Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sur le terrain

26/07/2008 | Jean-Marie Sépulchre

Difficile de résister, quand on dispose de si beaux objectifs, à s’en servir pour des prises de vues vivantes, et pas seulement des mires et des briques ! Les ZF ont été de sortie pour des vues dans Paris, notamment au défilé « Gay Pride » 2008, mais aussi pour un reportage sur une ligne de chemin de fer désaffectée, et bien entendu pour du portrait avec fond flou…Il faut insister sur le fait qu’en reportage on est vite amené à photographier « à l’ancienne », c’est à dire en fermant le diaphragme autour de f/8 et en cherchant l’hyperfocale, car suivre un sujet mouvant avec une mise au point ultra précise (même avec l’excellente assistance électronique du D3) fait comprendre pourquoi a été inventé l’autofocus ! Par contre le fait de solliciter du geste l’accord d’un sujet et de faire la mise au point tranquillement est moins intrusif, l’aspect un peu rétro des optiques – et du geste photographique lui même, en tournant la bague de mise au point – fait que l’on est moins considéré comme peuvent l’être de dangereux porteurs de zooms blancs. Dans la foule, certaines vues ont été faites au dessus des têtes, en visant en live-view…dans la forêt par contre les locomotives ne risquaient pas de s’enfuir !


Ci-dessus : Portrait en intérieur, Planar 85 mm à pleine ouverture


Ci-dessus : Portrait en extérieur, Planar 85 mm à f/4, bon compromis entre la netteté du visage – les deux yeux doivent être nets ! - et le flou du fond




Ci-dessus : Train fantôme abandonné dans la forêt, Distagon 25 mm


Ci-dessus : Scène de rue, Distagon 35 mm à l’hyperfocale


Ci-dessus : Manifestation, Distagon 25 mm visée en live view au dessus des têtes


Ci-dessus : Si le sujet pose, on a tout le temps de peaufiner la mise au point ! Distagon 35 mm

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.