Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sur le terrain, un autofocus très performant

13/10/2011 | SEPULCHRE Jean-Marie

La prise en main de terrain ne présente pas de difficulté et le cadrage est aisé avec le viseur très net et agréable (quoique avec une image guère plus grande que celle d’un reflex APS amateur). Nous n’en dirons pas autant de l’écran arrière peu utilisable en plein soleil (pauvre J1 dans ces conditions). Mais compte tenu des annonces de la marque, nous attendions au tournant l’autofocus, visiblement très réactif. Mais pouvait-il suivre un mouvement assez rapide, comme le passage d’un train express (> 100 km/h) ?
Des essais ont été conduits avec le 30-110 mm. En mode tout automatique à 10 images par seconde, une séquence de 27 vues a été analysée, avec une focale de 35 mm. Toutes les vues sont assez nettes pour un tirage A4. Mais en A3, on ne garderait que 20 vues environ. Ci-dessous on voit la première vue et la vingt-septième, ainsi que les extraits 100% correspondant.

35 mm 10 i/s vue 1 et extrait 100%

35 mm 10 i/s vue 27 et extrait 100%
Très efficace, la position 10 i/s ne permet cependant pas de choisir vitesse et diaphragme, ce qui serait un obstacle sérieux par exemple pour la course auto en ne pouvant maîtriser les filés. Aussi l’essai du mode rafale obturateur mécanique, soit 5 images seconde, a également été conduit, en choisissant la focale 110 mm, à pleine ouverture et 1/1000ème de seconde. On note 24 images d’affilée nettes (pour un format A3) et si la séquence continue ensuite la locomotive est passée ! On est dans le niveau de performances que l’on connaît avec un D2x ou D200 qui étaient prévus pour 5 i/s

110 mm 5 i/s vue 1 et extrait 100%

110 mm 5 i/s vue 24 et extrait 100%

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.