques en matériaux précieux. La volumineuse poignée, en bois (six sont proposés, dont noyer, padouk et zingana) ou en carbone, vissée à droite de l’appareil est donc la seule explication rationnelle au tarif du produit : le Stellar est annoncé à 1 480 euros... hors taxes — soit 1 770 € au final.

Un tarif qu’il convient de comparer non seulement au RX100 (650 €), mais aussi au récent RX100 II. Annoncé précisément à 1 000 € de moins que le Stellar, celui-ci est équipé d’un écran orientable, d’une connexion WiFi et d’un nouveau capteur annoncé comme plus sensible. Difficile donc de justifier le tarif du dernier-né suédois...

- Le site de Hasselblad

Fiche technique

  • Capteur : Cmos 1 pouce (8,8 x 13,2 mm), 20 Mpxl
  • Vidéo : 1080p (50 im/s, AVCHD)
  • Format de fichier : Jpeg, Raw
  • Zoom : 28-100 mm (éq. 24 x 36) f/1,8-4,9
  • Stabilisation : oui (optique)
  • Écran : LCD 3 pouces/1,23 Mpts
  • Viseur : -
  • Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, Intelligent Auto, Superior Auto
  • Sensibilités : nc
  • Flash : incorporé
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC ou MS Duo
  • Connectique : HDMI, Hi-speed USB
  • Accu : Li-Ion 3,6 V, 1 240 mAh
  • Dimensions/poids : 101,6 × 58,1 × 35,9 mm/252 g (avec accu et MS Duo)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Après une Nx7 réchauffé, surmonté d’une poignée en bois précieux, de boutons en relief et d’un effort en joaillerie, voici que Hasselblad rédicive avec le RX-100 en triplant simplement le prix de base pour une ridicule poignée, une couleur dorée et stick H accolé où faire se peut et nous faire miroiter des "étoiles". C’est purement Indécent !

    La gamme Hasselblad est restée pour beaucoup l’anapage de professionnels, (quoique les dos PhaseOne fasse mal aujourd’hui).
    Je possède moi même un 503 CX surmonté d’un feu dos numérique Blad CFV 16. Feu car vendu. Son prix exorbitant était indigne de la qualité de l’écran et des résultats tout courts (400 Iso max, Ecran Sombre et tellemùent peu défini. FAT 32 obligeant à n’utilisant que des cartes de 4 Go (environ 100 photos).

    Leur vente m’apporte 2 boitiers Nikon D800 et accessoires pour une montée en qualité superlative.

    Certes la philosophie est autre entre un moyen format et un 24x36, mais mon propos voulait souligner que l’histoire et la gloire passé du fabricant Suédois
    doit se mesurer dans sa capacité d’innovation et dans le salut des très hautes définitions de ses capteurs (Hasselblad H4D-40 - 30 000), ou dans la conception ambitieuse d’un second boitier léger pour les "non-pros".

    Ici il ne s’agit que de s’appuyer sur une gamme de boitiers Compact et de APS-C Sony, de qualité moyenne qui fortement redessinés semble tenter de fuir le design initial et cacher leur paternité. Sony restera du grand public malgré ses derniers reflex, les qualités intrinsèques des Lunar restent loin des résultats qu’on attend d’un tel prix.

    Le partenariat équipementier n’est à mon sens pas le bon pour Hasselblad, un partenariat Fuji aurait été préférable vis à vis du soin à la construction de la série X et résultats images et dynamique du capteur.

    Les ventes semblent s’adresser à un marché de niche, ou sont-ils les béta test d’un futur boitier made in Sweden ? Les débats sont lancés ...

  • Malheureusement, je crois qu’il faut se faire une raison, Hasselblad est voué, tout comme l’ont été des marques prestigieuses comme Minolta, à disparaître . Faute d’avoir su rester innovant, qualitatif et gardien des traditions chères à la marque (format carré), le tout à des prix plus en rapport avec le marché, ils ont perdu bon nombre de professionnels, dont je fais partie, et d’amateurs exigeants. Vouloir faire du neuf avec du vieux, même en y posant le sigle H, pour un marché de niche, ne suffira pas à éviter, l’inévitable. Stratégie marketing et commerciale sans stratégie R&D sont vouées à l’échec, les exemples ne manquent pas. Dommage.

    • Il faut bien être conscient ,que Hasselblad n’a jamais était conçut pour les amateurs,même les plus fortuné.
      quand à voir disparaître la marque, c’est juste un delir d’amateur qui ne soupçonne pas la puissance financière de la fondation Hasselblad et de ces donateurs, pour la plupart milliardaire.
      Il suffit juste d’aller sur le site de la marque ou sur youtube. c’est un peut comme Leica, mais juste un peu...........

  • Cool un RX100 avec Opinel intégré... sans lame... dommage :-)

    • C’est un nouveau concept marketing...l’appareil sans viseur en solde, 300 €...la poignée en bois d’arbre avec deux vis pour l’accrocher au plastique, 1470 €. Lot unique sans possibilité d’acheter la poignée toute seule pour la visser sur un RX 100 II ;o)

  • Vous n’avez rien compris : cet appareil s’adresse aux texans (ça, c’est pour la poignée de selle ) qui s’appellent Henry (ça, c’est pour le H si discret)....